La journée mondiale du rein

 Le 12 mars 2020 aura lieu la journée mondiale du rein. L’occasion de mettre en avant les vertus de la médecine thermale dans la prise en charge des affections urinaires et rénales.

La preste Les Bains Cure thermale affection urianire

En France, plus de 3 millions de personnes sont touchées par une maladie rénale, et nombreuses sont celles qui l’ignorent. Pourtant, les reins sont des organes essentiels  au bon fonctionnement de l’organisme. Au nombre de 2, les reins appartiennent au système urinaire. Ils permettent d’éliminer les déchets du sang, en le purifiant, avant son retour dans le reste de l’organisme
Cependant, les reins ont de nombreuses fonctions, moins connue, comme la régulation de la quantité d’eau, de minéraux ainsi que la production de certaines hormones nécessaires à l’organisme.
Les reins sont indispensables au corps humain, mais ils sont malheureusement sujets à de nombreuses affections pouvant, à terme, affecter fortement la qualité de vie du patient.

Quelles sont les maladies rénales prises en charge par la médecine thermale ?

Le thermalisme est une médecine naturelle qui base ses bienfaits sur l’utilisation des eaux thermales et de ses dérivés à des fins thérapeutiques.  De nombreuses affections sont prises en charge par la médecine thermale, cependant, il est important de continuer les traitements médicaux et de mettre en place une hygiène de vie adaptée.

Les principales maladies :

  • L’infection urinaire (également appelée cystite) est une inflammation de la muqueuse de la vessie, aux symptômes bien distincts (des maux en bas du ventre, une envie d’uriner très fréquente pour un petit volume d’urine, des brûlures ainsi que des urines troubles et malodorantes).
  • La lithiase rénale (ou calculs rénaux) se caractérise par des cristaux durs qui se forment dans les reins et pouvant entraîner de vives douleurs.
  • La glomérulonéphrite est une affection des glomérules. Ces dernières sont une structure indispensable pour le fonctionnement rénal, permettant la filtration du sang et la production d’une urine primaire.
  • L’insuffisance rénale qui est une dégradation et une détérioration de la fonction rénale.
  • La prostatite est une inflammation de la prostate qui survient fréquemment chez les hommes dont la prostate est augmentée de volume. Les symptômes sont ceux d’une infection, c’est à dire de la fièvre, une fatigue générale, des douleurs musculaires et des maux de tête ainsi que des brûlures lors de la miction.

Certaines affections peuvent devenir chroniques (infection urinaire ou lithiase rénale). Leur prise en charge est importante afin de ne pas altérer le fonctionnement des reins au fil du temps.
La réalisation d’une cure thermale ou d’un court séjour de santé dans une station thermale spécialisée permettra de soulager les pathologies rénales.

Quels soins thermaux lors d’une cure conventionnée en affections urinaires et maladies métaboliques ?

La cure thermale est une démarche médicale. Prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste), la cure thermale conventionnée est d’une durée de 21 jours.

Durant son séjour dans l’un des 9 l’établissement thermaux français ayant l’indication en affections urinaires et maladies métaboliques, le curiste recevra des soins thermaux quotidiens tels que :

  • La cure de boisson
  • La douche au jet
  • La douche locale
  • Les bains

Les eaux thermales, utilisées au travers de ces soins spécifiques ont différentes vertus : drainante, apaisante, anti inflammatoire et anti spasmodique.

Les soins peuvent varier en fonction de la station thermale et de la prescription du médecin de cure.

Les établissements thermaux spécialisés dans les affections urinaires :

Les thermes de Châtel-Guyon

Les thermes d’Eugénie-les-Bains

Les thermes de Capvern-les-Bains

Les thermes d’Aulus-les-Bains

Les thermes de Vittel

Les thermes de Thonon-les-Bains

Les thermes d’Evian-les-Bains

Les thermes de La Preste, Prats De Mollo

Les thermes de Contrexéville

La maladie rénale est dite « silencieuse » car elle ne se manifeste par aucun symptôme perceptible. C’est généralement à un stade très avancé de la maladie que l’on se rend compte de l’affection.

Aujourd’hui en France, plus d’un tiers des personnes entrent en urgence en traitement de suppléance, greffe ou dialyse. Alors, profitez de cette journée mondiale pour vous faire dépister.

En cas d’anomalie, ce dépistage peut permettre une prise en charge précoce.

 

Le thermalisme, une solution dans les cas de lithiases urinaires (calculs) récidivantes

Les calculs dans les voies urinaires sont fréquents. Ils touchent en effet plus de 10% de la population française. La lithiase urinaire correspond à la formation de calcul dans les voies urinaires obstruant les canaux, à l’origine des coliques néphrétiques chez certains patients. La cure thermale permet de traiter cette pathologie dans sa globalité en réduisant les risques de récidive.

Source photo : www:topsanté.fr

Source photo : www:topsanté.fr

Les calculs (lithiases) sont des dépôts minéraux présents dans les voies urinaires, ils sont présents au niveau des cavités pyélocalicielles, de l’uretère, de la vessie et de l’urètre. Ces dépôts minéraux se forment au fil des mois et des années en raison de certaines substances présentes dans l’urine.

Celles-ci s’agrègent et forment de petites particules solides (gravelle ou calcul).

Leurs formations a plusieurs origines :

  • Élévation de la concentration urinaire d’un constituant du calcul, en effet, le manque de boisson (et la déshydratation) est le facteur le plus important.
  • Un obstacle de la voie urinaire entraînant une stagnation de l’urine
  • Une anomalie de l’acidité de l’urine

Les symptômes dépendent de la localisation du calcul et de son effet sur le fonctionnement des reins. La colique néphrétique est la forme la plus connue, elle correspond à un calcul au niveau des reins, dont l’élimination naturelle est très douloureuse et subite (douleur localisée au niveau des lombaires, du bas du ventre et dans les organes génitaux pouvant s’accompagner de nausées et de vomissements).

Des traitements existent et, dans les cas les plus difficiles, une intervention chirurgicale est réalisée. Les lithiases urinaires sont des pathologies récidivantes.

La cure thermale se positionne comme un traitement sur le moyen et long terme, permettant de dissoudre les calculs en formation. 

L’eau thermale, par les vertus de ses eaux utilisées durant les soins, réduit l’apparition de calcul. La cure de boisson est indispensable lors d’une cure thermale. Elle permet d’augmenter la diurèse et favorise l’élimination de certains microbes ne pouvant plus se fixer sur les voies urinaires. Les eaux thermales évitent la précipitation cristalline à l’origine des calculs de l’appareil urinaire. Les eaux riches en magnésium favorisent la régénération des muqueuses urinaires.

Les stations thermales spécialisées dans le traitement de cette pathologie :

Station thermale de Capvern-Les-Bains

Station thermale de Aulus Les Bains

Station thermale de Chatel Guyon

Station Thermale de Contrexéville

Station thermale de Vittel les Bains