La maladie de Raynaud est un trouble de la circulation sanguine affectant les extrémités. Les soins spécifiques réalisés lors d’une cure thermale permettront d’améliorer la circulation sanguine ainsi que  la qualité des vaisseaux afin de soulager le quotidien des patients.

douleur doigt main
Source photo : Freepik // Photo créé par Jannoon028

La maladie de Raynaud (ou forme primaire) est la forme la plus fréquente. Elle touche 5% de la population, majoritairement féminine. Même si son origine reste méconnue, le froid, les variations importantes de température ainsi que le stress sont des éléments déclencheurs. En effet, lorsque le corps est exposé au froid, celui-ci pratique un resserrement des artères de petits calibres dans le but de se protéger : c’est le phénomène de la vasoconstriction. Dans le cas de la maladie de Raynaud, la vasoconstriction est excessive et entraine de douloureuses crises.

Lors de l’apparition d’une crise, la circulation dans les extrémités (doigts, orteils, oreilles, nez) est stoppée par le phénomène d’une vasoconstriction excessive. Dès lors, la partie affectée devient blanche, puis bleue avec une sensation d’engourdissement et de fourmillements associés à une perte de mobilité. Une fois la crise passée, lorsque le phénomène de vasoconstriction est inversé, la zone atteinte devient rouge durant plusieurs heures. Il n’existe pas de traitement afin de stopper cette pathologie, mais la cure thermale viendra améliorer l’état des vaisseaux sanguins afin de limiter les crises et leur durée par l’utilisation de l’eau thermale au travers de soins spécifiques et adaptés (bains, douche locale des mains, piscine thermal, couloir de marche).

Il ne faut cependant pas confondre maladie et symptôme de Raynaud. Le syndrome de Raynaud (ou forme secondaire) est une maladie beaucoup plus rare et grave, pour laquelle une origine est connue. En effet, il est causé par des maladies, des traitements ou des évènements endommageant les vaisseaux sanguins.

Une prise en charge thermale en maladies cardio-artérielles pour soulager le patient

Le but d’une  cure thermale ayant l’orientation thermale et thérapeuthique en maladies cardio-artérielles  est de créer une vasodilatation (dilatation des vaisseaux) soit par l’action de la chaleur soit par l’action du gaz thermal (dioxyde de carbone).

En France il existe 4 centres thermaux ayant l’orientation en maladies cardio-artérielles. En fonction de la composition des sols, les eaux thermales qui y cheminent n’auront pas la même composition et par conséquent les mêmes vertus. C’est pour cela que cette affection ne peut pas être prise en charge dans d’autres établissements.

Une cure thermale conventionnée doit faire l’objet d’une prescription médicale. D’une durée de 3 semaines, la cure thermale est partiellement prise en charge par la sécurité sociale. En effet, le forfait thermal (soins thermaux) ainsi que le forfait de surveillance médicale (rendez-vous avec le médecin de cure), peuvent faire l’objet d’une prise en charge partielle par l’Assurance Maladie. Le ticket modérateur (la part restante à la charge du curiste) peut être pris en charge par une mutuelle, en fonction du type de contrat souscrit.

N’hésitez pas à consulter notre dossier « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » afin de prendre connaissance de toutes les informations nécessaires.

Quels sont les établissements thermaux prenant en charge la maladie de Raynaud ?

L’établissement thermal de Royat-Chamalières a une eau thermale comprenant  une grande quantité de gaz dissous sec. Chaque soin proposé lors d’une cure a pour objectif de faire passer le maximum de gaz au travers de la peau. Les eaux de Royat-Chamalières ont des propriétés vasodilatatrices, antiseptiques et cicatrisantes favorisant la microcirculation locale.

L’établissement thermal de Bains-les-Bains dispose d’une eau thermale ayant une température comprise entre 33°C à 53°C. Le carbone et la silice contenus dans l’eau contribuent à relancer la vascularisation périphérique ainsi qu’à améliorer la qualité de la peau.

L’établissement thermal de Bourbon-Lancy a une eau appartenant au groupe des eaux hyperthermales, radioactives, chlorurées sodiques, légèrement bicarbonatées et peu minéralisées. Cette composition lui offre des effets sédatifs et vasodilatateurs.

L’établissement thermal du Boulou dispose d’eaux bicarbonatées chlorurées, calciques et magnésiennes, carbo-gazeuses et froides (16 °C). Elles sont également riches de nombreux oligoéléments tels que le cuivre et contiennent de nombreux gaz dissous. Pour traiter les troubles artériels, l’usage des propriétés vasodilatatrices de l’eau thermale et la carbo-crénothérapie sont la clé de voûte de la cure thermale.

Quelques conseils hygiéno-diététiques:

Il n’existe pas de traitement définitif pour guérir de la maladie de Raynaud. Cependant, il est possible de contrôler la fréquence des crises en se protégeant correctement du froid ou des  changements subits de température. Il est également conseillé de mettre des gants avant de manipuler les produits réfrigérés et congelés.

On vous conseillera également de consommer des produits riches en oméga 3 en anti oxydants. Le tabagisme et la caféine sont à proscrire.

Pourquoi ne pas suivre une cure thermale en double orientation ?

Il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques, notamment lorsque l’une des pathologies favorise le développement d’une autre (par exemple le surpoids et les maladie de raynaud). La cure thermale en double orientation est alors une solution adaptée qui permettra de soulager plusieurs pathologies lors d’un seul séjour sans entrainer d’effets secondaires.

Il existe un grand nombre de combinaisons de cures ayant une double orientation, cependant, tous les établissements ne sont pas en mesure de la proposer.

Pour plus d’informations sur la médecine thermale : https://www.lescuristes.fr/la-medecine-thermale


Tags de l'article : Maladie de Raynaud


Article publié par Laura Dupuy

Message du site