La balnéothérapie est la base d’une cure thermale, ce soin se déroule pour le curiste sous la forme d’une immersion dans une eau à une température variant entre 34°C et 38°C. Lors d’une cure thermale de 3 semaines (18 jours), le curiste effectuera un bain quotidien.

Il existe différents types de bain afin de proposer aux curistes le soin adapté à leurs problèmes.

Le bain d’eau minérale

Ce bain est le plus simple et consiste à mettre l’épiderme du curiste en contact avec les agents actifs contenus dans l’eau minérale. Cela entraine des échanges chimiques entre le corps et l’eau thermale. Outre cela, le bain d’eau minérale peut avoir d’autres intérêts selon la température de l’eau, il aura par exemple une action vasodilatatrice et antalgique si la température de l’eau est élevée.

Le bain avec douche sous marine

Pour ce type de bain, le curiste est dans un bain et reçoit en même temps une douche chaude ciblée sur la zone douloureuse ou affectée. Cela est effectué par un agent thermal.

Le bain avec douche en immersion

Dans un bain, le curiste reçoit des jets d’eau sous pression selon le programme de la baignoire. Ce soin permet d’effectuer des massages généraux ou localisés.

Le bain local

Ce type de bain est administré pour traiter sélectivement une partie du corps, on parle alors de manuluve lorsqu’il s’agit des mains, et de pédiluve lorsqu’il s’agit des pieds. Ces bains sont utilisés dans lors du traitement de certains rhumatismes.

L’aérobain

Dans ce bain, des microbulles d’air sont diffusées depuis le fond de la baignoire. Ces bulles d’air, en effleurant la peau du curiste, produisent un effet sédatif et assouplissant de la peau.

Les bains collectifs

Il existe aussi des traitements en bains collectifs dans lesquels les curistes effectuent des mouvements. On parle alors de couloir de marche ou piscine de mobilisation.


Tags de l'article : Hydrothérapie externe


Article publié par Charles

Message du site