La journée mondiale de l’Endométriose, pensez à la cure thermale.

Le samedi 28 mars 2020 se tiendra la journée mondiale de l’Endométriose. Maladie exclusivement féminine et encore peu connue, elle fait malheureusement partie du quotidien douloureux de nombreuses femmes. Cette pathologie n’a actuellement aucun traitement permettant de la guérir.  La cure thermale représente une alternative naturelle permettant de diminuer les douleurs tout en accompagnant la patiente dans son combat.

 

articleSource photo : top santé

L’endométriose est une maladie gynécologique provoquant des douleurs anormalement violentes lors des règles et/ou des rapports sexuels. Cette maladie affecte le tissu des parois recouvrant l’utérus (l’endomètre) qui s’épaissit au cours du cycle menstruel, et qui, lors de l’absence de fécondation se désagrège en saignant lors des règles.

Dans le cas d’une endométriose, un tissu similaire à celui de l’endomètre va se développer hors de l’utérus et va atteindre d’autres parties du système génital et digestif (trompes, ovaires, vessie…). Malgré le fait que ce tissu soit développé hors de l’utérus, il va continuer à fonctionner de façon similaire en s’épaississant puis en se désagrégeant au moment des règles. À la différence des cellules qui tapissent la paroi de l’utérus, au moment des règles, le sang et les tissus qui se répandent dans l’abdomen ne trouvent pas d’issue pour quitter l’organisme. Ce phénomène va alors entrainer des douleurs permanentes (durant les règles, en période d’ovulation, pendant les rapports sexuels ou encore lors du passage aux toilettes) et engendrer une possible infertilité.

Le diagnostic de l’endométriose est souvent long car encore mal connu par certains praticiens et difficile à diagnostiquer. Il existe toutefois différents traitements permettant de soulager les douleurs. Ceux-ci s’adaptent à chaque patiente, aux futurs projets ainsi qu’à l’état de santé général de la patiente(soulager la douleur, limiter le risque d’infertilité, accompagner un désir de grossesse…).

Un suivi régulier chez un gynécologue est indispensable afin de prendre en charge au mieux cette pathologie et éviter certaines complications.

>> Les bienfaits de la cure thermale appliqués à l’endométriose.

La cure thermale est une prise en charge globale de la maladie permettant d’accompagner la patiente tant sur le plan physique que moral.

La cure thermale est reconnue pour la qualité des eaux utilisées, riches en minéraux et oligo-éléments. Les soins adaptés à chaque patiente permettent de bénéficier de l’ensemble des vertus stimulantes, cicatrisantes, antispasmodiques, anti-inflammatoires, décongestionnantes et reminéralisantes.

L’objectif étant d’améliorer la santé de la peau et des muqueuses.

>> Les soins de la cure thermale en gynécologie.

Sur place, avant le début de la cure, un médecin thermal prescrira à la patiente les soins thermaux adaptés à sa pathologie. Il réalisera également des suivis réguliers durant la totalité du séjour afin de contrôler l’état de santé général de la curiste.

Durant les 3 semaines d’une cure thermale conventionnée, la patiente recevra au moins 4 soins thermaux quotidiens.

On retrouvera principalement :

  • l’irrigation vaginale.
  • la douche au jet.
  • la piscine de mobilisation.
  • la compresse décongestionnante.
  • la columnisation.

Ces soins peuvent être complétés par des ateliers complémentaires, propres à chaque station thermale, tels que :

  • des groupes de parole,
  • des ateliers de sophrologie,
  • des rencontres avec des spécialistes (sage-femme, nutritionniste…),
  • des ateliers de nutrition,
  • des cours de sport adaptés.

 Le séjour en cure thermale est l’occasion de mettre en place les bases d’une nouvelle hygiène de vie (alimentation saine, pratique sportive, arrêt du tabac).

>> Quelles sont les démarches pour partir en cure thermale ?

Ce type de séjour doit être prescrit par un médecin traitant ou gynécologue. Cette prescription permettra une prise en charge partielle, par la sécurité sociale, du forfait de soins ainsi que du forfait de surveillance médicale.

N’hésitez pas à consulter notre dossier « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » pour connaître toutes les démarches et modalités de prise en charge.

>> Les établissements français proposant une cure thermale « Endométriose » ou un module spécifique :

Les thermes de Challes-les-Eaux

Les thermes de Salies-de-Béarn

Les Thermes de Luz-Saint-Sauveur

>> Les établissements français ayant l’orientation en gynécologie :

Station thermale de La-Léchère-les-Bains

Station thermale de Salies-du-Salat

Station thermale de Bagnoles-de-l’Orne

Station thermale d’Ussat-les-Bains

Station thermale d’Evaux-les-Bains

Station thermale de Bourbon-l’Archambault

Station thermale de Salins-les-Bains

Station thermale de Luxeuil-les-Bains

Il n’est pas rare de noter une augmentation de la douleur durant la première semaine de cure thermale, cela est tout à fait normal. Une diminution de la douleur est souvent observée après la 2ème semaine de soins. Si des résultats sur le long terme veulent être observés, la cure thermale doit être réalisée durant plusieurs années consécutives.

 

 

Journée Mondiale du Sommeil – Le thermalisme, une aide incontestable

La journée mondiale du sommeil, dédiée à la sensibilisation,  se déroule ce vendredi 13 mars 2020. En effet, nombreuses sont les personnes à souffrir de troubles du sommeil chroniques, se répercutant sur la qualité de la vie quotidienne. De nombreuses solutions existent, toutefois la réalisation d’une cure thermale est une solution naturelle, douce et sans effet secondaire aidant les patients à retrouver les bras de Morphée.

Sommeil

Le sommeil est primordial pour le bon fonctionnement de l’organisme, pour le bien-être mental et physique. Un mauvais sommeil et/ou des insomnies chroniques sont à l’origine de nombreuses répercussions : stress, fatigue, trouble de l’humeur, envie excessive de manger, conséquences professionnelles…

Les causes de ce trouble sont nombreuses et des états tels que le stress et l’anxiété sont des facteurs aggravants. Il est important d’identifier l’origine de ce trouble afin de le soulager à sa source et ainsi éviter la mise en place d’un cercle vicieux (j’ai de l’anxiété, je stresse, je dors mal donc je vais ressentir une plus grande anxiété, puis un plus grand stress…).

>> Une cure thermale peut s’envisager :

  • lorsque les traitements médicamenteux ne font plus effet,
  • lorsque le patient souhaite trouver une alternative plus naturelle.

La médecine thermale a l’avantage de n’engendrer aucun effet secondaire sur l’organisme et de ne pas créer de dépendance, contrairement aux traitements médicaux classiques.

Prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste), la cure thermale est une approche pluridisciplinaire qui permet de soulager cette pathologie dans sa globalité (tant sur le plan physique que psychologique).

La cure thermale est une solution douce et naturelle dont les effets ne sont plus à démontrer. La composition des eaux thermales riches en minéraux et oligo-éléments est réputée pour ses bienfaits dans la lutte contre les troubles du sommeil. Associée à un cadre relaxant, la cure thermale permet aux patients de retrouver calme, sérénité et d’évacuer toute l’anxiété accumulée en se coupant des habitudes quotidiennes.

 >> Lors d’un séjour en cure thermale, on retrouvera :

  • Un suivi médical régulier avec le médecin de cure,
  • Une prise en charge thermale quotidienne (douche, piscine, cure de boisson…) favorisant la détente, la relaxation et le bien-être,
  • Une prise en charge psychologique au travers de différents ateliers mis en place au sein de la cure thermale (entretiens individuels ou en groupes, ateliers de relaxation et de détente).
  • Une incitation à la pratique sportive.

L’objectif de cette prise en charge de 3 semaines est d’identifier l’origine des insomnies tout en réduisant le stress généré.  A la suite d’un séjour en eau thermale, le patient retrouvera calme et sérénité.

Afin de prolonger les effets bénéfiques de l’eau thermale dans le temps et de réduire sa prise de médicament (voire de l’arrêter sur avis médical), il est conseillé de renouveler la cure thermale sur plusieurs années.

En France, 3 stations proposent des cures thermales dédiées au sommeil :

> L’établissement de Saujon, situé en Charente-Maritime, est spécialisé dans le traitement des troubles psychologiques et de l’anxiété depuis 1860. Vous bénéficiez de soins thermaux adaptés à cette pathologie et d’un suivi médical personnalisé. De plus, depuis 2017, l’Ecole thermale du stress propose un stage  « Retrouver un sommeil naturel  » avec des ateliers psycho-éducatifs spécifiques et des séances de relaxation. L’objectif du stage est de mieux comprendre son sommeil, d’identifier les causes de son dysfonctionnement et d’acquérir des outils permettant de retrouver un sommeil naturel.

> L’établissement de Néris-Les-Bains, situé en Auvergne, utilise une eau hyperthermale oligométallique, bicarbonatée et sulfatée sodique faible, idéale dans le traitement des troubles du sommeil. La cure thermale pour les troubles du sommeil de Néris-Les-Bains est recommandée aux insomniaques. Son objectif est de déterminer les origines des troubles afin d’apprendre à les gérer. En complément, l’établissement de Néris-Les-Bains a mis en place le séjour GE-NERIS, disponible uniquement à certains dates, destiné aux personnes stressées, souffrant d’anxiété et/ou de troubles du sommeil. Combinant soins thermaux et activités complémentaires, ce séjour vise à apporter un traitement doux pour permettre aux personnes de redevenir pleinement actrices de leur santé.

> L’établissement thermal de Bagnères-de-Bigorre, situé dans les Hautes-Pyrénées propose une cure thermale en affections psychosomatiques. Cette cure thermale peut agir efficacement et en douceur sur les troubles du sommeil. Elle a pour intérêt principal de réduire l’anxiété ; permettant ainsi de dénouer les tensions créées par le stress, souvent cause d’insomnie. Elle crée un changement salutaire permettant au curiste de changer d’univers pendant 3 semaines, de rompre avec ses habitudes et de mettre de côté ses soucis quotidiens.
Profiter des effets sédatifs et myorelaxants de la thermalité, se laisser « cocooner » par des soignants expérimentés,  bénéficier d’une écoute, d’un confort et d’un mieux-être, sont autant d’éléments propices à une meilleure qualité de sommeil.

Pensez à la mini-cure thermale « sommeil »

D’un format plus court, la mini-cure thermale s’adapte plus facilement à l’emploi du temps des personnes actives. D’une durée de 3, 6 ou 12 jours, des établissements thermaux proposent une mini-cure thermale dédiée au sommeil :

> Les Thermes de Molitg-les-Bains

> Les Thermes de Bourbon-l’Archambault 

 

 

La journée mondiale du rein

 Le 12 mars 2020 aura lieu la journée mondiale du rein. L’occasion de mettre en avant les vertus de la médecine thermale dans la prise en charge des affections urinaires et rénales.

La preste Les Bains Cure thermale affection urianire

En France, plus de 3 millions de personnes sont touchées par une maladie rénale, et nombreuses sont celles qui l’ignorent. Pourtant, les reins sont des organes essentiels  au bon fonctionnement de l’organisme. Au nombre de 2, les reins appartiennent au système urinaire. Ils permettent d’éliminer les déchets du sang, en le purifiant, avant son retour dans le reste de l’organisme
Cependant, les reins ont de nombreuses fonctions, moins connue, comme la régulation de la quantité d’eau, de minéraux ainsi que la production de certaines hormones nécessaires à l’organisme.
Les reins sont indispensables au corps humain, mais ils sont malheureusement sujets à de nombreuses affections pouvant, à terme, affecter fortement la qualité de vie du patient.

Quelles sont les maladies rénales prises en charge par la médecine thermale ?

Le thermalisme est une médecine naturelle qui base ses bienfaits sur l’utilisation des eaux thermales et de ses dérivés à des fins thérapeutiques.  De nombreuses affections sont prises en charge par la médecine thermale, cependant, il est important de continuer les traitements médicaux et de mettre en place une hygiène de vie adaptée.

Les principales maladies :

  • L’infection urinaire (également appelée cystite) est une inflammation de la muqueuse de la vessie, aux symptômes bien distincts (des maux en bas du ventre, une envie d’uriner très fréquente pour un petit volume d’urine, des brûlures ainsi que des urines troubles et malodorantes).
  • La lithiase rénale (ou calculs rénaux) se caractérise par des cristaux durs qui se forment dans les reins et pouvant entraîner de vives douleurs.
  • La glomérulonéphrite est une affection des glomérules. Ces dernières sont une structure indispensable pour le fonctionnement rénal, permettant la filtration du sang et la production d’une urine primaire.
  • L’insuffisance rénale qui est une dégradation et une détérioration de la fonction rénale.
  • La prostatite est une inflammation de la prostate qui survient fréquemment chez les hommes dont la prostate est augmentée de volume. Les symptômes sont ceux d’une infection, c’est à dire de la fièvre, une fatigue générale, des douleurs musculaires et des maux de tête ainsi que des brûlures lors de la miction.

Certaines affections peuvent devenir chroniques (infection urinaire ou lithiase rénale). Leur prise en charge est importante afin de ne pas altérer le fonctionnement des reins au fil du temps.
La réalisation d’une cure thermale ou d’un court séjour de santé dans une station thermale spécialisée permettra de soulager les pathologies rénales.

Quels soins thermaux lors d’une cure conventionnée en affections urinaires et maladies métaboliques ?

La cure thermale est une démarche médicale. Prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste), la cure thermale conventionnée est d’une durée de 21 jours.

Durant son séjour dans l’un des 9 l’établissement thermaux français ayant l’indication en affections urinaires et maladies métaboliques, le curiste recevra des soins thermaux quotidiens tels que :

  • La cure de boisson
  • La douche au jet
  • La douche locale
  • Les bains

Les eaux thermales, utilisées au travers de ces soins spécifiques ont différentes vertus : drainante, apaisante, anti inflammatoire et anti spasmodique.

Les soins peuvent varier en fonction de la station thermale et de la prescription du médecin de cure.

Les établissements thermaux spécialisés dans les affections urinaires :

Les thermes de Châtel-Guyon

Les thermes d’Eugénie-les-Bains

Les thermes de Capvern-les-Bains

Les thermes d’Aulus-les-Bains

Les thermes de Vittel

Les thermes de Thonon-les-Bains

Les thermes d’Evian-les-Bains

Les thermes de La Preste, Prats De Mollo

Les thermes de Contrexéville

La maladie rénale est dite « silencieuse » car elle ne se manifeste par aucun symptôme perceptible. C’est généralement à un stade très avancé de la maladie que l’on se rend compte de l’affection.

Aujourd’hui en France, plus d’un tiers des personnes entrent en urgence en traitement de suppléance, greffe ou dialyse. Alors, profitez de cette journée mondiale pour vous faire dépister.

En cas d’anomalie, ce dépistage peut permettre une prise en charge précoce.

 

Comment bien choisir sa cure thermale ?

Partir en cure thermale nécessite de l’organisation, tant dans le choix de la période et de l’établissement thermal que dans celui de l’hébergement. D’une durée de 3 semaines, la destination thermale doit correspondre à votre pathologie, vos besoins et vos attentes afin que votre séjour soit des plus bénéfiques.

Bien choisir sa cure thermale

Dans cet article, vous trouverez 3 questions essentielles à vous poser afin de vous aider à faire le bon choix.

1 / Quelle eau thermale est adaptée à ma pathologie ?

Chaque établissement thermal correspond à une (ou plusieurs) des 12 indication(s) thérapeutique(s) reconnue(s) par l’Assurance maladie. Ces indications reposent sur la qualité des eaux thermales dont les teneurs en minéraux et oligo-éléments varient d’une source d’eau thermale à l’autre.

Lors du choix de votre station avec votre médecin, celui-ci se limitera donc aux stations thermales traitant le type d’affection dont vous souffrez.

> La cure thermale en rhumatologie est indiquée pour soulager les douleurs articulaires tels que les maux de dos, l’arthrose, les raideurs articulaires ou encore la spondylarthrite ankylosante.

> La cure thermale en dermatologie est prescrite dans les cas d’affections cutanées comme l’eczéma, la dermatite atopique, le psoriasis ou encore les différents types de lichens.

> La cure thermale en phlébologie permettra de stimuler la circulation sanguine, de réduire la sensation de jambes lourdes, de soulager les séquelles de phlébite et de réduire les œdèmes.

> La cure thermale en gynécologie soulagera les nombreuses douleurs intimes comme l’endométriose, la dysménorrhée ou encore l’infertilité.

> La cure thermale en neurologie est un accompagnement dans la prise en charge globale des maladies, comme celle de Parkinson.

> La cure thermale en affections digestives est indiquée dans la prise en charge de l’obésité, des ballonnements ou encore du syndrome de l’intestin irritable.

> La cure thermale en affections urinaires est prescrite dans les cas de calculs rénaux récidivants, de cystites et de prostatites chroniques.

> La cure thermale en affections des muqueuses bucco-linguales est indiquée dans la prise en charge des différentes affections des gencives.

> La cure thermale en voies respiratoires est préconisée dans le traitement de l’asthme, des allergies respiratoires, des sinusites chroniques ainsi que des BCPO.

> La cure thermale en maladies cardio-artérielles est indiquée dans la prise en charge de l’hypertension artérielle, des palpitations, à la suite de pontage ainsi que dans le cas de la maladie de Raynaud.

> La cure thermale en affections psychosomatiques prend en charge les burn-out, les états dépressifs, le stress, les troubles anxieux et les troubles du sommeil.

> La cure thermale en troubles du développement chez l’enfant est réservée aux plus jeunes. On retrouvera des pathologies telles que l’énurésie, l’anorexie mentale ou encore les différents troubles liés à la croissance.

- La liste des maladies citées n’est pas exhaustive -

 

 2 / Cure thermale conventionnée ou cure libre (mini-cure) ?

Vous souffrez d’une pathologie chronique et vous souhaitez profiter des bienfaits du thermalisme pour soulager vos maux ?

2 options s’offrent à vous :

    •  La cure thermale conventionnée

Prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste), la cure thermale conventionnée est d’une durée de 21 jours soit 18 jours de soins.
Véritable démarche médicale, celle-ci fait l’objet d’une prise en charge partielle par la sécurité sociale. En fonction des contrats, certaines mutuelles prennent en charge le ticket modérateur (frais de soins et frais de surveillance médicale).
Vous vivez à proximité d’une station thermale et vous ne pouvez pas vous libérer pour effectuer vos 3 semaines de cure ?
Renseignez-vous sur les cures thermales nocturnes qui proposent des créneaux de soins à partir de 17h.

  • La mini-cure thermale

Ce séjour ne nécessite par l’accord ou l’intervention d’un médecin. De façon générale, les mini-cures thermales proposent des soins en rapport avec les maux de la société actuelle (mal de dos, stress, insomnie, jambes lourdes, surpoids, stress).
Les soins d’une mini-cure thermale sont similaires à ceux réalisés dans le cadre d’une cure thermale conventionnée, la seule différence réside dans l’absence d’une prise en charge par la sécurité sociale.
La mini-cure thermale est idéale pour découvrir l’univers du thermalisme. De plus, sa durée sensiblement plus courte vous permettra de vous organiser plus facilement.

 

3 / Combien bien choisir mon hébergement durant ma cure thermale ?

Une attention toute particulière doit être portée au choix de l’hébergement. La cure thermale est source de fatigue et le repos constitue une part importante du traitement.
Votre location (résidence, hôtel, meublé, camping, etc) doit répondre à vos besoins et vous assurer un certain confort durant les 3 semaines de votre cure thermale.
Lors du choix de l’hébergement, n’hésitez pas à questionner votre interlocuteur (accessibilité, équipement, localisation, présence d’escalier, distance de l’établissement, place de parking, etc) afin de connaître les détails de la location et ainsi éviter « les mauvaises surprises » à votre arrivée.

Toutefois, pour plus de sécurité, nous vous conseillons de souscrire à une assurance pour votre séjour en cure thermale.

 

Le petit plus : pensez à la saisonnalité

La saisonnalité est un facteur à prendre en compte lors de votre choix.
En fonction de la saison touristique, de la saison thermale ainsi que de la situation géographique, les prix ainsi que la fréquentation peuvent fortement varier dans la station.

A SAVOIR : la haute saison thermale se situe de septembre à octobre. Le début d’année, le mois de juillet ainsi que celui de novembre sont des périodes où la fréquentation est moindre.

 

Si vous suivez nos conseils, vous trouverez votre cure thermale idéale.

 

>> Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents établissements thermaux français : https://www.lescuristes.fr/

>> Nous proposons également de nombreuses annonces de location au sein des stations thermales : https://www.lescuristes.fr/la-location-lors-d-une-cure-thermale

 

Zoom sur la mobilisation en piscine d’eau thermale

La piscine est un soin thermal par excellence, elle est prescrite dans de nombreuses orientations thérapeutiques (rhumatologie, affections digestives et maladies métaboliques, trouble du développement chez l’enfant, etc). Afin de s’adapter à la prise en charge d’un plus grand nombre d’affections chroniques, la piscine d’eau thermale se décline en plusieurs soins :

Source photo : https://www.thermes-neris.com/

Source photo : https://www.thermes-neris.com/

 

1 / La piscine de mobilisation

Proposé dans la majorité des établissements thermaux, le soin de mobilisation en piscine est indiqué dans de nombreuses orientations thérapeutiques.
Les curistes réalisent des gestes et des mouvements précis sous la direction d’un kinésithérapeute se trouvant sur le bord du bassin.
La particularité de ce soin réside dans le fait que le curiste est immergé dans l’eau. Les articulations se relâchent alors grâce à la poussée d’Archimède qui permet au corps de flotter.
Le résultat est immédiat : les gestes sont plus libres, sans douleur et fluides.

> Les bienfaits de la mobilisation en piscine

Outre les bienfaits procurés par la sensation de flottaison, induite par la poussée d’Archimède, la mobilisation en piscine permet :

  • de se relaxer profondément,
  • de calmer les douleurs articulaires,
  • de réduire les tensions.

2 / La douche sous immersion en piscine (ou hydrojets)

Des buses fixées sur les parois du bassin permettent un auto massage des zones ciblées tout en immergeant le corps du curiste dans l’eau thermale. Le jet de forte pression est dirigé par le patient sous la surveillance continue d’un agent thermal.
Le curiste, debout ou assis, bénéficie d’un massage profond au niveau des dorsales, cervicales ou lombaires.
La pression et la localisation des jets sont indiquées par la prescription médicale.

> Les bienfaits de la douche sous immersion en piscine

Outre les bienfaits procurés par la sensation de flottaison, la douche sous immersion entraine des effets :

  • décontractants,
  • décontracturants,
  • relaxants,
  • apaisants.

 

Chaque établissement thermal, en fonction de la teneur en minéraux, en oligo-éléments et la température d’émergence de son eau minérale, sera indiqué dans la prise en charge de pathologies spécifiques.

 

Objectif : prendre du temps pour soi en profitant des vertus de l’eau thermale en 2020

Qui dit nouvelle année dit nouvelle résolution.

Le rythme de vie de la société actuelle laisse peu de temps pour soi. Entre vie personnelle, professionnelle, obligations ou enfants, il est parfois compliqué de trouver du temps pour prendre soin de sa santé.  Ajoutez à cela l’euphorie des fêtes qui retombe, vous vous sentirez peut-être ballonné, avec quelques kilos superflus, en manque d’énergie voire stressé… Un séjour pour vous remettre en forme ne serait-il pas le moment idéal et la résolution parfaite pour démarrer la nouvelle l’année ?

Cure thermale

La médecine thermale, par l’utilisation des minéraux et des oligo-éléments contenus dans l’eau, est indiquée dans la prise en charge de nombreuses affections chroniques. Le thermalisme représente une alternative douce, naturelle, sans effet secondaire pour l’organisme et pour lequel les bénéfices sont reconnus.

Pour suivre les évolutions de la société, les stations thermales proposent différentes formules afin de rendre la médecine thermale accessible à tous :

      • La cure thermale conventionnée

La cure thermale conventionnée est une démarche médicale qui nécessite une prescription émanant d’un médecin traitant ou spécialiste.
La sécurité sociale reconnaît 12 orientations thérapeutiques thermales prises en charge dans les 110 établissements thermaux français.
Les affections chroniques les plus connues l’asthme, les allergies, l’eczéma, les rhumatismes, l’arthrose ou encore le surpoids. Cependant, la médecine thermale est également indiquée dans la prise en charge de pathologie telles que la fibromyalgie, le burn-out, le stress ou encore la spondylarthrite ankylosante. (la liste des pathologies prises en charge en cure thermale).

Le thermalisme est une prise en charge globale du patient.
Lors de son séjour en cure thermale, la prise de distance avec son quotidien permettra au patient d’être plus enclin et à l’écoute afin d’acquérir des gestes adaptés à la prise en charge de sa pathologie. En parallèle des soins, la reprise d’une activité physique, la mise en place d’une alimentation équilibrée et la rencontre d’autres personnes ayant les mêmes pathologies constituent une véritable thérapie.

      • Les cures nocturnes, pour concilier vie professionnelle et soins thermaux

Les cures thermales conventionnées « nocturnes » permettent aux actifs vivant à proximité des établissements thermaux de réaliser une cure thermale en parallèle de leurs activités quotidiennes.
Les cures thermales nocturnes se déroulent généralement partir de 17h, elles n’imposent donc pas aux curistes de réaliser les soins durant une période de congés payés.
Véritable cure thermale, la cure nocturne a fait son apparition il y a quelques années dans certains établissements thermaux.

La prise en charge et le déroulement de ce type de séjour est identique à celui d’une cure thermale conventionnée. Seul le créneau horaire choisi sera différent au moment de la réservation.

Les établissements thermaux de la Chaine thermale du Soleil, l’établissement thermal de Royat-Chamalières, certains établissements thermaux du Grand Dax ainsi que les thermes d’Aix-les-Bains (Thermes Chevalley) proposent ce type de cures.

      • Les mini-cures thermales

Les mini-cures thermales ont été mises en place dans de nombreux établissements afin de permettre à chacun de bénéficier, sur un temps imparti, des bienfaits de l’eau thermale.
Se déroulant de 2 à 12 jours, la mini-cure thermale est comparable à une cure thermale conventionnée, la seule différence réside dans le fait que ce séjour est à la charge du patient. En effet, elle ne s’inscrit pas dans la démarche d’une cure thermale conventionnée prescrite par un médecin.

Les mini-cures thermales sont adaptées aux maux actuels de la société (stress, jambes lourdes, maux de dos, insomnies, surpoids, ballonnements) et sont disponibles dans de très nombreuses stations thermales françaises.
Les courts séjours de santé peuvent être réalisés de façon préventive ou afin de soulager des pathologies chroniques.
Véritable moment de détente, de bien-être et de prévention, chaque séjour s’adapte aux besoins et aux envies du curiste.

>> Les stations thermales

En fonction de la composition des sols, les eaux minérales et thermales auront des vertus spécifiques et indiquées dans la prise en charge de pathologies distinctes.

Chaque établissement thermal français a reçu un (voire plusieurs) agrément(s) en fonction de la qualité de ses eaux :

La rhumatologie
La phlébologie
Les voies respiratoires
La gynécologie
La dermatologie
Les affections digestives et maladies métaboliques
Les affections urinaires et maladies métaboliques
Les affections psychosomatiques
La neurologie
Les troubles du développement chez l’enfant
Les maladies cardio-artérielles
Les affections des muqueuses bucco-linguales

Les vertus des eaux thermales sont également indiquées dans la prise en charge des pathologies chroniques chez les enfants.

N’hésitez pas à vous renseigner en fonction de vos besoins et de vos envies dans les centres thermaux qui vous intéressent.

Le programme du salon des Thermalies 2020

Comme chaque année, le rendez-vous est donné au salon des Thermalies de Paris au mois de janvier, puis à Lyon au cours du mois de février.

Salon des Thermalies 2020

Cette rencontre annuelle est l’unique salon dédié au bien-être et à la santé par l’eau en France. Durant ces quelques jours, venez rencontrer plus de 300 exposants et professionnels du thermalisme, de la thalassothérapie, de la balnéothérapie et du SPA. L’occasion parfaite pour vous renseigner auprès de différents établissements et ainsi organiser au mieux vos prochains séjours.

Petit plus, tout au long de l’évènement, vous pourrez bénéficier d’offres et de tarifs préférentiels.

Durant le salon, il vous sera également possible d’assister à des conférences thématiques ainsi que des débats animés par les experts du thermalisme, de la thalassothérapie et des spas.

L’inscription est gratuite et se fait sur place 15 minutes avant le début de la conférence.

> Rendez-vous à Paris du 23 au 26 janvier 2020, au Carrousel du Louvre

    • Jeudi 23 Janvier 2020

10h : Comment bien choisir son hébergement lors d’une cure thermale ?
11h : L’efficacité de l’éducation thérapeutique en milieu thermal démontrée
13h : L’approche de l’amélioration du sommeil à la thalassothérapie de Dinard
14h : Vers de nouveaux modes de management et d’exploitation des centres d’hydrothérapie en Tunisie
15h : Aider ne devrait jamais rimer avec s’épuiser et pourtant…
16h : Cure thermale et douleurs
17h : Femme(s) en équilibre
18h  : Yoga et méditation : décupler les bienfaits de la thalassothérapie

  • Vendredi 24 Janvier 2020

10h : Douleurs persistantes et cures thermales : pourquoi ?
11h : La diététique, une étymologie qui en dit long…
12h : L’accueil Post-Cancer en Thalasso
13h : Le Sommeil
14h : Sommeil et poids, liaisons dangereuses
15h : Comment chouchouter son microbiote : alimentation et thermalisme
16h : La gonarthrose en milieu thermal
17h : L’intérêt de l’initiation à la marche en station thermale
18h : Pourquoi et comment lâcher prise en cure thermale ?

  • Samedi 25 Janvier 2020

10h : Zviolyne, un équipement au service de la douleur
11h – 12h30 : La cure thermale expliquée par le médecin thermal
13h : Apprivoiser son sommeil
14h : Cryothérapie : les bienfaits du froid au naturel
15h : L’Education Thérapeutique du patient au service des patients atteints de fibromyalgie
16h : Quelle place pour l’électrothérapie TENS pour soulager vos douleurs chroniques ?
17h : L’accueil Post-Cancer en Thalasso
18h : Stress, anxiété, insomnie, burn-out … : Comment s’en sortir ?

  • Dimanche 26 Janvier 2020

10h : La gestion du stress par la cohérence cardiaque
11h : L’ayurvéda, un art de vivre gage de bonne santé
12h : Le Pijat Kepala ou Massage Balinais Crânien, un outil pour le lâcher-prise
13h : Comment améliorer son sommeil ?
14h : Alimentation Plaisir et Santé : les grands principes
15h : Quelle place pour l’électrothérapie TENS pour soulager vos douleurs chroniques ?
16h : Un sophrologue à tout moment avec vous avec Accord Sophro

Durant le salon, des ateliers animés par La Médecine Thermale, des animations ainsi qu’un espace massage vous seront proposés par les exposants.

> Rendez-vous à Lyon du 14 au 16 février 2020, à la Sucrière

  • Vendredi 14 février 2020

De 13h à 14h : La spiruline, un aliment d’exception au service de votre vitalité et votre bien-être
De 14h à 15h : Introduction à la Psychologie Positive
De 15h à 16h : Auto-Modelage apaisant des mains – Atelier Bien-Etre

  • Samedi 15 février 2020

De 11h à 12h30 : Le Sommeil
De 13h à 14h : La spiruline, un aliment d’exception au service de votre vitalité et votre bien-être
De 15h à 16h : Gestion du stress par la cohérence cardiaque

  • Dimanche 16 février 2020

De 11h à 12h : L’Éducation Thérapeutique du patient au service des patients atteints de Fibromyalgie
De 13h à 14h : La spiruline, un aliment d’exception au service de votre vitalité et votre bien-être

Durant le salon, des animations seront proposées par les exposants.

————————————————————————————

Les salons des Thermalies s’organiseront autour de 6 pavillons thématiques pour répondre à toutes les envies :

Thalasso France : Les traitements aux vertus préventives reconnues de l’eau de mer.
Sources Thermales France : Les cures médicinales et les courts séjours basés sur les bienfaits de l’eau minérale.
Evasion Spa : Une zone de prestige dédiée aux hôtels d’exception offrant des soins de détente et de ressourcement.
Balnéothérapie Design : Rencontres avec la technologie.
Espace Bain : La balnéo à domicile.
Destinations d’ailleurs : Un espace réservé aux établissements du monde entier proposant des soins d’ailleurs.

Informations pratiques et horaires pour Paris

Lieu : Carrousel du Louvre – 99, rue de Rivoli 75001 PARIS

Horaires d’ouverture :
Le Jeudi 23, Vendredi 24 et Samedi 25 janvier de 10h00 à 19h00
Le dimanche 26 janvier  de 10h00 à 18h00

Tarif d’entrée grand public et professionnels : 10 € par personne
Gratuit sur présentation d’une invitation Thermalies : A RETIRER ICI

Contact :
Téléphone : 01 45 56 09 09
Mail : info@thermalies.com
Site internet : https://www.thermalies.com/paris/

Informations pratiques et horaires pour Lyon 

Lieu : La Sucrière – 49-50 Quai Rambaud, 69002 LYON

Horaires d’ouverture :
De 10h à 18h du vendredi 14 au dimanche 16 février 2020

Tarif d’entrée grand public et professionnels : 5 € par personne
Gratuit sur présentation d’une invitation Thermalies : A RETIRER ICI

Contact :
Téléphone : 01 77 37 63 47
Mail : info@thermalies.com
Site internet : https://www.thermalies.com/lyon/

Salon des Thermalies édition 2020

L’orientation thermale en Trouble du Développement chez l’Enfant (TDE)

La médecine thermale est une solution thérapeutique adaptée à de nombreuses pathologies, notamment infantiles. En effet, certains enfants doivent faire face à différents troubles, plus ou moins complexes, durant leur croissance. La prise en charge de ces troubles est un véritable enjeu. Elle permet de limiter l’impact de la pathologie sur la qualité de vie future des jeunes patients.

frank-mckenna-7XTp0Bm0jFs-unsplash

L’orientation thermale en Trouble du Développement chez l’Enfant fait partie des 12 orientations thermales reconnues et prises en charge par la sécurité sociale. Accessible dès le plus jeune âge, la cure thermale permet une prise en charge tant physique que psychologique. Véritable démarche préventive, éducative et curative, l’ensemble des moyens mis en place durant les 3 semaines de cure aide l’enfant à comprendre sa maladie et l’importance des traitements.

De plus, lors d’un séjour en cure thermale, l’enfant est amené à rencontrer d’autres enfants souffrants des mêmes pathologies. Ces interactions jouent un rôle important dans la réussite de la cure thermale.

Les différents soins

Comme pour les cures thermales dédiées aux adultes, les cures thermales pour les enfants utilisent les vertus des minéraux et des oligo-éléments présents dans l’eau au travers de soins d’hydrothérapie.
Réalisés quotidiennement, ces soins permettent de profiter des nombreuses vertus apaisantes, anti-inflammatoires et calmantes des eaux thermales.

Les principales pathologies 

Il existe de nombreux troubles du développement survenant durant la croissance.
En cure thermale, on retrouvera des pathologies telles que :

La prise en charge 

La prise en charge d’une cure thermale pour les enfants est identique à celle d’un adulte. Celle-ci doit être prescrite par un médecin traitant (ou spécialiste) afin d’être prise en charge partiellement par la sécurité sociale.
Le ticket modérateur peut faire l’objet d’une prise en charge supplémentaire par une mutuelle, en fonction du contrat établi.

Vous retrouverez l’ensemble des étapes dans notre dossier dédié :

 

« Les étapes pour réaliser une cure thermale ».

 

 

L’hébergement 

Dans certaines stations thermales accueillant des enfants, des maisons d’enfants à caractère sanitaire sont existent. Elles permettent de prendre en charge en globalité l’enfant durant son séjour. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’établissement thermal.

Dans les autres cas, l’enfant doit être accompagné d’un parent.
Au niveau du choix du logement, n’hésitez pas à vous référer à la partie hébergements du site LesCuristes.fr afin de trouver l’hébergement qui vous convient. Le site LesCuristes.fr propose plus de 2 800 annonces à travers la France. Vous y trouverez des résidences de tourisme, des hôtels, des meublés de tourisme ainsi que des campings.

 

Les établissements thermaux ayant l’agrément en TDE 

L’établissement thermal de Salies-du-Salat

L’établissement thermal de Salies-de-Béarn

L’établissement thermal de La Bourboule

L’établissement thermal de Lons-le-Saunier

L’établissement thermal de Salins-les-Bains

A savoir : l’ensemble des 12 orientations thermales sont accessibles aux enfants sur avis médical.

Le top 10 des idées reçues sur la cure thermale

Le thermalisme est une médecine naturelle et alternative qui suscite de nombreuses interrogations. Basée sur l’utilisation des minéraux et oligo-éléments, l’eau thermale soigne de nombreuses affections depuis des siècles.
Comme toutes les médecines, elle a dû prouver son efficacité.
Toutefois, certains stéréotypes et idées reçues subsistent.

cure thermale

1 – « Le thermalisme est réservé aux séniors »

Malgré le fait que nos ainés représentent la part la plus importante de curistes, le thermalisme est indiqué à tout âge.
Il n’est pas rare de voir certains enfants souffrir d’affections au niveau des voies respiratoires, des adolescents de troubles au niveau de la croissance, des actifs de stress et des séniors de rhumatismes.
La cure thermale est donc un traitement alternatif adapté à tous. Il saura soulager les différents maux, quand parfois la médecine classique peine.
Le thermalisme est notamment indiqué dans le traitement des affections chroniques afin d’éviter l’évolution et l’installation de celles-ci. Il permettra de soulager les douleurs et déviter les récidives tout en diminuant la prise de traitements médicaux.

2 -    « Le thermalisme ne soigne que les rhumatismes »

L’indication en rhumatologie représente plus de 70% des cures totales prescrites chaque année.
Cependant, l’Assurance-maladie reconnaît 12 orientations thérapeutiques allant des voies respiratoires à la neurologie, en passant par la gynécologie et les affections urinaires et digestives.
En fonction de la composition du sol dans lequel l’eau s’infiltre, sa teneur en oligo-éléments et minéraux sera différente d’une source d’eau à l’autre. De ce fait, chaque établissement thermal sera indiqué dans la prise en charge de maladies chroniques spécifiques.
Tous les établissements thermaux ne sont pas indiqués et n’ont pas la capacité de soulager les rhumatismes.

3 – « Le thermalisme c’est la même chose que la thalassothérapie »

Souvent confondus, le thermalisme et la thalassothérapie sont 2 choses très distingues.
Les séjours de thalassothérapie se pratiquent en bordure de littoral et basent leurs bienfaits sur l’utilisation de l’eau de mer. Généralement à visée préventive, les séjours en thalassothérapie durent entre 2 et 10 jours.
A contrario, la cure thermale est prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste) dans un cadre curatif, vis-à-vis d’une pathologie chronique, et dure obligatoirement 21 jours.
La différence la plus importante réside dans la prise en charge de la cure thermale par la sécurité sociale, contrairement à la thalassothérapie qui reste à la charge intégrale du client.

4 – « La cure thermale : c’est des  vacances ! »

Encore aujourd’hui, de nombreux témoignages vont dans ce sens.
Cependant, il est essentiel de noter que la cure thermale est une véritable démarche de soins réalisée par le patient.
Les soins quotidiens sont très contraignants. Ils entrainent une importante fatigue et les premiers jours de soins peuvent réveiller de nombreuses douleurs.
De plus, les curistes ne choisissent pas la destination de leur séjour, mais doivent suivre les indications du médecin prescripteur (traitant ou spécialiste).
Loin d’être un séjour de vacances, les curistes investissent du temps et de l’argent pour leur santé.

5 -  « La cure thermale coûte chère (très chère) à la sécurité sociale »

Au détour d’une conversation, il n’est pas rare d’entendre cette affirmation.
Cependant, chaque année, les cures thermales coûtent 273 millions d’euros à la Sécurité Sociale, soit 0.15% des dépenses de santé …
De plus, à la suite d’un séjour en cure thermale, nombreux sont les curistes à noter une amélioration concernant leur état de santé.
Cette amélioration leur permet :
-       de réduire leur consommation de médicaments,
-       de diminuer leurs besoins en actes médicaux,
-       de réduire le nombre d’arrêt de travail.

Dans le temps, la cure thermale est une source d’économie pour la sécurité sociale.

6 -   Les soins individuels se réalisent nu

De nombreuses personnes sont réticentes à l’idée de réaliser une cure thermale car les soins thermaux individuels se déroulent « obligatoirement »  nu.
En réalité, les soins individuels peuvent se dérouler nu si, et uniquement si, le patient le désire et en émet le souhait.
Certains établissements thermaux le proposent mais ce n’est en aucun cas obligatoire. Il est conseillé, au moment du soin, d’émettre son souhait au praticien.

7 – « Le thermalisme, ça ne marche pas »

L’efficacité des soins thermaux fait régulièrement débat.
Saviez-vous que la médecine thermale, via l’Afreth, réalise chaque année des études visant à démontrer l’efficacité du thermalisme en comparaison d’une prise en charge classique ?
Des études comme Maathermes, Stop-Tag, Thermarthrose et Specth en démontrent l’efficacité.
Les études concernant le thermalisme sont disponibles et rendues publiques, quelque soit le résultat. N’hésitez pas à les consulter afin de vous faire votre propre avis.

8 -   « Pas de cure thermale pour les femmes enceintes »

Contrairement à certaines idées reçues, la cure prénatale n’est pas dangereuse si elle est adaptée à chaque femme, en fonction de son stade de grossesse et de sa condition physique habituelle. Il est ainsi tout à fait possible pour une femme enceinte, suivant avis médical, de réaliser une cure thermale prénatale afin de soulager ses maux de grossesse (douleur articulaire, fatigue).
Si certaines précautions doivent être prises, la cure thermale (voire la mini-cure thermale) est accessible aux femmes enceintes entre le 4eme et le 7eme mois. Il s’agit évidemment du cas général, un avis médical adapté à la patiente doit être donné avant toute cure.

9 -  « Pas de bébé en cure thermale »

Les nouveau-nés peuvent présenter certaines pathologies dès leur naissance.
La cure thermale, notamment en dermatologie, est accessible dès 3 mois.
Accompagné d’au moins un parent, ce séjour permettra de prendre en charge certaines pathologies (dermatite atopique, eczéma…) de l’enfant afin d’éviter la mise en place d’une chronicité.

10 -    « Il faut avoir les « moyens » pour faire une cure thermale »

Lorsqu’une personne annonce qu’elle part en cure thermale, l’aspect financier est régulièrement soulevé .
Si elle est prescrite par un médecin et correspond à l’une des 12 orientations thermales reconnues par l’Assurance maladie, une cure thermale sera prise en charge à hauteur de 65% des frais liés aux soins thermaux et 70 % des soins médicaux. Les frais restants seront à la charge du patient mais peuvent être complétés par une mutuelle.
De plus, en fonction des revenus, l’Assurance maladie peut prendre en charge une partie des  frais de transport et d’hébergement.

Où en est le projet d’ouverture des thermes de Saint-Jean-d’Angély ?

Il y a plusieurs mois, le groupe Valvital annonçait son projet concernant le rachat d’une ancienne friche militaire à Saint-Jean-d’Angély, en Charente-Maritime, afin d’y ouvrir une station thermale. Nous avions évoqué ce sujet lors de notre interview avec Mr Riac, le PDG du groupe.

 

Source photo : https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/la-rochelle/municipalite-saint-jean-angely-relance-projet-thermalisme-1437459.html

Source photo : https://france3-regions.francetvinfo.fr/

Après plusieurs mois de travaux, une partie du bâtiment dédiée aux soins expérimentaux est sur le point de voir le jour. Dès mars 2020, les premiers curistes pourront y être accueillis dans le cadre d’un module expérimental permettant de faire reconnaître les vertus médicinales de l’eau de source comme étant une eau minérale thermale. Cet essai se réalisera avec la participation d’une trentaine de volontaires qui recevront différents soins d’hydrothérapie durant 3 semaines : cataplasmes de boue, bains d’eau thermale et douches.

Les candidats seront sélectionnés sur des critères larges, concernant notamment les pathologies liées à la vieillesse, afin de ne pas les influencer.

A la fin de cet essai, le groupe Valvital devrait recevoir l’agrément de l’Académie de Médecine lui donnant l’autorisation d’utiliser ses eaux à des fins médicales. L’obtention de cet agrément marquera le début du chantier de rénovation dont l’ouverture est prévue en 2023.