Thermalisme et diabète. Une prise en charge complémentaire de la maladie pour des effets bénéfiques à long terme

Le diabète est une maladie chronique affectant le pancréas et la régulation de la glycémie dans le sang. C’est une maladie incurable touchant de nombreuses personnes en France, qu’elles soient jeunes ou plus âgées, avec ou sans surpoids.
La mise en place d’un traitement médical adapté, en fonction du type de diabète, permet de contenir la maladie et d’éviter les évolutions et les complications possibles. Une bonne hygiène alimentaire, la pratique d’une activité sportive ainsi qu’une assiduité optimale dans la prise du traitement permettent de stabiliser la maladie.

Source photo : www.thermes-de-vichy.fr

Source photo : www.thermes-de-vichy.fr

La cure thermale sera prescrite comme complément éducatif dans le traitement global de la maladie. Un séjour dans un établissement thermal apporte des réponses aux questions des patients et les accompagne dans la mise en place de règles d’hygiène de vie adaptées.
À la suite d’une cure thermale, des effets à court et long terme sont visibles chez les curistes !

Il existe différents types de diabètes :

  • Le diabète de type I (diabète insulino-dépendant) qui touche des sujets jeunes (enfants ou adolescents) et dont le pancréas ne fonctionne quasiment plus suite à la destruction de certaines de ses cellules.  La cure thermale permettra aux patients de stabiliser leur maladie et d’éviter l’apparition ou l’évolution de certains symptômes.
  • Le diabète de type II est la forme la plus fréquente de diabète (92 % des cas). Il  touche les personnes plus âgées (principalement de plus de 50 ans) ayant une alimentation trop riche en graisses et en sucres, associée à un manque d’activité physique. Cela entraîne une résistance des cellules à l’insuline. Le pancréas n’étant pas totalement endommagé, la cure thermale permettra une stimulation de son fonctionnement et une prise en charge des troubles métaboliques liés.

Cure thermale et diabète

La prescription d’une cure thermale à un patient diabétique est fréquente.
Le séjour en cure thermale aura une plus grande efficacité s’il est prescrit au moment du diagnostic.
Une cure thermale conventionnée est une prise en charge globale. Les soins d’hydrothérapie et de pélothérapie réalisés au quotidien (bain, douche sous marine, cure de boisson, modelage, cataplasme de boue) se basent sur les vertus des minéraux et oligo-éléments contenus dans l’eau minérale thermale.

En fonction du type de diabète, les résultats ne seront pas les mêmes.
Les soins d’eaux thermales permettront :

  • de stimuler le pancréas afin d’augmenter naturellement la production d’insuline,
  • de stimuler le système veineux
  • de réguler les pathologies métaboliques.

De réels bénéfices seront visibles sur le plan vasculaire, musculaire, anti-inflammatoire et digestif.

En parallèle, certains établissements thermaux proposent des ateliers thématiques, des modules complémentaires ou des programmes d’Éducation Thérapeutique du Patient afin d’accompagner le curiste dans la gestion de sa pathologie au quotidien. Ces ateliers permettent d’initier le patient une meilleure hygiène de vie alimentaire et l’encouragent à reprendre une activité physique régulière.

Cependant, la cure thermale ne peut être efficace à condition de :

  • respecter son traitement médicamenteux.
  • respecter une hygiène diététique stricte.
  • pratiquer une activité sportive régulière.

Quels établissements thermaux proposent des cures thermales pour les personnes diabétiques ?

Les établissements thermaux prenant en charge le diabète détiennent l’agrément en Affections digestives et maladies métaboliques, qui fait partie des 12 orientations thérapeutiques reconnues par la sécurité sociale.

Les Thermes de Vals-les-Bains
Les Thermes de Brides-les-Bains
Les Thermes de Capvern-les-Bains
Les Thermes de Castera-Verduzan
Les Thermes de Châtel-Guyon
Les Thermes de Contrexéville
Les Thermes de Évian-les-bains
Les Thermes du Boulou
Les Thermes de Montrond-les-Bains
Les Thermes de Plombières-les-Bains
Les Thermes de Vichy
Les Thermes de Thonon-les-Bains
Les Thermes de Vittel

Une cure thermale conventionnée doit faire l’objet d’une prescription médicale par un médecin traitant ou spécialiste. Dès lors, une prise en charge partielle par l’Assurance-maladie pourra être envisagée.

Dans certains cas et en fonction des conditions de ressources, l’Assurance-maladie peut prendre en charge des frais médicaux, de transport et d’hébergement ainsi que les indemnités journalières. Ces différents remboursements sont soumis à un certain plafonnement des revenus.

Le thermalisme pour lutter efficacement contre l’évolution du syndrome métabolique.

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie à proprement parlé mais un état de santé global prédisposant le patient à diverses maladies. Seule solution pour l’éviter : réduire l’installation de ce symptôme en luttant contre les différents facteurs. La cure thermale permet de ralentir l’évolution de cette pathologie et de prévenir les maladies liées grâce aux nombreuses vertus des eaux thermales associée à la prise en charge globale de la pathologie.

Source photo : santémagzine

Source photo : santémagzine

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie mais un ensemble de signes augmentant le risque de prédisposition :

  • au diabète de type 2,
  • aux maladies cardiaques,
  • aux accidents vasculaires cérébraux.

Le syndrome métabolique est diagnostiqué chez une personne lorsqu’on retrouve plusieurs facteurs :

  • Un tour de taille supérieur à 80 cm pour les femmes et à 94 cm pour les hommes,
  • Un taux de triglycéride et un taux de glycémie élevés,
  • La présence d’un diabète,
  • Une hypertension,
  • Un faible taux de bon cholestérol.

Les origines du syndrome métabolique sont diverses, on retrouvera comme symptômes principaux :

  • l’hérédité familiale,
  • une mauvaise hygiène de vie,
  • une alimentation trop riche en gras et en sucre,
  • une forte sédentarité,
  • une absence d’activité sportive.

Le diagnostic du syndrome métabolique doit être pris au sérieux afin d’éviter toutes complications pouvant altérer très fortement la qualité de vie de la personne et pouvant, dans les cas les plus graves, conduire au décès.

Le syndrome métabolique n’est pas irréversible s’il est pris en charge. Cependant, il n’existe pas de traitement miracle, mais un ensemble de règles d’hygiène de vie qui doivent être appliquées. La réalisation d’une cure thermale doit être envisagée afin d’aider le patient à retrouver un certain équilibre dans son rythme de vie. En effet, les vertus thérapeutiques des eaux, associées aux différents ateliers thématiques, permettent aux curistes d’amorcer une nouvelle démarche dans leur hygiène de vie.

Une cure thermale permettra :

  • De réduire le cholestérol grâce aux vertus drainantes de la cure de boisson.
  • De réduire l’hypertension. Il n’est pas possible de guérir totalement de l’hypertension. Malgré tout, la tension artérielle peut être normalisée par la prise d’un traitement médical associé à une cure thermale améliorant la circulation sanguine.
  • De réduire le diabète. En effet, la réalisation d’une cure thermale est souvent prescrite aux diabétiques en complément des traitements médicamenteux habituels. Les soins d’eaux thermales permettront de stimuler le pancréas afin d’augmenter naturellement la production d’insuline, de stimuler le système veineux et de réguler les pathologies métaboliques liées.
  • (Ré)apprendre les bons gestes d’hygiène de vie en se (re)familiarisant à la pratique d’une activité physique et en retrouvant une alimentation saine.

Un séjour en eau thermale, associé à une meilleure hygiène de vie, permet de réduire progressivement l’installation de ce syndrome et des pathologies qui lui sont liées.  Les stations thermales d’Aulus les Bains  et de La Preste Les Bains proposent une cure thermale spécialisée dans le syndrome métabolique.

Il est également possible de réaliser une cure thermale afin de réduire l’un des facteurs. Par exemple, les stations thermales de Brides-les-Bains, de Montrond-les-Bains ou Vals-les-Bains permettent de réduire le cholestérol. Les stations thermales de Bains-les-Bains et Le Boulou, entre autres, aident à réduire la tension artérielle. Les stations thermales de Brides Les Bains, de Capvern les Bains ou de Vichy permettent de réduire la surcharge pondérale.  Plus généralement, les stations thermales ayant l’orientation en affections digestives et métaboliques ou en affections urinaires et métaboliques sont recommandées.

La médecine thermale bénéfique dans le cas de lipodystrophie chez les patients diabétiques.

Les personnes atteintes de diabète peuvent bénéficier d’une cure thermale en complément de leurs traitements afin d’améliorer leur état général. Chez plus de 30 % des personnes souffrant de diabète de type 1, l’insuline à un effet secondaire : la lipodystrophie. Un séjour en eaux thermales permettra d’améliorer l’état cutané et sous cutané du patient.

Source photo :  http://www.thermesdevals.com

Source photo : http://www.thermesdevals.com

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune. Elle entraîne la destruction de certaines des cellules du pancréas nécessaire dans la production d’insuline. C’est une hormone régulant la glycémie dans l’organisme.

Chez le patient diabétique de type 1, les injections quotidiennes d’insuline sont nécessaires afin de pallier l’insuffisance du pancréas. En moyenne, un patient doit s’injecter 1 à 5 doses d’insuline par jour. Elles doivent être administrées sur différentes zones du corps (ventre, cuisses, fesses et bras) afin d’éviter les déformations de la peau (et les lipodystrophies) et d’optimiser l’assimilation de l’insuline.

L’injection d’insuline présente des effets secondaires, notamment celui de la lipodystrophie, que l’on retrouve chez une majorité de patient.

La lipodystrophie est une accumulation de tissus adipeux au niveau des zones habituelles et répétées d’injections. Ces amas graisseux doivent être repérés car ils peuvent compromettre l’équilibre glycémique en raison d’une diffusion instable dans l’organisme de l’insuline.

En plus de son caractère à risque, la lipodystrophie a également des répercutions esthétiques sur le corps du patient. Cet épaississement de tissu graisseux donne à la peau une texture différente, visible comme une boule disgracieuse de part et d’autre des zones d’injections.

Que ce soit pour des raisons médicales ou esthétiques, les zones atteintes par des lipodystrophies doivent être mise au repos. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter votre médecin.

La cure thermale dans le cas de diabète de type 1, notamment de lipodystrophie, est conseillée. En effet, les soins à base d’eau thermale permettront une meilleure diffusion de la graisse sous cutanée, en atténuant les amas graisseux, et amélioreront considérablement l’état cutané du patient.

La station de Vals Les Bains, spécialiste du diabète, accueille chaque année de nombreux patients souffrants de lipodystrophie.

D’autres établissements tel que Brides Les Bains, Montrond-Les-Bains, Vals les Bains ou Aulus Les Bains sont également spécialisées dans la prise en charge du diabète.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire notre article concernant le « Thermalisme et le diabète. Une prise en charge complémentaire de la maladie pour des effets bénéfiques à long terme ».