La prostate est une glande masculine se trouvant à la base de la vessie. Différentes pathologies peuvent affecter cette glande et entrainer d’importantes gênes quotidiennes. Dans de nombreux cas, la réalisation d’une cure thermale permettra d’apporter un réel soulagement.

Source photo : Freepik
Source photo : Freepik

La prostate est une glande faisant partie du système reproducteur de l’homme. Elle se situe en dessous de la vessie et est régulièrement responsable de gênes urinaires. Le thermalisme est une médecine douce, naturelle et bénéfique pour l’organisme. À l’occasion de la journée mondiale de la prostate, découvrez quelles sont les pathologies liées et prises en charge lors d’une cure thermale.

>> La prostatite et la cystite

Les symptômes d’une prostatite sont dus à une infection et une inflammation de la prostate par une bactérie. Le volume de celle-ci augmente, elle devient chaude et douloureuse créant une pression sur la vessie. Ce mécanisme entraine une difficulté à uriner ainsi que des sensations de brûlure lors de la miction. Une prostatite s’accompagne d’autres symptômes similaires à ceux d’une infection (fièvre, fatigue, douleurs musculaires et pelviennes…).
Une cure thermale en affections urinaires et maladies métaboliques viendra en complément d’un traitement visant à diminuer le nombre de cycle de contamination annuel, et se répercutera sur une diminution dans prise d’antibiotiques.
Les eaux thermales ont la particularité de diminuer l’adhérence des bactéries sur les muqueuses de la vessie en limitant naturellement le développement de celles-ci.

Les établissements thermaux ayant l’agrément en affections urinaires et maladies métaboliques :

Les thermes de La Preste – Prats-de-Mollo

Les thermes d’Évian-les-Bains

Les thermes de Thonon-les-Bains

Les thermes d’Aulus-les-Bains

Les thermes de Capvern-les-Bains

Les thermes de Castera-Verduzan

Les thermes de Contrexéville

Les thermes de Vittel

Les thermes de Châtel-Guyon

Les thermes d’Eugénie-les-Bains

>> Le cancer de la prostate

Chaque année en France, plus de 70 000 hommes sont touchés par le cancer de la prostate.
La cure thermale post-cancer doit faire l’objet d’une prescription par un médecin traitant ou spécialiste (oncologue, urologue).
Durant un séjour en cure thermale conventionnée « post-cancer », le patient recevra différents soins quotidiens à base d’eau thermale minérale (hydrothérapie) et de boue (pélothérapie). Les nombreux minéraux et oligo-éléments contenus dans les eaux permettront à la peau de retrouver un meilleur aspect, de réhydrater les muqueuses asséchées et de stimuler la repousse des ongles et des cheveux.

Des stations thermales comme Saint-GervaisUriage-Les-BainsAvène-Les-BainsLa Bourboule se sont spécialisées dans les cures thermales post-cancers. D’autres établissements  comme Luz-Saint-SauveurArgelès-GazostLa Léchère-Les-Bains ou Aix-Les-Bains se sont spécialisés dans les traitements du lymphœdème.

>> Prise en charge des cures thermales 

Une cure thermale conventionnée dure 21 jours.  Elle doit être prescrite par un médecin traitant ou spécialiste et nécessite un avis médical. La cure thermale est une approche pluridisciplinaire permettant de soulager globalement le patient, tant sur le plan physique que psychologique.
Les cures thermales sont prises en charges à 70% pour des frais médicaux de surveillance (sur la base d’un tarif conventionnel)  et à 65% de la cure thermale pas l’Assurance maladie.
La partie qui n’est pas remboursée par la sécurité sociale se nomme «ticket modérateur». En fonction des contrats souscrits, celui-ci peut faire l’objet d’un complément par une mutuelle. Vous retrouverez toutes les informations sur les démarches à réaliser ICI.

 


Tags de l'article : Prostatites La Preste - Prats-de-Mollo Evian-les-Bains Thonon-les-Bains Aulus-les-Bains Capvern-les-Bains Castera-Verduzan Eugénie-les-Bains Chatel-Guyon


Article publié par Laura Dupuy

Message du site