La cure thermale dans la prise en charge de l’infertilité féminine

Véritable problème de santé publique, l’infertilité concerne  aujourd’hui environ 14% des couples. Dans certains cas, cette infertilité reste inexpliquée et les échecs aux traitements se multiplient. La cure thermale se présente alors comme une solution naturelle et sans effet secondaire pour la patiente.

Cure thermale infertilité

La fécondité ou fertilité est définie comme l’aptitude à obtenir une grossesse, on parle d’infertilité dans le cas contraire. Elle peut être féminine et/ou masculine, mais reste toutefois inexpliquée dans certains cas. Chez la femme, un certain nombre de causes peut être à l’origine d’une infertilité, parmi lesquelles les troubles de l’ovulation, les anomalies des trompes, les causes cervicales ou encore l’endométriose. Par ailleurs, il faut savoir que certains facteurs influencent fortement la fertilité, en premier lieu l’âge, dont l’augmentation progressive est associée à une baisse de la fertilité et à un risque accru de fausse couche. De plus, les déséquilibres alimentaires (obésité, maigreur), le tabac et l’alcool influent sur la qualité de l’ovulation, et ainsi sur la fécondité, laquelle peut également être altérée par des facteurs relatifs à l’environnement et au mode de vie (exposition à des substances toxiques, pesticides, etc.).

>> Cures thermales et fertilité, ça peut marcher ?

S’il n’y a pas aujourd’hui de consensus scientifique sur les bienfaits des eaux thermales sur la fertilité, il faut toutefois connaître l’existence de cures thermales à orientation gynécologique, spécialisées dans le traitement de l’infertilité féminine. Elles peuvent constituer une alternative thérapeutique en cas de problème de fertilité inexpliqué,  d’inefficacité des traitements médicaux ou en complément à l’assistance médicale à la procréation, dans l’attente de la fécondation in vitro.

Ces cures thermales proposent ainsi des soins gynécologiques à visée locale et générale, destinés à restaurer la fertilité.

A cette fin, différents moyens thérapeutiques sont proposés :

  • Les irrigations vaginales durant le bain
  • Les compresses d’eau mère tiède en application localisée
  • Les douches d’eau thermale au jet à pression modulable
  • Les douches au jet
  • Les bains
  • Des pulvérisations sur le col utérin

Outre les bienfaits des soins qui sont proposés, la cure thermale permet également de mettre en place un accompagnement personnalisé et adapté à chaque patiente.

De plus, le cadre relaxant de la cure aide à réduire le stress et les tensions générées. Les rencontres avec d’autres femmes dans des situations similaires donnent lieu à de nombreux échanges et aident la patiente dans son cheminement.

>> Quelles sont les démarches pour bénéficier d’une cure thermale en gynécologie ?

L’orientation thermale en gynécologie fait partie des 12 orientations thermales thérapeutiques reconnues et prises en charge par la Sécurité sociale.

Sur prescription d’un médecin traitant ou spécialiste (gynécologue), le forfait thermal (soins thermaux) ainsi que le forfait de surveillance médicale (rendez-vous avec le médecin de cure), peuvent faire l’objet d’une prise en charge partielle par l’Assurance maladie.

Le ticket modérateur (la part restante à la charge du curiste) peut être pris en charge par une mutuelle, en fonction du type de contrat souscrit.

N’hésitez pas à consulter notre dossier « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » afin de prendre connaissance de toutes les informations nécessaires.

>> En pratique : où s’adresser ?

En France, 11 stations thermales bénéficient de l’orientation en gynécologie (Gy), en raison de la qualité de leurs eaux thermales, naturellement très salées.

Les thermes d’Evaux-les-Bains

Les thermes de Salies-de-Béarn 

Les thermes de Bourbon-l’Archambault

Les thermes de  Luz-Saint-Sauveur

Les thermes de  Luxeuil-les-Bains 

Les thermes de  Salies-du-Salat

Les thermes de  Challes-les-Eaux

Les thermes de La Léchère-les-bains

Les thermes d’Ussat-les-Bains

Les thermes de Bagnoles-de-l’Orne

Les thermes d’Évaux-les-Bains

Les thermes de Salins-les-Bains

 

Recevoir gratuitement une documentation

Une réflexion au sujet de « La cure thermale dans la prise en charge de l’infertilité féminine »

  1. Bonjour je voudrais faire les cures thermal car je vais faire un deuxième essai de FIV, j’aimerai savoir le prix, si la sécurité social le prenne en charge, si vous être ouvert tout les temps pour organise les séances,et combien de séances j’aurai besoin, merci de votre réponds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>