L’économie thermale de la région Occitanie

 

Région occitanie et thermalisme

La région Occitanie, résultant de la fusion administrative entre la Région Midi-Pyrénées et la Région Languedoc-Roussillon, est la première destination thermale française. Elle accueille chaque année plus de 188 000 curistes.
Jouissant d’une situation géographique idéale entre le Massif Central, les Pyrénées et la méditerranée, la région Occitanie est une destination de santé et de bien-être aux nombreux atouts. De plus, l’offre thermale régionale couvre l’ensemble des 12 indications thérapeutiques reconnues par la sécurité sociale.

Le poids économique du thermalisme en Occitanie.

Majoritairement situé dans des communes de taille moyennes voire petites, le thermalisme représente souvent l’unique levier de l’économie locale.  En effet, le thermalisme est à l’origine du développement historique, architectural, économique et touristique de certaines communes.

Véritable pilier de la région, ses retombées se retrouvent à différents niveaux :

  • Le thermalisme est à l’origine de 14.000 emplois, dont 2600 emplois directs.
  • Le thermalisme correspond à 6 millions de nuitées.
  • Les secteurs de la restauration et du tourisme bénéficient également des retombées de ce secteur.

L’ensemble de la pratique thermale de la région Occitanie représente 120 millions d’euros de retombées directes chaque année. Ces retombées sont importantes et font vivre des stations situées dans des secteurs ruraux ou de montagne avec des emplois non-délocalisables, comme le souligne Carole Delga, la présidente de la Région.

Afin de diversifier les retombées économiques liées à l’utilisation de l’eau, la région Occitanie développe son offre concernant les centres thermoludiques. En effet, cette région compte le plus grand nombre de centres dédiés au bien-être et à la détente en France.

Source photo : www.tourisme-occitanie.com

Source photo : www.tourisme-occitanie.com

Le fonctionnement de l’économie thermale en Occitanie sous la loupe de la Cour des comptes.

Malgré son premier rang de destination thermale, le rapport publié en novembre 2018 par la Cour des comptes souligne un modèle économique fragile en Occitanie.

En effet, la pratique thermale est soutenue par la puissance publique, le modèle économique du thermalisme repose essentiellement sur le remboursement des cures conventionnées par la sécurité sociale.
Dans son rapport, la Cour des comptes pointe les conditions d’attribution des aides octroyées aux stations. En effet, celles-ci pourraient être enrichies par des indicateurs permettant d’évaluer la viabilité des projets ainsi que l’impact de l’équilibre sur le territoire. Ce rapport met également en avant une procédure régionale marquée par l’insuffisance de stratégies dans la durée. Entre la concurrence au sein des différentes stations et les baisses de fréquentation de certains établissements, malgré des investissements réalisés par la région, le modèle économique actuel du thermalisme semblerait donc présenter certaines fragilités.

Le plan d’action de la région Occitanie pour se restructurer.

Consciente de l’utilité du thermalisme, de ses retombées et de son attractivité, la région Occitanie s’engage auprès des stations afin de leur apporter un soutient financier. En effet, en 2018, la Région Occitanie a consacré un budget de plus de 37 M€ au tourisme et au thermalisme, ces 2 pratiques étant intimement liées.

Sensible au rapport de la Cour des comptes, la région Occitanie a annoncé au travers un communiqué de presse le lancement d’un nouveau plan d’action.
La Région a défini 4 actions phares en faveur du thermalisme et du bien-être afin de pour répondre aux enjeux de modernisation, de développement et de promotion de cette filière.

  • la création de trois PASS dédiés aux entreprises afin de les accompagner dans la mise en place d’une stratégie sur-mesure,
  • un contrat de développement et d’innovation,
  • la mise en place d’un réseau de développeurs,
  • l’intervention du CRT (Comité Région du Tourisme) et d’Ad’Occ pour la promotion de la filière thermale.

 

Source photo : VIET DOMINIQUE - CRT Occitanie

Source photo : VIET DOMINIQUE – CRT Occitanie

« Mon ambition est de positionner notre région parmi le top 10 des destinations européennes. Nous en avons tous les atouts ! J’ai donc engagé une politique volontariste en faveur de la performance et de la compétitivité de notre offre. L’innovation doit être au cœur de notre action en la matière pour garantir aux hommes et aux femmes, acteurs du tourisme, les conditions optimales de développement de leur activité. Dans cet esprit, je souhaite aujourd’hui que le thermalisme et le bien-être fasse l’objet d’une attention toute particulière. Les territoires doivent être les premiers bénéficiaires de l’innovation touristique, car le thermalisme est pour beaucoup de stations, la première économie. Notre Région est la première destination thermale de France, je veux que l’Occitanie soit la 1 ère destination bien-être !», Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

Les stations en Occitanie :

Station thermale de Lectoure

Station thermale du Boulou

Station thermale d’Ax-les-Thermes

Station thermale de Cransac-les-Thermes

Station thermale de Barbotan-les-Thermes

Station thermale d’Aulus-les-Bains

Station thermale de Salies-du-Salat

Station thermale de Castéra-Verduzan

Station thermale de Rennes-les-Bains

Station thermale d’Avène-les-Bains

Station thermale de Luz-Saint-Sauveur

Station thermale de Balaruc-les-Bains

Station thermale d’Allègre-les-Fumades

Station thermale de Saint-Lary-Soulan

Station thermale de La-Preste-les-Bains

Station thermale de Bagnères-de-Bigorre

Station thermale de la Chaldette

Station thermale de Bagnols-les-Bains

Station thermale de Vernet-les-Bains

Station thermale d’Argelès-Gazost

Station thermale de Molitg-les-Bains

Station thermale d’Amélie-les-Bains

Station thermale d’Ussat-les-Bains

Station thermale de Barèges-Barzun

Station thermale de Luchon

Station thermale de Cauterets

Station thermale de Capvern-les-Bains

Station thermale de Lamalou-les-Bains

 

Un établissement aux soins thermaux uniques

Situé au cœur de l’Aveyron, l’établissement thermal de Cransac-Les-Thermes est spécialisé dans le traitement des rhumatismes, du mal de dos, de l’arthrose et des douleurs articulaires.  L’utilisation d’un procédé spécifique de soins en fait un centre thermal unique.

Etablissement thermal de Cransac.

Cette particularité, unique en Europe, est due à un phénomène géologique qui offre aux Thermes de Cransac des vertus thérapeutiques exceptionnelles.  En effet, des gaz naturels chauds s’échappent d’une colline proche du centre thermal, ce phénomène complexe  est appelé localement « la montagne qui brûle ».  C’est une oxydation du minéral au contact de l’humidité de l’air qui est à l’origine d’émanations de vapeurs thermales avoisinant les 120°C.

Il ne faut cependant avoir aucune inquiétude quant à la chaleur des soins prodigués. Le gaz thermal se refroidit naturellement durant son cheminement jusqu’aux cabines de soins où il sera administré à une température de 40°C.

A la différence des autres centres thermaux français, les curistes qui réalisent une cure thermale dans cet établissement ne se verront pas proposer les soins « classiques » de la médecine thermale.  En effet, à Cransac-Les-Thermes, la quasi-totalité des soins est basée sur l’utilisation de ce gaz thermal.

Le curiste retrouvera donc :

  • des étuves pour les mains et les pieds, afin de réduire les douleurs articulaires et d’améliorer la souplesse des articulations.
  • une étuve générale (nouveauté 2019) afin d’obtenir une abondante sudation.
  • des douches locales du rachis (des cervicales aux hanches) pour relaxer et décontracter l’ensemble des muscles.
  • des douches  locales des membres, permettant de soulager toutes les articulations.
  • un vaporium pulvérisant de l’eau thermale à 34°C afin d’obtenir une action sédative sur les douleurs et les contractures musculaires.
  • des cabines individuelles de sudation et de relaxation.
  • le berthollaix (non pris en charge par la sécurité sociale) est idéal pour dénouer les tensions et les contractures du rachis en complément de la cure. Le curiste est installé dans un fauteuil moulé, le dos, la nuque, les épaules sont parcourues par de multiples mini-jets de gaz thermal.

Soins thermaux au gaz à Cransac

Depuis 2010, l’offre de soins a été complétée par une nouvelle source d’eau thermale  baptisée « Geneviève ». Cette eau thermale est utilisée dans :

  • la réalisation des cataplasmes de boue qui permettent de favoriser la vasodilatation et la sédation des douleurs par une meilleure oxygénation.
  • la cure de boisson qui constitue un élément de base du traitement thermal en raison de ses nombreux bienfaits.

Cransac cure de boisson

Vous êtes intéressé par ce centre thermal ?

Vous souhaitez y réaliser votre prochaine cure ?

 Rendez-vous sur notre site internet pour prendre connaissance de toutes les informations complémentaires : https://www.lescuristes.fr/cure-thermale-Cransac-les-Thermes–42.