La saison thermale 2019 de Brides-les-Bains est annulée

En avril dernier, une contamination de l’eau par la bactérie Pseudomonas a contraint l’établissement thermal de Brides-les-Bains à stopper provisoirement ses cures thermales conventionnées. Après 4 mois de recherches, de traitements et de travaux intensifs, l’établissement thermal n’est pas parvenu à éliminer totalement la contamination. La sécurité sanitaire étant une condition indispensable à la réouverture, il a été décidé de fermer l’établissement thermal de la ville pour toute la saison 2019.

Source photo : www.thermes-brideslesbains.fr

Source photo : www.thermes-brideslesbains.fr

En effet, les dernières études réalisées démontrent que seul le remplacement de certains équipements pourra résoudre le problème bactériologique et éviter que de telles situations se reproduisent.

Il est important de noter que seul l’établissement thermal est concerné par cette mesure de fermeture temporaire. En effet, le Grand Spa Thermal, la buvette thermale (alimentés par une source et un réseau indépendants) ainsi que la piscine thermale de Salins resteront opérationnels. Malgré l’interruption des cures conventionnées, les acteurs de la station se mobilisent pour faire vivre le village et proposer  des activités et des animations diverses.

La sécurité sanitaire est très réglementée dans les établissements thermaux français et de nombreux contrôles sont réalisés quotidiennement. L’ensemble de ces dispositions ont pour but de garantir une sécurité sanitaire optimale. Elles assurent que l’eau thermale ne représente aucun danger pour la santé des curistes.

Les personnes souhaitant effectuer une cure thermale à proximité de la station de Brides-les-Bains auront la possibilité de se rendre aux thermes de La Léchère-les-Bains, situés à 15 km. Cet établissement propose une orientation en rhumatologie et phlébologie et peut accueillir des curistes dans le cadre d’une cure thermale conventionnée. Des navettes gratuites entre les deux stations ont été affrétées à l’initiative de la mairie de Brides-les-Bains.

La ville de Brides-les-Bains proposera également des tarifs préférentiels pour ses autres structures : Grand Spa Thermal, SPA, Piscine de Salins ainsi qu’à la piscine publique de la ville.

Pour toutes informations complémentaires, nous vous invitons à contacter le centre thermal, vous trouverez l’ensemble de leurs coordonnées ICI.

Fermeture provisoire des thermes de Brides-Les-Bains.

Les eaux utilisées en cure thermale sont soumises à des normes strictes et à des contrôles réguliers. Dès qu’une bactérie est détectée, elle doit être détruite afin de préserver la qualité de l’eau, l’efficacité des soins et la santé des curistes.

Les thermes de Brides les Bains

Le 2 Avril 2019, la découverte d’une bactérie dans l’eau thermale de Brides-Les-Bains a perturbé le déroulement des cures. En effet, lors d’un contrôle classique de l’eau, la présence de la bactérie Pseudomonas a été mise en évidence. Cette bactérie est une bactérie opportuniste, très répandue et résistante. Elle peut être à l’origine d’infections chez les personnes les plus fragiles.

Malheureusement, dans certains cas comme à Brides-Les-Bains, il est complexe d’éradiquer une bactérie dans l’intégralité du réseau de canalisation. C’est pour cela que les Thermes de Brides-Les-Bains ont été contraints, par une fermeture administrative de l’ARS (Autorité Régionale de Santé), de stopper depuis le 18 avril toutes leurs cures thermales jusqu’à nouvel ordre. Cette fermeture temporaire permet aux équipes thermales de la ville de mettre en œuvre l’ensemble des moyens existants afin de contenir cette contamination.

Actuellement et selon le dernier communiqué de presse de l’établissement thermal, cette pollution semble être contenue.  Nous vous tiendrons informés, prochainement, de la réouverture des cures thermales de Brides-les-Bains.

Ce problème n’affecte que les eaux de la cure thermale conventionnée. Le Grand Spa Thermal, la buvette thermale ainsi que la piscine de Salins-les-Thermes ne sont pas concernés. 

 

MAATHERMES, une étude qui démontre l’efficacité de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en milieu thermal

L’eau thermale est connue pour ses bienfaits dans le traitement des rhumatismes, dans la prise en charge des affections ORL et des problèmes de peau… Néanmoins, les bienfaits ne s’arrêtent pas là. Le thermalisme est également conseillé dans la prise en charge du surpoids et de l’obésité. Comme toutes les médecines du 20ème siècle, le thermalisme a dû prouver scientifiquement l’efficacité de ses soins concernant le traitement de nombreuses pathologies. Mais qu’en est-il des bienfaits de ce type de traitement sur l’obésité ? L’étude Maâthermes a répondu scientifiquement à cette question. 

* source : communiqué de presse Maâthermes – Janvier 2011

 

L'étude Maâthermes

Il existe de nombreuses études ayant vu le jour concernant l’efficacité d’une cure thermale dans la prise en charge des 12 orientations reconnues par la sécurité sociale. A travers l’étude Maâthermes, cet article mettra en lumière comment le thermalisme peut être une aide supplémentaire pour les patients dans leur lutte contre le surpoids et l’obésité.

 

L’étude

Publiée en 2011, Maâthermes est une étude clinique d’évaluation de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en milieu thermal. Elle a été réalisée par le Docteur Patrick Serog et le Docteur Thierry HANH sur 257 patients (obèses ou en surpoids) en bonne santé.  Cette étude consiste en une approche de la cure thermale ajoutée :

  • à une prise en charge diététique,
  • à la pratique d’activités physiques,
  • à la mise en place d’actions de types comportementales.

Le but est de modifier le style de vie des patients sur le long terme.

Maâthermes vise à démontrer qu’une prise en charge globale en cure thermale, associée à une hygiène de vie adaptée, permet d’obtenir de meilleurs résultats sur le long terme vis-à-vis d’un régime « classique » basé uniquement sur une amélioration de l’hygiène de vie.

 

Méthodologie

Les patients ont été divisées en 2 groupes :

  • Un premier groupe « cure » composé de 120 personnes.  Ce groupe a été reçu dans cinq stations thermales participantes : Brides‐les‐Bains, Capvern‐les‐ Bains, Vals‐les‐Bains, Vichy et Vittel. Durant les 3 semaines de cure, ils ont suivi le traitement thermal spécifique pour l’obésité (cure de boisson, bain bouillonnant d’eau thermale, enveloppement de boue thermale, massage sous affusion, exercices en piscine, conseils diététiques) ainsi que la remise du livret « Programme National de Nutrition Santé ». Les curistes se sont également vu proposer des activités physiques non obligatoires, et pouvaient bénéficier, s’ils le souhaitaient, d’un régime diététique durant toute la durée du séjour thermal.
  • Un second groupe « témoin » composé de 137 personnes. Chaque patient a été suivi par son médecin généraliste qui lui a prodigué des conseils diététiques avec remise du livret « Programme National de Nutrition Santé ».

 

 

Résultats et Conclusion

L’évaluation et la comparaison entre les deux traitements ont été effectuées au 14ème mois après la prise en charge. Celle-ci a notamment permis de constater une perte de poids moyenne et une réduction d’IMC deux fois plus importante dans le groupe « cure thermale » que dans le « groupe témoin ».

Cette étude a démontré l’efficacité d’une prise en charge globale du patient durant une cure thermale dans l’indication métabolique avec surpoids et/ou obésité. Il est vrai que la cure thermale permet au patient de s’éloigner de son quotidien, de modifier son alimentation et de reprendre une activité physique. En complément, les soins à base d’eau thermale accompagnés d’une cure de boisson aident le patient dans sa volonté de retrouver un poids santé. L’efficacité de la cure thermale repose sur une prise en charge optimisée durant les 3 semaines de soins. Ces derniers aident le patient à acquérir de bons réflexes.

Source :  Vichy

Source : Thermes de Vichy

Vous retrouvez des cures thermales ou des courts séjours de santé spécialisés dans les établissements ayant reçu l’agrément pour les AFFECTIONS URINAIRES (AU)  et / ou AFFECTIONS DIGESTIVES (AD).

Pour plus d’informations sur le déroulement de cette étude et les résultats  ICI