L’obésité est une maladie qui, si elle n’est pas soignée, peut entraîner des complications sur le long terme. La seule solution est de retrouver un poids santé. La cure thermale est une prise en charge globale et naturelle qui a démontré son efficacité.

Main photo créé par pvproductions – fr.freepik.com

 

L’obésité ou surcharge pondérale est un excès de masse graisseuse résultant principalement d’un déséquilibre entre l’apport calorique et les dépenses énergétiques. Cette maladie concerne environ 15% de la population, dont une part grandissante d’enfants et adolescents. L’obésité est souvent mal vécue par les personnes qui en sont atteintes : mal-être, perte de confiance voire dépression. L’obésité est définie selon l’’indice de masse corporelle (IMC), se calculant en divisant le poids (kg) par la taille au carré (m2).

Une cure thermale conventionnée : une prise en charge globale de l’obésité

Il n’existe pas de traitement miracle permettant de lutter contre cette pathologie, mais un éventail de possibilités afin d’entamer une perte de poids durable. Une cure thermale en amaigrissement est une approche pluridisciplinaire aidant le patient à perdre du poids sur le long terme, à réduire les douleurs et les complications liées (troubles cardiaques, troubles respiratoires, troubles hépatiques, douleurs articulaires…).

Une cure thermale permet d’accompagner le patient dans sa globalité. Elle repose sur des soins à base d’eau thermale, une alimentation saine et équilibrée et une pratique sportive régulière.

Quels sont les soins thermaux réalisés afin de perdre du poids ?

Les établissements thermaux ayant l’orientation en affections digestives et maladies métaboliques prennent en charge les patients atteints d’obésité ou de surcharge pondérale.

Au programme d’une cure thermale obésité et/ou amaigrissement  :

  • une cure de boisson, pour son caractère coupe-faim et diurétique
  • des soins de mobilisation en piscine afin de favoriser la mobilité,
  • Des douches locales, sous affusions, des bains ou encore des massages à base d’eau thermale pour tonifier la circulation sanguine, favoriser l’élimination des graisses et réduire les douleurs,
  • un suivi avec un diététicien afin de réapprendre à manger correctement,
  • un accompagnement psychologique est proposé dans certains centres.

L’environnement et l’ambiance de la cure thermale sont très important dans la prise en charge du curiste, ils permettront  :

  • de trouver un soutien psychologique auprès des autres patients
  • d’inciter à la pratique sportive,
  • de couper avec le quotidien et d’en finir avec les mauvaises habitudes,
  • De bénéficier de soins sans effet secondaire sur l’organisme.

Le thermalisme et perte de poids : une efficacité prouvée

Le thermalisme a su démontrer son efficacité dans la prise en charge de cette pathologie au travers des résultats de l’étude Maâtherme. Une étude scientifique réalisée afin d’évaluer l’efficacité des cures dans la prise en charge du surpoids et de l’obésité. 

Elle a regroupé 5 stations thermales Françaises : Brides-les-Bains, Capvern, Vals Les Bains, Vichy et Vittel.  Son approche triple (diététique, physique et psychologique) s’ajoutant à la durée des soins permet d’apprendre ou ré-apprendre aux patients le bon comportement à adopter au quotidien afin d’avoir une perte de poids durable dans le temps.

Les stations thermales ayant l’agrément en Affections urinaires et Maladies Métaboliques  OU Affection digestives et Maladies Métaboliques prennent en charge le surpoids et l’obésité.

 

Voir les établissements thermaux indiqués dans cette pathologie

 

Démarche et prise en charge d’une cure thermale

La réalisation d’une cure thermale est encadrée par des décrets.

Ainsi, pour être prise en charge, une cure thermale conventionnée doit :

  • Faire l’objet d’une prescription médicale,
  • Avoir reçu l’accord de prise en charge par la sécurité sociale,
  • Se dérouler dans l’un des 110 établissements thermaux français,
  • Etre l’unique cure thermale réalisée durant l’année civile,
  • Durer 21 jours, soit 18 jours de soins,
  • L’ensemble des soins doit être réalisé. Toute absence non justifiée par un motif recevable peut entrainer le non-remboursement de la cure thermale.

Si l’ensemble des conditions est réuni, la cure thermale sera prise en charge par la sécurité sociale à hauteur de 70% du forfait de surveillance médicale et à 65% du forfait thermal. En fonction des contrats établis, la part restante (nommée ticket modérateur) pourra être prise en charge par la mutuelle du curiste.

Pourquoi ne pas faire une cure thermale en double orientation ?

Il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques, notamment lorsque l’une des pathologies favorise le développement d’une autre (surcharge pondérale et arthrose). La cure thermale en double orientation est alors une solution adaptée qui permettra de soulager plusieurs pathologies lors d’un seul séjour sans entrainer d’effets secondaires.

Il existe un grand nombre de combinaisons de cure ayant une double orientation (gynécologie et phlébologie ou gynécologie et rhumatologie) , cependant, tous les établissements ne sont pas en mesure de la proposer.

Tout savoir sur la cure thermale en double orientation


Tags de l'article : Surcharge pondérale-obésité Cambo-les-Bains Cure thermale pour les enfants Cure de boisson


Article publié par Laura Dupuy

2288
Message du site