Le programme Educ’Arthrose à retrouver dans la station thermale du Grand Dax

L’arthrose est une pathologie chronique affectant plus de 10 millions de personnes en France. Face à cette situation, la station thermale du Grand Dax, spécialisée dans la prise en charge de l’arthrose, a mis en place un programme d’Education Thérapeutique du Patient (ETP) : Educ’Arthrose.

Cure thermale à Dax

Qu’est ce que l’arthrose ?

L’arthrose est un des rhumatismes les plus répandus. Il touche principalement les mains (rhizarthrose), les hanches (coxarthrose), les genoux (gonarthrose), les cervicales et la colonne vertébrale. Cette pathologie chronique provient d’une usure du cartilage et des articulations. En effet, les articulations sont soumises à d’importantes tensions et compressions tout au long de la vie, ce qui entraine un processus dégénératif augmentant avec l’âge.  L’arthrose détruit progressivement le cartilage (tissu recouvrant les extrémités osseuses) jusqu’à créer une inflammation douloureuse rendant les mouvements difficiles. Des traitements sont mis en place afin de diminuer les douleurs mais malheureusement ils ne permettent pas d’en ralentir l’évolution.

Comme l’a démontré l’étude Thermarthrose, les eaux thermales permettent de soulager les douleurs et d’améliorer la souplesse des tissus.

Le programme Educ’Arthrose :

Ce programme a été conçu par un groupe de professionnels de la santé (médecins, diététiciens, kinésithérapeutes, enseignants en activité physique adaptée et infirmières) avec le soutien des directeurs des établissements thermaux de la station. Ce programme d’éducation thérapeutique du patient (ETP) est destiné aux personnes souffrantes d’arthrose et souhaitant s’informer sur le comportement le plus adapté face à la maladie.

Le coût du programme d’ETP est de 150 € pour les 3 semaines. Attention, ce module n’est pas pris en charge par l’Assurance Maladie.

Ce programme comporte 6 ateliers qui sont réalisés en petit groupe au sein de l’Institut du thermalisme de la ville de Dax :

« Il était une fois l’arthrose »

« Même pas mal » (des traitements sans médicament)

« Je mange donc je suis »

« Je soutiens mes articulations »

« J’économise mes jointures »

« Je bouge mon arthrose »

En complément à ces ateliers, on retrouvera :

  • Une consultation médicale à l’arrivée,
  • Un premier bilan éducatif partagé avec une infirmière,
  • Un deuxième bilan éducatif partagé avec une infirmière,
  • Une consultation médicale en fin de cure thermale,
  • Un troisième bilan, 3 mois après la fin de la cure thermale.

Le programme ETP Educ’Arthrose est réalisé en parallèle d’une cure thermale conventionnée en rhumatologie, au sein d’un des établissements thermaux du Grand Dax.

Pourquoi réaliser un programme d’ETP en parallèle de sa cure thermale ?

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) a été définie en 1998 par l’Organisation Mondiale de la Santé comme un « processus continu, intégré dans les soins et centré sur le patient ».

L’objectif des différents ateliers mis en place et :

  • de faire comprendre au patient sa maladie.
  • de lui permettre d’acquérir des compétences et des savoirs concernant l’arthrose et ses traitements.
  • de permettre au  patient de devenir plus autonome.
  • d’aider le patient à maintenir sa qualité de vie au quotidien.

Le calendrier des sessions 2019 :

  • du 9 au 28 septembre.
  • du 14 octobre au 2 novembre.
  • du 4 au 23 novembre.

Les établissements thermaux du Grand Dax proposant ce programme :

Les Thermes Bérot
Les Thermes Borda
Les Thermes Les Ecureuils
Les Thermes des Arènes
Les Thermes de l’Avenue
Les Thermes Saint-Pierre
Les Thermes Régina
Les Thermes Grand Hôtel
Les Thermes Sourcéo
Les Thermes Christus
Les Thermes des Chênes

Pour avoir plus de renseignements ou réserver votre programme, nous vous invitons à contacter directement l’établissement thermal de votre choix.

Un établissement aux soins thermaux uniques

Situé au cœur de l’Aveyron, l’établissement thermal de Cransac-Les-Thermes est spécialisé dans le traitement des rhumatismes, du mal de dos, de l’arthrose et des douleurs articulaires.  L’utilisation d’un procédé spécifique de soins en fait un centre thermal unique.

Etablissement thermal de Cransac.

Cette particularité, unique en Europe, est due à un phénomène géologique qui offre aux Thermes de Cransac des vertus thérapeutiques exceptionnelles.  En effet, des gaz naturels chauds s’échappent d’une colline proche du centre thermal, ce phénomène complexe  est appelé localement « la montagne qui brûle ».  C’est une oxydation du minéral au contact de l’humidité de l’air qui est à l’origine d’émanations de vapeurs thermales avoisinant les 120°C.

Il ne faut cependant avoir aucune inquiétude quant à la chaleur des soins prodigués. Le gaz thermal se refroidit naturellement durant son cheminement jusqu’aux cabines de soins où il sera administré à une température de 40°C.

A la différence des autres centres thermaux français, les curistes qui réalisent une cure thermale dans cet établissement ne se verront pas proposer les soins « classiques » de la médecine thermale.  En effet, à Cransac-Les-Thermes, la quasi-totalité des soins est basée sur l’utilisation de ce gaz thermal.

Le curiste retrouvera donc :

  • des étuves pour les mains et les pieds, afin de réduire les douleurs articulaires et d’améliorer la souplesse des articulations.
  • une étuve générale (nouveauté 2019) afin d’obtenir une abondante sudation.
  • des douches locales du rachis (des cervicales aux hanches) pour relaxer et décontracter l’ensemble des muscles.
  • des douches  locales des membres, permettant de soulager toutes les articulations.
  • un vaporium pulvérisant de l’eau thermale à 34°C afin d’obtenir une action sédative sur les douleurs et les contractures musculaires.
  • des cabines individuelles de sudation et de relaxation.
  • le berthollaix (non pris en charge par la sécurité sociale) est idéal pour dénouer les tensions et les contractures du rachis en complément de la cure. Le curiste est installé dans un fauteuil moulé, le dos, la nuque, les épaules sont parcourues par de multiples mini-jets de gaz thermal.

Soins thermaux au gaz à Cransac

Depuis 2010, l’offre de soins a été complétée par une nouvelle source d’eau thermale  baptisée « Geneviève ». Cette eau thermale est utilisée dans :

  • la réalisation des cataplasmes de boue qui permettent de favoriser la vasodilatation et la sédation des douleurs par une meilleure oxygénation.
  • la cure de boisson qui constitue un élément de base du traitement thermal en raison de ses nombreux bienfaits.

Cransac cure de boisson

Vous êtes intéressé par ce centre thermal ?

Vous souhaitez y réaliser votre prochaine cure ?

 Rendez-vous sur notre site internet pour prendre connaissance de toutes les informations complémentaires : https://www.lescuristes.fr/cure-thermale-Cransac-les-Thermes–42.

 

 

L’Etude Thermarthrose démontre l’efficacité de la cure thermale dans le traitement de l’arthrose du genou.

De nombreux patients suivant une cure thermale en « rhumatologie » viennent soulager leur l’arthrose, plus particulièrement celle affectant les cartilages du genou. Mais quels sont les véritables bienfaits scientifiques de la cure thermale sur le traitement de ce type d’affection ? Les résultats sont-ils réellement au rendez-vous ? C’est ce que l’étude scientifique Thermarthrose a voulu démontrer.

Source : Communiqué de presse – Résultat de l’essai clinique Afreth.

Etude Thermarthrose

Dans la continuité de notre article présentant l’étude MAATHERMES, nous allons voir au travers de l’étude Thermarthrose comment le thermalisme vient en aide aux patients atteints d’arthrose du genou (ou gonarthrose).

La gonarthrose est une des principales affections articulaires des membres inférieurs de nature mécanique. Elle est due à une usure progressive du cartilage protégeant l’articulation du genou. La gonarthrose se manifeste par des douleurs articulaires au moment de la marche, dans les escaliers ou après une position assise prolongée. Ces douleurs, au fur et à mesure du temps, limitent les mouvements et par conséquent la qualité de vie et le confort du patient.

Le traitement thermal dédié à cette pathologie repose principalement sur des pratiques de crénothérapie (soins à base d’eau thermale), d’applications de boues et vapeurs thermales et des soins de kinésithérapie. L’Afreth (Association Française des établissements thermaux) a réalisé en 2009 une étude visant l’évaluation de la cure thermale dans le traitement de l’arthrose.

L’étude

L’étude Thermarthrose a évalué l’ASMR (Amélioration du Service Médical Rendu) de la cure thermale dans le traitement de la gonarthrose. Cette étude a pour objectif d’apporter une preuve scientifique solide de l’efficacité de la prise en charge thermale dans cette pathologie. À ce jour, il s’agit du plus important essai contrôlé réalisé en médecine thermale.

Méthodologie

Cette étude a été effectuée sur 462 patients, répartis de façon aléatoire en 2 groupes, dans trois centres thermaux (Les thermes de Aix les Bains, Les thermes de Balaruc-Les-Bains, Les établissements thermaux de Dax).

  • Le groupe témoin : il a suivi le traitement habituel prescrit afin de soulager cette pathologie. Ce traitement a été complété par un programme d’auto-exercices validé et recommandé à effectuer 3 fois par jour.
  • Le groupe expérimental : Ce groupe a reçu le traitement habituel et le programme d’auto-exercices validé et recommandé à effectuer 3 fois par jour. En complément, des soins thermaux durant 18 jours ont été prescrits.

Résultats et conclusion

L’analyse de l’efficacité de la cure thermale a été observée à différents stades, après 3 mois, 6 mois et 9 mois par des médecins indépendants. Ces médecins ont noté, entre autres, une amélioration significative des douleurs et des capacités fonctionnelles chez les patients ayant reçu un traitement à base d’eau thermale, par rapport au traitement non chirurgical habituel. De plus, cette amélioration se maintient stable au 9e mois chez 50% des curistes.

L’étude Thermarthrose a donc su démontrer l’effet thérapeutique de la prise en charge en cure thermale et cela, de façon statistique et officielle.

Afin de bénéficier de l’ensemble des bienfaits de l’eau thermale sur le long terme, il est conseillé de réaliser une cure thermale plusieurs années de suite.

Pour consulter l’ensemble de cette étude, cliquez ICI.

 

 

Evénement : Rendez-vous le 23 Novembre 2018 pour « Les journées Médicales Du Grand Dax »

La première édition des Journées Médicales du Grand Dax se déroulera le 23 Novembre 2018. Ce rendez-vous est organisé par le cluster Aqui O Thermes, l’Institut du Thermalisme de Dax, le Collège Santé de l’Université de Bordeaux, le Grand Dax, le conseil régional et l’ARS.

dax

La gonarthrose (l’arthrose du genou) sera au cœur de cette journée de conférence dédiée aux professionnels concernés par cette pathologie et souhaitant améliorer leurs pratiques et leurs connaissances. Cette pathologie touche de plus en plus de personnes en France.

Les bénéfices d’une cure thermale sur l’arthrose du genou sont nombreux :

  • action sédative de la douleur et des contractures musculaires,
  • action stimulante destinée à lutter contre l’ankylose,
  • récupération des amplitudes articulaires,
  • diminution de la prise de médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires.

Au programme du vendredi 23 novembre 2018, des conférences et des ateliers autour de la gonarthrose.

Pour plus d’informations :

Les inscriptions : ICI

Ou par téléphone : Azucena LEDOUX 05 47 55 80 21 – aledoux@grand-dax.fr

Arthrose et thermalisme : un bon compromis pour soulager les douleurs

arthrose et thermalisme dax

Source photo : Thermes de Dax Adour

L’arthrose est le rhumatisme le plus répandu. Il touche principalement les mains, les hanches, les genoux, les cervicales et la colonne vertébrale. En France, plus de 10 millions de personnes souffrent d’arthrose, l’arthrose survient la plupart du temps chez les personnes de plus de 60 ans. L’arthrose se manifeste par des douleurs entraînant une diminution des gestes du quotidien ainsi qu’une raideur des membres. Des traitements sont prescrits afin de diminuer ces douleurs. Cependant ils ne peuvent pas ralentir l’évolution de la maladie.

Les eaux thermales, aux vertus antalgiques, permettent de soulager les douleurs et d’améliorer la souplesse des tissus.

Cette pathologie chronique provient d’une usure précoce du cartilage et des articulations. En effet, les articulations sont soumises à d’importantes tensions et compressions tout au long de la vie. Ce processus dégénératif augmente avec l’âge. Ce rhumatisme détruit le cartilage (tissu recouvrant les extrémités osseuses) progressivement, jusqu’à créer une inflammation douloureuse rendant les mouvements articulaires difficiles et désagréables.

Cette usure des cartilages entraîne des douleurs, pouvant être soulager par des traitements médicaux. Il est cependant impossible de stopper son développement. La cure thermale par ses eaux aux nombreuses vertus diminue les douleurs liées à cette pathologie.

La cure thermale se compose de différents soins en fonction de la localisation de l’arthrose : bains chaud, piscines, douches aux jets, douches pénétrantes, cataplasme et bain de boue…

Quelques-uns des établissements traitant l’arthrose :

Vous trouverez ici tous les centres thermaux ayant l’orientation rhumatologie

Vous pouvez également consulter notre article sur « L’arthrose et les cures thermales »