La mini-cure thermale pour apaiser les troubles liés à l’activité professionnelle

Les mini-cures thermales, ou courts séjours de santé, sont d’une durée de 2, 6 ou 12 jours. Ces séjours se réalisent au sein de certains établissements thermaux qui proposent une prise en charge identique à la cure thermale conventionnée. Les mini-cures, comme les cures thermales classiques, proposent des soins d’hydrothérapies et/ou de pélothérapies se basant sur les nombreuses vertus des eaux minérales thermales.

Mini cure thermale

Les cures libres sont destinées aux personnes soucieuses de prendre leur santé en charge dans une démarche de prévention, notamment face à certains maux pouvant être liés à leur activité professionnelle.
En effet, la profession de chaque individu peut entrainer certains troubles de la santé. Outre les professions reconnues comme pénibles, nombreux sont les emplois responsables de l’installation de certaines pathologies chroniques.

1 – Le mal de dos

Les maux de dos sont des pathologies très fréquentes.
Que ce soit une lombalgie, une sciatique, une hernie ou tout autres troubles musculo-squelettiques, ces affections peuvent apparaître à la suite d’une mauvaise posture, de gestes répétitifs chez les travailleurs manuels ou encore à la suite de contraintes excessives (le port de charge lourde).
La réalisation d’une mini-cure thermale dans une station prenant en charge les affections liées à la rhumatologie permettra d’apaiser les douleurs, de soulager les articulations et d’éviter les récidives.
En France, la mini-cure thermale « maux de dos » est proposée dans les établissements de Néris-les-Bains, du Mont-Dore, de Bourbon-l’Archambault, de Vichy, de Bourbon-Lancy, de La Léchère-les-Bains, d’Évaux-les-Bains, de Bains-les-Bains, de Molitg-les-Bains, d’Amélie-les-Bains et d’Aix-les-Bains.

 2 -  Le stress et le burn-out

Le stress est une pathologie présente au sein de nombreuses professions. Un stress trop important, sur une longue période, peut entrainer des troubles de l’humeur, du sommeil et conduire à une fatigue chronique. Les effets du stress sont divers et peuvent avoir de graves conséquences, voire conduire au burn-out.
La réalisation d’une mini-cure thermale sera l’opportunité pour les patients de prendre du temps pour eux tout en profitant des effets sédatifs et myorelaxants de l’eau thermale.
On retrouvera ces mini-cures dans des stations, ayant généralement l’agrément en affections psychosomatiques, telles que Néris-les-Bains, Divonne-les-Bains, Bourbon-Lancy, Chaudes-Aigues et Bagnères-de-Bigorre.

 3 -  Les jambes lourdes

Les jambes lourdes traduisent une insuffisance veineuse. Elles se manifestent par des douleurs, une sensation de gêne, des crampes, un engourdissement voire l’apparition d’un œdème.
Si des facteurs prédisposent certains individus à ce type d’affection, certaines professions présentent toutefois des facteurs aggravants (une station debout prolongée, les piétinements répétés).
Des stations thermales, spécialisées en phlébologie, comme La Léchère-les-Bains, Saubusse, Évaux-les-Bains, Balaruc-les-Bains, Barbotan-les-Thermes et les établissements thermaux de la station thermale du Grand Dax, proposent des mini-cures thermales « jambes légères ».

A savoir :

La mini-cure thermale est accessible à tous, sur réservation.
Véritable moment de bien-être et de détente, elle sera l’occasion de renouer avec les bonnes pratiques ainsi qu’une hygiène de vie adaptée.
Toutefois, il faut savoir que ce type de séjour n’est pas pris en charge par l’Assurance-maladie ou les mutuelles.
Pour autant, leur efficacité n’est pas remise en cause.

De nombreux établissements thermaux proposent des mini-cures thermales sur mesure, s’adossant à leur orientation primaire. N’hésitez pas à vous renseigner si vous souhaitez partir en séjour dans un établissement thermal spécifique.

La certification AQUACERT HACCP Thermalisme

 

Le thermalisme est une médecine naturelle qui se base sur l’exploitation des vertus thérapeutiques (anti-inflammatoires, apaisantes, décontractantes, cicatrisantes, calmantes et antalgiques…) de l’eau thermale, des boues, des gaz et des vapeurs. Les bienfaits de l’eau thermale permettent de prendre en charge 12 orientations thérapeutiques reconnues par l’Assurance-maladie. Afin de bénéficier des vertus de l’eau thermale, un médecin (traitant ou spécialiste) doit prescrire une cure thermale conventionnée dans l’un des 110 établissements thermaux français. Chaque station thermale, en fonction de la qualité de ses sols et du trajet souterrain de l’eau, sera indiquée dans le traitement de pathologies chroniques spécifiques.

Logo certification AQUACERT HACCP

 

L’hygiène et la sécurité sanitaire sont au cœur des préoccupations des établissements thermaux. En effet, ceux-ci sont amenés à accueillir des personnes à risques dans un environnement particulier.
Afin d’être utilisée à des fins médicales, l’eau thermale doit être préservée dans son état de pureté originelle, ne présenter aucune contamination (microbiennes ou bactériologiques) et ne subir aucun traitement.  Les établissements thermaux français sont donc soumis à d’importantes normes d’hygiène afin de limiter les différents risques de contamination durant son cheminement, du point de forage jusqu’à son utilisation au niveau des cabines de soins.
Les différents risques sanitaires et microbiologiques peuvent provenir de l’eau, des usagers ou d’une mauvaise pratique du personnel soignant. La mise en place de procédures spécifiques est donc nécessaire afin d’écarter les risques. Des contrôles et des prélèvements sont effectués quotidiennement.

Afin de garantir aux usagers une sécurité sanitaire optimale, certains centres thermaux ont fait la démarche volontaire pour obtenir la certification AQUACERT HACCP Thermalisme. Cette certification permet d’identifier, d’évaluer, d’analyser, de maitriser et de prévenir les risques liés à la contamination de l’eau thermale.

Cette certification française a été mise au point par un groupe d’experts, de scientifiques et de professionnels des eaux minérales. Ils ont été accompagnés par des représentants d’associations de consommateurs ainsi que par le Ministère de la Santé afin d’établir un Guide des bonnes pratiques.

Cette certification innovante se base sur :

  • l’analyse du système de management par la qualité,
  • les compétences du personnel,
  • le suivi des protocoles de soins,
  • la traçabilité des produits thermaux utilisés (boues),
  • l’hygiène et la propreté de l’établissement.

Afin de garantir ce gage de qualité et de sécurité sanitaire optimale, les établissements thermaux ayant obtenus cette certification sont soumis à des audits et un suivi annuel par un tiers indépendant certifié.
En France, vous retrouverez les normes AQUACERT HACCP Thermalisme dans les établissements des villes thermales suivants :

Les thermes d’Avène-les-Bains
Les thermes de La Roche-Posay
Les thermes de Vichy
Les thermes de Chaudes-Aigues
Les thermes de Saint-Gervais-les-Bains
Les thermes  de Vernet-les-Bains
Les thermes de Rochefort
Les thermes d’Évian-Les-Bains
Les thermes  de Saujon
Les thermes de Salies-de-Béarn
Les Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre
Les thermes  de La Léchère-les-Bains
Les thermes d’Évaux-Les-Bains
Les thermes d’Évian-Les-Bains
Les thermes de Châtel-Guyon
Les thermes de Bagnères-de-Luchon
Les thermes Borda- Station thermale du Grand-Dax
Les thermes Bérot – Station thermale du Grand-Dax
Les thermes DaxAdour – Station thermale du Grand-Dax
Les thermes des Arènes – Station thermale du Grand-Dax
Les thermes Foch – Station thermale du Grand-Dax
Les thermes des Bains-Saint-Pierre – Station thermale du Grand-Dax
Les thermes des Bains Sarrailh – Station thermale du Grand-Dax
Les thermes Des Écureuils – Station thermale du Grand-Dax
Les Thermes – Station thermale du Grand-Dax
Les thermes de Saubusse-les-Bains
Les thermes de Néris-les-Bains
Les Grands Thermes de La Bourboule
Les thermes de Royat-Chamalières
Les thermes de Cambo-les-Bains

 

La norme AQUACERT HACCP est devenue un standard international. On la retrouve maintenant sur les 5 continents. Pour plus d’informations sur cette certification : www.aquacert-certification.com

 

Lichens : avez-vous pensé au thermalisme ?

Le lichen est une maladie auto-immune qui se traduit par la présence incommodante de papules (lésions de la peau) prurigineuses (qui démangent) sur la peau.  La réalisation d’une cure thermale est une alternative naturelle qui permettra de soulager la peau et les muqueuses en profondeur.

Source photo : http://centre-thermal.uriage.com/

Source photo : http://centre-thermal.uriage.com/

Les lichens sont des affections dermatologiques inflammatoires auto-immunes dont l’origine exacte reste inconnue. Les traitements qui sont mis en place ont pour objectif de contrôler les symptômes et d’apaiser le patient plutôt que de guérir cette dermatose.
Le lichen se manifeste par différents symptômes (démangeaisons, lésions cutanées rosées/violacées, stries blanches) qui impactent fortement la qualité de vie des patients.

Il existe différentes sortes de lichens :

  • Le lichen plan cutané est la forme de lichen la plus fréquente. Les éruptions cutanées se localisent  sur la face antérieure du poignet, des bras, aux plis des coudes, aux niveaux des chevilles et au dos du pied.
  • Le lichen plan muqueux (buccal ou génital) entraine d’importantes démangeaisons  s’accompagnant d’une sensation de brûlure. Ce type d’atteinte nécessite un traitement adapté et une surveillance médicale régulière afin d’écarter toutes complications.
  • Le lichen plan du cuir chevelu provoque des démangeaisons et une chute de cheveux.
  • Le lichen plan des ongles se manifeste par une striation de l’ongle. Un traitement est indispensable afin d’éviter la destruction totale de l’ongle.
  • Le lichen corné se caractérise par l’apparition de tâches de coloration rosée, sombres, accompagnées d’importantes démangeaisons. Le lichen corné est principalement localisé sur les jambes.
  • Le lichen érosif est une affection de la bouche, de l’œsophage (gorge comprise) et de la région anogénitale. Cette forme de lichen est très handicapante.

Une prise en charge médicale est indispensable pour soulager les gênes et contenir l’évolution de cette dermatose. Cependant, lorsque celle-ci devient chronique, les traitements perdent en efficacité et peinent à soulager le patient.
La cure thermale est alors une alternative à prendre en compte afin d’atténuer durablement les effets négatifs de cette affection.

La médecine thermale base ses bienfaits sur les vertus des eaux minérales chaudes, riches en minéraux et oligo-éléments.  Les eaux thermales ont de nombreuses qualités apaisantes, cicatrisantes et anti-inflammatoires.

La prise en charge du lichen se déroulera dans les établissements thermaux ayant l’orientation en dermatologie.

Quels sont les soins réalisés lors d’une cure thermale en dermatologie ?

Durant une cure thermale conventionnée, le curiste recevra plusieurs soins thermaux quotidiens adaptés à sa pathologie.
L’objectif  sera de nettoyer la peau en profondeur, de stimuler la cicatrisation, de réduire les démangeaisons et d’espacer les récidives.

Au programme d’une cure thermale :

  • bains d’eau thermale
  • douches sous affusion
  • douches locales
  • gargarismes
  • bains de bouche
  • douches au jet
  • douches générales
  • pulvérisations
  • enveloppements
  • cataplasmes de boue
  • séances de mobilisation en piscine
  • cure de boisson

Quels sont les établissements thermaux ayant l’orientation en dermatologie ?

En France, 9 stations thermales détiennent l’orientation thérapeutique en dermatologie :

Les thermes de Rochefort
Les thermes d’Avène-les-Bains
Les thermes de la Roche-Posay
Les thermes d’Uriage-les-Bains
Les thermes de Neyrac-les-Bains
Les thermes de Saint-Gervais-les-Bains
Les thermes de La Bourboule
Les thermes de Les Fumades-Allègre
Les thermes de Molitg-les-Bains

Afin de bénéficier des bienfaits de l’eau thermale, votre médecin traitant ou spécialiste (dermatologue) devra vous prescrire une cure thermale conventionnée. Cette prescription permettra un remboursement partiel par l’Assurance-maladie. La part restante (le ticket modérateur) pourra être prise en charge par votre mutuelle en fonction du contrat souscrit.

L’Education Thérapeutique du Patient pendant une cure thermale. Pourquoi et pour qui ?

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) a été définie en 1998 par l’Organisation Mondiale de la Santé comme étant un « processus continu, intégré dans les soins et centré sur le patient ». Ces programmes s’adressent aux patients atteints d’une maladie dite « chronique » et se déroulent en parallèle des soins d’une cure thermale.

Groupe de discussion

De nombreuses personnes souffrent d’une maladie chronique, c’est-à-dire d’une maladie nécessitant de nombreuses années de soins. Dans certains cas, les patients se retrouvent face à une inefficacité dans la prise en charge médicale et pharmaceutique de leur pathologie. La cure thermale peut alors constituer une alternative à la médecine classique grâce aux effets antalgiques, anti-inflammatoires et décontractants de l’eau thermale.
La participation à un programme d’ETP, en parallèle d’une cure thermale, permet  d’accompagner le patient dans l’apprentissage de gestes adaptés.

Un programme d’Éducation Thérapeutique pour le Patient : c’est quoi ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, « l’Education Thérapeutique du Patient vise à aider les patients à acquérir des compétences dont ils ont besoin pour gérer leur vie avec une maladie chronique. Elle comprend des activités organisées y compris un soutien psychosocial, conçues pour rendre les patients conscients et informés des soins et des comportements liés à leur maladie ».

Le programme d’Éducation Thérapeutique est constitué de différentes étapes et de différents ateliers réalisés par des professionnels multidisciplinaires.
On retrouvera :

  • Un premier entretien privé permettant d’établir un 1er bilan et un programme adapté au patient afin de répondre à ses besoins et ses attentes.
  • Des activités thérapeutiques individuelles.
  • Des activités thérapeutiques de groupe afin de réunir des personnes ayant des caractéristiques communes vis-à-vis de leur maladie. Cela permettra de créer des situations de partage et d’échange d’expériences.
  • Un soutien psychosocial conçu pour rendre les patients conscients et informés de leur maladie.
  • Des séances afin d’évaluer la progression du patient dans la compréhension de sa maladie.
  • Un bilan éducatif.

L’ensemble des ateliers a pour objectif de faire comprendre au patient sa maladie par l’acquisition de compétences (savoir sur sa pathologie et les traitements liés) et de gestes adaptés (pratique d’une activité physique, alimentation adaptée, gestion du stress). Cela permet de rendre le patient acteur de sa maladie et donc plus autonome.
A la suite d’un séjour en cure thermale et du suivi d’un programme d’ETP, le patient retrouve une certaine qualité de vie personnelle et professionnelle.

Quels sont les différents programmes d’ETP ?

Les programmes d’ETP font l’objet d’une autorisation par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et sont encadrés par différentes lois et décrets.
La prescription de l’ETP, en parallèle d’une cure thermale, pour un patient souffrant d’une maladie chronique devrait devenir plus fréquente de la part des médecins. En effet, l’ETP présente de meilleurs résultats lorsqu’il se déroule durant une cure thermale. Cela est notamment dû au cadre de vie différent qui éloigne le patient de son quotidien, de ses soucis et du stress. Il est donc plus reposé, plus à l’écoute et donc plus enclin à réaliser un travail sur lui-même et sa maladie. Les établissements thermaux sont des lieux permettant de réunir des patients ayant la même pathologie durant plusieurs semaines, conduisant à des discussions entre eux afin de recroiser les différents témoignages.

Les professionnels du thermalisme ont conçu des programmes spécifiques pour certaines maladies chroniques.
Ci-après une liste des programmes certifiés par l’Agence Régionale de Santé en fonction des pathologies :

L’asthme :

  • Les thermes de La Bourboule

L’insuffisance veineuse chronique :

 Le syndrome métabolique :

La fibromyalgie :

La polyarthrite rhumatoïde : 

  • Les thermes de Barbotan-les-Thermes

Les pathologies dermatologiques :

La maladie de Parkinson : 

  • Les thermes d’Ussat-les-Bains

Le post-cancer :

Comment participer à un programme d’ETP ?

L’Éducation Thérapeutique du Patient se déroule les après-midis, après les soins thermaux.
Généralement, ces programmes se réalisent sur inscription en raison des dates fixes et du nombre de places limité. La demande de réservation se fait auprès de l’établissement thermal qui pourra, dans certains cas, demander un certificat médical.

Une cure thermale conventionnée dans l’une des 12 orientations thermales est prise en charge, partiellement, par l’Assurance-maladie si elle est prescrite par un médecin traitant ou spécialiste (rhumatologie, ORL, dermatologue, oncologue, phlébologue…). Cependant, les programmes complémentaires ne sont pas pris en charge par l’Assurance-maladie mais ils peuvent toutefois faire l’objet d’un remboursement auprès d’une assurance complémentaire ou une mutuelle.

Interview du mois – Le Cluster Aqui O Thermes, moteur de l’économie thermale en Nouvelle-Aquitaine

Découvrez le fonctionnement du Cluster Aqui O Thermes, aux côtés de Monsieur Arnaud Laborde qui en est le Président.

Monsieur Arnaud Laborde

Pouvez-vous vous présenter et présenter le Cluster Aqui O Thermes ?

Je suis Arnaud Laborde, le Directeur des thermes de Saubusse. Je suis également le Président du Syndicat des Établissements des Landes ainsi que le Président du Cluster thermal Aqui O Thermes.
Le Cluster Aqui O Thermes, créé en 2009, est une association qui réunit l’ensemble des acteurs de la filière thermale (les entreprises, les établissements thermaux, les bureaux d’études, les collectivités thermales, la région et la chambre de commerce) ainsi que des organismes de recherche et de formation comme l’Université de Bordeaux et l’Institut du Thermalisme de Dax.

Pouvez-vous nous expliquer les différents objectifs et les missions du cluster ? 

La principale mission du cluster consiste à fédérer les entreprises afin qu’elles puissent travailler ensemble.
Le cluster permet également de faire connaître le thermalisme. Il porte le développement de la filière thermale de la Nouvelle-Aquitaine notamment avec l’élaboration et la mise en place du Plan Thermal Aquitain.
De plus, il participe à l’amélioration de l’accueil et de la qualité de vie des patients durant leur séjour. Par exemple, sur Dax, le Cluster a mis au point un appartement témoin. Cette étude a sollicité la participation de curistes afin de créer des appartements adaptés à leurs besoins durant leurs séjours thermaux.
C’est quelque chose qui sera peut-être étendu aux autres villes thermales.

En quoi cela consiste-t-il exactement ?

Ce sont des appartements adaptés pour les personnes ayant des difficultés pour se déplacer. L’idée est que ces personnes, arrivant dans cet appartement, aient l’ensemble des facilités pour y séjourner agréablement.

Où en est le plan de développement thermal 2018-2022 de la région Nouvelle-Aquitaine ? Quelles sont les actions mises en place et déjà visibles ?

Cette année, 1.6 millions d’euros ont été attribués pour les travaux de modernisation de plusieurs stations thermales de la région.
De nombreux travaux ont été entrepris au sein des établissements thermaux qui ont renouvelé leur espace boue ou modernisé leur espace bain.
Les travaux sont propres à chaque établissement et ont pour objectif, suivant la possibilité financière, de les soutenir afin qu’ils évoluent de façon favorable.

Quels sont vos domaines de recherche actuels ?

De nombreux programmes d’Éducation à la santé ainsi que des programmes d’Education Thérapeutique du Patient (ETP) concernant la fibromyalgie et l’arthrose sont à l’étude. À Jonzac, le programme « Marchez, Sentez, Cuisinez » est en train d’être élaboré et mis en place.

Le plan thermal aide également les stations à se rendre au salon des Thermalies, en prenant en charge la moitié des frais. Cela permet à presque toutes les stations d’êtres présentes sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine.
Concernant les innovations, sur le salon des Thermalies de l’année dernière, le cluster a mis en place un casque de réalité virtuelle. Les gens qui arrivaient sur notre stand en été équipés. Ils pouvaient donc s’imaginer l’établissement thermal ainsi que les cabines de soins.

Quelle est la place du Cluster thermal Aqui O Thermes dans la formation du personnel et dans le développement des compétences thermales ?

L’objectif est que toutes les personnes que l’on embauche comme agents thermaux connaissent les soins. Ces gens sont donc formés sur les mêmes bases ce qui permet à tout le monde de savoir ce qu’est une application de boue ou un bain carbo-gazeux.  Par la suite, les établissements thermaux finalisent la formation selon leurs propres techniques.

Nous avons également mis en place le prix étudiant de l’innovation thermale.
Ce sont plusieurs écoles de la région qui proposent aux étudiants de mettre au point un projet pouvant s’appliquer dans les stations thermales.
Par exemple, le programme « Marchez, Sentez, Cuisinez » de Jonzac, qui permet aux curistes de se promener dans la forêt,  d’être en contact avec la nature, de marcher et ensuite de profiter des soins thermaux est un programme qui a été retenu à la suite de ce concours.
Cette année, ce prix a été lancé début octobre et sera remis à Jonzac, lors des Journées Nationales du Thermalisme.

Pour finir, petit mot concernant la saison thermale 2019 ?

Je pense qu’au niveau de la Nouvelle-Aquitaine, ce sera similaire avec le niveau national. Pour le moment, nous ne connaissons pas les chiffres mais si nous arrivons à avoir un équilibre, ce serait convenable.
Cependant, il ne faut pas s’attendre à une importante évolution. En effet, il y a eu quelques problèmes, par exemple des manques de médecins, qui pénalisent les personnes dès l’arrivée dans la station. Cette pénurie de médecin est un problème que nous sommes entrain d’essayer de résoudre, notamment en proposant aux médecins du salariat et non plus du travail autonome.

Comment soigner une algodystrophie ?

Suite à un traumatisme au niveau d’une articulation, vous avez peut-être déjà ressenti une douleur intense, un gonflement et une sensibilité de la peau au toucher ? N’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé, vous souffrez peut-être d’algodystrophie, une maladie chronique très douloureuse pour laquelle les bienfaits de l’eau thermale peuvent vous venir en aide.

Source photo : https://www.doctissimo.fr/

Source photo : https://www.doctissimo.fr/

L’algodystrophie (ou syndrome douloureux régional complexe) est une maladie survenant à la suite d’une intervention chirurgicale, d’une fracture, d’une luxation ou d’une entorse. Les douleurs survenant sont d’une intensité disproportionnée par rapport à l’accident initial.
Même si son origine est encore floue, il semblerait qu’elle soit due à une perturbation au niveau du système nerveux.
L’algodystrophie affecte les tissus d’une région articulaire (peau, os, tendons…) et entraine :

  • d’importantes douleurs,
  • des raideurs articulaires,
  • des troubles de la sensibilité,
  • des troubles de la sudation au niveau de la zone affectée,
  • une atrophie,
  • un changement de texture de la peau,
  • l’apparition d’un œdème.

Il n’existe actuellement aucun traitement spécifique à l’algodystrophie. Les différentes prises en charge médicales (traitement à base d’antalgiques et séances de rééducation avec un kinésithérapeute) ont pour objectifs de soulager les douleurs du patient et de réduire les séquelles.

La cure thermale, une prise en charge globale afin de lutter contre les douleurs et les raideurs articulaires

La cure thermale est une alternative naturelle, douce et sans effet secondaire pour le patient. Véritable approche globale de la maladie, elle permettra d’améliorer la qualité de vie du patient et de rompre l’isolement induit.
Une cure thermale conventionnée est soumise à une prescription médicale par un médecin traitant ou spécialiste (rhumatologue). Une fois prescrite, celle-ci pourra faire l’objet d’une prise en charge partielle par la caisse d’Assurance-maladie.

En fonction du stade d’évolution de la maladie, la cure thermale conventionnée  permettra soit de diminuer les douleurs, soit d’éviter la survenue de raideurs irréversibles.

La médecine thermale base son savoir faire sur l’utilisation des eaux minérales thermales et des boues au travers de différentes techniques de soins adaptées :

  • Les soins ayant pour objectif  de réduire les douleurs et les œdèmes : douches locales, bains, douches locales écossaises ou douche kneipp (alternance d’eau chaude et froide provoquant une succession de vasoconstrictions et vasodilatations).
  • Les soins ayant pour objectif de lutter contre l’atrophie et la raideur articulaire : cataplasmes ou illutations de boue ou d’argile, soins de mobilisation en piscine avec un kinésithérapeute.
Source photo : https://www.dax-tourisme.com

Source photo : https://www.dax-tourisme.com

Les eaux thermales utilisées, riches en minéraux et oligo-éléments, ont des propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et vasodilatatrices.

Quel établissement thermal pour soulager l’algodystrophie ?

Cette affection est prise en charge par les 72 centres thermaux ayant l’orientation en rhumatologie.
La rhumatologie est l’une des 12 orientations thermales reconnues et prise en charge par la sécurité sociale.

Toutefois, certains des établissements y sont plus appropriés, par exemple :

Les thermes de Barèges
Les établissements thermaux de la station du Grand Dax
Les thermes de Bourbon-l’Archambault
Les thermes de Digne-les-Bains
Les thermes de Bagnols-les-Bains
Les thermes de Balaruc-les-Bains
Les thermes d’Aix-les-Bains
Les thermes d’Allevard-les-Bains
Les thermes de Brides-les-Bains
Les thermes de La Léchère-les-Bains
Les thermes d’Ax-les-Thermes
Les thermes de Bagnères-de-Bigorre
Les thermes de Luchon
Les thermes de Saint-Lary-Soulan
Les thermes de Préchacq-les-Bains
Les thermes de Salies-de-Béarn
Les thermes de Rochefort
Les thermes de Salins-les-Bains
Les thermes de Bagnoles-de-l’Orne
Les thermes de Bourbonne-les-Bains
Les thermes d’Amnéville
Les thermes de Plombières-les-Bains

(LISTE NON EXHAUSTIVE)

A savoir :

Dans certains établissements thermaux français, il est possible de suivre une cure thermale en double orientation. En effet, il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques liées aux voies respiratoires ou à la phlébologie par exemple.

N’hésitez pas à vous renseigner et à consulter notre article dédié : ICI.

Movember, le symbole annuel d’une lutte contre le cancer chez l’homme.

Après le mois d’octobre « Rose » dédié au cancer du sein chez la Femme, le mois de « Movember » est consacré à la sensibilisation sur les cancers, la santé mentale et le suicide chez l’Homme.

movember copy

Chaque année, en novembre, a lieu Movember, un événement caritatif qui invite les homme à se faire pousser la moustache pour la bonne cause : sensibiliser le grand public aux maladies masculines (cancer de la prostate, cancer des testicules, santé mentale et suicide) et récolter des dons pour la recherche. En effet, « les hommes meurent six ans plus tôt que les femmes. Pour des raisons qui peuvent être largement évitées ». (Source : fr.movember.com)

La réalisation d’une cure thermale permet d’accompagner le patient dans sa convalescence, tant sur le plan physique que psychologique.

La cure thermale post-cancer

Chaque année en France, plus de 70 000 hommes sont touchés par le cancer de la prostate et 2 000 par le cancer des testicules. La réalisation d’une cure thermale permettra d’apporter du soutien aux patients tout en réduisant les effets secondaires laissés par les traitements parfois lourds.

Durant un séjour en cure thermale conventionnée, le patient recevra différents soins quotidiens à base d’eau thermale minérale (hydrothérapie) et de boue (pélothérapie). Les nombreux minéraux et oligo-éléments contenus dans les eaux permettront à la peau de retrouver un meilleur aspect, de réhydrater les muqueuses asséchées et de stimuler la repousse des ongles et des cheveux.

Des stations thermales comme Saint-GervaisUriage-Les-BainsAvène-Les-BainsLa Bourboule se sont spécialisées dans les cures thermales post-cancers. D’autres établissements  comme Luz-Saint-SauveurArgelès-GazostLa Léchère-Les-Bains ou Aix-Les-Bains se sont spécialisés dans les traitements du lymphœdème.

La cure thermale post-cancer doit faire l’objet d’une prescription par un médecin traitant ou spécialiste (oncologue, urologue). Cette prescription permettra une prise en charge partielle de la cure thermale conventionnée par l’Assurance-maladie.

Une cure est un traitement de confort. Elle ne doit en aucun cas se substituer à une prise en charge médicale.

À savoir : un cancer en évolution est une contre-indication à la réalisation d’une cure thermale.

Une cure thermale pour la prise en charge de la santé mentale

La médecine thermale est également indiquée dans la prise en charge des troubles psychosomatiques. En France, 5 stations thermales proposent l’orientation thérapeutique en affections psychosomatiques : les thermes de Néris-les-Bains, les thermes de Bagnères-de-Bigorre, les thermes de Saujon, les thermes d’Ussat-les-Bains et les thermes de Divonne-les-Bains.

Les soins thermaux dispensés durant cette cure thermale permettent de prendre en charge  :

Lors d’une cure thermale en affections psychosomatiques, différents ateliers et un accompagnement psychologique par des professionnels aident le curiste à retrouver un équilibre émotionnel.

Alors Messieurs, laissez pousser votre moustache et osez l’arborer en ce mois de novembre. Faites vous dépister et sensibilisez votre entourage sur son importance. Un dépistage précoce permet la mise en place d’un traitement ayant une forte probabilité de réussite.

Chaque année, durant le mois de novembre, de nombreux événements sont organisés pour soutenir la recherche et récolter des dons : concerts, courses à pied, soirées et journées à thèmes…
N’hésitez pas à vous renseigner sur les manifestations proches de chez vous.

Thermalisme et diabète. Une prise en charge complémentaire de la maladie pour des effets bénéfiques à long terme

Le diabète est une maladie chronique affectant le pancréas et la régulation de la glycémie dans le sang. C’est une maladie incurable touchant de nombreuses personnes en France, qu’elles soient jeunes ou plus âgées, avec ou sans surpoids.
La mise en place d’un traitement médical adapté, en fonction du type de diabète, permet de contenir la maladie et d’éviter les évolutions et les complications possibles. Une bonne hygiène alimentaire, la pratique d’une activité sportive ainsi qu’une assiduité optimale dans la prise du traitement permettent de stabiliser la maladie.

Source photo : www.thermes-de-vichy.fr

Source photo : www.thermes-de-vichy.fr

La cure thermale sera prescrite comme complément éducatif dans le traitement global de la maladie. Un séjour dans un établissement thermal apporte des réponses aux questions des patients et les accompagne dans la mise en place de règles d’hygiène de vie adaptées.
À la suite d’une cure thermale, des effets à court et long terme sont visibles chez les curistes !

Il existe différents types de diabètes :

  • Le diabète de type I (diabète insulino-dépendant) qui touche des sujets jeunes (enfants ou adolescents) et dont le pancréas ne fonctionne quasiment plus suite à la destruction de certaines de ses cellules.  La cure thermale permettra aux patients de stabiliser leur maladie et d’éviter l’apparition ou l’évolution de certains symptômes.
  • Le diabète de type II est la forme la plus fréquente de diabète (92 % des cas). Il  touche les personnes plus âgées (principalement de plus de 50 ans) ayant une alimentation trop riche en graisses et en sucres, associée à un manque d’activité physique. Cela entraîne une résistance des cellules à l’insuline. Le pancréas n’étant pas totalement endommagé, la cure thermale permettra une stimulation de son fonctionnement et une prise en charge des troubles métaboliques liés.

Cure thermale et diabète

La prescription d’une cure thermale à un patient diabétique est fréquente.
Le séjour en cure thermale aura une plus grande efficacité s’il est prescrit au moment du diagnostic.
Une cure thermale conventionnée est une prise en charge globale. Les soins d’hydrothérapie et de pélothérapie réalisés au quotidien (bain, douche sous marine, cure de boisson, modelage, cataplasme de boue) se basent sur les vertus des minéraux et oligo-éléments contenus dans l’eau minérale thermale.

En fonction du type de diabète, les résultats ne seront pas les mêmes.
Les soins d’eaux thermales permettront :

  • de stimuler le pancréas afin d’augmenter naturellement la production d’insuline,
  • de stimuler le système veineux
  • de réguler les pathologies métaboliques.

De réels bénéfices seront visibles sur le plan vasculaire, musculaire, anti-inflammatoire et digestif.

En parallèle, certains établissements thermaux proposent des ateliers thématiques, des modules complémentaires ou des programmes d’Éducation Thérapeutique du Patient afin d’accompagner le curiste dans la gestion de sa pathologie au quotidien. Ces ateliers permettent d’initier le patient une meilleure hygiène de vie alimentaire et l’encouragent à reprendre une activité physique régulière.

Cependant, la cure thermale ne peut être efficace à condition de :

  • respecter son traitement médicamenteux.
  • respecter une hygiène diététique stricte.
  • pratiquer une activité sportive régulière.

Quels établissements thermaux proposent des cures thermales pour les personnes diabétiques ?

Les établissements thermaux prenant en charge le diabète détiennent l’agrément en Affections digestives et maladies métaboliques, qui fait partie des 12 orientations thérapeutiques reconnues par la sécurité sociale.

Les Thermes de Vals-les-Bains
Les Thermes de Brides-les-Bains
Les Thermes de Capvern-les-Bains
Les Thermes de Castera-Verduzan
Les Thermes de Châtel-Guyon
Les Thermes de Contrexéville
Les Thermes de Évian-les-bains
Les Thermes du Boulou
Les Thermes de Montrond-les-Bains
Les Thermes de Plombières-les-Bains
Les Thermes de Vichy
Les Thermes de Thonon-les-Bains
Les Thermes de Vittel

Une cure thermale conventionnée doit faire l’objet d’une prescription médicale par un médecin traitant ou spécialiste. Dès lors, une prise en charge partielle par l’Assurance-maladie pourra être envisagée.

Dans certains cas et en fonction des conditions de ressources, l’Assurance-maladie peut prendre en charge des frais médicaux, de transport et d’hébergement ainsi que les indemnités journalières. Ces différents remboursements sont soumis à un certain plafonnement des revenus.

« Le moi(s) sans tabac ? » La cure thermale pour arrêter de fumer, fallait y penser.

 Novembre est le traditionnel « moi(s) sans Tabac » qui est un défi national pour arrêter de fumer en 30 jours. Si vous avez déjà essayé d’arrêter de fumer en utilisant les moyens traditionnels (patch, cigarette électronique, hypnose, chewing-gum) et qu’ils ont échoué sur le long terme, pourquoi ne pas se tourner vers un séjour en cure thermale ?

Mois sans tabac et cure thermale

 

La médecine thermale est une approche globale.
Le nombre de personnes souhaitant arrêter de fumer est en constante augmentation (60% selon tabac info service). Certaines stations thermales ont donc mis en place des séjours de « sevrage tabagique » afin d’accompagner les personnes dans leurs démarches.

Un séjour en cure thermale repose sur l’association :

  • de différents soins thermaux qui ont pour objectif de réduire le stress et l’anxiété chez le fumeur, tout en apaisant les parties de son corps exposées au tabac.
  • d’ateliers, de conférences et de rendez-vous avec une multitude d’intervenants pluridisciplinaires (tabacologue, sophrologue, diététicien, coach sportif) afin d’aider la personne à adopter une meilleure hygiène de vie face à l’addiction.

L’addiction au tabac 
Le tabac agit comme une drogue sur l’organisme en raison de la nicotine qui entraîne une rapide dépendance.
Cette addiction se traduit par plusieurs symptômes :

  • une sensation de manque,
  • un besoin de tabac lors d’une situation de stress,
  • un réflexe créé par un mécanisme d’habitude.

Étant composé de très nombreuses substances, le tabac a des effets négatifs sur l’organisme dès qu’il est inhalé. La cigarette, qu’elle soit industrielle ou roulée, est l’un des premiers facteurs de risque de cancers.

Les effets du tabac sont sournois. Ils mettent de très nombreuses années à apparaitre chez le fumeur ou chez son entourage. Il n’existe pas de « petit » ou « grand » fumeur, le contact avec les différentes substances inhalées entraine d’importants soucis au niveau des différents organes (les poumons, le cœur, la langue, la gorge mais également la vessie ou la peau).

End of smoking

Thermalisme et sevrage tabagique

Face aux effets néfastes du tabac sur l’organisme, des stations thermales ont mis en place des mini-cures thermales ou des modules complémentaires dédiés au sevrage tabagique.

Ce type de séjour vise :

  • à favoriser le bien-être mental et physique dans le but de diminuer le « besoin » en nicotine,
  • à réduire le stress et l’anxiété,
  • à soulager les parties du corps exposées aux effets du tabac,
  • à retarder l’installation de maladies chroniques.

Plusieurs stations thermales françaises proposent des cures thermales non conventionnées dédiées aux personnes souhaitant poursuivre leur processus de sevrage. Leurs indications sont adossées aux orientations thérapeutiques, à leur savoir-faire ainsi qu’à la composition des eaux minérales utilisées.

En plus des soins d’eaux, différents programmes sont proposés (activités sportives, cours de sophrologie, participation à des conférences) afin d’accompagner le patient. En sus, la mise en place d’un programme alimentaire  est fréquente car l’arrêt du tabac peut participer à une augmentation de l’appétit, voire une possible prise de poids.

Les stations thermales prenant en charge le sevrage tabagique 

Ces séjours commencent généralement par un rendez-vous chez un tabacologue afin d’évaluer la situation de départ de chaque fumeur.

La station thermale du Boulou, spécialisée dans les maladies cardio-vasculaires, propose un module complémentaire en parallèle de la réalisation d’une cure thermale conventionnée de 3 semaines. Les soins dispensés se focaliseront autour du cœur et des artères afin de favoriser la circulation sanguine.

Les stations thermales de la Bourboule, de Cambo-les-Bains, de Saint-Amand-les-Eaux, d’Amélie-les-Bains, de Préchacq-les-Bains ou de Saint-Honoré-les-Bains proposent un module complémentaire se réalisant en parallèle de la cure thermale conventionnée en voies respiratoires.

Les stations thermales de Challes-les-Eaux et de Bagnères-de-Luchon, spécialisées dans le traitement des troubles des voies respiratoires, proposent quant-à-elles des cures courtes (d’une durée de 6 jours) ayant pour objectif de soulager les muqueuses respiratoires.

L’établissement thermal de Castera-Verduzan, reconnu pour la qualité de ses eaux dans la prise en charge des affections des muqueuses bucco-linguales ainsi que des affections digestives et maladies métaboliques, propose un court séjour d‘initiation au sevrage tabagique. Cette cure libre d’une durée de 6 ou 12 jours permet d’accompagner en douceur le curiste dans la décision de se libérer du tabac.

Source photo : www.chainethermale.frCure thermale Cambo les Bains

Source photo : www.chainethermale.fr
Cure thermale Cambo-les-Bains

La cure et le cadre de vie des villes thermales constituent un environnement propice à l’arrêt du tabac. Le patient se retrouve loin de sa vie quotidienne et de toutes sources de stress. Contrairement à d’autres méthodes médicamenteuses de sevrage, la réalisation d’un séjour en eaux thermales est naturelle, bénéfique pour l’organisme et sans effet secondaire.

La mini-cure thermale et les modules complémentaires ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale et de ce fait, ne peuvent pas être remboursés. Les mini-cures sont donc accessibles sans prescription médicale.

 

[PUBLI-REDACTIONNEL] L’eau de Saint-Gervais-les-Bains, une eau thermale aux propriétés thérapeutiques exceptionnelles.

Située aux portes du Mont-Blanc, Saint-Gervais-les-Bains est une destination thermale de la région Rhône-Alpes. Depuis plus de deux siècles, la qualité de l’eau thermale de Saint-Gervais-les-Bains est reconnue dans le traitement des affections dermatologiques, des muqueuses bucco linguales et des voies respiratoires.

Les thermes, situés au cœur d’un parc arboré, accueillent chaque année de nombreux curistes venant soulager leurs maux dans un cadre verdoyant propice à l’apaisement, à la détente et au bien-être.

Une eau thermale unique

L’eau thermale de Saint-Gervais-les-Bains prend sa source au creux des plus hauts sommets d’Europe. Lors son parcours de plus de 6 500 ans dans les profondeurs de la terre, l’eau thermale s’enrichit d’une multitude d’oligo-éléments et de minéraux qui la rendent si particulière et unique.

Afin de garantir une qualité sanitaire irréprochable aux curistes, l’eau thermale de Saint-Gervais-les-Bains est minutieusement contrôlée, chaque jour, de son point de forage à son lieu de distribution. Cette qualité est depuis 2013 reconnue par le label Aquacert.
La qualité globale des différents services et équipements est au centre des préoccupations de l’équipe thermale qui veille chaque jour à leur bon fonctionnement

Cure thermale Saint Gervais

Pourquoi venir soulager ses maux lors d’une cure thermale à Saint-Gervais-les-Bains ?

La qualité des eaux minérales, le climat montagnard ainsi que l’expertise de l’équipe pluridisciplinaire des Thermes permettent de soulager durablement de nombreuses pathologies chroniques.
Précurseurs dans le traitement des grands brûlés, les Thermes de Saint-Gervais ont développé des techniques et des gestes adaptés.

L’eau thermale de cette station riche en soufre, bore, silicium, manganèse, strontium et lithium est 30 fois plus minéralisée qu’une eau de table classique.
Cela lui permet de prendre en charge 3 des 12 orientations thérapeutiques thermales reconnues par la sécurité sociale :

  •  La dermatologie :
    Techniques thermales, savoir-faire des personnels et propriétés anti-inflammatoires et cicatrisante de l’eau thermale de Saint-Gervais redonnent vie aux peaux meurtries par les pathologies de type eczéma, psoriasis ainsi que les cicatrices ou les brûlures.
  • Les voies respiratoires :
    Respirer… quand cet acte instinctif devient souffrance, les techniques de soins associées aux propriétés de l’eau thermale de Saint-Gervais rétablissent cette fonction vitale.L’eau soufrée apaise, décongestionne et favorise le renouvellement des muqueuses permettant un soulagement réel des voies respiratoires.
  • Les affections des muqueuses bucco-linguales : Douloureuse et provoquant un réel inconfort, l’inflammation de la muqueuse buccale a un impact négatif sur la qualité de vie. L’eau thermale de Saint-Gervais va entraîner un processus de cicatrisation des muqueuses et assainir les gencives.

Cure thermale Saint Gervais les Bains

Les Thermes de Saint-Gervais ont développé d’autres programmes et se sont spécialisés dans le traitement de pathologies comme les brûlures, les cicatrices et bien encore le programme pour les acouphènes.

  • Le traitement des brûlures et cicatrices : Dans les années 50-60, le Docteur Colson réalise les premières greffes sur des grands brulés. Il trouve auprès du docteur Pierre Hardy, installé à Saint-Gervais-les-Bains, un établissement thermal et une équipe pluridisciplinaire pour les soins de suite. Cette prise en charge particulière va booster l’innovation. Elle porte tant sur le matériel que sur les techniques de massage.
  • La cure acouphènes : Ces bruits que l’on est seul à entendre sans qu’ils existent réellement. Des sifflements, des bourdonnements ou des cliquetis qui prennent la tête et finissent par isoler socialement. Les Thermes de Saint-Gervais-les-Bains ne prétendent pas enrayer ces symptômes. En revanche ils réunissent plusieurs spécialités pour les mettre à distance. Cette cure courte de dépistage de solutions personnelles de 6 jours alterne soins thermaux, ateliers et activités. Autant de pistes pour retrouver calme, sommeil et capacité d’attention.
  • Le programme Post Cancer : L’équipe thérapeutique des Thermes de Saint-Gervais-les-Bains ont Blanc a mis au point le programme Viva Post Cancer destiné aux femmes et aux hommes. Il réunit des experts dans plusieurs disciplines pour une récupération physique et psychologique après les traitements anti-cancéreux.

Pour réserver une cure thermale :

www.thermes-saint-gervais.com

355 allée du docteur Lépinay – Le Fayet
74170 Saint-Gervais-les-Bains
LE PARC THERMAL

04.50.47.54.54

Cure thermale Saint Gervais les Bains

Prendre du temps pour soi au SPA thermal

Saint-Gervais-les-Bains est également une destination de bien-être et de détente.
Les Bains du Mont-Blanc, l’espace bien-être des Thermes, est un lieu unique mettant en avant la fabuleuse histoire du trajet de l’eau, depuis les sommets jusqu’aux thermes.
Des bassins intérieurs et extérieurs, des saunas et des bains de vapeur vous feront vivre des expériences sensorielles uniques et poétiques pour un véritable moment de détente.