Le 27 octobre, journée européenne contre la dépression, le thermalisme peut vous venir en aide.

En Europe, la journée du 27 octobre est consacrée à la lutte contre la dépression qui touche chaque année de nombreuses personnes. La cure thermale est une alternative naturelle, douce, relaxante et sans effet secondaire sur l’organisme. Les vertus des eaux thermales sont reconnues pour leurs effets bénéfiques indéniables sur les affections psychosomatiques.

Source photo : www.thermes-saujon.fr

Source photo : www.thermes-saujon.fr

La dépression se traduit par un ensemble de symptômes (perte progressive de motivation, sentiment de tristesse, d’échec) s’accompagnant d’un repli sur soi-même. La dépression a un important impact sur la qualité de vie (personnelle et professionnelle) des patients ainsi que sur leur entourage. En fonction de chaque patient et de chaque cas, un médecin peut prescrire une cure thermale « affections psychosomatiques ».

La cure thermale est un traitement global accompagnant le patient dans sa guérison. L’association des nombreuses vertus des eaux utilisées et le cadre relaxant sont reconnus pour leurs bienfaits. Toutefois, elle ne traite pas les dépressions les plus sévères qui nécessitent une hospitalisation.

Les vertus d’une cure thermale ne s’arrêtent pas là. En effet, l’eau thermale est également une aide pour l’après dépression, dans le sevrage médicamenteux, notamment dans le cas d’un traitement aux benzodiazépines.

Les benzodiazépines (ou plus communément appelées les anxiolytiques ou hypnotiques) sont des médicaments entre autres prescrits afin de soigner la dépression. Ce type de médicaments n’est délivré que sur ordonnance en raison des risques majeurs liés à leur surconsommation.

De nombreuses études ont cependant démontré que, pour une grande partie des patients, la durée de ces traitements est supérieure à la durée recommandée. Le mauvais usage de ce médicament entraine une dépendance. L’arrêt du traitement est alors compliqué et une aide extérieure est nécessaire.

Les études STOP TAG en 2006 et SPECTh en 2015 ont démontré l’efficacité de la cure thermale dans le sevrage aux benzodiazépines. La cure thermale est basée sur une prise en charge globale. Elle repose sur des soins de balnéothérapie et sur un environnement permettant aux patients de se sentir en sécurité dans un environnement médicalisé, lui permettant ainsi d’évacuer son stress et son anxiété en s’éloignant de son cadre de vie parfois anxiogène.

Les stations thermales proposant une cure thermale pour ce type de sevrage :

Station thermale de Bagnères de Bigorre

Station thermale de Néris-les-Bains

Station thermale de Saujon

Station thermale d’Ussat les bains

 

 

La journée mondiale contre l’ostéoporose.

L’ostéoporose entraine chaque année en France plus de 400 000 fractures osseuses. Outre les fractures, cette maladie affecte profondément la qualité de vie des personnes atteintes en raison des fortes douleurs qui y sont liées. Le 20 octobre 2018, la journée mondiale contre l’ostéoporose est l’occasion de sensibiliser le grand public aux effets de cette maladie, pour laquelle, le thermalisme peut-être une aide inattendue et efficace.

Source photo : monosteoporose.fr

L’ostéoporose est une maladie affectant l’ensemble du squelette humain. Liée au vieillissement, elle concerne principalement les femmes d’un certain âge et ménopausées. Cette pathologie entraîne une diminution et une fragilisation de la masse osseuse, augmentant de surcroît le risque de fracture. Au quotidien, elle engendre diverses douleurs, rendant le moindre mouvement très douloureux. En effet, les os affaiblis ne peuvent plus soutenir le poids du corps, dans les cas les plus avancés de fragilité, les os peuvent casser. Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement médical permettant de soigner définitivement l’ostéoporose.

La cure thermale est une alternative naturelle, douce et sans effet secondaire sur l’organisme. Elle permet de soulager le patient de ses symptômes. Une cure thermale doit être réalisée en parallèle d’un suivi médical.

Les soins réalisés durant un séjour thermal sont prescrits en amont par un médecin de cure, afin que ceux-ci s’adaptent parfaitement aux besoins et à l’état de santé du patient.
Durant une cure thermale « ostéoporose », une journée type sera composée de soins individuels en baignoire, de cataplasmes de boues et/ou d’eau thermale, de soins avec un agent thermal, de douches ainsi que des soins collectifs de mobilisation en piscine.

A la suite de ces soins, le patient retrouvera un certain confort dans sa mobilité et une diminution de ses douleurs pouvant s’étendre jusqu’à plusieurs mois après la fin du séjour.

A savoir : une cure thermale peut être réalisée à la suite de fractures liées à cette pathologie, elle permettra de résorber les douleurs, d’assouplir les articulations et de retrouver une meilleure mobilité.

Une cure thermale « Ostéoporose » sera réalisée dans l’un des nombreux établissements français ayant l’agrément en Rhumatologie, comme par exemple :

Station thermale de Balaruc-Les-Bains

Station thermale de Châteauneuf-les-Bains

Station thermale de Chaudes-Aigues

Station thermale de Cransac

Station thermale de Gréoux-Les-Bains

Station thermale de Lamalou-Les-Bains

Station thermale de Néris-les-Bains

Station thermale de Préchacq-Les-Bains

Station thermale de Royat-Chamalières

Des établissements thermaux proposent, en plus de la cure thermale, un module (non pris en charge par la sécurité sociale) d’éducation à la santé dédié à l’ostéoporose, ainsi que des ateliers pour aider les patients à comprendre et à mieux vivre avec leur maladie.

Station thermale de Bourbonne-les-Bains

 

 

Station  thermale de Dax