La lombalgie est le mal de dos du siècle. C’est une pathologie très répandue pour laquelle une prise en charge est nécessaire. Chez certaines personnes, ce mal de dos s’installe de façon permanente et les traitements médicaux peinent à le soulager.  Alors pourquoi ne pas se tourner vers une alternative douce, naturelle, sans effet secondaire et efficace ? 

Lombalgie et cure thermale
photo créé par freepik – fr.freepik.com

La lombalgie se manifeste par de violentes douleurs lombaires, descendant au niveau des fesses, à l’arrière des cuisses et s’étirant jusqu’aux genoux.
Une consultation médicale est recommandée afin d’écarter toutes complications. En effet, dans certains cas, la lombalgie devient chronique (d’une durée de plus de 3 mois) et la prise d’un traitement médical peine à soulager le patient.
Les douleurs permanentes engendrées ont d’importantes répercussions physiques (des difficultés pour se déplacer et pour soulever des charges) et psychologiques (anxiété, stress, pessimisme…). La vie personnelle et professionnelle du patient en est fortement impactée.

Les origines d’une lombalgie sont nombreuses

Cette douleur lombaire, qui va de la gêne modérée à la douleur intense, peut avoir de multiples origines. On retrouvera généralement :

  • le stress,
  • le faux mouvement,
  • le port d’une charge trop importante,
  • une mauvaise position,
  • un surpoids ou une obésité,
  • une importante sédentarité,
  • une absence de pratique sportive.

La cure thermale pour soulager efficacement et naturellement une lombalgie

Si la douleur persiste malgré la pratique d’une activité sportive douce et adaptée, la prise de différents traitements antalgiques et les rendez-vous chez des kinésithérapeutes.

Pourquoi ne pas songer aux bienfaits de la médecine thermale ?

Une alternative douce, naturelle et sans effet secondaire qui permet de soulager les douleurs de façon durable.

Le thermalisme, une prise en charge globale de 3 semaines 

Lincroyable richesse en minéraux et oligo-éléments de l’eau thermale lui confère des vertus thérapeutiques uniques : antalgique, anti-inflammatoire, décontractante, relaxante et stimulante…

  1. Les soins de balnéothérapie et les massages réalisés par des professionnels contribuent à soulager la douleur et l’inflammation.
  2. Les soins de pélothérapie (à base de boue thermale) ont des vertus relaxants et antalgiques.
  3. Les exercices en piscine et la gymnastique adaptée avec un kinésithérapeute donnent des clés pour réapprendre à bouger sans se faire mal.
  4. Pour aller plus loin dans la prise en charge, certains établissements proposent des modules complémentaires (accompagnement éducatif, ateliers de correction de posture, ergothérapie, gymnastique adaptée) ou des programmes d‘Éducation Thérapeutique du Patient. L’objectif de ces modules est d’apprendre aux curistes les bons gestes et les bonnes pratiques du quotidien pour limiter les récidives.

Les soins proposés durant une cure thermale « lombalgie »

Les soins thermaux sont prescrits par un médecin thermal avant le début du séjour. De ce fait, les soins dispensés sont adaptés aux pathologies, aux  besoins et à l’état de santé du curiste. Une cure thermale est une prise en charge individuelle et propre à chaque patient.

Soins thermaux pour soulager la lombalgieSource photo : www.thermes-dax.com & www.chainethermale.fr

Comment réaliser une cure thermale ?

Si vous souffrez d’une pathologie chronique, votre médecin traitant (ou spécialiste) peut vous prescrire une cure thermale conventionnée d’une durée de 21 jours. Durant ce séjour, vous recevrez des soins quotidiens, basés sur les vertus des eaux et boues thermales. Dans le cas d’une lombalgie, votre médecin vous prescrira une cure thermale conventionnée en rhumatologie.

La reprise d’une activité sportive ainsi que la mise en place d’un régime alimentaire adapté sont conseillées pour faire perdurer effets bénéfiques d’une cure thermale.

Trouver le logement idéal pour votre cure thermale

Quelle sera votre prochaine destination de cure thermale ?

Dans les Landes (Région Aquitaine) ? Dans la station thermale du Grand Dax qui propose, au sein de ses six établissements, un module complémentaire « programme d’éducation à la santé lombalgie ».(Les Thermes des Arènes, les Thermes du Grand Hôtel, les Thermes du Régina, les Thermes de Christus, les Thermes des Chênes et les Thermes Sourcéo). Ce module va de pair avec une cure thermale en rhumatologie et propose différents ateliers. Son objectif est de soulager les douleurs en aidant les curistes à retrouver une meilleure mobilité pour améliorer le confort de la vie quotidienne.
Ce module n’est pas pris en charge par la sécurité sociale.

En Savoie (région Rhône-Alpes) ? Au sein de la station thermale d’Aix les Bains qui propose un module complémentaire pour une cure thermale en rhumatologie. Ce programme permet de démultiplier les bienfaits de la cure. Il comprend des cours de gymnastique et des ateliers de santé.
Ce module n’est pas pris en charge par la sécurité sociale.

Dans le Puy-de-Dôme  (Région Auvergne) ? Au sein de la station thermale du Mont Dore qui propose un module de soins complémentaires pour une cure thermale en rhumatologie. Au programme, un atelier d’ergonomie, un atelier diététique et des soins décontractant.
Ce module n’est pas pris en charge par la sécurité sociale.

Dans les stations thermales de Châtel-Guyon ou de Royat-Chamalières qui proposent une cure thermale conventionnée pour les lombalgies chroniques dues à l’arthrose.

L’ensemble des établissements thermaux ayant l’orientation en rhumatologie sont recommandés pour soulager les douleurs liées à une lombalgie.

 

Démarche et prise en charge d’une cure thermale

La réalisation d’une cure thermale est encadrée par des décrets.

Ainsi, pour être prise en charge, une cure thermale conventionnée doit :

  • Faire l’objet d’une prescription médicale,
  • Avoir reçu l’accord de prise en charge par la sécurité sociale,
  • Se dérouler dans l’un des 110 établissements thermaux français,
  • Etre l’unique cure thermale réalisée durant l’année civile,
  • Durer 21 jours, soit 18 jours de soins,
  • L’ensemble des soins doit être réalisé. Toute absence non justifiée par un motif recevable peut entrainer le non-remboursement de la cure thermale.

Si l’ensemble des conditions est réuni, la cure thermale sera prise en charge par la sécurité sociale à hauteur de 70% du forfait de surveillance médicale et à 65% du forfait thermal. En fonction des contrats établis, la part restante (nommée ticket modérateur) pourra être prise en charge par la mutuelle du curiste.

Pourquoi ne pas faire une cure thermale en double orientation ?

Il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques, notamment lorsque l’une des pathologies favorise le développement d’une autre (par exemple lombalgie et jambes lourdes). La cure thermale en double orientation est alors une solution adaptée qui permettra de soulager plusieurs pathologies lors d’un seul séjour sans entrainer d’effets secondaires.

Il existe un grand nombre de combinaisons de cure ayant une double orientation, cependant, tous les établissements ne sont pas en mesure de la proposer.

Tout savoir sur la cure thermale en double orientation


Tags de l'article : Arthrose Lombalgies chroniques


Article publié par Laura Dupuy

Message du site