La journée mondiale contre l’ostéoporose

En France, l’ostéoporose entraine plus de 400 000 fractures osseuses chaque année. Outre les risques accrus de fractures, cette maladie affecte profondément la qualité de vie des personnes en raison des douleurs induites. Le 20 octobre 2019, c’est la journée mondiale contre l’ostéoporose. Cet événement est l’occasion de sensibiliser le grand public aux effets de cette maladie, pour laquelle, le thermalisme est un traitement complémentaire efficace.

Cure thermale Ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie liée au vieillissement. Elle entraine une diminution et une fragilisation de la masse osseuse sur l’ensemble du squelette humain. Cette pathologie touche principalement les femmes d’un certain âge et ménopausées, qui voient alors leurs risques de fracture augmenter fortement. En effet avec l’âge, les hormones, notamment les œstrogènes, varient énormément. Si on ajoute à cela certains antécédents et des carences en vitamine D, l’équilibre de la restructuration osseuse se trouve bouleversé.
L’ostéoporose devient douloureuse et augmente les risques de fracture lorsqu’elle atteint un stade avancé.
À l’heure actuelle, aucun traitement médical n’existe pour soigner définitivement l’ostéoporose.

La cure thermale se présente alors comme une alternative naturelle, douce et sans effet secondaire sur l’organisme. Elle permet de soulager les douleurs du patient. Les soins réalisés durant un séjour thermal sont prescrits en amont par un médecin de cure afin que ceux-ci s’adaptent parfaitement aux besoins et à l’état de santé du patient.

Les soins thermaux réalisés quotidiennement se basent sur les bienfaits de l’hydrothérapie et des boues thermales chaudes.
On retrouvera des soins individuels tels que :

  • des bains d’eau thermale,
  • des cataplasmes de boues et/ou d’eau thermale chaude,
  • des soins avec un agent thermal,
  • des douches locales,
  • des soins collectifs comme la mobilisation en piscine.

Les minéraux et oligo-éléments présents dans l’eau permettent aux patients de bénéficier de vertus anti-inflammatoires, apaisantes, décontractantes, sédatives et antalgiques de l’eau.

La cure thermale est un traitement préventif. Elle permet de contrôler la maladie dès ses premiers symptômes et d’en ralentir l’impact sur le quotidien. Durant le séjour, des conseils hygiéno-diététiques comme l’arrêt du tabac ou la pratique d’une activité physique peuvent être dispensés au travers d’ateliers ou de modules complémentaires.

A la suite d’un séjour dans un établissement thermal, le patient retrouvera un certain confort dans sa mobilité ainsi qu’une diminution de ses douleurs pouvant s’étendre jusqu’à plusieurs mois après la fin du séjour thermal.

 A savoir : une cure thermale peut être réalisée à la suite de fractures liées à cette pathologie, elle permettra de résorber les douleurs, d’assouplir les articulations, de réduire l’inflammation et de retrouver une meilleure mobilité.

Où réaliser une cure thermale « Ostéoporose » ?

Afin de soulager votre ostéoporose, vous pouvez vous rendre dans l’un des 72 établissements français ayant l’orientation thérapeutique en Rhumatologie :

La station thermale de Brides-les-Bains

La station thermale de Néris-les-Bains

La station thermale de Bagnères-de-Bigorre

La station thermale de Saubusse-les-Bains

La station thermale de Jonzac

La station thermale de Châtel-Guyon

La station thermale de Casteljaloux

La station thermale de Capvern-les-Bains

La station thermale de La Léchère-les-Bains

La station thermale de Luchon

La station thermale de Salies-du-Salat

La station thermale de Salies-de-Béarn

La station thermale de Divonne-les-Bains

La station thermale de Cauterets

La station thermale de Saint-Honoré-les-Bains

 

(Liste non exhaustive)

Certains établissements thermaux proposent, en complément de la cure thermale conventionnée, un module d’éducation à la santé dédié à l’ostéoporose (non pris en charge par la sécurité sociale) afin d’aider les patients à comprendre et à mieux vivre avec leur maladie :

Station thermale de Bourbonne-les-Bains

Station thermale du Grand Dax

 

Si vous souhaitez bénéficier d’une cure thermale conventionnée, celle-ci doit vous être prescrite par un médecin traitant ou spécialiste. Dès lors, elle pourra faire l’objet d’une prise en charge partielle par la sécurité sociale et d’un complément par votre mutuelle.

Il faut savoir qu’une cure thermale conventionnée prévoit des soins quotidiens durant les 18 jours du séjour (sauf le dimanche).

Une cure thermale doit être réalisée en parallèle d’un suivi médical.

Le thermalisme, une aide précieuse pour les patients atteints de la Maladie de Parkinson

« Vivre avec Parkinson » à l’occasion de la journée mondiale dédiée à cette maladie.

Comme chaque année, le 11 Avril est dédié à la maladie de Parkinson. A l’occasion de cette journée mondiale, l’association France Parkinson organise des conférences et des rassemblements à travers toute la France. La maladie de Parkinson est une maladie neuro-dégénérative touchant le système nerveux central et entraîne des troubles moteurs évolutifs. La réalisation d’une cure thermale, par les nombreuses vertus des eaux, permet aux patients de stimuler leur mobilité.

parkinson

Aujourd’hui en France, plus de 200 000 personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson. La médecine traditionnelle actuelle a mis en place des traitements efficaces, mais qui, toutefois, ne permettent pas de la guérir. Ces traitements ont pour objectif de ralentir l’évolution de la maladie tout en réduisant les symptômes induits tels que :

  • Les tremblements de repos (interviennent au repos et disparaissent lors de mouvements),
  • L’akinésie (lenteur dans l’initialisation et la coordination des mouvements),
  • L’hypertonie (tension et raideur des muscles, parfois douloureuse).

L’ensemble de ces symptômes entraîne d’importantes difficultés dans la marche et dans les mouvements du quotidien, s’accompagnant de troubles de la parole et de l’écriture.

La cure thermale est une médecine complémentaire, naturelle et sans effet secondaire sur l’organisme. Elle peut être prescrite par le médecin traitant ou le neurologue, et se réalisera dans l’un des 3 établissements français ayant l’agrément en « Neurologie ».

Pourquoi faire une cure thermale, lorsqu’on est parkinsonien ?

La cure thermale est un traitement complémentaire qui ne doit pas se substituer à un traitement ni à un suivi médical régulier. La décision de partir en cure thermale « Parkinson » est prise dès lors que les traitements médicaux ne s’avèrent plus suffisants ou que le patient en émet le souhait.  Le départ en cure thermale est une démarche qui se réalise avec l’accord du médecin (traitant ou neurologue).  L’avantage d’une cure thermale est que celle-ci sera adaptée à chaque patient en fonction de l’avancée de sa maladie et de ses besoins. Le patient sera suivi tout au long de sa cure par un médecin thermal.

La cure thermale est une prise en charge globale.

Les eaux thermales, aux vertus antalgiques et antispasmodiques, utilisées au travers de soins très spécifiques, permettent :

  • de réduire considérablement les douleurs,
  • de réduire les contractures des muscles,
  • de réduire l’anxiété et le stress.

Les soins en immersion, encadrés par des kinésithérapeutes, permettent de stimuler la mobilité et de conserver une certaine autonomie.

En parallèle des soins à base d’eau, la cure thermale « parkinson » prévoit différentes activités. L’objectif étant de permettre aux patients une meilleure compréhension de leur maladie, d’adapter au mieux leur quotidien tout en échangeant avec des personnes dans le même cas.

Trois stations thermales proposent des cures « spécial Parkinson » pour lutter contre la rigidité et améliorer la motricité :

La station thermale de Lamalou-les-Bains, dans l’Hérault. Cette cure thermale est proposée en partenariat avec le CHU de Montpellier.

Les thermes de Ussat-les-Bains, en Ariège. Cette cure thermale est proposée en partenariat avec le CHU de Toulouse-Purpan.

L’établissement thermal de Néris-les-Bains, dans l’Allier.

Ces 3 établissements offrent également des activités en concertation avec l’association France Parkinson, afin d’aider au mieux les patients dans la prise en charge de leur pathologie au quotidien.