Comment éviter les jambes lourdes durant l’été ?

Sous l’effet de la chaleur estivale peuvent survenir une sensation de jambes lourdes, des douleurs, des crampes ou des fourmillements. Un séjour thermal vous permettra d’améliorer votre retour veineux en stimulant votre circulation sanguine.

Source photo : freepik

Source photo : freepik

Afin de maintenir une température stable, notre corps dispose de différents moyens pour se rafraîchir. L’une d’eux consiste à augmenter la circulation sanguine en diminuant les contractions et en favorisant la dilatation des veines. Cette dilatation cause notamment les sensations de lourdeurs douloureuses des jambes.
Toutefois, il est très important d’en informer votre médecin afin d’éviter toutes complications graves telles que les  varices, les œdèmes, les thromboses, les infections sous cutanée ou les phlébites.
La prise en charge des jambes lourdes repose principalement sur des règles d’hygiène de vie adaptées ainsi que sur le port de bas de contention.
Afin de réduire les gênes durant l’été, il est cependant conseillé d’éviter les longues expositions au soleil qui accentuent cette sensation.

>> La cure thermale en phlébologie pour réduire les gênes occasionnées

La cure thermale est une alternative naturelle, douce et sans effet secondaire sur l’organisme. L’action mécanique des soins, ajoutée aux vertus des eaux thermales, permet de stimuler la circulation sanguine et d’améliorer le retour veineux par une double action de vasoconstriction et de vasodilatation.
La cure thermale associe un volet « éducatif » à la partie soins. En effet, un séjour en cure thermale permet la mise en place d’activités physiques régulières adaptées ainsi qu’une nouvelle hygiène de vie.
Le thermalisme est une prise en charge globale des jambes lourdes et de l’insuffisance veineuse, dont l’objectif est de limiter l’évolution et les complications.

>> Quels soins lors d’une cure thermale en phlébologie ?

Durant une cure conventionnée, d’une durée de 21 jours, de nombreux soins d’hydrothérapie seront au programme quotidien du curiste :

  • bains,
  • pédiluve,
  • douche Kneipp,
  • couloir de marche,
  • douches à jets,
  • bains et/ou cataplasmes de boues.

Les soins sont prescrits avant le début de la cure  par le médecin thermal afin de s’adapter au profil du patient.

>> En France, 13 stations thermales ont reçu l’agrément en phlébologie.

Les Thermes de Balaruc-les-Bains,
Les Thermes de Saubusse-les-Bains,
Les Thermes de Rochefort,
Les Thermes de La Léchère-les-Bains,
Les Thermes d’Aix-les-Bains,
Les Thermes de Bagnoles-de-l’Orne,
Les Thermes d’Argelès-Gazost,
Les Thermes de Luz-Saint-Sauveur,
Les Thermes de Jonzac,
Les Thermes d’Evaux-les-Bains,
Les thermes de Luxeuil-les-Bains,
Les thermes de Barbotan-les-Thermes,
L’ensemble des établissements de la station thermale du Grand Dax.

>> La mini cure thermale, une solution adaptée à un rythme de vie actif

Pour les personnes ayant moins de temps, ou dans le cas de pathologies plus légères, on optera pour des courts séjours de santé ou des mini-cures thermales, d’une durée de 3 à 12 jours.
Disponibles dans certains établissements thermaux, ces séjours permettent aux personnes de bénéficier de l’ensemble des vertus de l’eau thermale. La mini-cure thermale permet d’améliorer le retour veineux, de diminuer les œdèmes et de retarder l’affaiblissement des vaisseaux sanguins.
Les établissements thermaux de Luxeuil-Les-Bains, de Barbotan-Les-Thermes, d’Amélie-les-BainsSaubusse-les-Bains , de Jonzac et d’Evaux-les-Bains proposent des séjours spécifiques dédiés à cette pathologie.
La mini-cure thermale reste cependant à la charge du patient, contrairement à la cure thermale conventionnée dont une partie peut faire l’objet d’une prise en charge par la sécurité sociale.

 

Recevoir gratuitement une documentation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>