Une cure thermale conventionnée est une démarche médicale, naturelle et sans effet secondaire sur l’organisme. Elle est accessible à la suite d’une prescription émanant d’un médecin traitant ou spécialiste. Cette prescription permettra de demander une prise en charge à l’assurance maladie.

Source photo : freepik
Source photo : freepik

Le thermalisme est un véritable traitement médical qui se base sur l’exploitation des vertus des minéraux et des oligo-éléments contenus dans l’eau minérale thermale. Reconnue et encadrée par l’assurance maladie la médecine thermale est une médecine à part entière, dont les résultats ont été prouvés par de nombreuses études. Le cadre de la cure thermale, relaxant, apaisant et dépaysant permet aux curistes de sortir du stress quotidien.

Les établissements thermaux conventionnés par l’assurance maladie

En France, il existe 110 établissements thermaux répartis sur le territoire.
En fonction de la composition des eaux thermales de la station, les établissements thermaux ont reçu des agréments leur donnant le droit de prendre en charge une ou plusieurs orientations thermales, il en existe 12  :

En effet, en fonction de la composition des eaux thermales de la station, toutes les pathologies ne pourront pas être traitées. En effet, chaque eau est différente et propre à la station. De ce fait, les vertus seront également uniques (cicatrisante, apaisante, antalgique, anti-inflammatoire, laxative, relaxante…).

Quelles sont les maladies prises en charge par la médecine thermale ?

De très nombreuses pathologies chroniques sont prises en charge lors d’un séjour en cure. Elles sont organisées selon les 12 orientations thermales thérapeutiques reconnues par la sécurité sociale.
Si votre pathologie fait partie de cette liste et que votre état de santé ne présente aucune contre indication, vous pouvez demander à votre médecin de réaliser une cure thermale.

Les maladies prises en charge lors d’une cure thermale

Quelles sont les contre-indications

Les soins thermaux lors d’une cure thermale conventionnée

Les soins dispensés lors d’une cure thermale sont prescrits, en amont, par le médecin de cure. Dans le cadre d’une cure thermale conventionnée, le curiste recevra entre 4 et 6 soins d’hydrothérapie et/ou de pélothérapie (soins à base de boue thermale) par jour. Ces soins sont dispensés par des hydrothérapeutes et des médecins.

Les soins thermaux

Quel remboursement pour une cure thermale conventionnée ?

La réalisation d’une cure thermale est  encadrée par des décrets.
Ainsi, pour être prise en charge, une cure thermale doit :

  • Faire l’objet d’une prescription médicale,
  • Avoir reçu l’accord de prise en charge par la sécurité sociale,
  • Se dérouler dans l’un des 110 établissements thermaux français,
  • Etre l’unique cure thermale réalisée durant l’année civile,
  • Durer 21 jours, soit 18 jours de soins,
  • L’ensemble des soins doit être réalisé. Toute absence non justifiée par un motif recevable peut entrainer le non remboursement de la cure thermale.

Si l’ensemble des conditions est réuni, la cure thermale sera prise en charge par la sécurité sociale, à hauteur de 70% du forfait de surveillance médicale et à 65% du forfait thermal. En fonction des contrats établis, la part restante (nommée ticket modérateur) pourra être prise en charge par la mutuelle du curiste.

Le cas des mini-cures thermales et des courts séjours de santé

En parallèle des cures thermales conventionnées, les établissements thermaux proposent des séjours allant de 2 à 12 jours. Ces séjours ne faisant pas l’objet d’une prescription médicale, ils ne pourront pas être pris en charge par la sécurité sociale ou les mutuelles.


Article publié par Laura Dupuy

Message du site