Un écoulement nasal, le nez bouché ou une irritation des yeux sont des symptômes pouvant apparaitre dès l’arrivée des beaux jours. Afin de limiter ces gênes, pourquoi ne pas réaliser une cure thermale ? Une solution idéale afin d’apaiser l’irritation et l’inflammation des muqueuses nasale due au pollen.

Image par https://pixabay.com
Image par https://pixabay.com

Affectant environ 30% de la population française, la rhinite allergique est une affection chronique des voies respiratoires.
La rhinite allergique, ou rhume des foins, résulte d’une réaction anormale et excessive du système immunitaire vis-à-vis du pollen (qui fait partie des allergènes). Lorsque le pollen, à l’arrivée du printemps et de la floraison de certaines plantes, entre en contact avec les muqueuses du système respiratoire, cela peut provoquer une inflammation chez certains individus.

Des traitements sur le long terme existent afin de soulager les symptômes et de réduire la réaction allergique. Généralement basés sur des antihistaminiques ou sur la mise en place d’une désensibilisation, ces traitements sont prescrits par un allergologue. Toutefois, les traitements médicaux mis en place sont contraignants et leurs effets ne sont pas assurés.
Le thermalisme se présente alors comme une médecine naturelle qui se réalise en complément d’un traitement médical.
Une cure thermale ayant l’orientation en voies respiratoires peut être prescrite tant aux enfants qu’aux adultes souffrant de rhinites allergiques chroniques.

Le thermalisme est une médecine naturelle, douce et sans effet secondaire pour le patient. Basée sur les vertus de l’eau thermale et de ses dérivées, la cure thermale est une démarche à visée médicale, d’une durée de 21 jours consécutifs. Prescrite par un médecin traitant ou spécialiste, la cure thermale peut-être partiellement prise en charge par la sécurité sociale.

Les soins thermaux lors d’une cure thermale

Les multiples vertus des eaux thermales (apaisante, régénérante, calmante, anti-inflammatoire, anti-infectieuse, antiseptiques, antiallergiques) sont utilisées au travers de différents soins spécifiques et adaptés.

Ces soins permettent de déposer l’eau thermale directement sur les tissus lésés afin : 

  • de réduire l’inflammation
  • d’améliorer la cicatrisation des muqueuses
  • d’améliorer la perméabilité nasale

Pour cela, différents soins sont prescrits avant le début de la cure par le médecin thermal,  on retrouvera des soins tels que :

À la suite d’un séjour en cure thermale, le patient retrouve des voies respiratoires libérées et voit ses gênes diminuées. Toutefois, la cure thermale doit être réalisée durant plusieurs années afin d’obtenir un résultat durable dans le temps.

La médecine thermale, une prise en charge globale de la pathologie

Une cure thermale est également un lieu de rencontre entre les curistes. Ils peuvent échanger afin de comprendre leur maladie et mieux la gérer au quotidien. La localisation de certaines stations en montagne permet de disposer d’un environnement où l’air est moins pollué et où les saisons polliniques sont plus courtes.

Après une cure thermale, le patient retrouve des voies respiratoires libérées et supporte mieux l’arrivée du printemps. Toutefois, la cure thermale doit être réalisée durant plusieurs années afin d’obtenir un résultat durable dans le temps.

Démarches et prise en charge d’une cure thermale en voies respiratoires

En France, il existe 110 établissements thermaux indiqués dans la prise en charge de pathologies spécifiques. En fonction de vos besoins, votre médecin (traitant ou spécialiste) vous indiquera les stations les plus adaptées à une prise en charge optimale. Dans le cas de la prise en charge d’une rhinite allergique, il faudra vous rendre dans l’un des centres thermaux ayant l’orientation en voies respiratoires. En effet, en fonction de la composition des sols, les eaux thermales qui y cheminent n’auront pas la même composition et par conséquent les mêmes vertus.

Une cure thermale conventionnée doit faire l’objet d’une prescription médicale. D’une durée de 3 semaines, la cure thermale est partiellement prise en charge par la sécurité sociale. En effet, le forfait thermal (soins thermaux) ainsi que le forfait de surveillance médicale (rendez-vous avec le médecin de cure), peuvent faire l’objet d’une prise en charge partielle par l’Assurance Maladie.

Le ticket modérateur (la part restante à la charge du curiste) peut être pris en charge par une mutuelle, en fonction du type de contrat souscrit.

N’hésitez pas à consulter notre dossier « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » afin de prendre connaissance de toutes les informations nécessaires.

Les établissements thermaux ayant l’orientation en voies respiratoires

Reparties sur la totalité du territoire, 36 stations thermales ont l’agrément en voies respiratoires :

Les thermes de Vernet-les-Bains

Les thermes de Bagnères-de-Bigorre

Les thermes de Jonzac

Les thermes d’Amélie-les-Bains

Les thermes de Bagnols-les-Bains

Les thermes d’Aix-les-Bains

Les thermes d’Uriage-les-Bains

Les thermes d’Allevard-les-Bains

Les thermes d’Argelès-Gazost

Les thermes de Camoins-les-Bains

Les thermes de Saint-Amand-les-Eaux

Les thermes de Gréoux-les-Bains

Les thermes d’Enghien-les-Bains

Les thermes de Luz-Saint-Sauveur

Les thermes d’Amnéville-les-Thermes

Les thermes de Digne-les-Bains

Les thermes de Luchon

Les thermes de Barèges

Les thermes de Saint-Gervais-les-Bains

Les thermes de Cambo-les-Bains

Les thermes de Préchacq-les-Bains

Les thermes du Mont Dore

Les thermes de Saint-Lary-Soulan

Les thermes de Montbrun-les-Bains

Les thermes de La Bourboule

Les thermes de Bourbonne-les-Bains

Les thermes d’Eaux-Bonnes

Les thermes des Fumades-Allègre

Les thermes de Cauterets

Les thermes de Challes-les-Eaux

Les thermes d’Eaux-Chaudes

Les thermes de Molitg-les-Bains

Les thermes d’Ax-les-Thermes

Les thermes de La Chaldette

Les thermes de Saint-Honoré-les-Bains

Les thermes de Berthemont-les-Bains

Pourquoi ne pas suivre une cure thermale en double orientation ?

Il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques, notamment lorsque l’une des pathologies favorise le développement d’une autre (par exemple le surpoids et les rhumatismes). La cure thermale en double orientation est alors une solution adaptée qui permettra de soulager plusieurs pathologies lors d’un seul séjour sans entrainer d’effets secondaires.

Il existe un grand nombre de combinaisons de cures ayant une double orientation, cependant, tous les établissements ne sont pas en mesure de la proposer.

Pour plus d’informations sur la médecine thermale : https://www.lescuristes.fr/la-medecine-thermale

 


Article publié par Laura Dupuy

Message du site