Actualité : La date de réouverture de l’établissement thermal de Bourbon-Lancy a été dévoilée

À la suite de l’incendie de la toiture de l’Établissement Thermal de Bourbon-Lancy, survenu le 16 avril dernier, le centre thermal a été contraint d’annuler la totalité des cures thermales pour la saison 2019. Les travaux ayant débuté, le centre thermal de Bourbon-Lancy a pu annoncer sa réouverture et donner rendez-vous aux curistes le mercredi 18 Mars 2020.

réouverture bourbon lancy

Dès le lundi 30 septembre 2019, l’équipe administrative des Thermes sera présente pour accueillir, accompagner et répondre aux curistes afin d’organiser leur prochaine cure thermale en 2020.

Jusqu’à la réouverture du centre thermal, le centre CeltÔ et ses 1 400m² dédiés au bien-être prennent le relais des Thermes. Le centre CeltÔ propose de nombreuses prestations et profite notamment de la présence de l’eau thermale dans son établissement pour proposer des mini-séjours thermaux.

Se ressourcer à Bourbon Lancy

La ville thermale de Bourbon Lancy est une destination de bien-être idéale. Epargné par l’incendie survenu en début de saison aux thermes, l’espace de bien-être CeltÔ vous accueille pour un moment de détente. En effet, pour la saison 2019, le centre CeltÔ et ses 1 400m²  dédiés au bien-être prennent le relais des Thermes. Le centre accueillera les touristes ainsi que les curistes jusqu’à la réouverture de l’Établissement Thermal, prévue en mars 2020.

Source photo :  www.thermes-bourbon-lancy.fr

Source photo : www.thermes-bourbon-lancy.fr

Le centre CeltÔ propose de nombreuses prestations : thermoludisme, modelages et soins bien-être. Afin de permettre aux personnes de bénéficier des vertus du thermalisme, CeltÔ profite de la présence de l’eau thermale dans son établissement pour proposer des mini-séjours thermaux. Vous  retrouverez notamment des mini-cures de 6 jours pour soulager le mal de dos, réduire le stress et apaiser les jambes lourdes.

« Nous souhaitons rester un moteur pour le tourisme à Bourbon-Lancy. Nous exploiterons au maximum les possibilités du Spa CeltÔ, de l’Hôtellerie et de la Restauration pour répondre aux besoins de nos curistes et de nos touristes. Bourbon-Lancy est une ville de pleine santé et elle le restera en 2019 » explique Monsieur Didier Monssus, Directeur des Thermes de Bourbon-Lancy.

La région Provence-Alpes-Côte-D’azur, une destination thermale.

La région Provence-Alpes-Côte-D’azur est connue pour sa lavande, ses calanques, ses cigales et son soleil… Mais c’est aussi une destination de santé grâce à son savoir-faire thermal.  Vous souffrez de problèmes rhumatologiques ou respiratoires ? Cette destination est faite pour vous.

Source photo : www.lexpress.fr

Source photo : www.lexpress.fr

Située sur les bords de la Méditerranée, au pied des Alpes du Sud, la région Provence-Alpes-Côte-D’azur (PACA) est une destination de cure idéale. Entre les bienfaits de l’eau thermale et du climat, un séjour en cure sera une véritable coupure avec le quotidien. Toutes les caractéristiques seront donc réunies afin de permettre aux curistes de bénéficier au maximum des vertus de l’eau thermale.

La composition des sols de la région permet à l’eau de source qui y chemine de se charger en sels minéraux et en oligo-éléments tels que le soufre, le calcium ou le magnésium. La composition unique de ses eaux confère des vertus apaisantes et anti-inflammatoires aux 4 stations thermales de la région. Ces vertus seront idéales pour soulager les affections en rhumatologie et voies respiratoires.

Faire une cure thermale en PACA.

L’ensemble des établissements, de la région propose des cures thermales conventionnées. Afin de bénéficier d’un remboursement  partiel de votre cure thermale celle-ci doit faire l’objet d’une prescription médicale (médecin traitant ou spécialiste). Dès lors, vous pourrez réserver votre séjour de 3 semaines dans l’établissement choisi.

Il est possible que votre état de santé nécessite un double traitement thermal. Votre médecin, lors de la prescription, indiquera donc dans le formulaire de prise en charge les 2 orientations nécessaires. Ainsi, vous bénéficierez d’une cure rhumatologie + voies respiratoires ou voies respiratoires + rhumatologie.

Prendre du temps pour soi lors d’une mini-cure thermale en PACA.

Pourquoi de ne pas profiter d’un séjour dans cette région pour goûter aux bienfaits des eaux thermales ? Que ce soit pour 2 ou 10 jours, des courts-séjours ou des mini-cures thermales existent dans toutes les stations.

Source photo : www.chainethermale.fr

Source photo : www.chainethermale.fr

Les stations thermales de la région Provence-Alpes-Côte-D’azur :

 

 Toutes les stations sont indiquées pour des cures thermales conventionnées en rhumatologie et/ou voies respiratoires.

  

Les thermes de Digne-les-Bains sont situés au cœur des Alpes de Haute-Provence. On y retrouvera des séjours de prévention pour les 2 orientations, allant de 3 à 6 jours.

Les thermes de Gréoux-les-Bains sont situés dans le département des Alpes de Haute-Provence et aux portes du Parc Naturel Régional du Verdon.On y retrouvera des mini-cures thermales pour le « Mal de Dos » ou la « Slow santé » d’une durée de 6 jours.

 Les thermes de Camoin-les-bains dans un quartier de la ville de Marseille. Cet établissement propose des courts-séjours thermaux allant d’une demi journée à 6 jours.

Les thermes de Berthemont-les-Bains sont situés dans les Alpes-Maritimes, aux portes du Parc National du Mercantour. Cet établissement thermal propose des mini-séjours thermaux de 6 ou 12 jours.

 Les courts séjours et les mini-cures thermales ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale.

 

Durant votre séjour en eau thermale, n’hésitez pas à profiter des attraits touristiques de la région. Le cadre relaxant des établissements thermaux, les activités en dehors de la cure et le repos sont des facteurs permettant de réduire le stress. L’environnement de la cure est important. Il permet de s’éloigner quelque temps des soucis quotidiens et de ce fait, de bénéficier au maximum des bienfaits de la médecine thermale.

 

Source photo : provence-alpes-cotedazur.com

Source photo : provence-alpes-cotedazur.com

 

« Le moi(s) sans tabac ? » La cure thermale pour arrêter de fumer, fallait y penser.

 

Le mois sans tabac

Source : http://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr

Novembre ou « le moi(s) sans Tabac », un défi national pour arrêter de fumer pendant 30 jours.Vous avez déjà essayé d’arrêter de fumer en utilisant différents moyens (Patchs, cigarette électronique, hypnose, chewing-gum) ? Tous ont échoué ? Pourquoi ne pas choisir un séjour en cure thermale ? En effet, celle-ci peut vous aider dans l’arrêt de la cigarette.

La combinaison de différents soins, prenant en compte les voies respiratoires, les artères, l’alimentation et le stress, a pour objectif d’aider le fumeur à réduire sa consommation et à adopter un meilleur comportement vis-à-vis de cette addiction. Pour faire face à une majorité́ de personnes (60% selon tabac info service) souhaitant arrêter de fumer, des stations thermales ont mis en place des séjours de « sevrage tabagique » d’une semaine afin de les aider tout au long de leur processus d’abstinence.

L’addiction au tabac 

Le tabac agit comme une drogue sur l’organisme du fait de la présence de nicotine. Cela entraîne une rapide dépendance chez le fumeur, qui sera difficile à inhiber.

Cette addiction se traduit par plusieurs symptômes :

  • des sensations de manques
  • un besoin de tabac lors d’une situation de stress
  • un réflexe créé par un mécanisme d’habitude
  • un coupe faim

Cependant, il est prouvé que des situations de stress ou de forte sensibilité entraînent une envie de sortir une cigarette afin d’apaiser ses angoisses.Le tabac n’est pas composé uniquement de nicotine. En effet, lors d’une bouffée, de très nombreuses substances sont inhalées et ont des effets négatifs sur l’organisme. La cigarette qu’elle soit industrielle ou roulée est l’un des premiers facteurs de cancers. Les effets du tabac sont sournois, c’est-à-dire qu’ils mettent de très nombreuses années à apparaitre chez le fumeur ou chez son entourage. Il n’existe pas de « petit » ou « grand » fumeur, le contact avec les différentes substances inhalées entraine de graves soucis au niveau de différents organes (Les poumons, le cœur, la langue, la gorge mais également la vessie ou la peau).

Les séjours en cure de « sevrage tabagique », une multitude de soin pour le bien-être et la détente

Face aux effets néfastes du tabac sur l’organisme, des stations thermales ont mis en place des mini-cures dédiées au sevrage tabagique. Ces cures sont adossées aux orientations primaires des stations, en se basant sur leur savoir-faire ainsi qu’aux caractéristiques de leurs eaux.

La mini-cure thermale n’est pas conventionnée donc ne peut pas être remboursée par la sécurité sociale contrairement à une cure conventionnée de 21 jours de soins consécutifs. Néanmoins, une cure non conventionnée n’a aucun impact sur la qualité des soins et sur l’encadrement médical prodigué. Ce type de séjour se veut « holistique ». Il vise à favoriser autant le bien-être mental que physique dans le but de diminuer le « besoin » de nicotine.

Plusieurs stations thermales en France proposent des cures dédiées aux personnes souhaitant arrêter le tabac. Ces séjours commencent par un rendez-vous chez un tabacologue afin d’évaluer la situation de départ de chaque fumeur.

La station thermale du Boulou, spécialisée dans les maladies cardio-vasculaires, propose un module supplémentaire pendant la cure thermale conventionnée. Toutefois ce module n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Les soins dispensés se focaliseront autour du cœur et des artères, avec des soins d’eaux tels que : douche à jet, couloir de marche, des bains ou encore des cures de boissons afin de favoriser la circulation sanguine.

D’autres stations thermales telles que Challes les Eaux, Luchon, La Bourboule sont spécialisées dans le traitement des troubles des voies respiratoires, grâces à des eaux soufrées. Elles présentent des courts séjours de santé (d’une durée de 6 jours) avec des soins tels que : irrigation nasale, gargarisme, aérosols…

L’ensemble de ces établissements proposent des soins d’eaux thermales ayant pour objectif un mieux-être des parties du corps exposées aux substances de la cigarette. En plus des soins d’eaux, ces mini-cures thermales ont inclus, dans leur programme, des activités plus sportives telles que la marche nordique, l’aquagym, le fitness, complétées par des cours de sophrologie et des rendez-vous avec des diététiciens…

Ces rendez-vous, ainsi que la mise en place de programme alimentaire, sont très fréquents. En effet, arrêter de fumer entraîne une augmentation de l’appétit impactant sur une possible prise de poids. Ce facteur peut constituer un des freins dans l’arrêt de la cigarette.

Un séjour en établissement thermal constitue un environnement propice à l’arrêt du tabac. Il est vrai que le patient se retrouve loin de sa vie quotidienne, donc de toutes sources de stress. Contrairement à d’autres méthodes médicamenteuses pour aider la personne dans sa démarche de sevrage, un séjour en eaux thermales est naturel et bénéfique en toute circonstance pour l’organisme.