Le thermalisme pour lutter efficacement contre l’évolution du syndrome métabolique.

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie à proprement parlé mais un état de santé global prédisposant le patient à diverses maladies. Seule solution pour l’éviter : réduire l’installation de ce symptôme en luttant contre les différents facteurs. La cure thermale permet de ralentir l’évolution de cette pathologie et de prévenir les maladies liées grâce aux nombreuses vertus des eaux thermales associée à la prise en charge globale de la pathologie.

Source photo : santémagzine

Source photo : santémagzine

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie mais un ensemble de signes augmentant le risque de prédisposition :

  • au diabète de type 2,
  • aux maladies cardiaques,
  • aux accidents vasculaires cérébraux.

Le syndrome métabolique est diagnostiqué chez une personne lorsqu’on retrouve plusieurs facteurs :

  • Un tour de taille supérieur à 80 cm pour les femmes et à 94 cm pour les hommes,
  • Un taux de triglycéride et un taux de glycémie élevés,
  • La présence d’un diabète,
  • Une hypertension,
  • Un faible taux de bon cholestérol.

Les origines du syndrome métabolique sont diverses, on retrouvera comme symptômes principaux :

  • l’hérédité familiale,
  • une mauvaise hygiène de vie,
  • une alimentation trop riche en gras et en sucre,
  • une forte sédentarité,
  • une absence d’activité sportive.

Le diagnostic du syndrome métabolique doit être pris au sérieux afin d’éviter toutes complications pouvant altérer très fortement la qualité de vie de la personne et pouvant, dans les cas les plus graves, conduire au décès.

Le syndrome métabolique n’est pas irréversible s’il est pris en charge. Cependant, il n’existe pas de traitement miracle, mais un ensemble de règles d’hygiène de vie qui doivent être appliquées. La réalisation d’une cure thermale doit être envisagée afin d’aider le patient à retrouver un certain équilibre dans son rythme de vie. En effet, les vertus thérapeutiques des eaux, associées aux différents ateliers thématiques, permettent aux curistes d’amorcer une nouvelle démarche dans leur hygiène de vie.

Une cure thermale permettra :

  • De réduire le cholestérol grâce aux vertus drainantes de la cure de boisson.
  • De réduire l’hypertension. Il n’est pas possible de guérir totalement de l’hypertension. Malgré tout, la tension artérielle peut être normalisée par la prise d’un traitement médical associé à une cure thermale améliorant la circulation sanguine.
  • De réduire le diabète. En effet, la réalisation d’une cure thermale est souvent prescrite aux diabétiques en complément des traitements médicamenteux habituels. Les soins d’eaux thermales permettront de stimuler le pancréas afin d’augmenter naturellement la production d’insuline, de stimuler le système veineux et de réguler les pathologies métaboliques liées.
  • (Ré)apprendre les bons gestes d’hygiène de vie en se (re)familiarisant à la pratique d’une activité physique et en retrouvant une alimentation saine.

Un séjour en eau thermale, associé à une meilleure hygiène de vie, permet de réduire progressivement l’installation de ce syndrome et des pathologies qui lui sont liées.  Les stations thermales d’Aulus les Bains  et de La Preste Les Bains proposent une cure thermale spécialisée dans le syndrome métabolique.

Il est également possible de réaliser une cure thermale afin de réduire l’un des facteurs. Par exemple, les stations thermales de Brides-les-Bains, de Montrond-les-Bains ou Vals-les-Bains permettent de réduire le cholestérol. Les stations thermales de Bains-les-Bains et Le Boulou, entre autres, aident à réduire la tension artérielle. Les stations thermales de Brides Les Bains, de Capvern les Bains ou de Vichy permettent de réduire la surcharge pondérale.  Plus généralement, les stations thermales ayant l’orientation en affections digestives et métaboliques ou en affections urinaires et métaboliques sont recommandées.

Le point sur votre arrêt de la cigarette à l’occasion du Moi(s) sans tabac.

Novembre ou « le Moi(s) sans Tabac », un défi national pour arrêter de fumer pendant 30 jours touche à sa fin.  Afin d’aider l’ancien fumeur dans sa volonté de continuer son sevrage, une solution naturelle existe : un séjour en eaux thermales. Pourquoi ne pas l’essayer ?  La cure thermale, par son environnement relaxant, est un cadre propice à l’arrêt du tabac. Le patient se retrouve loin de sa vie quotidienne et de toutes formes de stress. L’accompagnement et la rencontre avec d’autres personnes dans la même démarche, rendent le sevrage moins difficile et permettent de conserver la détermination.

le mois sans tabac

Les cures thermales ou les courts séjours de santé sur le thème du « sevrage tabagique »  proposent une multitude de soins. Ils ont pour objectif de diminuer le besoin en nicotine tout en favorisant le bien-être mental et physique de la personne.

A savoir, il n’existe pas une cure thermale dédiée en totalité au sevrage tabagique. Les cures spécifiques sont donc adossées aux orientations primaires des stations et sur leurs savoir-faire (maladies cardio-artériellestroubles respiratoires…).

La station thermale du Boulou, spécialisée dans les maladies cardio-vasculaires, propose un module supplémentaire à cure thermale conventionnée. Les soins dispensés se focaliseront autour du cœur et des artères avec des soins d’eaux tels que : douche à jet, couloir de marche,  bains ou encore cures de boissons afin de favoriser la circulation sanguine. Toutefois, ce module n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

D’autres stations thermales telles que Challes-Les-Eaux, Bagnères-de-Luchon, Cambo-Les-Bains, Castera Verduzan, La Bourboule sont spécialisées dans le traitement des troubles des voies respiratoires grâce à des eaux soufrées. Elles présentent des courts séjours de santé (d’une durée de 6 à 12 jours) avec des soins tels que les irrigations nasales, les gargarismes ou encore les aérosols dédiés au sevrage tabagique afin de ré-équilibrer et assainir les muqueuses respiratoires.

 

 

 

Evénement : Rendez-vous le 23 Novembre 2018 pour « Les journées Médicales Du Grand Dax »

La première édition des Journées Médicales du Grand Dax se déroulera le 23 Novembre 2018. Ce rendez-vous est organisé par le cluster Aqui O Thermes, l’Institut du Thermalisme de Dax, le Collège Santé de l’Université de Bordeaux, le Grand Dax, le conseil régional et l’ARS.

dax

La gonarthrose (l’arthrose du genou) sera au cœur de cette journée de conférence dédiée aux professionnels concernés par cette pathologie et souhaitant améliorer leurs pratiques et leurs connaissances. Cette pathologie touche de plus en plus de personnes en France.

Les bénéfices d’une cure thermale sur l’arthrose du genou sont nombreux :

  • action sédative de la douleur et des contractures musculaires,
  • action stimulante destinée à lutter contre l’ankylose,
  • récupération des amplitudes articulaires,
  • diminution de la prise de médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires.

Au programme du vendredi 23 novembre 2018, des conférences et des ateliers autour de la gonarthrose.

Pour plus d’informations :

Les inscriptions : ICI

Ou par téléphone : Azucena LEDOUX 05 47 55 80 21 – aledoux@grand-dax.fr

Actualité – Enghien Les Bains, nouvelle station du groupe Valvital.

Station thermale Enghien Les Bains

A compter du 1er novembre 2018, les thermes d’Enghien-les-Bains (Val d’Oise) seront exploités par le groupe Valvital.

L’objectif du groupe est de doubler la fréquentation de cette station thermale d’ici 4 ans. En effet, pour le groupe Valvital, l’établissement possède un fort potentiel de développement grâce à sa situation géographique, au cœur d’un bassin de population très important (15 km de Paris, 15 min depuis la Gare du Nord). Son attractivité est également liée à l’exploitation par le groupe Barrière du seul casino d’Ile-de-France, de deux hôtels 4 étoiles et du spa Diane Barrière ainsi qu’un complexe de 3500 m² consacré au bien-être.

La station thermale d’Enghien Les Bains, unique dans la région Ile-de-France, est spécialisée dans le traitement des voies respiratoires de l’adulte.

La cure thermale, une alliée dans la rééducation après une chirurgie de prothèse articulaire.

A la suite d’une opération chirurgicale orthopédique, la rééducation, encadrée par un kinésithérapeute, est une étape très importante. Elle permet aux patients de réapprendre les gestes du quotidien. La cure thermale post-opération orthopédique permet notamment de consolider le travail réalisé en rééducation.

Source photo : Chatel Guyon

Source photo : Chatel Guyon

Une chirurgie de prothèse articulaire est un ajout, ou mieux une substitution synthétique, destinée à remplacer (en partie ou en totalité) les surfaces d’une articulation usée et permet de diminuer les douleurs articulaires. Elle est proposée lorsque l’on souffre « trop » d’une articulation très abîmée. Actuellement, aucun traitement disponible ne permet de réparer une articulation vieillissante. Les traitements existants ont actuellement une efficacité modérée dans le soulagement des douleurs mais entraînent certaines complications (problème circulatoire, problème de digestion). L’intervention chirurgicale et la pose de prothèse donnent à l’heure actuelle de bons résultats. Il s’agit cependant d’un geste lourd qui, en post opératoire, demande une importante rééducation et un suivi régulier. Un séjour dans une station thermale spécialisée offre un complément efficace dont l’objectif est de calmer la douleur tout en améliorant la mobilité dans le temps. Les eaux thermales chaudes et les applications de boues calment les douleurs et agissent comme un dé-contracturant grâce à l’effet antalgique et anti-inflammatoire des eaux thermales. Les soins tels que la piscine de mobilisation, les massages, les douches et les cataplasmes de boue thermale (ou d’eau thermale) permettent de diminuer la raideur des articulations et de récupérer de meilleures amplitudes articulaires. Les stations thermales ayant l’orientation en rhumatologie, tels que la station thermale de Châtel-Guyon, les thermes de Salies De Béarn ou encore les thermes de Bains les Bains sont aptes à vous recevoir dès la fin de votre rééducation et après l’avis de votre médecin.

Les cures thermales comme traitement des séquelles hépatiques à l’occasion de la journée mondiale contre l’hépatite du samedi 28 Juillet 2018.

Le 28 juillet se déroule la journée mondiale contre l’hépatite. Elle a pour objectif de faire connaitre à tous cette pathologie qui représente un risque majeur pour la santé, pouvant entraîner la destruction du foie et la mort. Cependant, il existe des dépistages et des traitements afin de soigner cette pathologie lorsque celle-ci est diagnostiquée à temps. Une cure thermale est à envisager dans les cas d’hépatites chroniques et de séquelles hépatites.

 image

L’hépatite est une inflammation aiguë ou chronique du foie, causée par un virus, par l’ingestion de produits toxiques, par un traitement médicamenteux ou encore provoquée par l’alcoolisme. Il existe différents types d’hépatites (A, B , C, D, E, F) et les symptômes varient d’une personne à l’autre.

Si une majorité des hépatites se soignent sans garder de séquelles, dans certains cas, une hépatite devient chronique et entraîne d’importantes lésions du foie. Les hépatites doivent être prises au sérieux. En effet, dans les formes les plus graves, le foie est détruit et une greffe devient la seule solution afin de maintenir le patient en vie.

La réalisation d’une cure thermale est un traitement naturel de confort. Il ne doit pas se substituer à un suivi, un traitement et un avis médicaux. La réalisation d’une cure thermale a pour objectif de réduire les effets et les séquelles hépatites. Elle se positionne comme une solution naturelle et efficace, permettant au foie d’améliorer son fonctionnement, en raison des effets sédatifs et antalgiques des eaux thermales.

Différents soins sont dispensés durant une cure thermale :

  • Une cure de boisson
  • Douche hépatique : large jet à faible pression balayant la région du foie afin de calmer les spasmes et les douleurs.
  • Bain général ou avec douche en immersion
  • Piscine
  • Douche sous affusion
  • Cataplasme de boue thermale

Vous souhaitez réaliser une cure thermale afin de soulager vos séquelles hépatiques ? Renseignez-vous sur les cures thermales ayant l’orientation « Affections digestives et Maladies Métaboliques » ou « Maladies de l’appareil urinaire et maladies métaboliques » comme les stations thermales de :

Station thermale de Vichy

Station thermale de Vittel

Station thermale du Boulou

Station thermale de Evian les Bains

Station thermale de Chatel Guyon

Station thermale de Capvern les Bains

Station thermale d’Aulus les Bains

 

 

 

 

La journée européenne contre l’Obésité. Le thermalisme, une aide bénéfique.

Le 18 mai, c’est la journée européenne de lutte contre l’obésité qui touche de plus en plus de personnes à travers le monde. Profitons-en pour parler du thermalisme en tant qu’aide bénéfique dans cette lutte, accessible aux différentes étapes de la perte de poids.

Source photo : Thermes Callou, VICHY

Source photo : Thermes Callou, VICHY

L’obésité ou surcharge pondérale est un excès de masse graisseuse résultant principalement d’un déséquilibre entre l’apport calorique et les dépenses énergétiques. Cette maladie concerne environ 15% de la population, dont une part grandissante d’enfants et adolescents. L’obésité est souvent mal vécue par les personnes qui en sont atteintes : mal être, perte de confiance voire dépression.

L’obésité est définie selon l’’indice de masse corporelle (IMC), se calculant en divisant le poids (kg) par la taille au carré (m2).

On parlera :

  • De maigreur lorsque qu’il est inférieur à 18.5
  • De poids santé avec un IMC de 18,5 et 25.
  • De surcharge pondérale lorsque cet indice se situe entre 25 et 29,9.
  • D’obésité lorsqu’il égale ou dépasse 30
  • D’obésité morbide lorsqu’il égale ou dépasse 40.

De plus, cette maladie entraine également de nombreuses complications pouvant mettre en danger la vie des patients. Voici les principales :

  • Diabète
  • Problèmes respiratoires (apnée du sommeil)
  • Problèmes cardiaques
  • Hypertension
  • Calculs biliaires
  • Douleurs articulaires (arthrose, maladie de la goutte)
  • Problèmes de circulation sanguine (œdème, varices…)

L’obésité impacte la qualité de vie du patient et réduit son espérance de vie.

Il n’existe pas de traitement miracle afin de soigner cette pathologie. Toutefois, de nombreuses solutions sont connues afin de la vaincre : notamment le thermalisme.

  1.        Le thermalisme pour aider à perdre du poids et réduire les douleurs

Une cure thermale permet d’accompagner le patient dans sa globalité. Une cure thermale repose sur des soins, une alimentation saine et équilibrée et une pratique sportive régulière.

Au programme d’une cure thermale « obésité », le patient suivra :

  • Une cure de boisson, pour son caractère coupe faim et diurétique
  • Des soins de mobilisation en piscine afin de favoriser la mobilité.
  • Des douches locales, sous affusions, des bains ou encore des massages à base d’eau thermale pour tonifier la circulation sanguine, favoriser l’élimination des graisses et réduire les douleurs.
  • Un rendez-vous avec un diététicien afin de réapprendre à manger correctement
  • Un accompagnement psychologique est proposé dans certains centres

L’environnement et l’ambiance de la cure thermale permettront au patient :

  • De trouver un soutien psychologique auprès des autres patients avec lesquels il pourra échanger
  • De favoriser la pratique sportive
  • De couper avec son quotidien et d’en finir avec les mauvaises habitudes

Certains établissements se sont spécialisés en mettant en place des programmes d’éducation thérapeutique pour les patients, comme par exemple :

Les Thermes de Brides-Les-Bains

Les Thermes de Contrexéville

Les Thermes de Capvern Les Bains

Les Thermes de Vittel

Les Thermes d’Aulus les Bains

 

2.       Le thermalisme pour se préparer à une opération bariatrique

La chirurgie bariatrique est composée de différentes méthodes dont l’objectif est de modifier l’anatomie du système digestif visant à diminuer le volume de l’estomac. Une cure thermale « obésité » peut être réalisée avant ce type d’intervention. En effet, les vertus des eaux thermales permettront au patient d’entamer une perte de poids et de mettre en place un suivi diététique et sportif nécessaire après l’opération.

Les thermes de Vichy ont récemment mis en place un programme d’éducation thérapeutique (ETP) appelé Bariatherme. L’objectif de ce programme est de diminuer le risque d’échec et de complications « post » chirurgie obésité en assurant un suivi « post » opératoire

3.       Le thermalisme après une opération réparatrice

La chirurgie réparatrice est nécessaire dans certains cas où la perte de poids a été importante. En effet, des désagréments surviennent avec l’excédent de peau. Dans certains cas, la perte de poids pouvant être rapide, la peau n’a pas le temps de s’adapter. Les vertus des eaux thermales permettront d’améliorer la cicatrisation et de renforcer l’élasticité et l’hydratation de la peau.

Les Thermes de La Roche Posay proposent une cure thermale post-obésité. 

Un suivi médical doit être mis en place dans les cas d’obésité, toutes ces démarches doivent faire l’objet d’un suivi avec votre médecin.

Le 12 mai, c’est la 25ème journée mondiale de la fibromyalgie

Reconnue depuis 1992 par l’organisation Mondiale de la Santé (OMS), la fibromyalgie est une pathologie encore peu connue du grand public. Pourtant, cette maladie touche chaque année de nombreuses personnes.

Source photo : dax-tourisme.com

Source photo : dax-tourisme.com

La fibromyalgie est une pathologie chronique se caractérisant principalement par :

  • De fortes douleurs articulaires généralisées,
  • Un état de fatigue général,
  • Un important trouble du sommeil
  • Un état psychologique, proche de la dépression, entraîné par un fort sentiment d’anxiété
  • Des problèmes de digestion et de maux de tête peuvent également être présents

Aucun traitement spécifique n’existe afin de soulager cette pathologie dont l’origine n’est pas identifiée.

La réalisation d’une cure thermale représente une alternative naturelle, douce et holistique pour le patient.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette pathologie ?

Rendez-vous sur cet article : La fibromyalgie, une pathologie à part entière.

Actualité – Mars Bleu aux Thermes de Cambo Les Bains pour lutter contre le cancer. Rendez-vous le 15 Mars 2018

Pour la deuxième année consécutive, l’établissement thermal de Cambo-Les-Bains s’est engagé aux côtés de l’opération Mars Bleu afin de dépister le cancer colorectal.

mars bleu

Au programme :

  • Promotion du dépistage présentée par la CPAM de Bayonne et PYRADEC
  • Des stands d’informations et de sensibilisation
  • Des stands d’animation de la Ligue contre le Cancer.

Le cancer colorectal est l’un des cancers les plus fréquents (3ème) mais surtout l’un des plus meurtriers (le 2nd). Une bonne sensibilisation à cette maladie est importante dans la mesure où 9 cancers colorectaux sur 10 peuvent être guéris lorsqu’ils sont détectés précocement.

C’est pourquoi, il est important de se rendre à ce rendez-vous du 15 Mars dans le Hall des Thermes de Cambo Les Bains.

Soulager la dysménorrhée (ou règle douloureuse) en cure thermale

La période des menstruations mensuelles rythme la vie d’une femme, de la puberté à la ménopause. Elle s’accompagne de différents symptômes (mal de ventre, nausée, fatigue…). Il est normal pour la majorité des femmes de ressentir ces symptômes avant ou pendant cette période. Cependant, environ 10 % des femmes ressentent des graves douleurs très incommodantes. C’est ce que l’on appelle la dysménorrhée.

Le terme de dysménorrhée s’emploie pour désigner les fortes douleurs dans le bas de l’abdomen entrainées par le cycle menstruel (avant ou pendant). La dysménorrhée se traduit par de profondes douleurs au niveau du bas du ventre, du bas du dos, dans les cuisses ou à l’intérieur de celle-ci. Ces douleurs sont dues à des contractions anormales de l’utérus. Dans la plupart des cas, cette pathologie s’accompagne d’une grande fatigue, de fièvre, de nausées et vomissements, de maux de têtes et de diarrhées. Ces douleurs sont invalidantes et entrainent d’importantes modifications du rythme de vie (absence scolaire ou professionnelle, impossibilité de pratiquer un sport ou toutes autres activités).

https://www.topsante.com/medecine/gyneco/regles-douloureuses/pendant-les-regles-on-soulage-les-maux-de-ventre-621720

Source photo : top santée

Afin de soulager les douleurs, votre médecin peut vous prescrire différents types de traitement.

La cure thermale viendra en complément d’un traitement médical, et dans certains cas, lorsque celui-ci n’arrive plus à soulager les douleurs.

Les propriétés des eaux utilisées permettent notamment de soulager les douleurs et d’améliorer la qualité des muqueuses. L’environnement de la cure thermale permet aux patients de se rencontrer et d’échanger sur leurs pathologies afin de mieux l’appréhender au quotidien.

Il existe différents soins :

  • Bain thermal
  • Douche au jet
  • Pulvérisations d’eau sur le col utérin
  • Irrigations vaginales
  • Pose interne de compresses d’eau thermale

L’objectif de ses soins est de mettre la muqueuse directement en contact avec l’eau thermale afin d’obtenir un effet antalgique et anti-inflammatoire, permettant de soulager la patiente sur le long terme.

Différentes stations sont spécialisées dans la dysménorrhée :

Station thermale de Salies de Béarn

Station thermale de Salies du Salat

Station thermale de Ussat Les Bains

Station thermale de Evaux Les Bains

Station thermale de Bourbon L’archambault

Stations thermale de Luxeuil Les Bains

Stations thermale de Challes Les Eaux