Les eaux thermales de certaines stations françaises, riches en oligo-éléments et minéraux, permettent de soulager et de réduire les douleurs gynécologiques dues à l’endométriose. Cette maladie chronique touche 10 à 20% des femmes (en âge de procréer) mais reste encore peu connue. L’endométriose entraine de violentes douleurs gynécologiques au quotidien et peut conduire à une infertilité.

Jeune femme douleur ventre
Maison photo créé par diana.grytsku – fr.freepik.com

L’endométriose est une maladie affectant le tissu des parois recouvrant l’utérus (appelé endomètre). C’est ce tissu utérin qui s’épaissit au cours du cycle menstruel, et lors de l’absence de fécondation, il se désagrège en saignant, c’est l’apparition des règles. Dans le cas d’une endométriose, du tissu similaire à l’endomètre se développe hors de l’utérus pour atteindre d’autres parties du système génital et digestif (trompes, ovaires, vessie). Ce phénomène provoque de nombreuses lésions telles que des kystes et des adhérences.

Malgré son développement hors de l’utérus, ce tissu continue à fonctionner selon le cycle menstruel en s’épaississant puis en se désagrégeant. C’est ce qui entraine de nombreuses douleurs de façon permanente (durant les règles, en période d’ovulation, pendant les rapports sexuels ou encore lors du passage aux toilettes).

Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de traitement permettant de guérir de cette pathologie chronique. Différents traitements sont néanmoins proposés aux femmes en fonction de leurs situations (pour soulager la douleur, pour limiter le risque d’infertilité, pour appuyer un désir de grossesse…)

La cure thermale ayant une orientation gynécologie vient comme un traitement naturel et global de la maladie. Prescrite par votre médecin traitant, elle vous sera remboursée en partie par la sécurité sociale.

Différents soins sont prescrits lors de la cure thermale en gynécologie :

Les eaux utilisées lors des soins de la cure thermale, par leurs compositions riches en soufre, en sodium et en bicarbonate, ont une action antalgique puissante, une action cicatrisante et antispasmodiques sur les muqueuses génitales.

Ces soins à base d’eau sont souvent complétés par différents ateliers selon chaque pathologie :

  • Séance de relaxation-sophrologie
  • Conférence et atelier nutrition
  • Activité physique adaptée
  • Groupe de parole
  • Rendez-vous avec un ostéopathe ou une sage-femme

Une diminution de la douleur est souvent observée après la 2ème semaine de soins.

Si des résultats sur le long terme veulent être observés, la cure thermale doit être réalisée sur plusieurs années consécutives.

Les établissements proposant une cure thermale dédiée à l’ endométriose ou un module spécifique :

Certains centres thermaux, ayant l’agrément en gynécologie, ont mis en place des programmes ou des modules dédiés à la prise en charge de l’endométriose. 

Station Thermale de Challes-les-Eaux

Station Thermale de Salies-de-Béarn

Station Thermale de Thermes de Luz-Saint-Sauveur

Les établissements thermaux ayant l’orientation en gynécologie

Les thermes d’Ussat-les-Bains

Les thermes de La Léchère-les-Bains

Les thermes de Salies-du-Salat

Les thermes de Bagnoles-de-l’Orne

Les thermes de Bourbon-l’Archambault

Les thermes de Luxeuil-les-Bains

Les thermes d’Évaux-les-Bains

Les thermes de Salins-les-Bains

Comment être remboursé de sa cure thermale ?

La réalisation d’une cure thermale est encadrée par des décrets.

Ainsi, pour être prise en charge, une cure thermale doit :

  • Être prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste),
  • Avoir reçu l’accord de prise en charge par la sécurité sociale,
  • Se dérouler dans l’un des 110 établissements thermaux français,
  • Etre l’unique cure thermale réalisée durant l’année civile,
  • Durer 21 jours, soit 18 jours de soins. L’ensemble des soins doit être réalisé. Toute absence non justifiée par un motif recevable peut entrainer le non-remboursement de la cure thermale.

Si l’ensemble des conditions est réuni, la cure thermale sera prise en charge par la sécurité sociale à hauteur de 70% du forfait de surveillance médicale et à 65% du forfait thermal. En fonction des contrats établis, la part restante (nommée ticket modérateur) pourra être prise en charge par la mutuelle du curiste.

Demander le remboursement de ma cure thermale

La réalisation d’un programme d’éducation thérapeutique reste à la charge du patient.

Pourquoi ne pas suivre une cure thermale en double orientation ?

Il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques. La cure thermale en double orientation est alors une solution adaptée qui permettra de soulager plusieurs pathologies lors d’un seul séjour sans entrainer d’effets secondaires.

Il existe un grand nombre de combinaisons de cures ayant une double orientation. Cependant, tous les établissements ne sont pas en mesure de la proposer.

Tout savoir sur la cure thermale en double orientation

Votre hébergement, un choix important pour le déroulement de votre séjour

Le choix de l’hébergement lors d’une cure thermale est une étape très importante. De nombreuses possibilités s’offriront à vous lors de vos recherches. Il est important de connaître les différentes options afin que ce choix soit conforme à vos attentes.Trouver votre logement

Avant de vous réserver votre logement thermal, assurez-vous de la disponibilité de votre période auprès du centre thermal.

Consulter les hébergements disponibles


Tags de l'article : Endométriose


Article publié par Laura Dupuy

1602
Message du site