Le thermalisme, tout comprendre de cette pratique médicale naturelle afin de préparer au mieux votre séjour

19525731335_fc162cb24a_b

Photo : Thermes de Vernet-les-Bains

Le thermalisme est une pratique médicale et douce réalisée à partir d’eau de source naturelle, utilisée au travers de différents soins. Chaque source d’eau, en fonction de son origine souterraine et de sa composition, permettra de traiter des pathologies spécifiques. Ainsi, chaque station thermale est spécialisée dans le traitement de pathologies bien distinctes. 

Le thermalisme c’est quoi ?

Le thermalisme est une pratique médicale douce dont les effets bénéfiques sur l’organisme sont reconnus par la santé publique. Une cure thermale est une démarche de soins qui doit être réalisée avec un médecin prescripteur, propre à chaque patient selon sa pathologie et ses besoins. Une cure thermale dite conventionnée est d’une durée de 21 jours, soit 18 jours de soins continus. Elle est prescrite par un médecin et de ce fait remboursée en partie par la sécurité sociale. L’aspect thérapeutique de la cure thermale se traduit par un suivi médical constant au cours de la période de soins.

  • Quel est le type d’eau le plus approprié selon sa pathologie ?

Les eaux sulfatées sont des eaux aux fortes teneurs en soufre. Elles sont prescrites dans des traitements visant à soulager les affections des reins.

Si une eau sulfatée est également riche en calcium et magnésium alors elle pourra être prescrite dans des soins visant à diminuer l’eczéma et à atténuer les cicatrices de brûlures. Ces sources d’eaux se retrouvent principalement dans le massif pyrénéen.

Les eaux sulfurées sont des eaux fortes en soufre et en acide sulfhydrique. Elles sont utilisées dans le traitement des maladies des voies respiratoires (les rhinites, les otites, l’asthme et les bronchites). En effet, leurs compositions spécifiques leurs confèrent des propriétés curatives et bénéfiques pour les muqueuses. Vous pourrez bénéficier de soins à bases d’eaux sulfurées dans les stations se situant dans les Alpes, les Vosges, ainsi que dans quelques stations Pyrénéennes.

Les eaux chlorurées chargées en chlorure de sodium sont indiquées, dans des cas de troubles du développement et de la croissance, pour leur fonction stimulante sur l’organisme. Vous retrouverez ses eaux dans les Alpes, la Savoie et le Jura, ainsi que dans quelques stations dans les Pyrénées.

Les eaux bicarbonatées aident à lutter contre certaines des affections liées à la digestion. Elles permettent d’atténuer les spasmes digestifs et améliorer l’état de la muqueuse intestinale. Additionnées à du calcium, elles auront un effet anti-inflammatoire, cicatrisant et apaisant, destinées à traiter les affections de la peau (maladies de peau, acnés et brûlures). Ces sources sont présentes dans le Massif Central.

Les eaux olligo-métalliques (forte composition de cuivre, fer ou arsenic) sont des eaux pauvres en minéraux. Les eaux chargées en cuivre sont utilisées dans des traitements dermatologiques ; les eaux riches en fer sont destinées à réduire l’anémie chez le patient ; les eaux riches en arsenic interviennent dans le traitement des allergies. Ces eaux sont présentes majoritairement dans le bassin Aquitain ainsi que dans le Massif Central.

  • Les principaux soins pratiqués durant une cure thermale

Les cures de boissons : ingestion d’un ou plusieurs verres d’eau thermale durant la journée. La quantité est établie en fonction de la prescription du médecin thermal.

Les douches d’eau thermale : réalisées par des agents thermaux, elles visent une ou plusieurs parties du corps nécessitant un traitement particulier.

Application de boue thermale : sous forme de cataplasme ou directement sur la peau, la boue thermale chauffée permet de soulager les tentions musculaires et articulaires.

Les bains : Il existe une multitude de bains (avec ou sans aérosol, avec jets d’eau, des bains locaux, des bains avec douche réalisés par un agent thermal dans la baignoire). Ce type de soins permet au patient, au travers du contact de l’eau sur la peau, de bénéficier des effets antalgiques des eaux sur son organisme.

Les inhalations : utilisées durant les soins des voies respiratoires.

Soin en groupe : des soins tels que la piscine, les couloirs de marche ou encore les douches en piscine, sont réalisés par petit groupe et encadrés par des agents formés.

Ne pas confondre thalassothérapie, balnéothérapie et thermalisme

Il ne faut pas confondre cure thermale, cure en thalassothérapie et soins de balnéothérapie.

Les principales différences se retrouvent :

  • Dans le type d’eau utilisé. En thermalisme, cela correspond à de l’eau minérale dont les propriétés sont reconnues. La thalassothérapie utilise l’eau de mer pour soulager certains maux, alors que, la balnéothérapie utilise des eaux dont les vertus et la composition n’ont pas d’effets bénéfiques démontrés sur l’organisme.
  • Les cures thermales dites conventionnées sont les seules cures, à bases d’eau, prises en charge par la sécurité sociale puisqu’elles sont prescrites par un médecin.

Il existe différents types de soins adaptés en fonction de la pathologie à traiter.  Les soins d’eaux thermales soulagent principalement des maladies telles que les problèmes de rhumatismes, de phlébologie et encore d’asthme, mais une multitude d’autres pathologies peuvent être diminuées par le thermalisme, en effet il existe 12 orientations prises en charge par la sécurité sociale.

Renseignez-vous auprès de votre médecin traitant qui sera vous orienter en fonction de vos besoins et de votre pathologie.

Si vous avez le temps, nous vous conseillons de consulter notre article « Organiser votre séjour thermal : la réservation de la cure thermale » ou « Organiser votre séjour thermal : quand partir ? »