Le 23 et 24 septembre 2017 c’est le Weekend Wellness, un weekend dédié au bien-être et la détente, gratuit et près de chez vous

Pour cette nouvelle édition, les établissements et les professionnels ouvrent leurs portes gratuitement au public (Club de Fitness, SPA, Thalassothérapies, Association de danse, Etablissements thermaux, studio de Yoga, Association, Office du tourisme). L’objectif : présenter leurs activités de bien-être, de mieux vivre et de détente, le tout gratuitement tant pour le public que pour les établissements.

Au programme de nombreuses activités et animations dans plus de 300 établissements : massages de bien-être, soins du visage, yoga, pilates, marche méditative ou nordique, rando, vélo, golf, zumba, salsa, relaxation guidée par la voix ou par un instrument de musique, paddle, stretching, voile, dégustations bio, aquabike, aquagym, conférence concernant le développement personnel…

Ce rendez-vous permettra de découvrir ou de (re)découvrir des activités bénéfiques pour la santé, d’éloigner la morosité, de créer des rencontres.

Lors de ce weekend dédié au bien-être, tout est réuni afin de vous faire passer un moment dans un esprit « Bien Vivre, Bon vivre et Joie de vivre ».

Pour plus d’informations sur les lieux près de chez vous https://www.weekend-wellness.com/

Un court séjour en eaux thermales pour se «déconnecter» des technologies et retrouver la sérénité

Source photo : Le blog des thermalie - séjour mains libres

Source photo : Le blog des Thermalies – Séjour mains libres

Les nouvelles technologies et écrans (smartphone, ordinateur, télévision…) sont omniprésents. Il n’a jamais été aussi facile de communiquer, et ce à n’importe quelle heure de la journée. Face à ce phénomène, certaines personnes sont « accros ». Pour lutter contre cette véritable addiction aux écrans, source de stress, certains établissements et spa thermaux ont mis en place des séjours de santé et de bien-être.

L’objectif étant de permettre aux usagers de retrouver une sérénité en se deconnectant du monde virtuel.

Vous ne vous séparez jamais de votre téléphone portable ? Vous consultez vos mails tout au long de la journée, même depuis votre lit ? Vous passez de nombreuses heures sur les réseaux sans but, au détriment d’activités plus ludiques ? Passez une journée sans votre téléphone ou sans moyen de communication vous est impossible, vous êtes peut-être atteint d’une addiction aux téléphones et aux écrans ?

Des séjours « déconnexion » ont pour objectifs de réduire l’addiction aux écrans, de se relaxer et de diminuer cette dépendance. En effet, cette connexion permanente à des effets néfastes sur l’organisme (stress, maux de tête, angoisses, troubles du sommeil, mise à l’écart des groupes d’amis…).

Ces séjours se basent sur différents soins (pour un mieux-être tant physique que psychologique) afin que l’individu prenne conscience de sa dépendance et change ses habitudes (sophrologie, soins d’eaux, rendez-vous et suivi d’une psychologue, activités physiques).

En fonction des établissements proposant ce séjour, les téléphones et tous types d’écrans ne sont pas autorisés durant une période.

Pourquoi ne pas profiter de l’été pour réaliser ce séjour et attaquer la rentrée du bon pied ?

Les établissements proposant des séjours destinés à l’addiction aux nouvelles technologies :

Les thermes de Brides-les-bains

Les Thermes de Bagnères de Bigorre

 

- ACTU – 20 millions d’euros investis par la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour faire d’elle la première région thermale Française

Actuellement 3ème région Thermale de France, accueillant plus de 123 000 curistes chaque année, la région Auvergne-Rhône-Alpes se donne 10 ans pour se positionner à la 1ere place. Pour cela, la région vient d’annoncer le lancement d’un « Grand Plan Thermal : 2016-2020 », avec à sa tête Laurent Wauquiez, président de la Région.

Source photo : Thermes de Néris les Bains

Ce plan thermal vise l’accompagnement et le soutien des projets concernant 15 des 24 stations thermales que compte la région. Ces projets visent à rénover et à moderniser les structures vieillissantes afin d’en faire des stations nouvelles générations.

Ce plan thermal a plusieurs objectifs à court et long terme :

- Faire évoluer la fréquentation de la région

- Augmenter les retombées directes et indirectes liées au thermalisme

- Développer les emplois directs et indirects

- Agir comme un levier économique pour la région

- Améliorer l’accueil et les soins des curistes

Pour ce faire la région Auvergne-Rhône-Alpes a investi 20 millions d’euros dans ce « Grand Plan Thermal ». Dans le détail, 17 millions d’Euros seront consacrés à la rénovation et à l’équipement des stations thermales. Les 3 millions restants seront utilisés pour la promotion et la formation du thermalisme.

Parmi les 24 stations thermales de la région, 19 ont déposé un dossier suite à un appel à projets lancé le 2 janvier 2017 par la région. Les stations ayant candidatées, mais n’étant pas éligibles, seront accompagnées dans la mise en place de projets d’amélioration de leurs structures.

Maladie de Crohn et thermalisme – Un traitement apaisant et complémentaire pour une meilleure qualité de vie

 Cure thermale la chaine thermale du soleil maladie de cronh

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin qui, selon son intensité, peut rapidement devenir très douloureuse et invalidante. Cette maladie impacte fortement le quotidien et la qualité de vie du patient. Malgré l’existence de traitements médicamenteux, des règles d’hygiène de vie stricte sont indissociables du quotidien du malade. La cure thermale viendra en complément pour un mieux-être tant physique que mental, sans toutefois soigner cette maladie.

La maladie de Crohn est une maladie affectant toutes les parties du système digestif, plus particulièrement de l’intestin grêle au colon. Cette inflammation touche la muqueuse en profondeur et ralentit la digestion (générée par les muscles digestifs (tracus gasto-intestinal)). Cette pathologie se caractérise principalement par des maux de ventre et des diarrhées chroniques. Cependant, les symptômes sont nombreux et très douloureux : sténoses, crampes abdominales, fièvres, température, perte de poids anormale.

La maladie de Crohn, par sa récurrence dans le temps, entraîne des complications fréquentes et graves tels que la fissure anale, d’importantes lésions de la paroi digestive, des obstructions du système digestif ainsi que des ulcères pouvant entraîner une hospitalisation. On constate également d’autres problèmes de santé comme l’arthrite, les calculs rénaux, les problèmes de muqueuses et de peau.

Les traitements médicamenteux sont efficaces lorsqu’ils sont associés à une hygiène de vie très stricte. La cure thermale est prescrite comme un traitement complémentaire permettant aux patients de retrouver un équilibre intestinal plus durable. Elle soulage en profondeur les muqueuses enflammées et atténue les effets secondaires dûs aux médicaments.

Les vertus des eaux thermales des stations, par les différents soins réalisés (cure de boisson, bain, cataplasmes d’eaux et de boues) permettent une cicatrisation en profondeur des muqueuses lésées par les propriétés cicatrisantes des eaux, mais également de diminuer les douleurs grâce aux effets antalgiques.

castera verduzan Maladie de cronh

Des règles alimentaires sont également à préconiser pour les personnes souffrant de la maladie de Crohn :

-          Eviter les aliments pouvant irriter la muqueuse (crudités, épices)

-          Favoriser certains aliments afin de combler certaines carences

-          Prise de compléments alimentaires si nécessaire

 

Les stations spécialisées dans cette maladie :

Thermes de Chatel Guyon

Thermes de Plombières-les-Bains

Thermes de Castera Verduzan

Thermes de Capvern les bains

Thermes de Le Boulou

Les stations thermales avec l’orientation « digestion » sont également prescrites pour le traitement symptomatique de la maladie de Crohn.

 

[PUBLI-REDACTIONNEL] L’escale sensorielle à Salies de Bearn

L’Escale Sensorielle est un extraordinaire espace bien-être entièrement dédié à l’eau thermale de Salies-de-Béarn mise en scène sous ses formes les plus étonnantes, et un voyage sensoriel où tous les sens sont subtilement révélés.

Salies de Béarn, Thermes

La Grotte de Sel « Cristal de Source » est un parcours bien-être dans l’univers du sel et de l’eau thermale dans une succession de trois salles offrant au public les bienfaits de l’aromathérapie, de la chromothérapie et de l’halothérapie.

Le Lagon Mer Morte est un bassin où l’état d’apesanteur domine avec une sensation unique et très aérienne de relâchement total.

Salies de Béarn, Thermes

La salle de détente « Soleil Bleu » parachève le voyage sensoriel.

En créant ces produits exceptionnels de dimension européenne, les Thermes de Salies-de-Béarn donnent aux vocables « création et innovations » tout leur sens.

Le thermalisme et la maladie de Parkinson, des résultats convaincants et reconnus

Chaine thermale du soleil maladie parkinson Lamalou les bains

Source photo : La chaîne thermale du soleil : Thermes de Lamalou les bains

 La maladie de Parkinson touche plus de 200 000 personnes en France. C’est une maladie neuro-dégénérative affectant les neurones contrôlant la motricité et les mouvements. Elle se traduit par des tremblements au niveau des membres, elle impacte également de façon importante les mouvements.

Cette dégénérescence se traduit par une lenteur dans les mouvements, des tremblements ainsi qu’une certaine raideur des membres. Cela entraine d’importantes difficultés dans la marche et les mouvements mais également des troubles de la parole et de l’écriture.

Aucune thérapie n’existe afin de stopper cette maladie.Le thermalisme est un traitement complémentaire permettant de soulager les douleurs entraînées par les symptômes.

La cure thermale « Parkinson » est prescrite soit par le médecin traitant, soit par un neurologue. Elle a pour objectif d’améliorer la mobilité et de diminuer considérablement les douleurs. Le thermalisme ne pourra pas guérir le patient mais permettra d’atténuer les douleurs liées aux différents symptômes.

Les soins de la cure thermale sont adaptés à chaque patient. Ils permettent de stimuler la mobilité tout en réduisant les douleurs. De plus, l’éloignement du contexte quotidien permet au patient de se recentrer sur lui et de se relaxer. En plus des soins, des ateliers d’éducation thérapeutique sont mis en place afin de permettre aux patients d’apprendre à connaitre et à vivre avec leur maladie.

La cure thermale a des effets bénéfiques sur le patient qui ont été prouvés et reconnus par la santé publique.

 

Les établissements thermaux spécialisés :

Thermes de Néris-les-Bains

Thermes de Ussat-les-Bains

Thermes de Lamalou-les-Bains (A savoir, l’établissement thermal de Lamalou Les Bains ne propose pas une cure à part entière pour la maladie de Parkinson, mais un module à rajouter à la cure thermale « neurologie »)

[Actualité] – « En peignoir’ » L’émission radio dédiée au thermalisme

radio-logos-chaudes-aigues-2014radio-logos-la-bourboule-2014

Source photo : Auvergne thermale

 

Auvergne Thermale et Logos FM (radio auvergnate) viennent de s’allier afin de proposer une émission radio dédiée au thermalisme.

Le thermalisme est un secteur en constante évolution, dynamique et attractif, qui a suscité l’intérêt de Yves Courthaliac, le directeur de Logos FM et de Stéphane Huin, le responsable de la communication d’Auvergne Thermale. De cette association est née l’émission « En peignoir’ ».

Le concept : créer un rendez-vous chaque semaine autour du thermalisme. Cette émission d’environ 10 minutes présente l’actualité et les nouveautés du thermalisme. Chaque semaine, Stéphane Huin reçoit des invités en rapport avec l’actualité du moment.

 

Vous retrouverez cette émission tous les mardis et samedis (pour une rediffusion) à 11h30 et 19h35. Pour les personnes ne pouvant pas capter les ondes de Logos FM (106.6 Clermont Ferrand ; 93.3 Vichy ; 92.1 Moulin ; 94.7 Issoire), vous pouvez dès à présent retrouver l’intégralité des émissions sur la chaîne Youtube d’Auvergne Thermale et pour plus d’informations c’est ici.

 

[Actualité] – Et si vous choisissiez la Corse pour faire votre prochaine cure thermale ?

caldane

Source photo : Les bains de Calade – Lacorse.travel

Actuellement, la Corse ne compte plus qu’une station thermale. Elle se trouve dans le département de la Haute-Corse à Petrapola Les Bains. Ces eaux aux vertus antalgiques sont destinées aux traitements de la rhumatologie. Depuis plusieurs décennies, dans le reste de l’île, le secteur du thermalisme est à l’abandon, malgré le fort potentiel qu’il représente pour la région. L’assemblée Générale Corse, face à la richesse de ce secteur en perdition, a décidé de relancer le thermalisme de l’île afin d’exploiter cette ressource sous diverses formes.

10 mesures visant à (re)développer et (re)structurer ce secteur sont menées. 

On y retrouve par exemple un projet d’étude sur la remise en activité de centres thermaux fermés ou encore la création de centres thermoludiques. Ces mesures ne se cantonnent pas uniquement à l’activité thermale. Les acteurs du territoire souhaitent faire de la Corse une destination de bien-être en créant des SPA ainsi que des cosmétiques dérivés à base d’eaux thermales Corse.

Cet essor s’inscrit dans une politique globale visant à faire évoluer l’attractivité touristique de l’île de beauté, prenant en compte la réhabilitation et la revalorisation du riche patrimoine thermal de l’île.

L’assemblée Corse travaille dès à présent pour proposer au plus vite une offre thermale complète aux futurs curistes de l’île de beauté.

GuagnoLesBains thermes fermés

Source photo : Guagnon les bains ( thermes actuellement fermés) – RacinesCorses

Les étapes de réalisation d’une cure thermale et les démarches de prise en charge

calendar

La réalisation d’une première cure thermale peut paraître complexe, longue et être source de stress. Pour être remboursée par la sécurité sociale, la cure thermale doit être prescrite par un médecin traitant et durer 21 jours soit 18 jours de soins.

Vous trouvez ci-après toutes les étapes afin de préparer au mieux votre départ.

1-      La prescription médicale et choix de la station thermale

 Vous souffrez d’une pathologie chronique figurant dans la liste des orientations prises en charge par la sécurité sociale ? Les traitements médicaux peinent à vous soulager ? Votre médecin traitant peut vous conseiller de réaliser une cure thermale.

Attention : il existe cependant certaines pathologies contre-indiquées pour réaliser une cure thermale.

En France, les pathologies suivantes sont traitées dans les établissements thermaux Français et reconnues par la sécurité sociale :

Après avoir pris la décision de partir faire une cure thermale, votre médecin vous proposera un ou plusieurs établissements correspondant à la pathologie.

A savoir : le temps entre la prescription médicale et le départ en cure et d’environ 4 à 6 mois.

Lors de la prescription, le médecin traitant remet au patient un imprimé destiné à la caisse d’affiliation du patient. Cet imprimé comporte 2 parties (un questionnaire de prise en charge rempli par le médecin traitant et prescripteur ainsi qu’une déclaration de ressources à remplir par le patient). Cette prescription n’est valable que pour la station prescrite par le médecin et pour une année civile.

 

2-      La prise en charge : l’accord de prise en charge

Après l’envoi de l’imprimé à la caisse d’affiliation, celle-ci vous retourne un document de prise en charge administrative de cure thermale et facturation (ce document est très important à conserver, il vous dispense de l’avance des frais médicaux).

Ce document se compose de 3 volets :

  • Un volet « Honoraires médicaux » destiné au médecin de cure thermale
  • Un volet « Forfait thermal » destiné à l’établissement de cure
  • Un volet « Frais de transport et d’hébergement », à adresser à la caisse au retour de la cure thermale si les conditions de ressources sont requises.

La cure thermale est remboursée par l’assurance maladie uniquement si celle-ci est prescrite par un médecin et si l’orientation figure parmi la liste d’orientations reconnues (voir partie 1).

Toutes les cures thermales sont prises en charges à 70% pour des frais médicaux de surveillance et à 65% de la cure thermale. Les soins supplémentaires et de confort reste à la charge du patient. La partie n’étant pas remboursée par la sécurité sociale se nomme généralement « ticket modérateur ».

Dans certains cas (ressources inférieures à un plafond), vos frais de séjours et de transport peuvent être pris en charge à 65%.

Le reste des frais du « ticket modérateur » peut être pris en charge par votre mutuelle, en fonction de votre contrat. Vous pouvez avoir plus d’informations sur la prise en charge par la mutuelle en cliquant ici.

La cure thermale conventionnée est d’une durée de 21 jours, soit 18 jours de soins. L’arrêt volontaire de celle-ci (outre cas particulier et raison médicale) ne donne pas droit au remboursement. L’arrêt de la cure thermale pour raison médicale donne droit au remboursement.

 

3-      La réservation de la cure thermale

Le patient contacte lui-même l’établissement thermal choisi, avec son médecin, pour réaliser sa cure thermale afin de fixer les dates du séjour. A la suite de la réservation, une confirmation de réservation de la cure thermale sera envoyée. Ce papier est à conserver car il sera demandé à l’arrivée dans l’établissement.

Ensuite, l’établissement thermal vous communiquera les numéros des médecins thermaux à rencontrer avant de débuter la cure thermale, ceci afin d’établir le programme de soins.

 

4-     La réservation de l’hébergement

A la suite de votre réservation, vous devez choisir votre hébergement.

Pour cela, vous pouvez :

 

5-      Le départ

Vérifiez que vous avez bien l’ensemble des documents nécessaire à votre entrée en cure (document attestant la prise en charge de la sécurité sociale + confirmation de réservation de la cure thermale) et que votre rendez-vous avec le médecin est pris.

 

6-      L’arrivée

Votre séjour commence par un rendez-vous avec votre médecin thermal qui vous suivra durant les 3 semaines. Généralement, ses médecins consultent le dimanche afin de débuter la cure thermale dès le lundi matin.

L’inscription définitive à l’établissement se fait soit la veille, soit le matin avant le début de la cure thermale. Il vous sera alors remis votre planning de soins pour la totalité du séjour.

A savoir : du matériel est nécessaire pour certaines orientations, celui-ci vous sera indiqué et expliqué par le médecin thermal. Vous devrez donc vous rendre dans la pharmacie thermale de la ville afin de vous le procurer (après prescription du médecin thermal).

 

7-      Les questions fréquentes :

Si la cure thermale est réalisée pendant une période d’arrêt de travail ?

La prescription de la cure thermale atteste de la prescription de l’arrêt de travail dans certains cas et sous certaines conditions.  Concernant l’indemnisation de l’arrêt de travail, le patient doit se référer à son régime d’affiliation afin d’en connaitre les modalités.

La cure thermale peut elle avoir une double orientation ?

Une cure thermale peut avoir une « double orientation », c’est-à-dire qu’elle peut soulager 2 pathologies durant une même cure. Par exemple Rhumatologie et ORL ou encore Phébologie et Rhumatologie (pour les plus fréquentes). Ces doubles orientations dépendent des établissements. Cependant, la procédure est la même, votre médecin traitant vous prescrit une cure avec une double orientation en fonction de vos besoins et de vos pathologies.

Vous aurez donc, durant votre cure des soins propres à chaque orientation.

Arthrose et thermalisme : un bon compromis pour soulager les douleurs

arthrose et thermalisme dax

Source photo : Thermes de Dax Adour

L’arthrose est le rhumatisme le plus répandu. Il touche principalement les mains, les hanches, les genoux, les cervicales et la colonne vertébrale. En France, plus de 10 millions de personnes souffrent d’arthrose, l’arthrose survient la plupart du temps chez les personnes de plus de 60 ans. L’arthrose se manifeste par des douleurs entraînant une diminution des gestes du quotidien ainsi qu’une raideur des membres. Des traitements sont prescrits afin de diminuer ces douleurs. Cependant ils ne peuvent pas ralentir l’évolution de la maladie.

Les eaux thermales, aux vertus antalgiques, permettent de soulager les douleurs et d’améliorer la souplesse des tissus.

Cette pathologie chronique provient d’une usure précoce du cartilage et des articulations. En effet, les articulations sont soumises à d’importantes tensions et compressions tout au long de la vie. Ce processus dégénératif augmente avec l’âge. Ce rhumatisme détruit le cartilage (tissu recouvrant les extrémités osseuses) progressivement, jusqu’à créer une inflammation douloureuse rendant les mouvements articulaires difficiles et désagréables.

Cette usure des cartilages entraîne des douleurs, pouvant être soulager par des traitements médicaux. Il est cependant impossible de stopper son développement. La cure thermale par ses eaux aux nombreuses vertus diminue les douleurs liées à cette pathologie.

La cure thermale se compose de différents soins en fonction de la localisation de l’arthrose : bains chaud, piscines, douches aux jets, douches pénétrantes, cataplasme et bain de boue…

Quelques-uns des établissements traitant l’arthrose :

Vous trouverez ici tous les centres thermaux ayant l’orientation rhumatologie

Vous pouvez également consulter notre article sur « L’arthrose et les cures thermales »