Le thermalisme psychiatrique : l’étude scientifique Stop-Tag démontre l’efficacité de la cure thermale.

Après les études scientifiques démontrant l’efficacité du thermalisme dans la prise en charge du surpoids et de l’arthrose, en voici une nouvelle mettant en avant les effets bénéfiques du thermalisme dans la prise en charge des maladies psychiatriques.

Thermalisme et STOP TAG

Les affections psychosomatiques sont l’une des 12 orientations reconnues par le thermalisme et prises en charge par la sécurité sociale. Cette orientation de cure thermale, moins connue du grand public par rapport aux orientations plus « classiques » comme la Rhumatologie ou Les Voies Respiratoires, est néanmoins très efficace. En effet, la prise en charge globale associée aux vertus des eaux thermales auraient de nombreux effets sur les troubles de l’anxiété généralisés (anxiété, fatigue, douleurs musculaires, irritabilité, trouble du sommeil…). L’étude STOP TAG, réalisée en 2006, vise à mettre en avant, de façon scientifique et officielle, une meilleure efficacité de ce traitement naturel par rapport à une prise en charge classique (par médicaments).

  • L’étude

L’étude STOP-TAG est une évaluation scientifique visant à comparer la cure thermale psychiatrique à un traitement de référence (ici, la paroxétine (DEROXAT®) dans le Trouble de l’Anxiété Généralisée (TAG). Cette étude a été menée par 4 centres thermaux ayant cette indication thérapeutique : Bagnères-de-Bigorre, Néris-les-Bains, Saujon et Ussat-les-Bains.

  • La méthodologie

Cette étude s’est basée sur 237 patients présentant un TAG. Ils ont été répartis, de façon aléatoire, en 2 groupes d’études :

  1.  Le groupe « cure thermale » : 117 patients ont suivi une cure thermale de 3 semaines, sans recevoir de nouveau traitement pharmacologique.
  2.  Le groupe « traitement médical »: 120 patients ont reçu quotidiennement de la paroxétine sans réaliser une cure thermale.

Un suivi d’observation de 24 semaines a été réalisé à la suite de ces soins.

  • Résultats et conclusion

Les résultats de l’étude ont permis de mettre en avant 3 points majeurs :

  1. Les effets du thermalisme sont visibles et augmentent dans le temps. En effet, les résultats montrent une réelle évolution du patient entre la fin de la cure thermale et les mois suivants.
  2. Les résultats observés montrent que plus les patients présentent un TAG sévère, plus la cure se révèle efficace par rapport au groupe paroxétine.
  3. La cure thermale n’entraine aucun effet secondaire et aucun risque d’addiction.

 

Pour avoir accès à l’ensemble des détails et des résultats de l’étude : ICI

L’étude « ThermStress Burn Out » recherche des volontaires aux thermes de Néris-Les-Bains pour 6 jours de soins.

La station thermale de Néris-les-Bains, dans l’Allier, recherche des candidats volontaires afin de participer à une étude d’une année sur la prévention du burn-out : ThermStress.

ThermStress

L’étude ThermStress est menée par le CHU de Clermont-Ferrand aux thermes de Néris-Les-Bains avec le soutien financier du FEDER et du Conseil Régional. Cette étude est réalisée en partenariat avec l’association de prévention du stress et le Cluster Innovatherm.

ThermStress a pour objectif de démontrer l’efficacité d’un séjour thermal de 6 jours dans la prévention du risque du burn-out lié au travail. Le séjour comprend :

  • Des soins thermaux,
  • Une activité sportive régulière,
  • Un suivi psychologique
  • Des conseils nutritionnels

Le suivi de cette étude se fait durant une année. Le candidat participe à l’un des 3 séjours organisés par les thermes. Par la suite, deux suivis de 2 jours à Néris-Les-Bains sont prévus 6 mois et 1 an après la cure. Des bilans médicaux aux CHU de Clermont-Ferrand sont également compris.

Le séjour thermal sera intégralement pris en charge si votre participation à l’étude est acceptée.

Les périodes de séjours :

  • 16 au 21 avril 2018
  • 30 juillet au 4 août 2018
  • 12 au 17 novembre 2018

Les conditions pour participer à l’étude :

  • Etre majeur
  • Souffrir d’un stress très élevé vis-à-vis de son travail

Si vous vous sentez concerné, merci de contacter le : 06 84 91 14 39, pour plus d’informations vous pouvez vous rendrez sur le site internet : http://www.thermes-neris.com/etude-thermstress-burn-out/

Actualité – ThermOs : une étude, sur la prévention de l’ostéoporose en cure thermale, recherche des volontaires

ThermOs est une étude portant sur la prévention de l’ostéoporose chez la femme non ménopausée. Cette étude est réalisée en collaboration avec l’Université et le Centre Hospitalier Universitaire de Clermont Ferrand.

téléchargement

L’ostéoporose est une maladie affectant l’ensemble du squelette humain. Liée au vieillissement, on la retrouve principalement chez les femmes d’un certain âge et ménopausées (39% des femmes de plus de 65 ans et 70% des femmes de plus de 80 ans).  L’ostéoporose entraîne une diminution et une fragilisation de la masse osseuse, augmentant le risque de fracture. Au quotidien, cette pathologie engendre différentes douleurs. En effet, les os affaiblis ne peuvent plus soutenir le poids du corps et des douleurs apparaissent.

L’objectif de cette étude est de démontrer et de mesurer l’efficacité d’un court séjour de soins en établissement thermal. Associée à une activité physique, une cure thermale agit de manière bénéfique sur la fragilité osseuse de la femme pré-ménopausée.

Les établissements thermaux de Chaudes Aigues et de Bourbon Lancy recherchent des candidates volontaires afin de mener au mieux cette étude.

Ces candidates doivent respecter des critères bien précis :

-          Être une femme

-          Être âgée entre 40 et 50 ans

-          Ne pas être ménopausée

-          Avoir un IMC inférieur à 30

-          Ne pas pratiquer d’activité physique régulière

La date limite d’inscription est le 28 février 2018

L’expérimentation se déroulera sur 10 jours pendant le mois de mars (les détails vous seront transmis au moment de votre inscription et en fonction de l’établissement thermal choisi).

Durant ce séjour, les volontaires devront suivre différents soins thermaux (massage sous affusion, bains, piscines, cataplasmes, douche au jet) et pratiquer une activité physique encadrée et personnalisée.

Tout au long de cette étude, de nombreuses données seront récoltées (densité osseuse, qualité du sommeil, niveau de stress) et un suivi sera réalisé après la cure thermale afin de suivre l’évolution de la patiente.

A savoir, l’ensemble des soins thermaux sont offerts aux candidates. Pour celles qui résident loin du centre thermal, un tarif préférentiel pour séjourner dans l’hôtel voisin lui sera proposé.

 

Source : France Info Auvergne