La bronchite chronique est une affection des voies respiratoires. Particulièrement invalidante dans la vie quotidienne, cette pathologie des bronches peut être atténuée lors d’un séjour en cure thermale.

Source photo : Unsplash / Annie Spartt

La bronchite chronique se manifeste par une toux productive quotidienne ou quasi quotidienne, un essoufflement ainsi que de nombreuses expectorations. La bronchite chronique concerne environ la moitié des fumeurs et persiste durant plusieurs années. Lorsqu’une bronchite chronique est associée à une obstruction des bronches, on parlera alors d’une BPCO. La BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) est une maladie définie par une obstruction bronchique permanente et progressive, fréquente chez les fumeurs. En effet, la cause principale est le tabagisme actif. Une BPCO se traduit principalement par une difficulté à respirer, un essoufflement lors d’efforts modérés, puis, au fil des années, pour des efforts minimes voire en l’absence d’effort. Cette maladie peut être détectée de façon simple, chez le médecin généraliste, par la mesure du souffle à l’aide d’un mini-spiromètre électronique. Une prise en charge médicale est nécessaire afin d’éviter toutes complications voire aggravations de la pathologie. En effet, une bronchite chronique peut entraîner une insuffisance respiratoire grave et irréversible.

Il n’existe aucun traitement permettant de guérir cette maladie. Cependant, l’arrêt du tabac ainsi que la prise d’un traitement médical sous forme inhalée permettent de la stabiliser. Une cure thermale avec orientation en voies respiratoires peut être prescrite aux personnes souffrant de broncho-pneumopathie obstructive chronique. En effet, une étude a permis de montrer que les symptômes et la qualité de vie des patients atteints de BPCO après une cure thermale étaient améliorés. La cure thermale est une prise en charge additionnelle se présentant comme un complément thérapeutique.

Les soins thermaux

Lors d’un séjour en cure thermale, le curiste recevra des soins quotidiens durant 21 jours (excepté le dimanche).
L’ensemble des soins thermaux est prescrit par un médecin thermal rencontré par le curiste avant le début de sa cure.
En fonction de son état de santé, de sa pathologie et de ses besoins, le médecin thermal adaptera les soins à prodiguer. 

Les soins thermaux des voies respiratoires ne sont pas les plus agréables et les plus relaxants, cependant leur efficacité est reconnue. Leur objectif est de mettre en contact les muqueuses avec l’eau thermale. Pour se faire, différents soins thermaux sont réalisés :

  • Le bain nasal,
  • L’humage (simple ou collectif),
  • L’aérosol,
  • La pulvérisation,
  • Le bain,
  • La douche ou l’irrigation du nez,
  • Les gargarismes.

Les stations thermales françaises ayant l’orientation en voies respiratoires :

Station thermale d’Aix-les-Bains

Station thermale d’Allègre-les-Fumades

Station thermale d’Allevard

Station thermale d’Amélie-les-Bains-Palalda

Station thermale d’Amnéville-les-Thermes

Station thermale d’Argelès-Gazost

Station thermale d’Ax-les-Thermes

Station thermale de Bagnères-de-Bigorre

Station thermale de Bagnols-les-Bains

Station thermale de Station thermale de Barèges

Station thermale de Bourbonne-les-Bains

Station thermale de Cambo-les-Bains

Station thermale de Camoins-les-Bains

Station thermale de Cauterets

Station thermale de Challes-les-Eaux

Station thermale de Digne-les-Bains

Station thermale d’Enghien-les-Bains

Station thermale de Gréoux-les-Bains

Station thermale de Jonzac

Station thermale de La Bourboule

Station thermale du Mont-Dore

Station thermale des Eaux-Bonnes

Station thermale des Eaux-Chaudes

Station thermale de Bagnères-de-Luchon

Station thermale de Luz-Saint-Sauveur

Station thermale de Molitg-les-Bains

Station thermale de Montbrun-les-Bains

Station thermale de Saint-Amand-les-Eaux

Station thermale de Saint-Gervais-les-Bains

Station thermale de Saint-Honoré-les-Bains

Station thermale de Saint-Lary-Soulan

Station thermale d’Uriage-les-Bains

Station thermale de Vernet-les-Bains

Station thermale de Préchacq-les-Bains


Article publié par Laura Dupuy

Message du site