MAATHERMES, une étude qui démontre l’efficacité de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en milieu thermal

L’eau thermale est connue pour ses bienfaits dans le traitement des rhumatismes, dans la prise en charge des affections ORL et des problèmes de peau… Néanmoins, les bienfaits ne s’arrêtent pas là. Le thermalisme est également conseillé dans la prise en charge du surpoids et de l’obésité. Comme toutes les médecines du 20ème siècle, le thermalisme a dû prouver scientifiquement l’efficacité de ses soins concernant le traitement de nombreuses pathologies. Mais qu’en est-il des bienfaits de ce type de traitement sur l’obésité ? L’étude Maâthermes a répondu scientifiquement à cette question. 

* source : communiqué de presse Maâthermes – Janvier 2011

 

L'étude Maâthermes

Il existe de nombreuses études ayant vu le jour concernant l’efficacité d’une cure thermale dans la prise en charge des 12 orientations reconnues par la sécurité sociale. A travers l’étude Maâthermes, cet article mettra en lumière comment le thermalisme peut être une aide supplémentaire pour les patients dans leur lutte contre le surpoids et l’obésité.

 

L’étude

Publiée en 2011, Maâthermes est une étude clinique d’évaluation de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en milieu thermal. Elle a été réalisée par le Docteur Patrick Serog et le Docteur Thierry HANH sur 257 patients (obèses ou en surpoids) en bonne santé.  Cette étude consiste en une approche de la cure thermale ajoutée :

  • à une prise en charge diététique,
  • à la pratique d’activités physiques,
  • à la mise en place d’actions de types comportementales.

Le but est de modifier le style de vie des patients sur le long terme.

Maâthermes vise à démontrer qu’une prise en charge globale en cure thermale, associée à une hygiène de vie adaptée, permet d’obtenir de meilleurs résultats sur le long terme vis-à-vis d’un régime « classique » basé uniquement sur une amélioration de l’hygiène de vie.

 

Méthodologie

Les patients ont été divisées en 2 groupes :

  • Un premier groupe « cure » composé de 120 personnes.  Ce groupe a été reçu dans cinq stations thermales participantes : Brides‐les‐Bains, Capvern‐les‐ Bains, Vals‐les‐Bains, Vichy et Vittel. Durant les 3 semaines de cure, ils ont suivi le traitement thermal spécifique pour l’obésité (cure de boisson, bain bouillonnant d’eau thermale, enveloppement de boue thermale, massage sous affusion, exercices en piscine, conseils diététiques) ainsi que la remise du livret « Programme National de Nutrition Santé ». Les curistes se sont également vu proposer des activités physiques non obligatoires, et pouvaient bénéficier, s’ils le souhaitaient, d’un régime diététique durant toute la durée du séjour thermal.
  • Un second groupe « témoin » composé de 137 personnes. Chaque patient a été suivi par son médecin généraliste qui lui a prodigué des conseils diététiques avec remise du livret « Programme National de Nutrition Santé ».

 

 

Résultats et Conclusion

L’évaluation et la comparaison entre les deux traitements ont été effectuées au 14ème mois après la prise en charge. Celle-ci a notamment permis de constater une perte de poids moyenne et une réduction d’IMC deux fois plus importante dans le groupe « cure thermale » que dans le « groupe témoin ».

Cette étude a démontré l’efficacité d’une prise en charge globale du patient durant une cure thermale dans l’indication métabolique avec surpoids et/ou obésité. Il est vrai que la cure thermale permet au patient de s’éloigner de son quotidien, de modifier son alimentation et de reprendre une activité physique. En complément, les soins à base d’eau thermale accompagnés d’une cure de boisson aident le patient dans sa volonté de retrouver un poids santé. L’efficacité de la cure thermale repose sur une prise en charge optimisée durant les 3 semaines de soins. Ces derniers aident le patient à acquérir de bons réflexes.

Source :  Vichy

Source : Thermes de Vichy

Vous retrouvez des cures thermales ou des courts séjours de santé spécialisés dans les établissements ayant reçu l’agrément pour les AFFECTIONS URINAIRES (AU)  et / ou AFFECTIONS DIGESTIVES (AD).

Pour plus d’informations sur le déroulement de cette étude et les résultats  ICI

 

 

Recevoir gratuitement une documentation

 J'accepte de recevoir des informations de la part du site LesCuristes.fr
 J'accepte de recevoir des informations de partenaires du site LesCuristes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>