Les affections liées à la rhumatologie n’affectent pas que nos ainés. De nos jours, il n’est pas rare de rencontrer des personnes, de plus en plus jeunes, devant faire face à de l’arthrose ou à des rhumatismes inflammatoires. La médecine thermale représente alors une alternative intéressante, naturelle et sans effet secondaire.

Source photo : Unsplash © Jesper Aggergaard

La médecine thermale est une pratique ancienne qui se base sur les vertus des eaux thermales utilisées lors de soins thermaux spécifiques. La France compte 110 établissements thermaux, indiqués dans la prise en charge de pathologies distinctes, réparties selon 12 orientations thermales reconnues par l’Assurance maladie.  L’orientation en rhumatologie est l’une d’entre elle et se retrouve dans de très nombreux centres thermaux français. De plus, cette orientation représente 66% des curistes.

Quelles sont les pathologies prises en charge lors d’une cure thermale en rhumatologie ?

Lors d’un séjour en cure thermale, les affections liées à la rhumatologie sont nombreuses. On retrouvera par exemple l’arthrose, l’arthrite, la lombalgie, la fibromyalgie, la sciatique, les suites de fracture.

Afin que les soins thermaux dispensés soient les plus adaptés au curiste et à sa pathologie, le médecin thermal réalisera une prescription individuelle. En effet, chaque curiste rencontrera un médecin thermal avant de démarrer son séjour. La cure thermale est une prise en charge globale du patient. L’objectif est de l’accompagner dans la gestion de sa maladie afin d’améliorer sa qualité de vie quotidienne.

Voir la liste de l’ensemble des pathologies prises en charge lors d’une cure thermale

Comment réaliser une cure thermale ?

Vous souffrez d’une pathologie chronique ? Votre médecin traitant (ou spécialiste) peut vous prescrire une cure thermale conventionnée d’une durée de 21 jours. Durant ce séjour, vous recevrez des soins quotidiens, basés sur les vertus des eaux et boues thermales.

À savoir, certains établissements sont spécialisés dans la prise en charge de certaines pathologies.  Cela se traduit principalement par la mise en place de programmes, de modules ou d’ateliers spécifiques dans le traitement d’une maladie.

La reprise d’une activité sportive ainsi que la mise en place d’un régime alimentaire adapté sont conseillées pour faire perdurer effets bénéfiques d’une cure thermale.

>> Voir la liste des établissements thermaux  spécialisés en rhumatologie


Article publié par Laura Dupuy

Message du site