Que faire contre le psoriasis ? Le thermalisme, une alternative à prendre en considération

Le 29 octobre 2019 a lieu la Journée Mondiale du psoriasis. Cette affection chronique de la peau touche entre 2% et 4% de la population. Douloureux, gênant voire invalidant, la médecine traditionnelle permet toutefois de le soulager. La réalisation d’une cure thermale, venant en parallèle d’un suivi médical, se révèle bénéfique pour le patient.

Cure thermale et Psoriasis

Le psoriasis est une maladie inflammatoire et chronique de la peau. Il se manifeste sous la forme de plaques rouges, de squames et de croûtes s’accompagnant de fortes démangeaisons. Les lésions sont en règle générale localisées au niveau des coudes, des genoux, de la plante des pieds, de la partie antérieure des jambes, du cuir chevelu ou des ongles.
Cette dermatose touchant autant les hommes que les femmes fait généralement sa première apparition entre l’âge de 20 et 30 ans. Par la suite, le psoriasis évoluera par poussées plus ou moins espacées.  L’origine du psoriasis n’est pas connue, il semblerait que plusieurs facteurs rentrent en compte (facteurs génétiques et environnementaux).

La cure thermale en dermatologie fait partie des 12 orientations thérapeutiques reconnues par la sécurité sociale. Sa prise en charge repose sur la qualité des eaux thermales utilisées lors des différents soins quotidiens. Ce traitement alternatif, sans effets secondaires ou effets indésirables, participe à une cicatrisation plus rapide des lésions.

Le psoriasis est une affection bégnine, non contagieuse, qui peut cependant être lourde de conséquences sur le quotidien des personnes atteintes.

Source photo : saint-gervais-mont-blanc.com

Source photo : saint-gervais-mont-blanc.com

Comment bénéficier d’une cure thermale en France ?

Les cures thermales, ayant l’orientation en dermatologie, sont recommandées dans la prise en charge des différentes affections chroniques de la peau. L’eau thermale chaude, riche en oligo-éléments et minéraux, permet de soulager le patient par sa mise en contact avec la peau et les muqueuses.
Les vertus nettoyantes, apaisantes, hydratantes, antiprurigineuses, anti-inflammatoires et cicatrisantes des eaux apaisent l’épiderme en profondeur. Les différentes techniques de soins utilisées au quotidien permettent de laver et de la décaper la peau en douceur afin de réduire l’inflammation, des lésions cutanées et les démangeaisons.

Une cure thermale conventionnée est une prise en charge médicale. Celle-ci doit être prescrite par un médecin traitant ou spécialiste (dermatologue). Cette prescription permettra une prise en charge partielle par l’Assurance-maladie.

Plusieurs types de psoriasis sont pris en charge lors d’une cure thermale :

  • Le psoriasis étendu ou limité en plaques,
  • Le psoriasis en gouttes,
  • Le psoriasis irrité ou prurigineux,
  • Le psoriasis de l’ongle et du cuir chevelu,
  • Le psoriasis de l’enfant.

Les différents soins de la cure thermale conventionnée seront prescrits par le médecin de cure afin de s’adapter à chaque patient. On retrouvera essentiellement des soins d’hydrothérapie tels que la douche locale ou générale, la douche à jets, les pulvérisations, le bain simple ou général. Dans certains centres thermaux, la pélothérapie (à base de boue thermale) sera également proposée, notamment sous forme de cataplasmes ou d’enveloppements.

A savoir : La cure thermale est également préconisée dans les cas de rhumatisme psoriasique, celle-ci s’effectuera dans le cadre d’une orientation en rhumatologie.

Les avantages à réaliser une cure thermale :

Ces programmes sont réalisés en complément de la cure thermale. Ils ont pour objectifs de réduire l’impact de la maladie sur le quotidien, en aidant les curistes à comprendre leurs pathologies et apprendre les gestes les plus adaptés afin d’en ralentir l’évolution.

  • rompre l’isolement

Le cadre de ce séjour est idéal pour rencontrer des personnes ayant la même pathologie. Cela permet de communiquer, d’échanger et de se comprendre face aux aléas induits par cette pathologie.

Source photo : www.isere-tourisme.com

Source photo : www.isere-tourisme.com

 Les centres thermaux ayant l’orientation en dermatologie :

La station thermale d’Avène-les-Bains
La station thermale de Rochefort
La station thermale d’Uriage-les-Bains
La station thermale de la Roche-Posay
La station thermale de Neyrac-les-Bains
La station thermale de Saint-Gervais-les-Bains
La station thermale de la Bourboule
La station thermale des Fumades-Allègre
La station thermale de Molitg-les-Bains

La journée européenne contre l’Obésité. Le thermalisme, une aide bénéfique.

Le 18 mai, c’est la journée européenne de lutte contre l’obésité qui touche de plus en plus de personnes à travers le monde. Profitons-en pour parler du thermalisme en tant qu’aide bénéfique dans cette lutte, accessible aux différentes étapes de la perte de poids.

Cure thermale Vichy - Obésité

L’obésité ou surcharge pondérale est un excès de masse graisseuse résultant principalement d’un déséquilibre entre l’apport calorique et les dépenses énergétiques. Cette maladie concerne environ 15% de la population, dont une part grandissante d’enfants et adolescents. L’obésité est souvent mal vécue par les personnes qui en sont atteintes : mal être, perte de confiance voire dépression.

L’obésité est définie selon l’’indice de masse corporelle (IMC), se calculant en divisant le poids (kg) par la taille au carré (m2).

On parlera :

  • De maigreur lorsque qu’il est inférieur à 18.5
  • De poids santé avec un IMC de 18,5 et 25.
  • De surcharge pondérale lorsque cet indice se situe entre 25 et 29,9.
  • D’obésité lorsqu’il égale ou dépasse 30
  • D’obésité morbide lorsqu’il égale ou dépasse 40.

De plus, cette maladie entraine également de nombreuses complications pouvant mettre en danger la vie des patients. Voici les principales :

  • Diabète
  • Problèmes respiratoires (apnée du sommeil)
  • Problèmes cardiaques
  • Hypertension
  • Calculs biliaires
  • Douleurs articulaires (arthrose, maladie de la goutte)
  • Problèmes de circulation sanguine (œdème, varices…)

L’obésité impacte la qualité de vie du patient et réduit son espérance de vie.

Il n’existe pas de traitement miracle afin de soigner cette pathologie. Toutefois, de nombreuses solutions sont connues afin de la vaincre : notamment le thermalisme.

  1.        Le thermalisme pour aider à perdre du poids et réduire les douleurs

Une cure thermale permet d’accompagner le patient dans sa globalité. Une cure thermale repose sur des soins, une alimentation saine et équilibrée et une pratique sportive régulière.

Au programme d’une cure thermale « obésité », le patient suivra :

  • Une cure de boisson, pour son caractère coupe faim et diurétique
  • Des soins de mobilisation en piscine afin de favoriser la mobilité.
  • Des douches locales, sous affusions, des bains ou encore des massages à base d’eau thermale pour tonifier la circulation sanguine, favoriser l’élimination des graisses et réduire les douleurs.
  • Un rendez-vous avec un diététicien afin de réapprendre à manger correctement
  • Un accompagnement psychologique est proposé dans certains centres

L’environnement et l’ambiance de la cure thermale permettront au patient :

  • De trouver un soutien psychologique auprès des autres patients avec lesquels il pourra échanger
  • De favoriser la pratique sportive
  • De couper avec son quotidien et d’en finir avec les mauvaises habitudes

Certains établissements se sont spécialisés en mettant en place des programmes d’éducation thérapeutique pour les patients, comme par exemple :

Les Thermes de Brides-Les-Bains

Les Thermes de Contrexéville

Les Thermes de Capvern Les Bains

Les Thermes de Vittel

Les Thermes d’Aulus les Bains

 

 

2.       Le thermalisme pour se préparer à une opération bariatrique

La chirurgie bariatrique est composée de différentes méthodes dont l’objectif est de modifier l’anatomie du système digestif visant à diminuer le volume de l’estomac. Une cure thermale « obésité » peut être réalisée avant ce type d’intervention. En effet, les vertus des eaux thermales permettront au patient d’entamer une perte de poids et de mettre en place un suivi diététique et sportif nécessaire après l’opération.

Les thermes de Vichy ont récemment mis en place un programme d’éducation thérapeutique (ETP) appelé Bariatherme. L’objectif de ce programme est de diminuer le risque d’échec et de complications « post » chirurgie obésité en assurant un suivi « post » opératoire

3.       Le thermalisme après une opération réparatrice

La chirurgie réparatrice est nécessaire dans certains cas où la perte de poids a été importante. En effet, des désagréments surviennent avec l’excédent de peau. Dans certains cas, la perte de poids pouvant être rapide, la peau n’a pas le temps de s’adapter. Les vertus des eaux thermales permettront d’améliorer la cicatrisation et de renforcer l’élasticité et l’hydratation de la peau.

Les Thermes de La Roche Posay proposent une cure thermale post-obésité. 

Un suivi médical doit être mis en place dans les cas d’obésité, toutes ces démarches doivent faire l’objet d’un suivi avec votre médecin.

Le thermalisme pour apaiser les cicatrices des brûlures domestiques

Chaque année, la France compte plus de 300 000 personnes brûlées à la suite d’un accident domestique. Les risques de brûlure quotidienne sont très nombreux, tant pour les enfants que pour les adultes (une casserole d’eau bouillante, un four, un fer à repasser, un barbecue, un produit chimique…). Ces accidents laissent d’importantes cicatrices. Un séjour en cure thermale contribuera à la réparation et la cicatrisation de la peau brûlée.

Source photo : http://www.thermes-saint-gervais.com

Source photo : http://www.thermes-saint-gervais.com

La brûlure est une destruction des cellules de la peau. Une brûlure plus profonde peut engager le pronostic vital.  Il existe 3 degrés de brûlure, en fonction de la gravité des couches de la peau qui sont atteintes :

  • 1er degré : La brûlure ne touche que les couches superficielles de l’épiderme, rendant la peau rouge et sensible. Elle ne nécessite pas d’hospitalisation et se guérit en quelques jours.
  • 2ème degré : La brûlure touche l’épiderme et le derme, entrainant l’apparition de cloques très douloureuses. Un traitement est nécessaire, ce type de brûlure guérit entre 2 et 6 semaines.
  • 3ème degré : La brûlure est très grave, toutes les couches de la peau sont atteintes, les vaisseaux sanguins et les nerfs sont détruit. Dans les cas les plus graves les structures sous adjacentes sont touchées (muscles, tendons, os…). Une prise en charge médicale d’urgence est nécessaire. En effet, ce type de brûlure peut provoquer un choc cardiovasculaire et une chute de tension mortelle.

La convalescence après d’importantes brûlures est longue et douloureuse. Elle nécessite souvent de nombreuses interventions chirurgicales et une hospitalisation afin de réparer les zones atteintes. Cependant, elles laissent toutefois d’importantes cicatrices, souvent disgracieuses et source de complexes.

La réalisation d’une cure thermale à de nombreux effets bénéfiques pour le patient, tant sur le plan physique et cutané que sur le plan psychologique.

Les vertus de l’eau thermale accompagnées par des techniques thermales accélèrent la cicatrisation de la peau et améliore l’élasticité de celle-ci. Elles permettent également de réduire l’inflammation et les démangaïsons.

  • Différents soins sont mis en place afin de régénérer l’épiderme endommagé :
  • Des bains (local, général ou en piscine)
  • Des pulvérisations locales ou générales.
  • Des douches filiformes et/ou sous affusions.
  • Des douches générales

En plus d’être un lieu de rencontre entre les patients, certains centres proposent différents ateliers afin d’accompagner psychologiquement les personnes dans l’acceptation de leurs cicatrices.

La cure thermale vous sera prescrite par votre médecin, dès que celui-ci estimera que votre peau est assez cicatrisée est prête à recevoir des soins spécifiques.

Certains établissements comme les Thermes de Avène, de La Roche Posay et de Saint Gervais proposent des cures thermales conventionnées dédiées aux grands brûlés. D’autres centres comme Les thermes de la Bourboule proposent des cures thermales et/ou séjours spécialisés pour des brûlures localisées depuis ce début d’année 2018.

 

Il faut savoir que les cures thermales sont accessibles aux enfants. En effet, les plus jeunes sont malheureusement les principales victimes de brûlures domestiques.

La prévention reste la meilleure façon de lutter contre les brûlures domestiques.