Le 27 octobre, journée européenne contre la dépression, le thermalisme peut vous venir en aide.

En Europe, la journée du 27 octobre est consacrée à la lutte contre la dépression qui touche chaque année de nombreuses personnes. La cure thermale est une alternative naturelle, douce, relaxante et sans effet secondaire sur l’organisme. Les vertus des eaux thermales sont reconnues pour leurs effets bénéfiques indéniables sur les affections psychosomatiques.

Source photo : www.thermes-saujon.fr

Source photo : www.thermes-saujon.fr

La dépression se traduit par un ensemble de symptômes (perte progressive de motivation, sentiment de tristesse, d’échec) s’accompagnant d’un repli sur soi-même. La dépression a un important impact sur la qualité de vie (personnelle et professionnelle) des patients ainsi que sur leur entourage. En fonction de chaque patient et de chaque cas, un médecin peut prescrire une cure thermale « affections psychosomatiques ».

La cure thermale est un traitement global accompagnant le patient dans sa guérison. L’association des nombreuses vertus des eaux utilisées et le cadre relaxant sont reconnus pour leurs bienfaits. Toutefois, elle ne traite pas les dépressions les plus sévères qui nécessitent une hospitalisation.

Les vertus d’une cure thermale ne s’arrêtent pas là. En effet, l’eau thermale est également une aide pour l’après dépression, dans le sevrage médicamenteux, notamment dans le cas d’un traitement aux benzodiazépines.

Les benzodiazépines (ou plus communément appelées les anxiolytiques ou hypnotiques) sont des médicaments entre autres prescrits afin de soigner la dépression. Ce type de médicaments n’est délivré que sur ordonnance en raison des risques majeurs liés à leur surconsommation.

De nombreuses études ont cependant démontré que, pour une grande partie des patients, la durée de ces traitements est supérieure à la durée recommandée. Le mauvais usage de ce médicament entraine une dépendance. L’arrêt du traitement est alors compliqué et une aide extérieure est nécessaire.

Les études STOP TAG en 2006 et SPECTh en 2015 ont démontré l’efficacité de la cure thermale dans le sevrage aux benzodiazépines. La cure thermale est basée sur une prise en charge globale. Elle repose sur des soins de balnéothérapie et sur un environnement permettant aux patients de se sentir en sécurité dans un environnement médicalisé, lui permettant ainsi d’évacuer son stress et son anxiété en s’éloignant de son cadre de vie parfois anxiogène.

Les stations thermales proposant une cure thermale pour ce type de sevrage :

Station thermale de Bagnères de Bigorre

Station thermale de Néris-les-Bains

Station thermale de Saujon

Station thermale d’Ussat les bains

 

 

ACTU – Les Thermalies 2018 : le rendez-vous annuel à ne pas manquer

Cette année, pour sa 36ème édition, le salon des Thermalies aura lieu du 18 au 21 Janvier 2018 au Carrousel du Louvre à Paris et du 2 au 4 mars 2018 à la Sucrière à Lyon.

Source photo : lesthermalies.com

Source photo : lesthermalies.com

Le salon annuel des Thermalies est un salon dédié au bien-être et à la santé par l’eau en France. Durant ces quelques jours, venez rencontrer plus de 300 exposants et professionnels du thermalisme, de la thalassothérapie, de la balnéothérapie et du SPA.

Les Thermalies sont également l’occasion de se renseigner auprès de différents établissements afin d’organiser au mieux vos prochains séjours ou cures thermales. Durant ce salon vous pourrez également bénéficier d’offres et de tarifs préférentiels sur vos éventuelles réservations.

Les salons des Thermalies de Paris et de Lyon s’organiseront autour de six pavillons thématiques :

  • Thalasso France, pour une découverte des dernières tendances en matière de cures d’eau de mer.
  • Sources Thermales France, ou l’exploration des différents séjours de remise en forme, le détail dans la prise en charge des différentes pathologies dans les régions françaises.
  • Destinations d’Ailleurs, panorama des séjours bien-être pour toutes les envies : rituels ancestraux, évasions, soins du corps, secrets de beauté…
  • Evasion Spa, répertoire des différents établissements d’exception proposant des programmes bien-être personnalisés.
  • Balnéothérapie Design, focus sur les équipements et matériels haut de gamme destinés aux professionnels.
  • Beauty & Spa Corner – nouveauté 2018, qui proposera aux visiteurs tous les produits et accessoires nécessaires aux cures, qu’elles soient d’eau de mer ou d’eau thermale, des produits de soins aux peignoirs en passant par les maillots de bains et autres chaussures.

De nombreuses animations seront également proposées.

Nouveauté pour cette année : Les Thermalies Business

Thermalies Business qui sera réservé aux fournisseurs des établissements de thalasso, de thermalisme, de spa et autres établissements de bien-être, et présentant des innovations en terme d’équipements, de matériel de soin ou de cosmétiques.

Pour demander votre entrée gratuite au salon des Thermalies de Paris c’est ICI, pour Lyon c’est LA

Un court séjour en eaux thermales pour se «déconnecter» des technologies et retrouver la sérénité

Source photo : Le blog des thermalie - séjour mains libres

Source photo : Le blog des Thermalies – Séjour mains libres

Les nouvelles technologies et écrans (smartphone, ordinateur, télévision…) sont omniprésents. Il n’a jamais été aussi facile de communiquer, et ce à n’importe quelle heure de la journée. Face à ce phénomène, certaines personnes sont « accros ». Pour lutter contre cette véritable addiction aux écrans, source de stress, certains établissements et spa thermaux ont mis en place des séjours de santé et de bien-être.

L’objectif étant de permettre aux usagers de retrouver une sérénité en se deconnectant du monde virtuel.

Vous ne vous séparez jamais de votre téléphone portable ? Vous consultez vos mails tout au long de la journée, même depuis votre lit ? Vous passez de nombreuses heures sur les réseaux sans but, au détriment d’activités plus ludiques ? Passez une journée sans votre téléphone ou sans moyen de communication vous est impossible, vous êtes peut-être atteint d’une addiction aux téléphones et aux écrans ?

Des séjours « déconnexion » ont pour objectifs de réduire l’addiction aux écrans, de se relaxer et de diminuer cette dépendance. En effet, cette connexion permanente à des effets néfastes sur l’organisme (stress, maux de tête, angoisses, troubles du sommeil, mise à l’écart des groupes d’amis…).

Ces séjours se basent sur différents soins (pour un mieux-être tant physique que psychologique) afin que l’individu prenne conscience de sa dépendance et change ses habitudes (sophrologie, soins d’eaux, rendez-vous et suivi d’une psychologue, activités physiques).

En fonction des établissements proposant ce séjour, les téléphones et tous types d’écrans ne sont pas autorisés durant une période.

Pourquoi ne pas profiter de l’été pour réaliser ce séjour et attaquer la rentrée du bon pied ?

Les établissements proposant des séjours destinés à l’addiction aux nouvelles technologies :

Les thermes de Brides-les-bains

Les Thermes de Bagnères de Bigorre

 

O’Emploi, le site dédié à la recherche d’emploi dans l’hydrothérapie

o'emploi

Le secteur du bien-être et de la remise en forme par l’eau est en permanente évolution. Que ce soit la pratique de la thalassothérapie, un séjour en cure thermale, un moment de détente en balnéothérapie ou en SPA, la fréquentation des établissements est en constante augmentation. Ce secteur attractif crée chaque année de nouveaux emplois.

O’emploi se positionne comme le référent de la recherche d’emploi dans le secteur de l’hydrothérapie, cette nouvelle plateforme est unique en son genre !!

Logo Les curistes O'emploi

L’hydrothérapie en chiffre :

  • 1,5 Millions de personnes profitent des bienfaits de l’eau de mer, chaque année en France, dans les 50 centres de thalassothérapie que compte notre pays, faisant de lui un des leaders dans ce domaine. Cela entraine plus de 3000 emplois directs pour ce secteur.
  • Le thermalisme se retrouve à travers l’hexagone sur 110 établissements accueillant 500 000 curistes chaque année.  Ce secteur connait une hausse constante et annuelle de 3% selon le Cneth.
  • La France compte également de nombreux centres de balnéothérapie et de SPA ! Le secteur du bien-être par l’eau est porteur d’avenir !

O’Emploi est une plateforme destinée aux candidats et aux recruteurs spécialisés dans les métiers de l’hydrothérapie, en mettant en relation des profils et des offres dans ce domaine (thalassothérapie, thermalisme, balnéothérapie et SPA). Le dépôt d’annonces est gratuit pour le recruteur, ainsi que la recherche parmi la CVthèque.

Vous y retrouverez des offres d’emplois, des informations sur les emplois de ce secteur, ainsi que les formations pour y accéder.

N’hésitez pas à vous y rendre c’est ici !

Le thermalisme, tout comprendre de cette pratique médicale naturelle afin de préparer au mieux votre séjour

19525731335_fc162cb24a_b

Photo : Thermes de Vernet-les-Bains

Le thermalisme est une pratique médicale et douce réalisée à partir d’eau de source naturelle, utilisée au travers de différents soins. Chaque source d’eau, en fonction de son origine souterraine et de sa composition, permettra de traiter des pathologies spécifiques. Ainsi, chaque station thermale est spécialisée dans le traitement de pathologies bien distinctes. 

Le thermalisme c’est quoi ?

Le thermalisme est une pratique médicale douce dont les effets bénéfiques sur l’organisme sont reconnus par la santé publique. Une cure thermale est une démarche de soins qui doit être réalisée avec un médecin prescripteur, propre à chaque patient selon sa pathologie et ses besoins. Une cure thermale dite conventionnée est d’une durée de 21 jours, soit 18 jours de soins continus. Elle est prescrite par un médecin et de ce fait remboursée en partie par la sécurité sociale. L’aspect thérapeutique de la cure thermale se traduit par un suivi médical constant au cours de la période de soins.

  • Quel est le type d’eau le plus approprié selon sa pathologie ?

Les eaux sulfatées sont des eaux aux fortes teneurs en soufre. Elles sont prescrites dans des traitements visant à soulager les affections des reins.

Si une eau sulfatée est également riche en calcium et magnésium alors elle pourra être prescrite dans des soins visant à diminuer l’eczéma et à atténuer les cicatrices de brûlures. Ces sources d’eaux se retrouvent principalement dans le massif pyrénéen.

Les eaux sulfurées sont des eaux fortes en soufre et en acide sulfhydrique. Elles sont utilisées dans le traitement des maladies des voies respiratoires (les rhinites, les otites, l’asthme et les bronchites). En effet, leurs compositions spécifiques leurs confèrent des propriétés curatives et bénéfiques pour les muqueuses. Vous pourrez bénéficier de soins à bases d’eaux sulfurées dans les stations se situant dans les Alpes, les Vosges, ainsi que dans quelques stations Pyrénéennes.

Les eaux chlorurées chargées en chlorure de sodium sont indiquées, dans des cas de troubles du développement et de la croissance, pour leur fonction stimulante sur l’organisme. Vous retrouverez ses eaux dans les Alpes, la Savoie et le Jura, ainsi que dans quelques stations dans les Pyrénées.

Les eaux bicarbonatées aident à lutter contre certaines des affections liées à la digestion. Elles permettent d’atténuer les spasmes digestifs et améliorer l’état de la muqueuse intestinale. Additionnées à du calcium, elles auront un effet anti-inflammatoire, cicatrisant et apaisant, destinées à traiter les affections de la peau (maladies de peau, acnés et brûlures). Ces sources sont présentes dans le Massif Central.

Les eaux olligo-métalliques (forte composition de cuivre, fer ou arsenic) sont des eaux pauvres en minéraux. Les eaux chargées en cuivre sont utilisées dans des traitements dermatologiques ; les eaux riches en fer sont destinées à réduire l’anémie chez le patient ; les eaux riches en arsenic interviennent dans le traitement des allergies. Ces eaux sont présentes majoritairement dans le bassin Aquitain ainsi que dans le Massif Central.

  • Les principaux soins pratiqués durant une cure thermale

Les cures de boissons : ingestion d’un ou plusieurs verres d’eau thermale durant la journée. La quantité est établie en fonction de la prescription du médecin thermal.

Les douches d’eau thermale : réalisées par des agents thermaux, elles visent une ou plusieurs parties du corps nécessitant un traitement particulier.

Application de boue thermale : sous forme de cataplasme ou directement sur la peau, la boue thermale chauffée permet de soulager les tentions musculaires et articulaires.

Les bains : Il existe une multitude de bains (avec ou sans aérosol, avec jets d’eau, des bains locaux, des bains avec douche réalisés par un agent thermal dans la baignoire). Ce type de soins permet au patient, au travers du contact de l’eau sur la peau, de bénéficier des effets antalgiques des eaux sur son organisme.

Les inhalations : utilisées durant les soins des voies respiratoires.

Soin en groupe : des soins tels que la piscine, les couloirs de marche ou encore les douches en piscine, sont réalisés par petit groupe et encadrés par des agents formés.

Ne pas confondre thalassothérapie, balnéothérapie et thermalisme

Il ne faut pas confondre cure thermale, cure en thalassothérapie et soins de balnéothérapie.

Les principales différences se retrouvent :

  • Dans le type d’eau utilisé. En thermalisme, cela correspond à de l’eau minérale dont les propriétés sont reconnues. La thalassothérapie utilise l’eau de mer pour soulager certains maux, alors que, la balnéothérapie utilise des eaux dont les vertus et la composition n’ont pas d’effets bénéfiques démontrés sur l’organisme.
  • Les cures thermales dites conventionnées sont les seules cures, à bases d’eau, prises en charge par la sécurité sociale puisqu’elles sont prescrites par un médecin.

Il existe différents types de soins adaptés en fonction de la pathologie à traiter.  Les soins d’eaux thermales soulagent principalement des maladies telles que les problèmes de rhumatismes, de phlébologie et encore d’asthme, mais une multitude d’autres pathologies peuvent être diminuées par le thermalisme, en effet il existe 12 orientations prises en charge par la sécurité sociale.

Renseignez-vous auprès de votre médecin traitant qui sera vous orienter en fonction de vos besoins et de votre pathologie.

Si vous avez le temps, nous vous conseillons de consulter notre article « Organiser votre séjour thermal : la réservation de la cure thermale » ou « Organiser votre séjour thermal : quand partir ? »