[Publi-rédactionnel] En 2020, rendez-vous pour une cure thermale à Bourbon-Lancy

bourbon

Bourbon-Lancy est une destination thermale du sud de la Bourgogne. Après l’annulation de la saison thermale en 2019, suite à un incendie sur la toiture de l’établissement, les Thermes seront prêts pour accueillir leurs curistes dès le 18 mars 2020 et pour fêter les 30 & 1 ans de la station thermale !

 

Pourquoi faire une cure thermale à Bourbon-Lancy ?

 

1 – Pour la qualité de l’eau thermale et des soins

La station thermale de Bourbon-Lancy est reconnue pour la qualité de son eau thermale depuis plus de 2 000 ans. Cette eau, si particulière, émerge à 58°C dans la cours des thermes. Appartenant au groupe des eaux hyperthermales, elle bénéficie d’une multitude de vertus, notamment dans la prise en charge des affections liées à la rhumatologie (RH) et aux maladies cardio-artérielles (MCA).
Avec sa forte teneur en lithium, elle est un excellent régulateur d’humeur en plus de soulager angoisse, stress et anxiété.
Les Thermes de Bourbon-Lancy proposent également une prise en charge personnalisée de la Fibromyalgie à travers des séjours spécifiques.

bourbonjets

Entre les soins en piscine, les bains, les massages, les étuves, les cataplasmes de boue et le couloir de marche, chaque curiste pourra bénéficier de soins adaptés à ses pathologies. Il pourra également participer, en complément des soins thermaux, aux activités du programme de Prévention Santé : Taï-Chi aquatique, marche nordique, aquagym, Pilates, conférences santé…

 

2 – Pour l’établissement thermal et les équipements

Les thermes construits au XIXème siècle se trouvent au cœur du Quartier thermal, entourés de parcs verdoyants. Cet établissement est en constante évolution afin de garantir à ses curistes une offre de soins toujours plus performante.
L’établissement thermal de Bourbon-Lancy est une structure à taille humaine, familiale et passionnée, où le bien-être, la santé et la convivialité sont au cœur des préoccupations de l’équipe thermale.

 

3 – Pour prendre du temps pour soi et profiter des atouts de la destination.

Bourbon-Lancy est une destination de bien-être à découvrir, qui sera vous fera oublier les tracas du quotidien.
Le centre CeltÔ Spa et Bien-Être, composé de ses Espaces Thermoludiques (piscine d’eau thermale, sauna, hammam,…) et de ses espaces de soins, est un véritable lieu de détente dédié au bien-être.

bourbonmassage
Profitez également des atouts de la région et de la ville de Bourbon-Lancy (nature, patrimoine, culture…) avec les activités et sorties organisées par l’Office de Tourisme et du Thermalisme, votre séjour thermal vous sera ainsi des plus bénéfique.

 

Pour contacter le centre thermal :

 

Thermes de Bourbon-Lancy
Place D’Aligre
71140 BOURBON-LANCY

www.thermes-bourbon-lancy.fr

03 85 89 18 84

 

bourboncouple

L’économie thermale de la région Occitanie

 

Région occitanie et thermalisme

La région Occitanie, résultant de la fusion administrative entre la Région Midi-Pyrénées et la Région Languedoc-Roussillon, est la première destination thermale française. Elle accueille chaque année plus de 188 000 curistes.
Jouissant d’une situation géographique idéale entre le Massif Central, les Pyrénées et la méditerranée, la région Occitanie est une destination de santé et de bien-être aux nombreux atouts. De plus, l’offre thermale régionale couvre l’ensemble des 12 indications thérapeutiques reconnues par la sécurité sociale.

Le poids économique du thermalisme en Occitanie.

Majoritairement situé dans des communes de taille moyennes voire petites, le thermalisme représente souvent l’unique levier de l’économie locale.  En effet, le thermalisme est à l’origine du développement historique, architectural, économique et touristique de certaines communes.

Véritable pilier de la région, ses retombées se retrouvent à différents niveaux :

  • Le thermalisme est à l’origine de 14.000 emplois, dont 2600 emplois directs.
  • Le thermalisme correspond à 6 millions de nuitées.
  • Les secteurs de la restauration et du tourisme bénéficient également des retombées de ce secteur.

L’ensemble de la pratique thermale de la région Occitanie représente 120 millions d’euros de retombées directes chaque année. Ces retombées sont importantes et font vivre des stations situées dans des secteurs ruraux ou de montagne avec des emplois non-délocalisables, comme le souligne Carole Delga, la présidente de la Région.

Afin de diversifier les retombées économiques liées à l’utilisation de l’eau, la région Occitanie développe son offre concernant les centres thermoludiques. En effet, cette région compte le plus grand nombre de centres dédiés au bien-être et à la détente en France.

Source photo : www.tourisme-occitanie.com

Source photo : www.tourisme-occitanie.com

Le fonctionnement de l’économie thermale en Occitanie sous la loupe de la Cour des comptes.

Malgré son premier rang de destination thermale, le rapport publié en novembre 2018 par la Cour des comptes souligne un modèle économique fragile en Occitanie.

En effet, la pratique thermale est soutenue par la puissance publique, le modèle économique du thermalisme repose essentiellement sur le remboursement des cures conventionnées par la sécurité sociale.
Dans son rapport, la Cour des comptes pointe les conditions d’attribution des aides octroyées aux stations. En effet, celles-ci pourraient être enrichies par des indicateurs permettant d’évaluer la viabilité des projets ainsi que l’impact de l’équilibre sur le territoire. Ce rapport met également en avant une procédure régionale marquée par l’insuffisance de stratégies dans la durée. Entre la concurrence au sein des différentes stations et les baisses de fréquentation de certains établissements, malgré des investissements réalisés par la région, le modèle économique actuel du thermalisme semblerait donc présenter certaines fragilités.

Le plan d’action de la région Occitanie pour se restructurer.

Consciente de l’utilité du thermalisme, de ses retombées et de son attractivité, la région Occitanie s’engage auprès des stations afin de leur apporter un soutient financier. En effet, en 2018, la Région Occitanie a consacré un budget de plus de 37 M€ au tourisme et au thermalisme, ces 2 pratiques étant intimement liées.

Sensible au rapport de la Cour des comptes, la région Occitanie a annoncé au travers un communiqué de presse le lancement d’un nouveau plan d’action.
La Région a défini 4 actions phares en faveur du thermalisme et du bien-être afin de pour répondre aux enjeux de modernisation, de développement et de promotion de cette filière.

  • la création de trois PASS dédiés aux entreprises afin de les accompagner dans la mise en place d’une stratégie sur-mesure,
  • un contrat de développement et d’innovation,
  • la mise en place d’un réseau de développeurs,
  • l’intervention du CRT (Comité Région du Tourisme) et d’Ad’Occ pour la promotion de la filière thermale.

 

Source photo : VIET DOMINIQUE - CRT Occitanie

Source photo : VIET DOMINIQUE – CRT Occitanie

« Mon ambition est de positionner notre région parmi le top 10 des destinations européennes. Nous en avons tous les atouts ! J’ai donc engagé une politique volontariste en faveur de la performance et de la compétitivité de notre offre. L’innovation doit être au cœur de notre action en la matière pour garantir aux hommes et aux femmes, acteurs du tourisme, les conditions optimales de développement de leur activité. Dans cet esprit, je souhaite aujourd’hui que le thermalisme et le bien-être fasse l’objet d’une attention toute particulière. Les territoires doivent être les premiers bénéficiaires de l’innovation touristique, car le thermalisme est pour beaucoup de stations, la première économie. Notre Région est la première destination thermale de France, je veux que l’Occitanie soit la 1 ère destination bien-être !», Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

Les stations en Occitanie :

Station thermale de Lectoure

Station thermale du Boulou

Station thermale d’Ax-les-Thermes

Station thermale de Cransac-les-Thermes

Station thermale de Barbotan-les-Thermes

Station thermale d’Aulus-les-Bains

Station thermale de Salies-du-Salat

Station thermale de Castéra-Verduzan

Station thermale de Rennes-les-Bains

Station thermale d’Avène-les-Bains

Station thermale de Luz-Saint-Sauveur

Station thermale de Balaruc-les-Bains

Station thermale d’Allègre-les-Fumades

Station thermale de Saint-Lary-Soulan

Station thermale de La-Preste-les-Bains

Station thermale de Bagnères-de-Bigorre

Station thermale de la Chaldette

Station thermale de Bagnols-les-Bains

Station thermale de Vernet-les-Bains

Station thermale d’Argelès-Gazost

Station thermale de Molitg-les-Bains

Station thermale d’Amélie-les-Bains

Station thermale d’Ussat-les-Bains

Station thermale de Barèges-Barzun

Station thermale de Luchon

Station thermale de Cauterets

Station thermale de Capvern-les-Bains

Station thermale de Lamalou-les-Bains

 

Actualité – Lancement du second Plan Thermal de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Source : communiqué de Presse de la région Auvergne-Rhône-Alpes – Juillet 2019.

 La Région Auvergne-Rhône-Alpes lance le deuxième volet de son Plan Thermal. Elle souhaite ainsi bâtir la station thermale de demain et devenir la destination thermale de référence en France.

 

Source : Lamontagne.fr - Thierry LINDAUER

Source : Lamontagne.fr – Thierry LINDAUER – Thermes du Mont-Dore.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est consciente de l’évolution des modes de vie et du vieillissement de la population. La société actuelle démontre de plus en plus son souhait de préserver son capital santé, il est donc nécessaire de construire la station thermale de demain. Cette station du futur sera une véritable destination touristique, au sein de laquelle l’ensemble des composantes de la prévention santé seront présentes.
En 2017, la région Auvergne-Rhône-Alpes a donc lancé la première phase de son Plan Thermal. Celle-ci visait à l’accompagnement et au soutien des projets concernant 15 des 24 stations thermales que compte la région. Ces projets avaient pour objectif de rénover et de moderniser les structures vieillissantes pour en faire des stations de nouvelles générations et ainsi hisser la région à la place de 1ère destination thermale Française. 

La première phase du plan thermal arrivant à échéance, la région a lancé un nouvel appel à projet, en juillet, donnant le départ à la 2ème partie du Plan Thermal. Cette fois, la région se fixe de nouveaux objectifs :

  • Être une destination de référence sur le champ de la prévention santé et du mieux-être.
  • Devenir, d’ici quelques années, la première région thermale de France en termes de fréquentation.

Cette nouvelle étape du Plan Thermal se déroulera entre 2020 et 2024 et sera dans la continuité de la précédente. Elle permettra d’accompagner les stations qui n’étaient pas matures en 2016 afin de lancer un programme d’investissement partagé à l’échelle de la station.
Pour cela, l’ensemble des stations participantes devront se mobiliser autour de quatre piliers prioritaires : la santé, les activités physiques, le volet mental et la nutrition.

Au-delà de cette aide, la Région renforcera son soutien aux projets innovants. Cela dans le but de permettre à la région Auvergne-Rhône-Alpes de se différencier des autres destinations thermales en France et à l’étranger.

Les stations thermales ont jusqu’à fin octobre pour déposer leur dossier de candidature. La liste des stations retenues sera dévoilée le 16 décembre prochain.

La région Provence-Alpes-Côte-D’azur, une destination thermale.

La région Provence-Alpes-Côte-D’azur est connue pour sa lavande, ses calanques, ses cigales et son soleil… Mais c’est aussi une destination de santé grâce à son savoir-faire thermal.  Vous souffrez de problèmes rhumatologiques ou respiratoires ? Cette destination est faite pour vous.

Source photo : www.lexpress.fr

Source photo : www.lexpress.fr

Située sur les bords de la Méditerranée, au pied des Alpes du Sud, la région Provence-Alpes-Côte-D’azur (PACA) est une destination de cure idéale. Entre les bienfaits de l’eau thermale et du climat, un séjour en cure sera une véritable coupure avec le quotidien. Toutes les caractéristiques seront donc réunies afin de permettre aux curistes de bénéficier au maximum des vertus de l’eau thermale.

La composition des sols de la région permet à l’eau de source qui y chemine de se charger en sels minéraux et en oligo-éléments tels que le soufre, le calcium ou le magnésium. La composition unique de ses eaux confère des vertus apaisantes et anti-inflammatoires aux 4 stations thermales de la région. Ces vertus seront idéales pour soulager les affections en rhumatologie et voies respiratoires.

Faire une cure thermale en PACA.

L’ensemble des établissements, de la région propose des cures thermales conventionnées. Afin de bénéficier d’un remboursement  partiel de votre cure thermale celle-ci doit faire l’objet d’une prescription médicale (médecin traitant ou spécialiste). Dès lors, vous pourrez réserver votre séjour de 3 semaines dans l’établissement choisi.

Il est possible que votre état de santé nécessite un double traitement thermal. Votre médecin, lors de la prescription, indiquera donc dans le formulaire de prise en charge les 2 orientations nécessaires. Ainsi, vous bénéficierez d’une cure rhumatologie + voies respiratoires ou voies respiratoires + rhumatologie.

Prendre du temps pour soi lors d’une mini-cure thermale en PACA.

Pourquoi de ne pas profiter d’un séjour dans cette région pour goûter aux bienfaits des eaux thermales ? Que ce soit pour 2 ou 10 jours, des courts-séjours ou des mini-cures thermales existent dans toutes les stations.

Source photo : www.chainethermale.fr

Source photo : www.chainethermale.fr

Les stations thermales de la région Provence-Alpes-Côte-D’azur :

 

 Toutes les stations sont indiquées pour des cures thermales conventionnées en rhumatologie et/ou voies respiratoires.

  

Les thermes de Digne-les-Bains sont situés au cœur des Alpes de Haute-Provence. On y retrouvera des séjours de prévention pour les 2 orientations, allant de 3 à 6 jours.

Les thermes de Gréoux-les-Bains sont situés dans le département des Alpes de Haute-Provence et aux portes du Parc Naturel Régional du Verdon.On y retrouvera des mini-cures thermales pour le « Mal de Dos » ou la « Slow santé » d’une durée de 6 jours.

 Les thermes de Camoin-les-bains dans un quartier de la ville de Marseille. Cet établissement propose des courts-séjours thermaux allant d’une demi journée à 6 jours.

Les thermes de Berthemont-les-Bains sont situés dans les Alpes-Maritimes, aux portes du Parc National du Mercantour. Cet établissement thermal propose des mini-séjours thermaux de 6 ou 12 jours.

 Les courts séjours et les mini-cures thermales ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale.

 

Durant votre séjour en eau thermale, n’hésitez pas à profiter des attraits touristiques de la région. Le cadre relaxant des établissements thermaux, les activités en dehors de la cure et le repos sont des facteurs permettant de réduire le stress. L’environnement de la cure est important. Il permet de s’éloigner quelque temps des soucis quotidiens et de ce fait, de bénéficier au maximum des bienfaits de la médecine thermale.

 

Source photo : provence-alpes-cotedazur.com

Source photo : provence-alpes-cotedazur.com

 

- ACTU – 20 millions d’euros investis par la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour faire d’elle la première région thermale Française

Actuellement 3ème région Thermale de France, accueillant plus de 123 000 curistes chaque année, la région Auvergne-Rhône-Alpes se donne 10 ans pour se positionner à la 1ere place. Pour cela, la région vient d’annoncer le lancement d’un « Grand Plan Thermal : 2016-2020 », avec à sa tête Laurent Wauquiez, président de la Région.

Source photo : Thermes de Néris les Bains

Ce plan thermal vise l’accompagnement et le soutien des projets concernant 15 des 24 stations thermales que compte la région. Ces projets visent à rénover et à moderniser les structures vieillissantes afin d’en faire des stations nouvelles générations.

Ce plan thermal a plusieurs objectifs à court et long terme :

- Faire évoluer la fréquentation de la région

- Augmenter les retombées directes et indirectes liées au thermalisme

- Développer les emplois directs et indirects

- Agir comme un levier économique pour la région

- Améliorer l’accueil et les soins des curistes

Pour ce faire la région Auvergne-Rhône-Alpes a investi 20 millions d’euros dans ce « Grand Plan Thermal ». Dans le détail, 17 millions d’Euros seront consacrés à la rénovation et à l’équipement des stations thermales. Les 3 millions restants seront utilisés pour la promotion et la formation du thermalisme.

Parmi les 24 stations thermales de la région, 19 ont déposé un dossier suite à un appel à projets lancé le 2 janvier 2017 par la région. Les stations ayant candidatées, mais n’étant pas éligibles, seront accompagnées dans la mise en place de projets d’amélioration de leurs structures.

Le Printemps du Thermalisme en Auvergne : c’est parti pour la Semaine de la Découverte !

Thermauvergne:Joel DAMASE_2

Crédits photos : Thermauvergne/Joël DAMASE

L’Auvergne Thermale réitère en 2015 son opération “Printemps du Thermalisme” :

Des ateliers et des conférences santé

Dans le cadre du “Printemps du Thermalisme”, les 11 stations thermales auvergnates proposent durant les mois de mai et de juin une programmation spéciale de conférences médicales et d’ateliers santé. L’objectif de cette opération est de permettre au public de s’informer et de favoriser une démarche de prévention sur des thématiques de santé diverses (alimentation, stress, activité physique, mémoire, surpoids, etc.).

Quelques exemples de conférences et ateliers proposés :

  • Ateliers art-thérapie, musicothérapie
  • Conférence diététique
  • Conférence gestion du stress
  • Ateliers de relaxation, yoga, pilate, gymnastique douce, taï-chi, marche
  • Atelier de sophrologie
  • Ateliers nutrition

Retrouvez ici l’intégralité du programme de ces ateliers et conférences.

A noter que les tarifs des différentes activités proposées sont variables, renseignez-vous auprès de l’établissement thermal concerné.

Thermauvergne:Joël DAMASE_1

Crédits photos : Thermauvergne/Joël DAMASE

La semaine de la Découverte du Thermalisme en Auvergne

Envie de tester les soins pratiqués dans le cadre d’une cure thermale ? La Semaine de Découverte du Thermalisme en Auvergne débute aujourd’hui. Du lundi 18 mai au samedi 23 mai 2015,  les 11 stations thermales auvergnates vous ouvrent leurs portes et vous proposent de découvrir leurs pratiques. Sur réservation auprès de l’établissement thermal souhaité et pour un tarif de 30 euros par personne, vous avez la possibilité de bénéficier d’un forfait de 3 soins définis à l’avance (dans la limite des places disponibles). Selon la station thermale, vous aurez la possibilité de tester de nombreux soins thermaux, dont voici quelques exemples :

  • Bain hydromassant
  • Douche au jet
  • Piscine thermale
  • Cataplasme de boue
  • Modelage de la tête
  • Pulvérisation locale

Plus de renseignements disponibles sur le site Internet d’Auvergne Thermale.

Informations pratiques

Cette offre est accessible uniquement à partir de 16 ans.

Les stations thermales concernées par l’opération Printemps du Thermalisme sont les suivantes :

Les stations d’Auvergne Thermale vous accueillent selon disponibilité et uniquement sur réservation par téléphone. Prenez directement contact avec l’établissement thermal souhaité.

N’oubliez pas de prévoir dans vos bagages un maillot, un bonnet de bain ainsi que des sandales de bain anti-dérapantes.

Bonne découverte thermale !

Les cures thermales en Aquitaine

Thermalisme Aquitaine

Le saviez-vous ?

Aquitaine signifie en latin « le pays des eaux ». Car, en plus d’être bordée par l’océan Atlantique, l’Aquitaine regorge de cures thermales. Elle est en effet la première région thermale de France, avec 30 des 103 établissements thermaux du pays. Ceci s’explique par la richesse de ses sous-sols aquatiques, gorgés de sels minéraux et oligo-éléments permettant d’offrir une large gamme de traitements aux curistes.

 

Les atouts de la région

L’Aquitaine est une région où il fait bon vivre. Son climat doux et ensoleillé et ses 250 km de côtes de sable fin s’étendant à perte de vue le long de l’océan Atlantique sont des atouts indéniables lui permettant d’attirer chaque année de nombreux visiteurs. A cela s’ajoutent d’autres multiples richesses naturelles comme la dune du Pyla, plus haute dune de sable d’Europe située sur le bassin d’Arcachon, la forêt de pins maritimes des Landes de Gascogne, plus grande forêt d’Europe ou encore les Pyrénées, terrain de jeux des amateurs de montagne.

L’Aquitaine, c’est aussi une région possédant un patrimoine historique unique reconnu par l’Unesco avec de nombreux sites classés comme Bordeaux, Saint-Emilion, la citadelle de Blaye et le verrou Vauban ou encore la Grotte de Lascaux en Dordogne.

Enfin, l’Aquitaine est avant tout un territoire riche de ses traditions. Au Pays Basque, des jeux, danses et fêtes typiques sont encore pratiqués et permettent de faire perdurer une culture locale forte. Les Landes possèdent aussi leurs propres traditions comme la course landaise ou les échassiers landais. Il serait dommage d’oublier de citer l’incroyable gastronomie traditionnelle de la région : foie gras des Landes, huîtres d’Arcachon, pruneau d’Agen…Les spécialités locales sont nombreuses et toujours aussi agréables pour les papilles gustatives de ceux qui les dégustent!

 

Les différents types de cures thermales en Aquitaine

Les stations thermales présentent en Aquitaine ne proposent pas les mêmes types de cures car elles ne soignent pas les mêmes maladies. Elles possèdent chacune leur spécificité, permettant de les classer en fonction de leurs orientations thérapeutiques.

  • La rhumatologie : 

La cure thermale permet aux personnes atteintes de rhumatismes de soulager la douleur et d’améliorer la souplesse des tissus articulaires. Différentes formules de cures peuvent être utilisées pour soigner les rhumatismes, la plus répandue étant celle d’une durée de 18 jours.

Plusieurs cures thermales sont orientées « rhumatismes » en Aquitaine : Cambo-les-Bains, Casteljaloux , Les Bains Saint Pierre , Eaux-Bonnes , Eaux-Chaudes, Eugénie-les-Bains, Préchacq-les-Bains, Saint-Paul-les-Dax, Salies-de-Béarn, Saubusse-les-Bains, Bains Sarrailh, Dax Adour, Grand Hôtel, Hôpital Thermal, les Thermes, Régina, Thermes Bérot, Thermes Borda, Thermes de l’Avenue, Thermes des Arènes, Thermes Foch, Thermes Lacroix, Thermes les Ecureuils, Thermes de Christus, Thermes des Chênes.

  • Les voies respiratoires :

La cure thermale permet de soulager les douleurs, d’améliorer la perméabilité nasale et la ventilation des voies aériennes. L’amélioration est progressive car les effets de la cure ne sont pas immédiats, d’où la nécessité de réitérer les cures la première année.

Plusieurs cures thermales sont orientées « voies respiratoires » en Aquitaine : Cambo-les-Bains, Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes, Préchacq-les-Bains.

  • La phlébologie :

Les pathologies (jambes lourdes, varices, thrombose veineuse, séquelle de phlébite…) s’appuient essentiellement sur un traitement médicamenteux et des règles d’hygiène de vie rigoureuse (port de bas de contention).

La cure thermale peut-être un traitement préventif ou curatif. La cure thermale doit être envisagée sur le long terme, car les bienfaits de la cure sont progressifs. Quant aux effets, ils se ressentent au moins pendant les 6 mois qui suivent la cure.

Plusieurs cures thermales sont orientées «phlébologie» en Aquitaine : Les Bains Saint Pierre, Saint-Paul-les-Dax, Saubusse-les-Bains, Bains Sarrailh, Dax Adour, Grand Hôtel, Hôpital Thermal, les Thermes, Régina, Thermes Bérot, Thermes Borda, Thermes de l’Avenue, Thermes des Arènes, Thermes Foch, Thermes Lacroix, Thermes les Ecureuils, Thermes de Christus, Thermes des Chênes.

  • Les infections urinaires et maladies métaboliques :

La cure thermale dédiée vise principalement à traiter des problèmes de calculs rénaux et d’infections urinaires récidivantes grâce à l’eau thermale qui rééquilibre la composition des urines et qui accélère la diurèse (sécrétion d’urine par le rein).

Une cure thermale est orientée «infections urinaires et maladies métaboliques» en Aquitaine : Eugénie-les-Bains

  • La gynécologie :

Les pathologies (infections récidivantes, douleurs vaginales, troubles de la ménopause, règles douloureuses…) reposent principalement sur les traitements médicamenteux, mais les récidives régulières justifient la cure thermale comme traitement complémentaire.

Les soins à l’eau thermale, grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes permettent d’améliorer la qualité de la peau et des muqueuses.
De plus la cure thermale en gynécologie permet aux patients d’échanger entre eux sur la maladie, et de trouver des solutions dans la gestion du quotidien.

Deux cures thermales sont orientées «gynécologie» en Aquitaine : Salies-de-Béarn, Bains Sarrailh

  • Les troubles du comportement chez l’enfant :

La cure thermale est une réponse adaptée aux pathologies ostéo-articulaires ou d’énurésie chez l’enfant grâce à l’eau thermale, au climat, aux changements de lieu et de conditions de vie, même pour une période limitée au séjour thermal.

Une cure thermale est orientée «troubles du comportement chez l’enfant» en Aquitaine : Salies-de-Béarn

 

Zoom sur le département des Landes

Thermalisme dans les landes

Les Landes sont le premier département thermal de France et Dax la première station thermale française. Avec 72 351 curistes soignés en 2012, les Landes gardent leur position de leader des départements thermaux français.

14% des curistes français choisissent de faire leur cure thermale dans le département des Landes : 70% sont des femmes et leur moyenne d’âge est de 65,5 ans. Ces chiffres sont directement liés aux orientations thérapeutiques des eaux thermales landaises, étant donné que la majorité des curistes viennent pour des soins rhumatologiques. Les curistes arrivent d’Aquitaine (14%), d’Ile de France (11%), régions PACA et Pays de Loire (8%) puis des régions Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Bretagne et Nord Pas-de-Calais (6%).

L’activité thermale est indispensable pour le département. Elle génère un chiffre d’affaires de 86 millions d’euros en 2008 dont 58 millions réinjectés directement par les établissements dans l’économie landaise. L’impact de cette activité sur l’économie locale s’évalue à 169 millions d’euros se répartissant sur les hébergements, les commerces, les artisans locaux et les professionnels de santé. *

*Source : Conseil Général des Landes