Lithiases urinaires et médecine thermale


La maladie lithiasique urinaire est très fréquente, elle concerne 10% de la population française. Le pic de fréquence survient entre 30 et 50 ans et elle touche majoritairement les hommes. Elle peut se révéler selon plusieurs modes: le plus fréquent est la colique néphrétique, qui correspond à l'obstruction d'un uretère ( conduit qui amène les urines du rein vers la vessie) par un calcul. Cette colique néphrétique se manifeste par une douleur d'apparition brutale, unilatérale, qui part de la région lombaire vers les organes génitaux. Elle est très intense et est souvent accompagnée de nausées et/ou vomissements.

La crise de colique néphrétique se traite par des anti-inflammatoires et antalgiques uniquement lorsqu'elle est non compliquée.

Afin de diminuer le risque de récidive, on conseille de boire beaucoup d'eau, de préférence de type Vichy*, de limiter les apports en sel et en protéines d'origine animale et de limiter les aliments riches en oxalate tels que le chocolat ou le thé. Un traitement médicamenteux est parfois nécessaire pour éviter les récidives.

Les cures thermales permettent l'expulsion des débris de calculs et préviennent des récidives de colique néphrétique.


Auteur : Céline Jolivalt (6ème année de médecine)

Consulter les stations thermales traitant les problèmes en Affections urinaires et maladies métaboliques

Questions et Réponses à propos de Lithiases urinaires


Aucune question posée pour le moment !

Les Stations à la Une ( sponsorisé )

La Léchère-les-Bains fait entendre Savoie en 2017


Station thermale La Léchère
La Léchère-les-Bains s’est bâtie depuis 120 ans une solide expertise dans le traitement des troubles veineux et des rhumatismes, grâce aux vertus de son eau millénaire.
Lire la suite

D'autres maladies soignées en cure thermale Affections urinaires et maladies métaboliques