Le 12 mai, se tient la journée mondiale de la fibromyalgie

Reconnue depuis 1992 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la fibromyalgie est une pathologie encore peu connue du grand public. Pourtant, cette maladie touche chaque année de nombreuses personnes.

Source photo : dax-tourisme.com

Source photo : dax-tourisme.com

La fibromyalgie est une pathologie chronique se caractérisant principalement par :

  • de fortes douleurs articulaires généralisées,
  • un état de fatigue générale,
  • d’important trouble du sommeil,
  • un état psychologique, proche de la dépression, entraîné par un fort sentiment d’anxiété
  • des problèmes de digestion et de maux de tête peuvent également être présents

Aucun traitement spécifique n’existe afin de soulager cette pathologie dont l’origine n’est pas identifiée.

La réalisation d’une cure thermale représente une alternative naturelle, douce et holistique pour le patient.

La cure thermale est une alternative naturelle intéressante qui a su démontrer son efficacité. Les eaux aux vertus antalgiques aident à soulager les douleurs articulaires. De plus, le cadre relaxant des établissements thermaux aide à la relaxation et de ce fait à la diminution de l’anxiété et du stress, bénéfique pour un sommeil réparateur. La cure thermale est aussi un endroit de partage entre les différentes personnes souffrant de cette maladie chronique sur leurs expériences et leurs ressentis.

Des établissements thermaux proposent des cures thermales spécifiques à la fibromyalgie en fonction de la composition de l’eau thermale de la station. Au sein de ces établissements, il est possible de retrouver des modules complémentaires, des ateliers, des mini-cures thermales ou encore des programmes d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) dédiés exclusivement à cette pathologie.

Les stations thermales indiquées dans la prise en charge de la fibromyalgie

Les thermes de Bagnoles-de-l’Orne

Les thermes de Vichy

Les thermes de Cauterets

Les thermes de Chaudes-Aigues

Les thermes de Royat-Chamalières

Les établissements thermaux du Grand Dax

Les thermes de Lamalou-les-Bains

Les thermes de Saujon

Les thermes de Barèges

 

A savoir : l’ensemble des stations thermales ayant l’orientation en rhumatologie peuvent être bénéfique dans la prise en charge des douleurs liées à cette maladie.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette pathologie ? Rendez-vous sur cet article : La fibromyalgie, une pathologie à part entière.

Le thermalisme pour apaiser les allergies printanières

Un écoulement nasal, le nez bouché ou une irritation des yeux sont des symptômes pouvant apparaitre dès l’arrivée des beaux jours. Afin de limiter ces gênes, pourquoi ne pas réaliser une cure thermale ? Une solution idéale afin d’apaiser l’irritation et l’inflammation des muqueuses nasale due au pollen.

Image par https://pixabay.com

Image par https://pixabay.com

Affectant environ 30% de la population française, la rhinite allergique est une affection chronique des voies respiratoires.
La rhinite allergique, ou rhume des foins, résulte d’une réaction anormale et excessive du système immunitaire vis-à-vis du pollen (qui fait partie des allergènes). Lorsque le pollen, à l’arrivée du printemps et de la floraison de certaines plantes, entre en contact avec les muqueuses du système respiratoire, cela peut provoquer une inflammation chez certains individus.

Des traitements sur le long terme existent afin de soulager les symptômes et de réduire la réaction allergique. Toutefois, les traitements médicaux mis en place sont contraignants et leurs effets ne sont pas assurés.
Le thermalisme se présente alors comme une médecine naturelle qui se réalise en complément d’un traitement médical.
Une cure thermale ayant l’orientation en voies respiratoires peut être prescrite tant aux enfants qu’aux adultes souffrant de rhinites allergiques chroniques.

Le thermalisme est une médecine naturelle, douce et sans effet secondaire pour le patient. Basée sur les vertus de l’eau thermale et de ses dérivées, la cure thermale est une démarche à visée médicale, d’une durée de 21 jours consécutifs. Prescrite par un médecin traitant ou spécialiste, la cure thermale peut-être partiellement prise en charge par la sécurité sociale.

Les soins thermaux lors d’une cure thermale

Les multiples vertus des eaux thermales (apaisante, régénérante, calmante, anti-inflammatoire, anti-infectieuse, antiseptiques, antiallergiques) sont utilisées au travers de différents soins spécifiques et adaptés.

Ces soins permettent de déposer l’eau thermale directement sur les tissus lésés afin : 

  • de réduire l’inflammation
  • d’améliorer la cicatrisation des muqueuses
  • d’améliorer la perméabilité nasale

Pour cela, différents soins sont prescrits avant le début de la cure par le médecin thermal,  on retrouvera des soins tels que :

  • le bain nasal
  • le gargarisme
  • les pulvérisations
  • l’humage
  • la douche pharyngienne
  • la technique de Proëtz

À la suite d’un séjour en cure thermale, le patient retrouve des voies respiratoires libérées et voit ses gênes diminuées. Toutefois, la cure thermale doit être réalisée durant plusieurs années afin d’obtenir un résultat durable dans le temps.

>> Les établissements thermaux ayant l’orientation en voies respiratoires

Reparties sur la totalité du territoire, 36 stations thermales ont l’agrément en voies respiratoires :

Les thermes de Vernet-les-Bains

Les thermes de Bagnères-de-Bigorre

Les thermes de Jonzac

Les thermes d’Amélie-les-Bains

Les thermes de Bagnols-les-Bains

Les thermes d’Aix-les-Bains

Les thermes d’Uriage-les-Bains

Les thermes d’Allevard-les-Bains

Les thermes d’Argelès-Gazost

Les thermes de Camoins-les-Bains

Les thermes de Saint-Amand-les-Eaux

Les thermes de Gréoux-les-Bains

Les thermes d’Enghien-les-Bains

Les thermes de Luz-Saint-Sauveur

Les thermes d’Amnéville-les-Thermes

Les thermes de Digne-les-Bains

Les thermes de Luchon

Les thermes de Barèges

Les thermes de Saint-Gervais-les-Bains

Les thermes de Cambo-les-Bains

Les thermes de Préchacq-les-Bains

Les thermes du Mont Dore

Les thermes de Saint-Lary-Soulan

Les thermes de Montbrun-les-Bains

Les thermes de La Bourboule

Les thermes de Bourbonne-les-Bains

Les thermes d’Eaux-Bonnes

Les thermes des Fumades-Allègre

Les thermes de Cauterets

Les thermes de Challes-les-Eaux

Les thermes d’Eaux-Chaudes

Les thermes de Molitg-les-Bains

Les thermes d’Ax-les-Thermes

Les thermes de La Chaldette

Les thermes de Saint-Honoré-les-Bains

Les thermes de Berthemont-les-Bains

 

 

L’orientation thermale en neurologie

La cure thermale en neurologie est adaptée à de nombreuses pathologies. Idéale en complément d’un traitement médical, elle permet de lutter contre l’apparition de certains symptômes liés à une maladie neurologique.

Source photo : https://fr.freepik.com/

Source photo : https://fr.freepik.com/

> Les différents soins thermaux

Lors d’une cure thermale conventionnée, le patient recevra au minimum 4 soins thermaux chaque jour.
Les soins proposés visent à réduire la douleur et à diminuer les tensions musculaires. On retrouvera des soins tels que :

  • le bain (général et avec douche immergée)
  • la douche générale et/ou locale
  • les cataplasmes de boue thermale
  • la mobilisation en piscine avec un kinésithérapeute
  • des cours de sophrologie (optionnel et non pris en charge par la sécurité sociale)

> Les principales pathologies prises en charge lors d’une cure thermale en neurologie

> Démarche et prise en charge d’une cure thermale

La neurologie fait partie des 12 orientations thermales reconnues et prises en charge par l’Assurance-maladie. Une cure thermale conventionnée en neurologie doit être prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste). Elle pourra être prise en charge en partie par la sécurité sociale si elle respecte certaines conditions.

Vous retrouverez l’ensemble des démarches à réaliser avant votre départ dans cet article « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? ».

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en neurologie

En France, 3 stations thermales détiennent l’agrément en neurologie :

Les thermes de Néris-les-Bains

Les thermes d’Ussat-les-Bains

Les thermes de Lamalou-les-Bains

La réalisation d’une cure thermale n’a pas pour objectif de soigner ou de guérir une pathologie mais uniquement d’en soulager les symptômes. Une cure thermale ne peut pas remplacer ou se substituer à un traitement médicamenteux et un suivi médical régulier.

La cure thermale dans la prise en charge de l’infertilité féminine

Véritable problème de santé publique, l’infertilité concerne  aujourd’hui environ 14% des couples. Dans certains cas, cette infertilité reste inexpliquée et les échecs aux traitements se multiplient. La cure thermale se présente alors comme une solution naturelle et sans effet secondaire pour la patiente.

Cure thermale infertilité

La fécondité ou fertilité est définie comme l’aptitude à obtenir une grossesse, on parle d’infertilité dans le cas contraire. Elle peut être féminine et/ou masculine, mais reste toutefois inexpliquée dans certains cas. Chez la femme, un certain nombre de causes peut être à l’origine d’une infertilité, parmi lesquelles les troubles de l’ovulation, les anomalies des trompes, les causes cervicales ou encore l’endométriose. Par ailleurs, il faut savoir que certains facteurs influencent fortement la fertilité, en premier lieu l’âge, dont l’augmentation progressive est associée à une baisse de la fertilité et à un risque accru de fausse couche. De plus, les déséquilibres alimentaires (obésité, maigreur), le tabac et l’alcool influent sur la qualité de l’ovulation, et ainsi sur la fécondité, laquelle peut également être altérée par des facteurs relatifs à l’environnement et au mode de vie (exposition à des substances toxiques, pesticides, etc.).

>> Cures thermales et fertilité, ça peut marcher ?

S’il n’y a pas aujourd’hui de consensus scientifique sur les bienfaits des eaux thermales sur la fertilité, il faut toutefois connaître l’existence de cures thermales à orientation gynécologique, spécialisées dans le traitement de l’infertilité féminine. Elles peuvent constituer une alternative thérapeutique en cas de problème de fertilité inexpliqué,  d’inefficacité des traitements médicaux ou en complément à l’assistance médicale à la procréation, dans l’attente de la fécondation in vitro.

Ces cures thermales proposent ainsi des soins gynécologiques à visée locale et générale, destinés à restaurer la fertilité.

A cette fin, différents moyens thérapeutiques sont proposés :

  • Les irrigations vaginales durant le bain
  • Les compresses d’eau mère tiède en application localisée
  • Les douches d’eau thermale au jet à pression modulable
  • Les douches au jet
  • Les bains
  • Des pulvérisations sur le col utérin

Outre les bienfaits des soins qui sont proposés, la cure thermale permet également de mettre en place un accompagnement personnalisé et adapté à chaque patiente.

De plus, le cadre relaxant de la cure aide à réduire le stress et les tensions générées. Les rencontres avec d’autres femmes dans des situations similaires donnent lieu à de nombreux échanges et aident la patiente dans son cheminement.

>> Quelles sont les démarches pour bénéficier d’une cure thermale en gynécologie ?

L’orientation thermale en gynécologie fait partie des 12 orientations thermales thérapeutiques reconnues et prises en charge par la Sécurité sociale.

Sur prescription d’un médecin traitant ou spécialiste (gynécologue), le forfait thermal (soins thermaux) ainsi que le forfait de surveillance médicale (rendez-vous avec le médecin de cure), peuvent faire l’objet d’une prise en charge partielle par l’Assurance maladie.

Le ticket modérateur (la part restante à la charge du curiste) peut être pris en charge par une mutuelle, en fonction du type de contrat souscrit.

N’hésitez pas à consulter notre dossier « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » afin de prendre connaissance de toutes les informations nécessaires.

>> En pratique : où s’adresser ?

En France, 11 stations thermales bénéficient de l’orientation en gynécologie (Gy), en raison de la qualité de leurs eaux thermales, naturellement très salées.

Les thermes d’Evaux-les-Bains

Les thermes de Salies-de-Béarn 

Les thermes de Bourbon-l’Archambault

Les thermes de  Luz-Saint-Sauveur

Les thermes de  Luxeuil-les-Bains 

Les thermes de  Salies-du-Salat

Les thermes de  Challes-les-Eaux

Les thermes de La Léchère-les-bains

Les thermes d’Ussat-les-Bains

Les thermes de Bagnoles-de-l’Orne

Les thermes d’Évaux-les-Bains

Les thermes de Salins-les-Bains

 

Quels sont les soins thermaux dédiés à la gynécologie ?

La douche vaginale, l’irrigation vaginale ou encore la columnisation sont des soins thermaux qui sont pratiqués uniquement dans le cadre de l’orientation thermale en « gynécologie ».

Cure thermale gynécologie

 

La médecine thermale est une alternative naturelle permettant de soulager de nombreuses affections chroniques. La composition de l’eau, riche en oligo-éléments et minéraux, lui confère une multitude de vertus indiquées dans la prise en charge de pathologies chroniques. 

La mise en contact direct de la peau et des muqueuses avec l’eau thermale permet au corps de bénéficier de l’ensemble des vertus de l’eau.

La gynécologie est l’une des 12 orientations thermales reconnues et prises en charge par la Sécurité sociale.

>> Des soins thermaux spécifiques à la gynécologie, pour des effets visibles

Les soins dédiés à cette orientation permettent de soulager de nombreuses gênes intimes. L’ensemble des soins thermaux est réalisé par des professionnels formés à des protocoles précis selon des normes d’hygiène strictes.

  • L’irrigation vaginale consiste à introduire, grâce à une canule, de l’eau thermale dans le vagin. La durée de ce soin varie durant la cure de 5 à 20 minutes.
  • La columnisation est un tamponnement vaginal, réalisé avec mèche de gaz imbibée d’eau thermale qui est laissée quelques heures, alors que la curiste est allongée sur le ventre.
  • Pulvérisation d’eau sur le col utérin nécessite que la curiste soit installée en position gynécologique afin d’installer un spéculum. Un aérosol est alors posé directement au niveau de la muqueuse afin que  l’eau thermale soit pulvérisée sur le col de l’utérus. Le temps de pulvérisation peut varier durant la cure thermale.

>> Les bienfaits des soins thermaux en gynécologie

Mise directement aux contacts des muqueuses affectées, l’eau minérale thermale a de nombreux effets bénéfiques pour l’organisme :

  • antalgique
  • décongestionnant
  • apaisant
  • anti-inflammatoire
  • anti-démangeaison
  • cicatrisant

>> Les établissements thermaux ayant l’orientation en gynécologie

En France, 12 établissements thermaux ont reçu l’agrément en gynécologie :

Les thermes de La Léchère-les-Bains

Les thermes de Luz-Saint-Sauveur

Les thermes d’Ussat-les-Bains

Les thermes de Bagnoles-de-l’Orne

Les thermes de Salies-du-Salat

Les thermes de Salies-de-Béarn

Les thermes d’Évaux-les-Bains

Les thermes de Bourbon-l’Archambault

Les thermes de Challes-les-Eaux

Les thermes de Luxeuil-les-Bains

Les thermes de Salins-les-Bains

Vous souhaitez bénéficier d’une cure thermale conventionnée, prise en charge par la sécurité sociale, n’hésitez pas à consulter notre article « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » .

Journée Mondiale du Sommeil – Le thermalisme, une aide incontestable

La journée mondiale du sommeil, dédiée à la sensibilisation,  se déroule ce vendredi 13 mars 2020. En effet, nombreuses sont les personnes à souffrir de troubles du sommeil chroniques, se répercutant sur la qualité de la vie quotidienne. De nombreuses solutions existent, toutefois la réalisation d’une cure thermale est une solution naturelle, douce et sans effet secondaire aidant les patients à retrouver les bras de Morphée.

Sommeil

Le sommeil est primordial pour le bon fonctionnement de l’organisme, pour le bien-être mental et physique. Un mauvais sommeil et/ou des insomnies chroniques sont à l’origine de nombreuses répercussions : stress, fatigue, trouble de l’humeur, envie excessive de manger, conséquences professionnelles…

Les causes de ce trouble sont nombreuses et des états tels que le stress et l’anxiété sont des facteurs aggravants. Il est important d’identifier l’origine de ce trouble afin de le soulager à sa source et ainsi éviter la mise en place d’un cercle vicieux (j’ai de l’anxiété, je stresse, je dors mal donc je vais ressentir une plus grande anxiété, puis un plus grand stress…).

>> Une cure thermale peut s’envisager :

  • lorsque les traitements médicamenteux ne font plus effet,
  • lorsque le patient souhaite trouver une alternative plus naturelle.

La médecine thermale a l’avantage de n’engendrer aucun effet secondaire sur l’organisme et de ne pas créer de dépendance, contrairement aux traitements médicaux classiques.

Prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste), la cure thermale est une approche pluridisciplinaire qui permet de soulager cette pathologie dans sa globalité (tant sur le plan physique que psychologique).

La cure thermale est une solution douce et naturelle dont les effets ne sont plus à démontrer. La composition des eaux thermales riches en minéraux et oligo-éléments est réputée pour ses bienfaits dans la lutte contre les troubles du sommeil. Associée à un cadre relaxant, la cure thermale permet aux patients de retrouver calme, sérénité et d’évacuer toute l’anxiété accumulée en se coupant des habitudes quotidiennes.

 >> Lors d’un séjour en cure thermale, on retrouvera :

  • Un suivi médical régulier avec le médecin de cure,
  • Une prise en charge thermale quotidienne (douche, piscine, cure de boisson…) favorisant la détente, la relaxation et le bien-être,
  • Une prise en charge psychologique au travers de différents ateliers mis en place au sein de la cure thermale (entretiens individuels ou en groupes, ateliers de relaxation et de détente).
  • Une incitation à la pratique sportive.

L’objectif de cette prise en charge de 3 semaines est d’identifier l’origine des insomnies tout en réduisant le stress généré.  A la suite d’un séjour en eau thermale, le patient retrouvera calme et sérénité.

Afin de prolonger les effets bénéfiques de l’eau thermale dans le temps et de réduire sa prise de médicament (voire de l’arrêter sur avis médical), il est conseillé de renouveler la cure thermale sur plusieurs années.

En France, 3 stations proposent des cures thermales dédiées au sommeil :

> L’établissement de Saujon, situé en Charente-Maritime, est spécialisé dans le traitement des troubles psychologiques et de l’anxiété depuis 1860. Vous bénéficiez de soins thermaux adaptés à cette pathologie et d’un suivi médical personnalisé. De plus, depuis 2017, l’Ecole thermale du stress propose un stage  « Retrouver un sommeil naturel  » avec des ateliers psycho-éducatifs spécifiques et des séances de relaxation. L’objectif du stage est de mieux comprendre son sommeil, d’identifier les causes de son dysfonctionnement et d’acquérir des outils permettant de retrouver un sommeil naturel.

> L’établissement de Néris-Les-Bains, situé en Auvergne, utilise une eau hyperthermale oligométallique, bicarbonatée et sulfatée sodique faible, idéale dans le traitement des troubles du sommeil. La cure thermale pour les troubles du sommeil de Néris-Les-Bains est recommandée aux insomniaques. Son objectif est de déterminer les origines des troubles afin d’apprendre à les gérer. En complément, l’établissement de Néris-Les-Bains a mis en place le séjour GE-NERIS, disponible uniquement à certains dates, destiné aux personnes stressées, souffrant d’anxiété et/ou de troubles du sommeil. Combinant soins thermaux et activités complémentaires, ce séjour vise à apporter un traitement doux pour permettre aux personnes de redevenir pleinement actrices de leur santé.

> L’établissement thermal de Bagnères-de-Bigorre, situé dans les Hautes-Pyrénées propose une cure thermale en affections psychosomatiques. Cette cure thermale peut agir efficacement et en douceur sur les troubles du sommeil. Elle a pour intérêt principal de réduire l’anxiété ; permettant ainsi de dénouer les tensions créées par le stress, souvent cause d’insomnie. Elle crée un changement salutaire permettant au curiste de changer d’univers pendant 3 semaines, de rompre avec ses habitudes et de mettre de côté ses soucis quotidiens.
Profiter des effets sédatifs et myorelaxants de la thermalité, se laisser « cocooner » par des soignants expérimentés,  bénéficier d’une écoute, d’un confort et d’un mieux-être, sont autant d’éléments propices à une meilleure qualité de sommeil.

Pensez à la mini-cure thermale « sommeil »

D’un format plus court, la mini-cure thermale s’adapte plus facilement à l’emploi du temps des personnes actives. D’une durée de 3, 6 ou 12 jours, des établissements thermaux proposent une mini-cure thermale dédiée au sommeil :

> Les Thermes de Molitg-les-Bains

> Les Thermes de Bourbon-l’Archambault 

 

 

La journée mondiale du rein

 Le 12 mars 2020 aura lieu la journée mondiale du rein. L’occasion de mettre en avant les vertus de la médecine thermale dans la prise en charge des affections urinaires et rénales.

La preste Les Bains Cure thermale affection urianire

En France, plus de 3 millions de personnes sont touchées par une maladie rénale, et nombreuses sont celles qui l’ignorent. Pourtant, les reins sont des organes essentiels  au bon fonctionnement de l’organisme. Au nombre de 2, les reins appartiennent au système urinaire. Ils permettent d’éliminer les déchets du sang, en le purifiant, avant son retour dans le reste de l’organisme
Cependant, les reins ont de nombreuses fonctions, moins connue, comme la régulation de la quantité d’eau, de minéraux ainsi que la production de certaines hormones nécessaires à l’organisme.
Les reins sont indispensables au corps humain, mais ils sont malheureusement sujets à de nombreuses affections pouvant, à terme, affecter fortement la qualité de vie du patient.

Quelles sont les maladies rénales prises en charge par la médecine thermale ?

Le thermalisme est une médecine naturelle qui base ses bienfaits sur l’utilisation des eaux thermales et de ses dérivés à des fins thérapeutiques.  De nombreuses affections sont prises en charge par la médecine thermale, cependant, il est important de continuer les traitements médicaux et de mettre en place une hygiène de vie adaptée.

Les principales maladies :

  • L’infection urinaire (également appelée cystite) est une inflammation de la muqueuse de la vessie, aux symptômes bien distincts (des maux en bas du ventre, une envie d’uriner très fréquente pour un petit volume d’urine, des brûlures ainsi que des urines troubles et malodorantes).
  • La lithiase rénale (ou calculs rénaux) se caractérise par des cristaux durs qui se forment dans les reins et pouvant entraîner de vives douleurs.
  • La glomérulonéphrite est une affection des glomérules. Ces dernières sont une structure indispensable pour le fonctionnement rénal, permettant la filtration du sang et la production d’une urine primaire.
  • L’insuffisance rénale qui est une dégradation et une détérioration de la fonction rénale.
  • La prostatite est une inflammation de la prostate qui survient fréquemment chez les hommes dont la prostate est augmentée de volume. Les symptômes sont ceux d’une infection, c’est à dire de la fièvre, une fatigue générale, des douleurs musculaires et des maux de tête ainsi que des brûlures lors de la miction.

Certaines affections peuvent devenir chroniques (infection urinaire ou lithiase rénale). Leur prise en charge est importante afin de ne pas altérer le fonctionnement des reins au fil du temps.
La réalisation d’une cure thermale ou d’un court séjour de santé dans une station thermale spécialisée permettra de soulager les pathologies rénales.

Quels soins thermaux lors d’une cure conventionnée en affections urinaires et maladies métaboliques ?

La cure thermale est une démarche médicale. Prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste), la cure thermale conventionnée est d’une durée de 21 jours.

Durant son séjour dans l’un des 9 l’établissement thermaux français ayant l’indication en affections urinaires et maladies métaboliques, le curiste recevra des soins thermaux quotidiens tels que :

  • La cure de boisson
  • La douche au jet
  • La douche locale
  • Les bains

Les eaux thermales, utilisées au travers de ces soins spécifiques ont différentes vertus : drainante, apaisante, anti inflammatoire et anti spasmodique.

Les soins peuvent varier en fonction de la station thermale et de la prescription du médecin de cure.

Les établissements thermaux spécialisés dans les affections urinaires :

Les thermes de Châtel-Guyon

Les thermes d’Eugénie-les-Bains

Les thermes de Capvern-les-Bains

Les thermes d’Aulus-les-Bains

Les thermes de Vittel

Les thermes de Thonon-les-Bains

Les thermes d’Evian-les-Bains

Les thermes de La Preste, Prats De Mollo

Les thermes de Contrexéville

La maladie rénale est dite « silencieuse » car elle ne se manifeste par aucun symptôme perceptible. C’est généralement à un stade très avancé de la maladie que l’on se rend compte de l’affection.

Aujourd’hui en France, plus d’un tiers des personnes entrent en urgence en traitement de suppléance, greffe ou dialyse. Alors, profitez de cette journée mondiale pour vous faire dépister.

En cas d’anomalie, ce dépistage peut permettre une prise en charge précoce.

 

L’orientation thermale en gynécologie

Les affections gynécologiques sont nombreuses et invalidantes. Elles affectent fortement la vie intime des patientes, notamment lorsqu’elles s’installent dans le temps. La cure thermale est une alternative naturelle et efficace dans la prise en charge de nombreuses pathologies gynécologiques.

source photo : https://www.chainethermale.fr/

source photo : https://www.chainethermale.fr/

 

Des solutions médicales existent, mais, face aux récidives les traitements médicaux finissent par perdre en efficacité.

La cure thermale en gynécologie est une prise en charge globale de la patiente, naturelle, douce et sans effet secondaire.
Les eaux thermales utilisées lors des soins sont composées d’une multitude de minéraux et d’oligo-éléments leurs conférant différentes vertus :

  • Apaisante
  • Antalgique
  • Calmante
  • Cicatrisante
  • Régénérante
  • Anti-inflammatoire
  • Anti-spasmodique

Les différents soins thermaux :

Durant les 3 semaines de la cure thermale conventionnée, les patientes recevront des soins d’hydrothérapies quotidiens.
Ces soins seront prescrits en amont par le médecin de cure afin de s’adapter aux besoins de la patiente.

On retrouvera majoritairement des :

  • pulvérisations d’eau sur le col utérin,
  • irrigations vaginales,
  • poses internes de compresses d’eau thermale,
  • columnisations,
  • bains,
  • compresses externes d’eau thermale,
  • douches au jet.

Les différentes pathologies prises en charges

La cure thermale est idéale dans la prise en charge de différentes affections.
Les plus connues sont l’endométriose, la dysménorrhée mais également l’infertilité.

> Voir la liste de l’ensemble des maladies traitées lors d’une dure thermale ayant l’orientation en gynécologie <

Démarches et prise en charge pour une cure thermale en gynécologie

En Franceil existe 110 établissements thermaux, dont 12 sont indiqués dans la prise en charge de pathologies gynécologiques. En fonction de vos besoins, votre médecin (traitant ou spécialiste) vous indiquera les stations les plus adaptées.

Une cure thermale conventionnée doit faire l’objet d’une prescription médicale. D’une durée de 3 semaines, la cure thermale est partiellement prise en charge par la sécurité sociale.

Pour tout savoir sur les démarches et la prise en charge, nous vous invitons à consulter notre dossier : ICI

La cure thermale en double orientation : une prise en charge optimale

Il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques, notamment lorsque l’une des pathologies favorise le développement d’une autre. La cure thermale en double orientation est alors une solution adaptée qui permettra de soulager plusieurs pathologies lors d’un seul séjour.

En fonction de vos besoins, il vous sera donc possible de réaliser une cure thermale en gynécologie + rhumatologie ou gynécologie + phlébologie.

Les stations thermales ayant l’agrément en gynécologie

La station thermale de La Léchère-les-Bains

La station thermale de Luz-Saint-Sauveur

La station thermale d’Ussat-les-Bains

La station thermale de Bagnoles-de-l’Orne

La station thermale de Salies-du-Salat

La station thermale de Salies-de-Béarn

La station thermale d’Évaux-les-Bains

La station thermale de Bourbon-l’Archambault

La station thermale de Challes-les-Eaux

La station thermale de Luxeuil-les-Bains

La station thermale de Salins-les-Bains

 

Les gastrites et la médecine thermale

La gastrite correspond à une inflammation de la muqueuse de l’estomac. Cette maladie inflammatoire peut être aiguë ou chronique. Les vertus de certaines eaux thermales, utilisées au travers de soins spécifiques lors de la cure en affections digestives, peuvent apporter un réel soulagement des douleurs et des symptômes liés. 

 

Source photo : https://www.femmeactuelle.fr/

Source photo : https://www.femmeactuelle.fr/

 

Qu’est ce qu’une gastrite ?

La gastrite est une inflammation de la muqueuse tapissant l’estomac, traduisant un trouble de la digestion. Elle se manifeste par l’inflammation de la muqueuse de l’estomac. Cette pathologie touche environ 10 % de la population.

La muqueuse est une barrière protectrice de la paroi de l’estomac, elle absorbe les sécrétions acides produites par la digestion. Sans cette protection, la paroi de l’estomac serait plus sensible et vite attaquée par ces acides ou par d’autres substances irritantes.

> La gastrite peut être :

  • aiguë avec des symptômes immédiats (brûlures d’estomac, difficultés à digérer, vomissements, nausées, ballonnements… ) disparaissant en quelques jours.
  • chronique et évoluer lentement sur plusieurs années.

Les facteurs favorisants les gastrites :

Elle peut être provoquée par les médicaments tels que AINS (Anti Inflammatoire Non Stéroidien, par exemple les corticoïdes) ou encore une bactérie qui survit à l’acidité de l’estomac, Helicobacter pylori.

Hormis ces deux cas, la gastrite est  favorisée par :

  • l’âge : le risque de gastrite augmente après 50 ans.
  • la consommation d’alcool
  • le tabagisme (il augmente en effet la sécrétion acide)
  • le stress

>> Les complications sur le long terme :

Les gastrites chroniques peuvent entraîner des ulcères (perte de substance plus ou moins étendue de la paroi digestive atteignant la couche musculaire) ainsi que des cancers de l’estomac.

L’orientation thérapeutique en affections digestives

Il existe 12 orientations thermales reconnues et prises en charges par la sécurité sociale.
En fonction de la forme de gastrite, un médecin traitant ou spécialiste peut orienter le patient vers la médecine thermale, principalement pour l’orientation thérapeutique en « affections digestives et maladies métaboliques ».
Celle-ci est une alternative intéressante qui permettra de réduire considérablement cette affection chronique. 

Chaque eau thermale est spécifique en fonction de sa source d’émergence. En fonction de son trajet souterrain, celle-ci possède une composition physico-chimique riche en oligoéléments et minéraux, lui conférant des propriétés différentes.
Dans le cas d’une gastrite, on conseillera une eau riche en bicarbonate de sodium  afin d’aider à la diminution de l’acidité gastrique.
De plus, la plupart de ces eaux sont pauvres en sel (chlorure de sodium) elles ne présentent aucun risque pour les patients hypertendus.

Quels sont les soins d’une cure thermale en affections digestives ?

Durant les 3 semaines de cure thermale conventionnée, le curiste recevra différents soins quotidiens.
Ces soins sont réalisés par des agents thermaux, des médecins ainsi que des kinésithérapeutes en fonction de la prescription établie par le médecin de cure. Cette prescription est propre à chaque patient.

>> Les principaux soins lors de cette cure :

  • La cure de boisson
  • Le goutte à goutte intestinal
  • Les cataplasmes d’eau, de boue ou de kaolin
  • Le bain avec douche sous-marine

Alimentation et gastrite, quels aliments privilégier ?

Tout d’abord, la gastrite chronique est à l’origine de la diminution de la faculté d’absorption de certains ions comme le fer, le calcium et la vitamine B 12 (ou facteur intrinsèque). Le curiste sera donc supplémenté avec ces vitamines et minéraux.
Après la cure de boisson, on recommandera de retrouver une alimentation équilibrée, légère et digeste.
Le curiste peut se voir prescrire un régime d’épargne digestive ayant pour finalité la mise au repos de l’estomac.

Il sera également conseillé de privilégier des aliments riches en fibres (complets), en antioxydants (légumes et fruits) et d’éviter l’alcool, les boissons irritantes et gazeuses,  le tabac, ainsi que les aliments peu digestes (fritures, graisses cuites, produits raffinés).

Les établissement thermaux français ayant l’agrément en Affections Digestives

Les thermes de Brides-les-Bains

Les thermes de Thonon-les-Bains

Les thermes de Châtel-Guyon

Les thermes de Plombières-les-Bains

Les thermes de Vittel

Les thermes de Capvern-les-Bains

Les thermes de Castéra-Verduzan

Les thermes de Montrond-les-Bains

Les thermes d’Évian-les-Bains

 

Les thermes du Boulou

Les thermes de Vals-les-Bains

Les thermes de Vichy

Les thermes de Contrexéville

 

La cure de boisson, un soin phare de la médecine thermale

La cure de boisson est un des soins piliers de la cure thermale. Présente dans les 12 orientations thérapeutiques reconnues par l’Assurance maladie, elle est idéale dans la prise en charge d’une multitude de pathologies chroniques.

(Crédits : Office de tourisme Pays d'Aubenas Vals-Antraigues)

(Crédits : Office de tourisme Pays d’Aubenas Vals-Antraigues)

La cure de boisson, un soin thermal incontournable

La cure de boisson est un soin d’hydrothérapie interne. Il consiste à ingérer une quantité d‘eau thermale selon la prescription du médecin de cure.
L’eau thermale en fonction de son parcours dans les entrailles de la terre, se charge en une multitude de minéraux et l’oligo-éléments, lui confèrent de nombreuses vertus.
Chaque source d’eau thermale est différente. Cela signifie que les bienfaits apportés par les eaux ne sont pas similaires dans toutes les stations. La cure de boisson est donc un soin bénéfique pour de nombreuses affections chroniques.
En fonction de votre pathologie et de vos besoins, votre médecin (traitant ou spécialiste) vous orientera vers les stations qui vous correspondent.

>> Les bienfaits de la cure de boisson d’eau thermale :

En fonction de la provenance de l’eau, celle-ci sera plus ou moins riche en bicarbonate, en magnésium, en silicium, en calcium ou encore en lithium.
Suivant sa composition, ses qualités et vertus seront multiples :

  • Assainissante
  • Hydratante
  • Drainante
  • Tonique
  • Antistress
  • Anti-vieillissement
  • Antalgique
  • Anti-inflammatoire
  • Laxative
  • Diurétique
  • Cicatrisante
  • Reminéralisante
  • Coupe-faim

L’eau permettra également d’améliorer :

  • le transit
  • la fonction gastrique
  • le volume de diurèse

En fonction des besoins, le médecin de cure prescrira une quantité d’eau précise à ingérer chaque jour.

>> L’eau thermale est un médicament, il est fortement conseillé de respecter les doses prescrites.

 

Les 12 orientations thermales thérapeutiques et les établissements correspondants :

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en rhumatologie

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en voies respiratoires

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en gynécologie

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en phlébologie

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en neurologie

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en maladies cardio-artérielles

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en affections psychosomatiques

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en affections urinaires et maladies métaboliques

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en affections digestives et maladies métaboliques

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en troubles du développement chez l’enfant

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en dermatologie

> Les établissements thermaux ayant l’orientation en affections des muqueuses bucco-linguales