L’arthrose est le rhumatisme le plus répandu, touchant plus de 10 millions de personnes en France. L’arthrose survient la plupart du temps chez les personnes de plus de 60 ans, elle se manifeste par des douleurs entraînant une diminution des gestes du quotidien ainsi qu’une raideur des membres. Les eaux thermales, aux vertus antalgiques, permettent de soulager les douleurs et d’améliorer la souplesse des tissus.

 

Femme douleur dos arthrose
Source photo : Freepik – Photo créée par Jcomp

L’arthrose est une pathologie chronique provenant d’une usure précoce du cartilage et des articulations. En effet, les articulations sont soumises à d’importantes tensions et compressions tout au long de la vie. Ce processus dégénératif augmente avec l’âge. Ce rhumatisme détruit progressivement le cartilage (tissu recouvrant les extrémités osseuses), jusqu’à créer une inflammation douloureuse rendant les mouvements articulaires difficiles et désagréables.

Cette usure des cartilages entraîne des douleurs pouvant être soulagées par des traitements médicaux. Il est cependant impossible de stopper son développement.

Le thermalisme se positionnera comme une alternative naturelle et globale afin de diminuer les douleurs liées à l’arthrose. Outre le fait d’apaiser les douleurs, la cure thermale a pour objectif d’apprendre aux curistes les gestes au quotidien qui le soulageront.

L’orientation thermale en rhumatologie

Il existe 12 orientations thermales et thérapeutiques reconnues par l’assurance maladie. L’orientation thermale en rhumatologie représente plus de 60% des cures thermales en France et sera indiquée dans la prise en charge de l’arthrose.

VOIR LES ÉTABLISSEMENTS

>> Lors d’une cure thermale, différents types d’arthroses seront pris en charge :

Attention toutefois, la cure thermale arthrose est déconseillée aux convalescents d’une maladie infectieuse ou aux victimes d’accidents vasculaires.

Quels sont les soins proposés lors d’une cure thermale ?

Les cures thermales en rhumatologie se déroulent sur 3 semaines. Dès l’arrivée dans la station, 72 soins adaptés seront prescrits par le médecin thermal (dans le cas d’une cure thermale simple orientation). Ces soins seront administrés aux curistes pendant 18 jours en complément de leur traitement habituel. Une équipe de professionnels de santé assure le suivi médical des curistes pendant toute la durée du séjour.

Ces soins reposent sur l’utilisation des propriétés physiques et chimiques des eaux minérales, naturellement riches en minéraux et oligo-éléments. La combinaison de l’eau thermale et de la chaleur a un effet apaisant pour le curiste.

Les principaux soins thermaux proposés sont :

En parallèle, la cure thermale est aussi un moment privilégié pour accompagner le curiste dans une approche globale de sa maladie. Ainsi, les soins peuvent être complétés par des séances d’éducation thérapeutique autour de thématiques diverses (ateliers diététique, ergonomie, hygiène de vie, soutien psychologique, gestion du stress, etc.). Ces soins éducatifs et préventifs permettent d’aider le curiste à adopter de nouveaux comportements pour ralentir la progression de sa pathologie et apprendre à mieux gérer sa vie avec sa maladie. Ils sont un complément indispensable pour renforcer les résultats et bénéfices du traitement médical.

La cure thermale en pratique :

– Qui prescrit ?

La cure thermale peut être prescrite par le médecin généraliste ou le rhumatologue face à un diagnostic d’arthrose, afin de compléter la prise en charge thérapeutique. Il est conseillé d’entreprendre les démarches nécessaires 4 à 6 mois avant le début de la cure.

N’hésitez pas à consulter notre dossier «  Démarches et prise en charge » 

– Quelle est la prise en charge ?

Une cure thermale conventionnée doit faire l’objet d’une prescription médicale. D’une durée de 3 semaines, la cure thermale est partiellement prise en charge par la sécurité sociale. En effet, le forfait thermal (soins thermaux) ainsi que le forfait de surveillance médicale (rendez-vous avec le médecin de cure), peuvent faire l’objet d’une prise en charge partielle par l’Assurance Maladie. Le ticket modérateur (la part restante à la charge du curiste) peut être pris en charge par une mutuelle en fonction du type de contrat souscrit.

N’hésitez pas à consulter notre dossier « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » afin de prendre connaissance de toutes les informations nécessaires.

– Où ?

En France, de très nombreuses stations thermales possèdent une orientation rhumatologique. Le choix de votre établissement sera décidé d’un commun accord entre vous et votre médecin, en fonction de différents paramètres à prendre en compte (localisation, hébergement, qualité de l’eau, techniques de cures proposées, double orientation, etc.)

VOIR LES ÉTABLISSEMENTS

 

Pourquoi ne pas suivre une cure thermale en double orientation ?

Il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques, notamment lorsque l’une des pathologies favorise le développement d’une autre (par exemple l’arthrose et insuffisance veineuse). La cure thermale en double orientation est alors une solution adaptée qui permettra de soulager plusieurs pathologies lors d’un seul séjour sans entrainer d’effets secondaires.

Il existe un grand nombre de combinaisons de cures ayant une double orientation, cependant, tous les établissements ne sont pas en mesure de la proposer.


Tags de l'article : Arthrose lombaire, dorsale, cervicale Coxarthrose Arthrose Gonarthrose


Article publié par Charles

Message du site