La constipation se définit par un retard d’évacuation des selles et touche un grand nombre de personne. En effet, en France 30% de la population adulte souffre de ce trouble intestinal dans  une proportion d’un homme sur quatre et d’une femme sur deux.

Certaines cures thermales proposent des soins visant à soulager le patient constipé, quelles sont-elles, comment procèdent-elles?

Définition

La constipation est un désordre digestif complexe qui correspond à une insatisfaction lors de la défécation, due soit à des selles peu fréquentes, soit trop sèches et ayant sejournés trop longtemps dans l’intestin.

La constipation en elle-même n’est pas une maladie, mais bien un symptôme.

On distingue deux types de constipations :

– Les constipations secondaires d’origine organique, lésionnelle, maladive ou médicamenteuses retrouvées par exemple dans les hypothyroïdies, carence vitaminique en vitamine B1, hypokaliémies, colites (dont la sigmoïdite), maladies névrotiques, dépression, tumeurs pelviennes, tumeurs du colon, rectales….

– Les constipations fonctionnelles chroniques primitives dues à un mauvais fonctionnement de l’intestin ( souvent lié au mode de vie) et non dues à une atteinte ou lésion de l’intestin en lui-même : alimentation pauvre en fibres, vieillesse, perte de musculature abdominale, stress, sédentarité, sous hydratation, retenues fréquente  d’aller à la selle….

La constipation s’accompagne parfois de flatulences, ballonnements, douleurs abdominales.

Les cures thermales et les constipations

Après consultation auprès de leur médecin, et éviction de tout risque de lésion intestinale le curiste peut se faire prescrire une cure thermale afin de l’aider à combattre ce mal récidivent qu’est la constipation.

Les cures de Châtel Guyon,Plombière, Capvern-les-bains, Vichy, Le Boulou…  proposent des soins spécifiques à la lutte contre la constipation.

Quels sont-ils ?

– Une cure de boisson : comme expliqué dans les précédents articles, la composition de l’eau thermale est variable d’une cure à l’autre : eau magnésienne, bicarbonatée…

– le goutte à goutte intestinal (entéroclyse) : à l’aide d’une canule, on introduit de façon progressive une petite quantité d’eau thermale (de 80 à 300g selon les cas).

-Ces soins sont associés à des soins externes (massages , douches, bains, massages digestifs…), mais également à une reprise des activités physiques et une remise au point du régime alimentaire.

Constipation et diététique

Lorsqu’un curiste est constipé, la diététicienne ou le médecin de la cure lui fournira quelques conseils alimentaires afin de faciliter la défécation. En effet, la constipation est souvent l’association d’une alimentation pauvre en fibres, d’une faible consommation d’eau et d’un bol alimentaire peu volumineux.

On conseillera alors d’opter pour une alimentation riche en fibres: fruits, légumes, céréales (complètes), son de blé, d’éviter les aliments réputés constipant comme le thé de chine, le riz blanc, les carottes cuites, le chocolat, et la banane par exemple.

Également, on conseillera de boire 1.5 à 2L d’eau par jour, et de préférer des eaux magnésienne comme Hépar par exemple.

 

 


Tags de l'article : Constipation Cure de boisson Hydrothérapie interne


Article publié par Claire

Message du site