L’orientation thermale en dermatologie

L’orientation en dermatologie est l’une des 12 orientations thermales reconnue et prise en charge par l’Assurance maladie. Accessible dès le plus jeune âge, la cure thermale en dermatologie est indiquée dans le traitement de nombreuses affections chroniques de la peau.

Source photo : Freepik

Source photo : Freepik

>> Les différents soins thermaux

Afin de soulager la peau et les muqueuses, différents soins thermaux sont réalisés quotidiennement durant les 3 semaines de cure thermale conventionnée. Riche d’une multitude de minéraux et oligoéléments, cette composition si particulière offre à l’eau thermale de nombreuses vertus.
Les soins proposés permettent de déposer directement l’eau thermale sur les parties/zones lésées grâce à l’utilisation de techniques de soins spécifiques visant à réduire l’inflammation, à améliorer la cicatrisation, à réduire les lésions et à hydrater la peau en profondeur.

On retrouvera des soins tels que :

>> Les principales pathologies traitées

La cure thermale est idéale dans la prise en charge de différentes affections chroniques comme :

>> Démarche et prise en charge d’une cure thermale

Une cure thermale conventionnée en dermatologie doit être prescrite par un médecin traitant ou spécialiste (dermatologue). Elle pourra être prise en charge partiellement par la sécurité sociale si elle respecte certaines conditions. La part restant à la charge du curiste peut faire l’objet d’une prise en charge par une mutuelle en fonction du contrat souscrit.

Vous retrouverez l’ensemble des démarches à réaliser avant votre départ dans cet article « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? ».

 À savoir : La prise en charge d’une cure thermale chez l’enfant et identique à celle de l’adulte.

>> Les établissements thermaux ayant l’agrément en dermatologie 

En France, 9 centres thermaux sont indiqués en dermatologie :

Les thermes de Rochefort

Les thermes d’Avène-les-Bains

Les thermes de La Roche-Posay

Les thermes d’Uriage-les-Bains

Les thermes de Neyrac-les-Bains

Les thermes de Saint-Gervais-les-Bains

Les thermes de La Bourboule

Les thermes d’Allègre-les-Fumades

Les thermes de Molitg-les-Bains

 

Qu’est-ce qu’une cure thermale « conventionnée » ?

Une cure thermale conventionnée est une démarche médicale. Elle est accessible à la suite d’une prescription émanant d’un médecin traitant ou spécialiste. Cette prescription permettra de demander une prise en charge à l’assurance maladie.

Source photo : freepik

Source photo : freepik

Le thermalisme est un véritable traitement médical qui se base sur l’exploitation des vertus des minéraux et des oligo-éléments contenus dans l’eau minérale thermale. Reconnue et encadrée par l’assurant maladie la médecine thermale est une médecine à part entière, dont les résultats ont été prouvés par de nombreuses études.

>> Les établissements thermaux conventionnés par l’assurance maladie

En France, il existe 110 établissements thermaux répartis sur le territoire.
En fonction de la composition des eaux thermales de la station, les établissements thermaux ont reçu des agréments leur donnant le droit de prendre en charge certaines des 12 orientations thermales.
En effet, en fonction de la composition des eaux thermales de la station, toutes les pathologies ne pourront pas être traitées.

Voir la liste des établissements thermaux français : ICI 

>> Quelles sont les maladies prises en charge par la médecine thermale ?

De très nombreuses pathologies chroniques sont prises en charge lors d’un séjour en cure. Elles sont organisées selon les 12 orientations thermales thérapeutiques reconnues par la sécurité sociale.
Si votre pathologie fait partie de cette liste et que votre état de santé ne présente aucune contre indication, vous pouvez demander à votre médecin de réaliser une cure thermale.

Voir la liste des maladies traitées lors d’une cure thermale conventionnée : ICI 

>> Quel remboursement pour une cure thermale conventionnée ?

La réalisation d’une cure thermale est  encadrée par des décrets.
Ainsi, pour être prise en charge, une cure thermale doit :

  • Faire l’objet d’une prescription médicale,
  • Avoir reçu l’accord de prise en charge par la sécurité sociale,
  • Se dérouler dans l’un des 110 établissements thermaux français,
  • Etre l’unique cure thermale réalisée durant l’année civile,
  • Durer 21 jours, soit 18 jours de soins,
  • L’ensemble des soins doit être réalisé. Toute absence non justifiée par un motif recevable peut entrainer le non remboursement de la cure thermale.

Si l’ensemble des conditions est réuni, la cure thermale sera prise en charge par la sécurité sociale, à hauteur de 70% du forfait de surveillance médicale et à 65% du forfait thermal. En fonction des contrats établis, la part restante (nommée ticket modérateur) pourra être prise en charge par la mutuelle du curiste.

>> Le cas des mini-cures thermales et des courts séjours de santé

En parallèle des cures thermales conventionnées, les établissements thermaux proposent des séjours allant de 2 à 12 jours. Ces séjours ne faisant pas l’objet d’une prescription médicale, ils ne pourront pas être pris en charge par la sécurité sociale ou les mutuelles.

La médecine thermale dans le traitement de l’arthrose

L’arthrose est une pathologie chronique affectant une large partie de la population. Douloureuse et invalidante, l’arthrose est due à l’usure du cartilage d’une articulation.  Différentes démarches médicales permettent de soulager les douleurs. La  réalisation d’une cure thermale en rhumatologie permettra une prise en charge globale des douleurs du patient.

Source photo : freepik

Source photo : freepik

L’arthrose est une maladie chronique survenant généralement avec l’âge, à la suite de séquelles de traumatismes articulaires et/ou en raison d’une surcharge pondérale. L’arthrose affecte différentes articulations et entraine d’importantes difficultés dans les déplacements et les gestes quotidiens, notamment lors de l’utilisation de l’articulation affectée.
L’arthrose est une maladie qui se caractérise par des douleurs mécaniques et des raideurs articulaires. Elle s’accompagne généralement de poussées inflammatoires entrainant une grande souffrance ainsi que des réveils nocturnes.

A savoir : l’arthrose et l’arthrite sont souvent confondues, toute fois de nombreux aspects les différencient. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article Arthrose ou arthrite ? Savez-vous les différencier ? 

Quels traitements pour l’arthrose ?

L’arthrose doit faire l’objet d’un suivi médical avec un médecin traitant ou spécialiste. L’arthrose peut être traitée de multiples façons, notamment par la prise d’un traitement sur le long terme.
Suivre une rééducation, en parallèle du traitement, permet d’entretenir l’amplitude des mouvements, de lutter contre les déformations et de renforcer les muscles. Dans les cas les plus avancés, la chirurgie peut être une solution de dernier recours.
La cure thermale est quant à elle une alternative douce, naturelle et sans effet secondaire pour l’organisme.

La cure thermale comme traitement de l’arthrose

Le thermalisme est un très bon moyen pour soulager les douleurs liées à l’arthrose. Une cure thermale se déroule sur 3 semaines, durant lesquelles le curiste effectue différents soins quotidiens.

Les soins prescrits pas le médecin thermal, lors d’une cure thermale en rhumatologie, sont principalement des bains chauds, des bains de vapeurs, des massages, des applications de boue, des douches au jet ainsi qu’une cure de boisson. La combinaison de l’eau thermale, riche d’une multitude de minéraux et d’oligo-éléments, et de la chaleur de l’eau aura un effet apaisant, décontractant et anti-inflammatoire sur les articulations.

En fonction de l’articulation impactée, l’arthrose portera un nom spécifique :

L’ensemble des types d’arthrose est pris en charge lors d’une cure thermale conventionnée en rhumatologie.

En France, la rhumatologie représente plus de 60% des cures thermales réalisées. L’orientation thérapeutique en rhumatologie est disponible dans un grand nombre de centres thermaux.
Vous retrouverez la liste des stations thermale ICI 

Comment se déroule une cure thermale aux thermes de Vittel durant la crise sanitaire ?

Depuis plus de 10 ans, Claudine se rend en cure thermale à Vittel. Cette année sa cure thermale s’est déroulée comme à l’accoutumée, malgré le Covid-19. Elle partage avec nous son expérience.

Source photo : https://www.fondation-patrimoine.org/

Source photo : https://www.fondation-patrimoine.org/

Quelle a été votre première impression lors de votre arrivée en cure thermale ?

Une très bonne impression.
Cela fait 10 ans que je viens suivre une cure aux thermes de Vittel. Étant une habituée, je savais à quoi m’attendre. Tout s’est donc déroulé comme à l’accoutumée, sans aucune mauvaise surprise malgré le contexte sanitaire actuel.
La seule différence par rapport aux autres années, est la modification de mes horaires de soins durant ma première semaine.

Avez-vous hésité à maintenir votre cure ?

J’avais quelques appréhensions. Le virus étant invisible, je me posais des questions, surtout avec les nombreuses interrogations de mon entourage. Mais connaissant très bien le centre thermal de Vittel, la qualité des soins et les équipes, je n’ai pas beaucoup hésité.
Dès mon arrivée, je me suis sentie en sécurité.

Avez-vous dû réaliser un test Covid-19 avant votre départ ?

Le centre thermal demande que le rendez-vous avec le médecin thermal soit effectué obligatoirement 1 ou 2 jours avant le début de la cure. Cela permet au médecin d’évaluer notre état de santé général.

Quelles sont les mesures mises en place au sein des thermes ?

Le masque est obligatoire dès l’entrée et nous devons le conserver en tout temps.
Des sens de circulation ont été installés, du gel hydroalcoolique et des lingettes sont à disposition dans la totalité de l’établissement ainsi que dans les vestiaires et au niveau des ascenseurs.
Une importante signalétique a été prévue afin d’éviter tout croissement entre les curistes ou avec les personnes se rendant à l’accueil.

La salle de repos et l’espace tisanerie ont également été fermés

A notre arrivée, nous devions mettre nos effets personnels dans un sac et le laisser au vestiaire.  Notre peignoir et notre serviette nous été remis dans un autre sac.

Avez-vous pu pratiquer d’autres activités en dehors de la cure thermale ?

Tout s’est passé comme les autres années, je n’ai pas remarqué de différences par rapport à mes temps libres habituels.

Quels conseils donneriez-vous aux curistes sur le point de partir ou à ceux  qui sont encore incertains ?

Chaque curiste est considéré en tant que personne et tout le personnel est à l’écoute. S’il y a quoi que ce soit, les infirmières, les hôtesses d’accueils et l’ensemble du personnel sont disponibles.
Les hydrothérapeutes connaissent la qualité des soins réalisés. Malgré la charge de travail supplémentaire afin d’appliquer les règles sanitaires et de désinfecter la totalité des surfaces, elles faisaient leur maximum. Le personnel a beaucoup de courage.
Toutes les consignes imposées sont appliquées et respectées. C’est très important de le mentionner, c’est vraiment rassurant.
Je pars en cure thermale à Vittel chaque année car je connais la qualité des soins et la propreté du centre. Mais cette année, le nettoyage était encore plus appuyé.
C’est à chacun de faire attention et de prendre ses précautions, mais les thermes ont pris d’importantes dispositions pour que tout se déroule au mieux.

Préparer son séjour thermal : les indispensables à ne pas oublier dans ses bagages !

Retrouvez ici une liste des choses à ne pas oublier de glisser dans votre sac avant de partir. En effet, quelques accessoires seront indispensables à votre trousseau afin que tout se déroule sereinement.

Source photo : Freepik

Source photo : Freepik

 

>> Pour vos soins thermaux

Pour la réalisation des soins thermaux, votre maillot de bain est indispensable. Pour plus de commodité nous vous conseillons d’en emporter au moins deux. Pour des raisons d’hygiène, seul le port de slip de bain est autorisé pour les hommes.
De plus, pensez à prendre un bonnet de bain et une paire de sandales propres et anti-dérapantes à utiliser uniquement dans le cadre de vos soins dans l’enceinte de l’établissement.
De façon générale, les peignoirs et les serviettes sont fournis sur place chaque jour.

A savoir : Pour tout renseignement, consultez l’établissement thermal dans lequel vous avez prévu de séjourner. Ils pourront vous indiquer la liste exhaustive de ce que vous devez apporter pour le séjour ainsi que les accessoires disponibles à l’achat ou fournis sur place.

>> Les documents indispensables 
N’oubliez pas d’apporter vos papiers d’identité, un moyen de paiement, votre carte vitale ainsi que votre accord de prise en charge délivré par votre caisse d’Assurance Maladie. Pensez également à emporter avec vous votre carnet de santé, votre dossier médical ainsi que les analyses et radiographies en rapport avec l’orientation de votre cure thermale. Vous présenterez ces documents au médecin thermal lors de votre premier rendez-vous.

>> Pour les temps libres et de loisirs
Pour vos temps libres et vos après-midis détente durant votre séjour, pensez à prévoir des vêtements confortables, une tenue de sport ainsi que des chaussures adaptées à la pratique de l’activité physique. Des chaussures de marche pourront aussi vous être utiles si vous êtes adeptes de sport et si votre lieu de séjour permet la réalisation de promenades ou de randonnées.
Pensez également à prendre une tenue plus élégante si vous souhaitez profiter des nombreux restaurants et animations que propose votre station thermale en soirée.

 

Et vous, quels sont vos indispensables quand vous partez en séjour thermal ?

Arthrose ou arthrite ? Savez-vous les différencier ?

Entrainant d’importantes douleurs articulaires, ces 2 pathologies chroniques sont souvent confondues. Faisant toutes les deux parties de la famille des rhumatismes chroniques, de nombreux aspects les différencient.

Source photo : Freepick

Source photo : Freepick

L’arthrose est une affection dite mécanique qui se caractérise par l’usure progressive du cartilage situé au niveau des articulations.
Généralement l’arthrose survient avec l’âge mais la présence d’une surcharge pondérale ainsi que des séquelles de traumatismes articulaires sont des facteurs de prédisposition.
L’arthrose engendre d’importantes douleurs articulaires, notamment lors d’un effort. Accompagnée d’une sensation de raideur et de grincement, l’arthrose provoque une perte d’amplitude dans les mouvements sollicitant l’articulation concernée.

Contrairement à l’arthrose, l’arthrite correspond à l’inflammation d’une articulation dont l’origine peut être infectieuse, génétique ou métabolique. Elle s’accompagne d’importantes douleurs au niveau des articulations, des ligaments, des tendons ou encore des os. Ces douleurs s’accompagnent généralement d’une difficulté à mobiliser les articulation atteintes, d’une importante fatigue, d’une perte de poids et d’appétit voire de fièvre. L’arthrite est un terme général qui regroupe de nombreuses pathologies comme la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante ou encore la goutte.

En parallèle d’une prise en charge médicale et d’un suivi régulier, un patient peut se tourner vers le thermalisme. En effet, la réalisation d’une cure thermale sera bénéfique sur son état de santé général.

 >> Réaliser une cure thermale pour soulager ses douleurs articulaires

La médecine thermale est une prise en charge globale, naturelle, douce et bénéfique pour le patient. Elle est accessible à la suite d’une prescription médicale émanant d’un médecin traitant ou spécialiste. Les affections en rhumatologie sont traitées dans les établissements thermaux ayant l’orientation en rhumatologie.
Lors d’une cure thermale en rhumatologie, le curiste recevra différents soins quotidien à base d’eau ou de boue thermale (bains, douche locale, douche sous affusion, cataplasme de boue, illutation, cure de boisson).
Les nombreuses vertus de l’eau thermale, riche en minéraux et oligoéléments, ajoutées à l’effet la chaleur permettent de soulager les douleurs articulaires. Les soins de mobilisation en piscine et les massages réalisés par des kinésithérapeutes aident le curiste à retrouver une meilleure mobilité et amplitude dans les mouvements.
Ajouté aux soins, l’éloignement avec la vie quotidienne est également bénéfique. Il permet aux patients de se rendre disponible afin de prendre soin de leur santé.

À savoir : Des programmes d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) sont proposés dans certaines stations. Ces programmes sont composés de différents ateliers ayant pour objectif de faire comprendre au patient sa maladie par l’acquisition de compétences et de gestes adaptés. Cela permet de rendre le patient acteur de sa maladie et donc plus autonome.  La station thermale du Grand Dax propose dans ses établissements le programme d’ETP Educ’arthrose. 

>> Voir la liste des établissements thermaux ayant l’orientation en rhumatologie

Vous souhaitez réaliser une cure thermale ?
N’hésitez pas à consulter notre article afin de connaître les démarches de prise en charge et de remboursement  ICI.

Comment se déroule une cure thermale aux thermes de Bagnères-de-Bigorre durant la crise sanitaire ?

Cette année, Ghislaine n’a pas hésité à suivre sa cure thermale aux Thermes de Bagnères-de-Bigorre, elle nous partage son expérience.

Cure thermale bagnères de bigorre

Quelle a été votre première impression lors de votre arrivée en cure thermale ?

Avant notre départ, nous étions en condition, nous savions que l’ensemble des dispositions avaient été prises et que tout était mis en œuvre afin d’assurer la sécurité.
Toutefois, notre première impression a été très différente par rapport aux autres années. Nous étions plus méfiants et nous sentions une certaine tension.
Nous appréhendions surtout d’attraper un rhume avant notre départ et que celui-ci nous empêche de suivre notre cure.

Avez-vous hésité à maintenir votre cure ?

Nous avions réservé pour cette période depuis l’année dernière.
Nous n’avons aucun regret d’être venus. C’est toujours aussi bénéfique pour nous de changer d’air et de profiter des bienfaits de l’eau des thermes. Même si la cure avait été annulée, nous serions quand même venu à Bagnères-de-Bigorre cette année.

Avez-vous dû réaliser un test Covid-19 avant votre départ ?

Aucun test ne nous a été demandé.
Cependant, nous avons dû remplir un questionnaire de santé et l’amener le jour de notre inscription à la cure thermale.
Lors de notre rendez-vous avec le médecin thermal, celui-ci nous a rassuré quant au déroulement et aux dispositions mises en place.

Quelles sont les mesures mises en place au sein des thermes ? 

Avant notre départ, nous avons reçu par courrier notre planning de soins. Cela permet d’éviter l’attente du premier jour ainsi que la durée de l’inscription.
Lors de l’inscription, 2 masques par personne sont remis.
Pour la suite, nous avions une prise de température chaque jour à notre arrivée. Du gel est a disposition dans la totalité de l’établissement, des parcours fléchés sont installés, les portes et fenêtres restent ouvertes. Tout a vraiment été fait pour assurer la sécurité de tous.
Concernant l’hygiène des thermes, même avant le Covid-19, ils faisaient déjà très attention. Ils ont obtenu l’agrément AQUACERT par le passé.
Maintenant c’est une autre organisation, plus importante, mais les soins restent identiques et bénéfiques.

Deviez-vous porter votre masque durant les soins ?

Nous devons garder le masque tout le temps.
Nous avons la possibilité de l’enlever pour certains soins, comme par exemple lors des bains.
De plus, l’attente entre les soins a été fortement réduite, voire effacée. Si nous devons attendre avant d’effectuer un soin, il n’y a qu’un seul siège disponible sur deux.
Nous ne sommes jamais en contact avec d’autres curistes, c’est très rassurant.
La cure reste toute aussi favorable.
Les bienfaits de l’eau sont toujours présents et nous coupons avec notre quotidien. Les  seules choses différentes sont les rencontres et l’aspect chaleureux. Cependant aucune des dispositions ne dégrade la qualité et les bienfaits que la cure peut nous apporter. C’est juste un fonctionnement différent.

Quels changements importants avez-vous constaté par rapport aux autres années ?

L’espace café/détente n’est plus accessible.
Nous n’avons plus la possibilité d’apporter avec nous certains effets durant nos soins, comme notre sac de cure ou bien un livre.
Nous devons laisser l’ensemble de nos affaires dans un sac plastique qui doit être rangé dans notre casier.
Les casiers sont désinfectés avant et après notre passage.
Nous gardons avec nous uniquement une serviette et notre planning des soins.

Avez-vous pu pratiquer d’autres activités en dehors de la cure thermale ?

Nous sommes venus en cure thermale en couple. Le matin nous sommes en cure et l’après midi nous partons en balade. Il y a des activités dans le centre ville, des marchés, des concerts. La proximité de la nature permet d’aller très facilement se balader à pied, c’est très agréable et reposant.

Quels conseils donneriez-vous aux curistes sur le point de partir ou à ceux  qui sont encore incertains ?

Tout le monde est très respectueux.
Les vestiaires,  les casiers et les poignées de portes sont désinfectés en permanence. Le personnel est très impliqué et fait face à une importante charge de travail, ils sont très méritants.
C’est très important de souligner que tout est respecté.
Toutefois, on peut comprendre les craintes de certaines personnes à risques,  pour le reste, il ne semble pas y avoir de risque.

Soulager la polyarthrite rhumatoïde en cure thermale

Depuis quelques années, de nombreuses cures proposent des soins visant à soulager les curistes atteints de polyarthrite rhumatoïde. Outre la prise en charge par la médecine traditionnelle de cette maladie inflammatoire, les patients peuvent en parallèle profiter des bienfaits naturels de la médecine thermale.

Source photo : https://www.doctissimo.fr/

Source photo : https://www.doctissimo.fr/

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune touchant les articulations et s’accompagnant d’une inflammation de la membrane synoviale (membrane entourant l’articulation).
Ce rhumatisme inflammatoire chronique entraine d’importantes douleurs nocturnes, une raideur, un gonflement ainsi que des difficultés à mobiliser l’articulation concernée. De nombreuses articulations peuvent être touchées, comme celles des mains, des pieds, des genoux, des coudes et des épaules. Toutefois, il n’y a jamais d’atteinte de la colonne vertébrale, excepté au niveau cervical. Tous ces signes peuvent être accompagnés d’une grande fatigue, de fièvre et d’une perte de poids.
La polyarthrite rhumatoïde touche de 0,5 à 1 % de la population occidentale, et plus souvent les femmes que les hommes. Il s’agit du rhumatisme inflammatoire chronique le plus fréquent. Cette maladie peut apparaître à n’importe quel âge mais les premiers symptômes surviennent en général vers 40 ans à 60 ans.

>> L’intérêt des cures thermales dans la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde
La cure thermale contribue à améliorer la douleur articulaire et plus globalement l’état général du patient.
L’ensemble des soins est prescrit par le médecin de cure avant le début de celle-ci. Après examen du patient, le médecin établira une prescription de soin adaptée visant à diminuer l’inflammation grâce aux nombreuses vertus de l’eau. En parallèle, la pratique ou la reprise d’une activité physique adaptée est conseillée afin de maintenir le capital musculaire.
Les cours de posture visant à soulager les articulations sont également préconisés.

>> L’importante de la diététique dans la gestion quotidienne de la polyarthrite rhumatoïde
Une alimentation équilibrée est une aide pour le traitement même si aucune étude ne prouve l’existence de « régime spécial Polyarthrite ».
En effet, la qualité de l’alimentation, base de la médecine, aidera à lutter contre l’inflammation. On privilégiera des graisses insaturées, riches en omégas  3 (poissons gras, huile de colza, de noix et huile de poisson) car ils ont un effet anti-inflammatoire, au détriment de ceux riches en Oméga 6 (huile de tournesol). On conseillera également une alimentation riche en antioxydants.
Souvent, les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde sont traités par corticothérapie. La corticothérapie nécessite une supplémentation en calcium et en vitamine D afin de lutter contre l’ostéoporose.

Les stations thermales indiquées dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde :

Les stations prenant en charge cette pathologie doivent détenir l’agrément en rhumatologie.
En France, cette orientation est présente dans un très grand nombre de stations thermales réparties sur l’ensemble du territoire français :

VOIR LA LISTE DES ETABLISSEMENTS THERMAUX AYANT L’ORIENTATION EN RHUMATOLOGIE  

 

Tour de France 2020, où le voir lors de sa cure thermale ?

Le thermalisme et le Tour de France sont des pratiques anciennes qui, à leur façon, ont façonné l’histoire et le développement de certaines régions françaises. Entre architecture unique et patrimoine culturel immatériel, le Tour de France 2020 traversera ou passera à proximité de plusieurs stations thermales françaises pour sa 107ème édition.

La Grande Boucle vous donne rendez-vous :

Source photo : https://tourdefrance2020.fr/

Source photo : https://tourdefrance2020.fr/

Quelles mesures ont été mises en place par les thermes de Luchon face au Covid-19 ?

Après avoir hésité à partir cette année en cure thermale, Marie-Claire nous raconte sa 12ème année consécutive aux thermes de Luchon.

Source photo : http://thermes-luchon.fr/

Source photo : http://thermes-luchon.fr/

Quelle a été votre première impression lors de votre arrivée en cure thermale ?

Je suis partie en cure thermale avec beaucoup d’appréhension. Lors de ma première consultation, le médecin thermal n’a pas hésité à me rassurer.
Dès mon arrivée au centre thermal, lorsque j’ai vu le gel hydro-alcoolique à disposition dans l’ensemble de l’établissement, les prises de température effectuées chaque jour, le parcours de circulation et l’obligation de porter un masque je me suis sentie en confiance.
L’organisation des thermes de Luchon face à la situation est très efficace.

Avez-vous hésité à maintenir votre cure ?

Les dates de ma cure thermale ont été fixées avant la pandémie liée au Covid-19.
Je n’ai pas souhaité annuler et attendre le dernier moment pour voir l’évolution.
Toutefois, avant mon départ ma doctoresse me l’a déconseillé. Elle n’était pas en accord avec mon souhait et jugeait cela trop risqué.
Je suis toutefois ravie d’être partie. Le personnel a vraiment été bienveillant et tout a été scrupuleusement respecté.
Je n’ai rien à redire.

Avez-vous dû réaliser un test Covid-19 avant votre départ ?

Aucun test ne m’a été demandé.
Toutefois, un questionnaire m’a été envoyé par l’établissement thermal avant mon arrivée. Celui-ci avait pour objectif de déterminer si je présentais ou non des symptômes évocateurs du COVID-19.

Deviez-vous porter votre masque durant les soins collectifs ?

Les masques sont obligatoires, ce qui est tout à fait compréhensible. Nous avons la possibilité d’ôter le masque lors du bain, de la douche au jet ainsi que dans la piscine de rééducation.
Pour le reste, il doit être gardé en tout temps.

Quels changements importants avez-vous constaté par rapport aux autres années ?

Le calme.
La première semaine de cure a été très calme, nous étions très peu de curistes.  Étant curiste à Luchon depuis 2008, le contraste a été très marqué et visible dès mon arrivée à l’ouverture, début juillet.

Avez-vous pu pratiquer d’autres activités en dehors de la cure thermale ?

Oui, tout a fait.
Mon mari m’accompagne, le matin je fais la cure et l’après midi, nous nous baladons en montagne. La pandémie n’a eu aucun impact sur nos temps libres.

Quels conseils donneriez-vous aux curistes sur le point de partir ou à ceux  qui sont encore incertains ?

Tout le monde peut partir en cure thermale à Luchon les yeux fermés.
Les thermes ont mis en place un protocole très strict, les curistes ne risquent rien. Je ne regrette pas d’avoir pris la décision de suivre ma cure thermale, cette année, comme chaque année.