La cure thermale à la suite d’une phlébite, une alliée pour prévenir les complications

La phlébite, aussi appelée thrombose veineuse profonde, est une pathologie à prendre au sérieux. En effet, elle est susceptible d’entraîner d’importantes complications. La réalisation d’une cure thermale, peu de temps après cet incident, permet de réduire les complications et les séquelles post-phlébite.

phlebite

Source photo : Thermes de Sarrailh, Dax.

Une phlébite est le résultat d’un caillou de sang obstruant une veine profonde dans les membres inférieurs, créant ainsi un blocage du flux sanguin. Celui-ci est redirigé en amont du caillot et une hyperpression se forme dans la zone concernée. Les phlébites touchent principalement les jambes, entrainant différents symptômes, tels que des œdèmes, des douleurs dans les mollets ainsi qu’une sensation de lourdeur dans les jambes. Toutefois, chez certains patients, aucun symptôme n’est visible, cela rend la pathologie difficile à détecter et augmente le risque de récidives et de complications (ulcères, varices, œdèmes, atrophies blanches et troubles cutanés…).  La réalisation d’une cure thermale après une phlébite permettra de limiter l’apparition de complications dans le temps, ou de limiter celes menaçant ou déjà présentes.

Un séjour en eau thermale est conseillé dans les 3 à 4 mois suivant une phlébite, après l’accord de votre médecin. Les cures thermales de 3 semaines sont remboursées par la sécurité sociale lorsque celles-ci sont prescrites par un professionnel de la santé (Médecin traitant, phlébologue ou angiologue). Elles permettent d’améliorer la santé et la qualité de la peau et du système circulatoire.

Durant un séjour en eau thermale, plusieurs soins vous seront dispensés. L’objectif est de bénéficier de toutes les vertus de l’eau (décongestionnante, tonifiante, phlébotonique) en fonction de vos besoins :

  • Le couloir de marche : Permet de réaliser un massage circulatoire des jambes, ainsi qu’un effet drainant entraîné par la marche à contre-courant.
  • La douche à pulvérisation des membres inférieurs : Permet de créer un massage léger des veines superficielles et d’améliorer le retour veineux.
  • L’aérobain local : C’est un bain individuel parcouru de bulles d’air comprimé. L’effet vibratoire des bulles d’air réalise un massage musculaire et circulatoire général. Cela permet d’améliorer la micro-circulation cutanée.
  • Application de compresses d’eau thermale : Des compresses imbibées d’eau thermale sont appliquées sur les zones définies par le médecin, cela permet de calmer les douleurs dues à l’insuffisance veineuse (crampes…)
  • Massage sous l’eau : Allongé sous une rampe d’eau thermale, le curiste bénéficie d’un massage doux, à visée circulatoire et drainante, pratiqué par un masseur-kinésithérapeute. Cela permet l’amélioration du retour veineux des jambes et d’assouplir les tissus.

En fonction des stations thermales et de la prescription de votre médecin de cure, vous pouvez également retrouver des soins tels que la douche de forte pression sous immersion en piscine, les bains de jambes, les bains carbo-gazeux, les cataplasmes de boue…

Les stations thermales spécialisées dans le traitement post-phlébite :

Station thermale de Evaux Les Bains

Station thermale de Aix Les Bains

Station thermale de Dax

Station thermale de Bagnole de l’Orne

Station thermale de Luz Saint Sauveur

Station thermale de La Léchère les Bains

Station thermale de Argelès Gazost

Station thermale de Balaruc Les Bains

Station thermale de Saubusse Les Bains

La phlébite est un problème médical qui doit être pris en charge par le corps médical du fait qu’elle peut avoir des conséquences graves lorsqu’elle se complique, par la migration d’un caillot sanguin dans les vaisseaux pulmonaires et engendrer une embolie pulmonaire.

Les épisodes d’insuffisance veineuse et leurs complications peuvent être soignés s’ils sont pris en charge suffisamment tôt. Toutefois, la prévention reste le meilleur des traitements. Si vous souffrez d’une insuffisance veineuse, vous pouvez réaliser une cure thermale en prévention afin d’éviter les diverses complications possibles. La cure thermale étant une approche globale de cette pathologie, différents conseils vous seront apportés afin de réagir au mieux face à cette pathologie.

Consulter les stations thermales traitant les problèmes de phlébologie.

Les cures thermales comme traitement des séquelles hépatiques à l’occasion de la journée mondiale contre l’hépatite du samedi 28 Juillet 2018.

Le 28 juillet se déroule la journée mondiale contre l’hépatite. Elle a pour objectif de faire connaitre à tous cette pathologie qui représente un risque majeur pour la santé, pouvant entraîner la destruction du foie et la mort. Cependant, il existe des dépistages et des traitements afin de soigner cette pathologie lorsque celle-ci est diagnostiquée à temps. Une cure thermale est à envisager dans les cas d’hépatites chroniques et de séquelles hépatites.

 image

L’hépatite est une inflammation aiguë ou chronique du foie, causée par un virus, par l’ingestion de produits toxiques, par un traitement médicamenteux ou encore provoquée par l’alcoolisme. Il existe différents types d’hépatites (A, B , C, D, E, F) et les symptômes varient d’une personne à l’autre.

Si une majorité des hépatites se soignent sans garder de séquelles, dans certains cas, une hépatite devient chronique et entraîne d’importantes lésions du foie. Les hépatites doivent être prises au sérieux. En effet, dans les formes les plus graves, le foie est détruit et une greffe devient la seule solution afin de maintenir le patient en vie.

La réalisation d’une cure thermale est un traitement naturel de confort. Il ne doit pas se substituer à un suivi, un traitement et un avis médicaux. La réalisation d’une cure thermale a pour objectif de réduire les effets et les séquelles hépatites. Elle se positionne comme une solution naturelle et efficace, permettant au foie d’améliorer son fonctionnement, en raison des effets sédatifs et antalgiques des eaux thermales.

Différents soins sont dispensés durant une cure thermale :

  • Une cure de boisson
  • Douche hépatique : large jet à faible pression balayant la région du foie afin de calmer les spasmes et les douleurs.
  • Bain général ou avec douche en immersion
  • Piscine
  • Douche sous affusion
  • Cataplasme de boue thermale

Vous souhaitez réaliser une cure thermale afin de soulager vos séquelles hépatiques ? Renseignez-vous sur les cures thermales ayant l’orientation « Affections digestives et Maladies Métaboliques » ou « Maladies de l’appareil urinaire et maladies métaboliques » comme les stations thermales de :

Station thermale de Vichy

Station thermale de Vittel

Station thermale du Boulou

Station thermale de Evian les Bains

Station thermale de Chatel Guyon

Station thermale de Capvern les Bains

Station thermale d’Aulus les Bains

 

 

 

 

Nancy, la prochaine destination thermale pour votre cure en rhumatologie.

Source : Dossier de presse – Grand Nancy Thermal, Juillet 2018.

Ce début du mois de juillet marque officiellement le lancement d’un important projet pour la métropole de Nancy : Le Grand Nancy Thermal.

Grand nancy

Ce projet sera porté par le groupe thermal Valvital. Son ouverture est prévue à l’horizon 2022.

Le Grand Nancy Thermal sera un pôle aquatique moderne, conjuguant forme, santé et bien-être, destiné à tous. En effet, le futur établissement proposera une offre multiple et complète réunie sur un même site :

  • Un espace thermal
  • Un espace de détente et de bien-être
  • Un espace dédié aux sports et aux loisirs
  • Un espace de résidences hôtelières et de stationnements

Pour les personnes connaissant cette ville, cet établissement ouvrira à l’actuel emplacement de la piscine Louison Bobet. Elle sera réaménagée en un parc thermal ouvert à tous, reliant le Parc Sainte Marie à la Rue du Sergent Blandan.

Grand Nancy Thermal

Ce nouvel établissement thermal s’organisera dans un premier temps autour des soins en rhumatologie avec un équipement de haute qualité :

  • 85 cabines de soins,
  • un bassin de mobilisation,
  • des bassins thermaux de bains en baignoire
  • des étuves mains/pieds collectives
  • des espaces d’inhalation et d’irrigation nasale
  • des douches pénétrantes et au jet
  • des espaces de repos

grand nancy thermal 3

Parallèlement, des études seront menées afin de démontrer l’efficacité des traitements dans le cadre de la phlébologie et des pathologies des voies respiratoires.

Un peu d’histoire sur le thermalisme à Nancy :

La pratique thermale à Nancy démarre au début du 20ème siècle avec l’Exposition Internationale de l’Est de la France. Cette dernière met en avant les progrès industriels de la région, et notamment celui d’un forage artésien de 800 mètres de profondeur faisant jaillir une source d’eau chaude . Ce sondage, alors le plus profond d’Europe, fournit 2 500 litres à la minute d’une eau chaude et limpide (36°), issue de pluies tombées il y a environ 30 000 ans…Dès juillet 1911, l’Académie nationale de médecine donne l’autorisation d’exploiter l’eau de Nancy Thermal, qui est notamment utilisée pour traiter les rhumatismes et les troubles de l’appareil digestif. Une histoire qui s’interrompt durant les années 1930. Il faut attendre 2014, pour que l’Académie Nationale de Médecine rende un avis favorable pour un agrément thermal en rhumatologie.

Encore un peu de patience…car c’est en 2022 que les bienfaits de cette eau pourront être exploités et accessibles à tous.

 

Le thermalisme, une solution dans les cas de lithiases urinaires (calculs) récidivantes

Les calculs dans les voies urinaires sont fréquents. Ils touchent en effet plus de 10% de la population française. La lithiase urinaire correspond à la formation de calcul dans les voies urinaires obstruant les canaux, à l’origine des coliques néphrétiques chez certains patients. La cure thermale permet de traiter cette pathologie dans sa globalité en réduisant les risques de récidive.

Source photo : www:topsanté.fr

Source photo : www:topsanté.fr

Les calculs (lithiases) sont des dépôts minéraux présents dans les voies urinaires, ils sont présents au niveau des cavités pyélocalicielles, de l’uretère, de la vessie et de l’urètre. Ces dépôts minéraux se forment au fil des mois et des années en raison de certaines substances présentes dans l’urine.

Celles-ci s’agrègent et forment de petites particules solides (gravelle ou calcul).

Leurs formations a plusieurs origines :

  • Élévation de la concentration urinaire d’un constituant du calcul, en effet, le manque de boisson (et la déshydratation) est le facteur le plus important.
  • Un obstacle de la voie urinaire entraînant une stagnation de l’urine
  • Une anomalie de l’acidité de l’urine

Les symptômes dépendent de la localisation du calcul et de son effet sur le fonctionnement des reins. La colique néphrétique est la forme la plus connue, elle correspond à un calcul au niveau des reins, dont l’élimination naturelle est très douloureuse et subite (douleur localisée au niveau des lombaires, du bas du ventre et dans les organes génitaux pouvant s’accompagner de nausées et de vomissements).

Des traitements existent et, dans les cas les plus difficiles, une intervention chirurgicale est réalisée. Les lithiases urinaires sont des pathologies récidivantes.

La cure thermale se positionne comme un traitement sur le moyen et long terme, permettant de dissoudre les calculs en formation. 

L’eau thermale, par les vertus de ses eaux utilisées durant les soins, réduit l’apparition de calcul. La cure de boisson est indispensable lors d’une cure thermale. Elle permet d’augmenter la diurèse et favorise l’élimination de certains microbes ne pouvant plus se fixer sur les voies urinaires. Les eaux thermales évitent la précipitation cristalline à l’origine des calculs de l’appareil urinaire. Les eaux riches en magnésium favorisent la régénération des muqueuses urinaires.

Les stations thermales spécialisées dans le traitement de cette pathologie :

Station thermale de Capvern-Les-Bains

Station thermale de Aulus Les Bains

Station thermale de Chatel Guyon

Station Thermale de Contrexéville

Station thermale de Vittel les Bains

 

 

Une cure thermale pour soulager les acouphènes

Bourdonnements, sifflements, chuintement dans les oreilles, vous souffrez probablement d’acouphènes, comme près de 16 millions de français. Les acouphènes sont souvent bénins mais peuvent avoir des conséquences néfastes sur la qualité de vie, surtout qu’il n’existe pas de traitement à l’heure actuelle. La cure thermale viendra comme un traitement de confort afin d’améliorer la qualité de vie du patient.

Source photo : http://alternative-bienetre.com

Source photo : http://alternative-bienetre.com

Les acouphènes sont une gêne sonore perçue au quotidien par les personnes concernées. Ces bruits parasitaires ont diverses origines (expositions répétées au bruit, otites, vieillissement, diverses maladies, choc émotionnel, trouble hormonal). S’ils ne sont pas traités, ils peuvent entraîner divers troubles tels que des insomnies ou bien des vertiges.

Que les acouphènes soient occasionnels, intermittents ou continus, vous devez consulter un ORL afin de limiter les gênes et les effets secondaires (insomnies, vertiges, stress, dépression…). Dans certains cas, les acouphènes entraînent une telle dégradation de la qualité de vie que le patient tombe en dépression.

Il reste primordial de traiter les troubles associés (hypertension, troubles hormonaux…), puisqu’à l’heure actuelle, aucun traitement n’a pu démontrer son efficacité dans le traitement de ce trouble. La réalisation d’une cure thermale viendra comme un traitement de confort. Un séjour en eaux thermales vous permettra de ne plus vous focaliser sur ces bruits sourds. Vous apprendrez à les passer au second plan de votre vie, afin de retrouver un environnement de sérénité et un quotidien plus agréable en diminuant le stress et l’anxiété.

La cure thermale est une prise en charge globale. Elle prend en compte tant le coté psychologique que physique afin d’appréhender la pathologie dans sa totalité. De ce fait, une cure thermale comprendra tant des soins à base d’eau thermale que des séances de relaxations (sophrologie, gymnastique douce, atelier de groupe, atelier de parole, rendez vous avec un psychologue, Qi Gong, hypnose…)

Une cure thermale pour les acouphènes est un module complémentaire, qui doit être réalisé en parallèle d’une cure thermale conventionnée de 18 jours (Cure thermale en ORL, Voies respiratoires). Ces modules ne sont pas pris en charge pas la sécurité sociale.
Il existe également des courts séjours et mini-cures thermales spécialisées de quelques jours.

Rendez vous aux thermes de Cambo-les-Bains et de Bagnères-de-Luchon, deux stations thermales qui se sont spécialisées dans le traitement global de cette pathologie. Vous pourrez y rencontrer d’autres patients dans la même situation et échanger librement sur vos ressentis et votre vie quotidienne.

Actualité – L’appareil Kneipp, une nouveauté unique en France pour les Thermes de La Léchère les Bains

Source : communiqué de presse juin 2018

Appareil Kneipp

La station thermale de La Léchère les Bains, spécialisée en phlébologie, a récemment fait installer un dispositif sur mesure, unique en France : l’appareil Kneipp, un soin spécialisé pour la phlébologie.

Le soin Kneipp produit le même effet qu’une douche écossaise, alliant une alternance d’aspersions de fines gouttelettes chaudes, puis froides, jusqu’au sommet du mollet. Cela permet de stimuler la régulation de la microcirculation cutanée.

L’effet sédatif sur les symptômes veineux est immédiat : une impression de légèreté des jambes est ressentie par le patient et celle-ci perdure longtemps. Il ne faut pas oublier également que le système de mémoire fabuleux du corps s’imprègne de tous les ressentis et que les bénéfices s’amplifient à chaque séance.

Ce nouvel appareil résulte de l’expérience et du savoir faire de cette station thermale et du centre de recherche universitaire implanté au sein du complexe thermal, le C.R.U.L.L et d’un important investissement financier.

Bonne nouvelle, toutes les cures conventionnées de 18 jours et les mini-cures de 3 ou 6 jours de La Léchère-les-Bains en orientation phlébologie incluent les soins Kneipp dans leurs protocoles.

La médecine thermale bénéfique dans le cas de lipodystrophie chez les patients diabétiques.

Les personnes atteintes de diabète peuvent bénéficier d’une cure thermale en complément de leurs traitements afin d’améliorer leur état général. Chez plus de 30 % des personnes souffrant de diabète de type 1, l’insuline à un effet secondaire : la lipodystrophie. Un séjour en eaux thermales permettra d’améliorer l’état cutané et sous cutané du patient.

Source photo :  http://www.thermesdevals.com

Source photo : http://www.thermesdevals.com

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune. Elle entraîne la destruction de certaines des cellules du pancréas nécessaire dans la production d’insuline. C’est une hormone régulant la glycémie dans l’organisme.

Chez le patient diabétique de type 1, les injections quotidiennes d’insuline sont nécessaires afin de pallier l’insuffisance du pancréas. En moyenne, un patient doit s’injecter 1 à 5 doses d’insuline par jour. Elles doivent être administrées sur différentes zones du corps (ventre, cuisses, fesses et bras) afin d’éviter les déformations de la peau (et les lipodystrophies) et d’optimiser l’assimilation de l’insuline.

L’injection d’insuline présente des effets secondaires, notamment celui de la lipodystrophie, que l’on retrouve chez une majorité de patient.

La lipodystrophie est une accumulation de tissus adipeux au niveau des zones habituelles et répétées d’injections. Ces amas graisseux doivent être repérés car ils peuvent compromettre l’équilibre glycémique en raison d’une diffusion instable dans l’organisme de l’insuline.

En plus de son caractère à risque, la lipodystrophie a également des répercutions esthétiques sur le corps du patient. Cet épaississement de tissu graisseux donne à la peau une texture différente, visible comme une boule disgracieuse de part et d’autre des zones d’injections.

Que ce soit pour des raisons médicales ou esthétiques, les zones atteintes par des lipodystrophies doivent être mise au repos. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter votre médecin.

La cure thermale dans le cas de diabète de type 1, notamment de lipodystrophie, est conseillée. En effet, les soins à base d’eau thermale permettront une meilleure diffusion de la graisse sous cutanée, en atténuant les amas graisseux, et amélioreront considérablement l’état cutané du patient.

La station de Vals Les Bains, spécialiste du diabète, accueille chaque année de nombreux patients souffrants de lipodystrophie.

D’autres établissements tel que Brides Les Bains, Montrond-Les-Bains, Vals les Bains ou Aulus Les Bains sont également spécialisées dans la prise en charge du diabète.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire notre article concernant le « Thermalisme et le diabète. Une prise en charge complémentaire de la maladie pour des effets bénéfiques à long terme ».

Evénement : Rendez-vous les 8 et 9 juin 2018 pour « Les journées Médicales Du Grand Dax »

La première édition des Journées Médicales du Grand Dax se déroulera le vendredi 8 et le samedi 9 juin 2018. Ce rendez-vous est organisé par le cluster Aqui O Thermes, l’Institut du Thermalisme de Dax, le Collège santé de l’université de Bordeaux, le Grand Dax, le conseil régional et l’ARS.

 journée médicale du grand dax

La gonarthrose sera au cœur de ces 2 journées de conférence dédiées aux professionnels concernés par cette pathologie et souhaitant améliorer leurs pratiques et leurs connaissances. Cette pathologie touche de plus en plus de personnes en France.

Au programme :

Le vendredi 8 juin sera dédié à des conférences et des ateliers. La journée du samedi 9 juin sera consacrée à la découverte du fonctionnement de la station thermale du Grand Dax avec différentes visites prévues (Institut du Thermalisme et établissement de cure thermale).

Pour plus d’informations :

Inscriptions : www.aquiothermes.fr (dans la limite des places disponibles)

Ou par téléphone : Azucena LEDOUX 05 47 55 80 21 – aledoux@grand-dax.fr

Cliquez ici pour des Informations sur l’arthrose

La journée européenne contre l’Obésité. Le thermalisme, une aide bénéfique.

Le 18 mai, c’est la journée européenne de lutte contre l’obésité qui touche de plus en plus de personnes à travers le monde. Profitons-en pour parler du thermalisme en tant qu’aide bénéfique dans cette lutte, accessible aux différentes étapes de la perte de poids.

Source photo : Thermes Callou, VICHY

Source photo : Thermes Callou, VICHY

L’obésité ou surcharge pondérale est un excès de masse graisseuse résultant principalement d’un déséquilibre entre l’apport calorique et les dépenses énergétiques. Cette maladie concerne environ 15% de la population, dont une part grandissante d’enfants et adolescents. L’obésité est souvent mal vécue par les personnes qui en sont atteintes : mal être, perte de confiance voire dépression.

L’obésité est définie selon l’’indice de masse corporelle (IMC), se calculant en divisant le poids (kg) par la taille au carré (m2).

On parlera :

  • De maigreur lorsque qu’il est inférieur à 18.5
  • De poids santé avec un IMC de 18,5 et 25.
  • De surcharge pondérale lorsque cet indice se situe entre 25 et 29,9.
  • D’obésité lorsqu’il égale ou dépasse 30
  • D’obésité morbide lorsqu’il égale ou dépasse 40.

De plus, cette maladie entraine également de nombreuses complications pouvant mettre en danger la vie des patients. Voici les principales :

  • Diabète
  • Problèmes respiratoires (apnée du sommeil)
  • Problèmes cardiaques
  • Hypertension
  • Calculs biliaires
  • Douleurs articulaires (arthrose, maladie de la goutte)
  • Problèmes de circulation sanguine (œdème, varices…)

L’obésité impacte la qualité de vie du patient et réduit son espérance de vie.

Il n’existe pas de traitement miracle afin de soigner cette pathologie. Toutefois, de nombreuses solutions sont connues afin de la vaincre : notamment le thermalisme.

  1.        Le thermalisme pour aider à perdre du poids et réduire les douleurs

Une cure thermale permet d’accompagner le patient dans sa globalité. Une cure thermale repose sur des soins, une alimentation saine et équilibrée et une pratique sportive régulière.

Au programme d’une cure thermale « obésité », le patient suivra :

  • Une cure de boisson, pour son caractère coupe faim et diurétique
  • Des soins de mobilisation en piscine afin de favoriser la mobilité.
  • Des douches locales, sous affusions, des bains ou encore des massages à base d’eau thermale pour tonifier la circulation sanguine, favoriser l’élimination des graisses et réduire les douleurs.
  • Un rendez-vous avec un diététicien afin de réapprendre à manger correctement
  • Un accompagnement psychologique est proposé dans certains centres

L’environnement et l’ambiance de la cure thermale permettront au patient :

  • De trouver un soutien psychologique auprès des autres patients avec lesquels il pourra échanger
  • De favoriser la pratique sportive
  • De couper avec son quotidien et d’en finir avec les mauvaises habitudes

Certains établissements se sont spécialisés en mettant en place des programmes d’éducation thérapeutique pour les patients, comme par exemple :

Les Thermes de Brides-Les-Bains

Les Thermes de Contrexéville

Les Thermes de Capvern Les Bains

Les Thermes de Vittel

Les Thermes d’Aulus les Bains

 

2.       Le thermalisme pour se préparer à une opération bariatrique

La chirurgie bariatrique est composée de différentes méthodes dont l’objectif est de modifier l’anatomie du système digestif visant à diminuer le volume de l’estomac. Une cure thermale « obésité » peut être réalisée avant ce type d’intervention. En effet, les vertus des eaux thermales permettront au patient d’entamer une perte de poids et de mettre en place un suivi diététique et sportif nécessaire après l’opération.

Les thermes de Vichy ont récemment mis en place un programme d’éducation thérapeutique (ETP) appelé Bariatherme. L’objectif de ce programme est de diminuer le risque d’échec et de complications « post » chirurgie obésité en assurant un suivi « post » opératoire

3.       Le thermalisme après une opération réparatrice

La chirurgie réparatrice est nécessaire dans certains cas où la perte de poids a été importante. En effet, des désagréments surviennent avec l’excédent de peau. Dans certains cas, la perte de poids pouvant être rapide, la peau n’a pas le temps de s’adapter. Les vertus des eaux thermales permettront d’améliorer la cicatrisation et de renforcer l’élasticité et l’hydratation de la peau.

Les Thermes de La Roche Posay proposent une cure thermale post-obésité. 

Un suivi médical doit être mis en place dans les cas d’obésité, toutes ces démarches doivent faire l’objet d’un suivi avec votre médecin.

Le 12 mai, c’est la 25ème journée mondiale de la fibromyalgie

Reconnue depuis 1992 par l’organisation Mondiale de la Santé (OMS), la fibromyalgie est une pathologie encore peu connue du grand public. Pourtant, cette maladie touche chaque année de nombreuses personnes.

Source photo : dax-tourisme.com

Source photo : dax-tourisme.com

La fibromyalgie est une pathologie chronique se caractérisant principalement par :

  • De fortes douleurs articulaires généralisées,
  • Un état de fatigue général,
  • Un important trouble du sommeil
  • Un état psychologique, proche de la dépression, entraîné par un fort sentiment d’anxiété
  • Des problèmes de digestion et de maux de tête peuvent également être présents

Aucun traitement spécifique n’existe afin de soulager cette pathologie dont l’origine n’est pas identifiée.

La réalisation d’une cure thermale représente une alternative naturelle, douce et holistique pour le patient.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette pathologie ?

Rendez-vous sur cet article : La fibromyalgie, une pathologie à part entière.