Le thermalisme, une solution dans les cas de lithiases urinaires (calculs) récidivantes

Les calculs dans les voies urinaires sont fréquents. Ils touchent en effet plus de 10% de la population française. La lithiase urinaire correspond à la formation de calcul dans les voies urinaires obstruant les canaux, à l’origine des coliques néphrétiques chez certains patients. La cure thermale permet de traiter cette pathologie dans sa globalité en réduisant les risques de récidive.

Source photo : www:topsanté.fr

Source photo : www:topsanté.fr

Les calculs (lithiases) sont des dépôts minéraux présents dans les voies urinaires, ils sont présents au niveau des cavités pyélocalicielles, de l’uretère, de la vessie et de l’urètre. Ces dépôts minéraux se forment au fil des mois et des années en raison de certaines substances présentes dans l’urine.

Celles-ci s’agrègent et forment de petites particules solides (gravelle ou calcul).

Leurs formations a plusieurs origines :

  • Élévation de la concentration urinaire d’un constituant du calcul, en effet, le manque de boisson (et la déshydratation) est le facteur le plus important.
  • Un obstacle de la voie urinaire entraînant une stagnation de l’urine
  • Une anomalie de l’acidité de l’urine

Les symptômes dépendent de la localisation du calcul et de son effet sur le fonctionnement des reins. La colique néphrétique est la forme la plus connue, elle correspond à un calcul au niveau des reins, dont l’élimination naturelle est très douloureuse et subite (douleur localisée au niveau des lombaires, du bas du ventre et dans les organes génitaux pouvant s’accompagner de nausées et de vomissements).

Des traitements existent et, dans les cas les plus difficiles, une intervention chirurgicale est réalisée. Les lithiases urinaires sont des pathologies récidivantes.

La cure thermale se positionne comme un traitement sur le moyen et long terme, permettant de dissoudre les calculs en formation. 

L’eau thermale, par les vertus de ses eaux utilisées durant les soins, réduit l’apparition de calcul. La cure de boisson est indispensable lors d’une cure thermale. Elle permet d’augmenter la diurèse et favorise l’élimination de certains microbes ne pouvant plus se fixer sur les voies urinaires. Les eaux thermales évitent la précipitation cristalline à l’origine des calculs de l’appareil urinaire. Les eaux riches en magnésium favorisent la régénération des muqueuses urinaires.

Les stations thermales spécialisées dans le traitement de cette pathologie :

Station thermale de Capvern-Les-Bains

Station thermale de Aulus Les Bains

Station thermale de Chatel Guyon

Station Thermale de Contrexéville

Station thermale de Vittel les Bains

 

 

Une cure thermale pour soulager les maladies parodontales

Les maladies affectant le parodonte sont des affections progressives. Elles sont la principale cause de la perte des dents chez les adultes. Ces maladies sont d’origines bactériennes et entraînent la destruction de la gencive et de l’os. L’association d’une hygiène dentaire minutieuse à une cure thermale aide à rétablir l’équilibre bucco-dentaire et à ralentir l’évolution de cette pathologie.

gingivite et thermalisme

Les maladies affectant les gencives peuvent se manifester à tout âge mais se retrouvent principalement chez les adultes. Lorsque le diagnostic est fait prématurément par un dentiste, la maladie est facilement réversible et ne laissera aucune séquelle. La principale cause de l’apparition de cette maladie est due à une mauvaise hygiène buccale, et peut toucher une ou plusieurs dents, voire toute la bouche…

Les maladies parodontales sont divisées en deux catégories :

 

  1.  maladie limitée aux tissus parodontaux superficiels : la gingivite

Elle est causée par des bactéries et entraîne une inflammation de la gencive. Ces bactéries se retrouvent sous forme de plaque dentaire à l’émergence de la dent. Son accumulation forme ce que l’on appelle communément du tartre. A ce stade, le tissu et l’os ne sont pas affectés.

La gingivite se manifeste par des gencives rouges et enflées ainsi que par un léger saignement lors du brossage et du passage de fil dentaire.

Une hygiène dentaire minutieuse et un rendez-vous chez votre dentiste pour des soins adaptés permettront de soigner cette pathologie bénigne.

2. maladie touchant le parodonte profond qui soutient la dent : la parodontite.

C’est la forme la plus avancée de gingivite. Une gingivite qui n’est pas soignée s’intensifie et conduit à une parodontite. A ce stade de la maladie, l’os et le tissu de soutien des dents sont irréversiblement endommagés.

Les parodontites entrainent :

-          la création de poche entre la dent et la gencive

-          un déchaussement de la dent

-          une ou plusieurs dents se mettent à bouger

-          une mauvaise haleine

-          des douleurs

-          la perte de dent

A ce stade, un rendez-vous et la mise en place d’un traitement par votre dentiste est la seule solution. Celui-ci procèdera à un nettoyage parodontal profond. Dans certains cas, une chirurgie est nécessaire afin de retirer le tissu et les fibres atteintes.

Le thermalisme est reconnu comme étant un traitement complémentaire aux traitements traditionnels et à la chirurgie dentaire.

Les eaux de sources de certaines stations thermales sont efficaces dans le traitement des maladies parodontales ou après une chirurgie parodontale. Elles possèdent différentes vertus : apaisantes, cicatrisantes, tonifiantes pour les gencives et reminéralisantes pour le parodonte.

La cure thermale doit être prescrite par votre dentiste, chirurgien ou médecin traitant car elle nécessite un avis médical. La cure thermale ne peut être réalisée qu’après « préparation » de la bouche (chirurgie dans les cas les plus avancés ou détartrage).

Durant la cure thermale, le patient est suivi par un médecin thermal et un chirurgien-dentiste. Les soins prescrits sont propres à chaque patient afin d’adapter au mieux le traitement.

Les soins pratiqués permettent d’imprégner la muqueuse buccale d’eau thermale cicatrisante :

-          Bain local

-          Pulvérisation de la cavité buccale

-          Humage et nébulisation

-          Compresse

-          Douche gingivale

-          Douche locale

-          Cure de boisson

 

Les stations thermales spécialisées :

La station thermale de Aix les Bains

La station thermale de Bourbonne les bains

La station thermale de Castéra-Verduzan

La station thermale de Enghien les bains

La station thermale de La Bourboule

La station thermale de La Roche Posay

La station thermale de Luchon

La station thermale de Saint Gervais les bains

La station thermale de Molitg-les-Bains

 

Une bonne hygiène bucco-dentaire et un suivi régulier préviennent l’apparition de ce type de maladie et de ses complications.

L’étude « ThermStress Burn Out » recherche des volontaires aux thermes de Néris-Les-Bains pour 6 jours de soins.

La station thermale de Néris-les-Bains, dans l’Allier, recherche des candidats volontaires afin de participer à une étude d’une année sur la prévention du burn-out : ThermStress.

ThermStress

L’étude ThermStress est menée par le CHU de Clermont-Ferrand aux thermes de Néris-Les-Bains avec le soutien financier du FEDER et du Conseil Régional. Cette étude est réalisée en partenariat avec l’association de prévention du stress et le Cluster Innovatherm.

ThermStress a pour objectif de démontrer l’efficacité d’un séjour thermal de 6 jours dans la prévention du risque du burn-out lié au travail. Le séjour comprend :

  • Des soins thermaux,
  • Une activité sportive régulière,
  • Un suivi psychologique
  • Des conseils nutritionnels

Le suivi de cette étude se fait durant une année. Le candidat participe à l’un des 3 séjours organisés par les thermes. Par la suite, deux suivis de 2 jours à Néris-Les-Bains sont prévus 6 mois et 1 an après la cure. Des bilans médicaux aux CHU de Clermont-Ferrand sont également compris.

Le séjour thermal sera intégralement pris en charge si votre participation à l’étude est acceptée.

Les périodes de séjours :

  • 16 au 21 avril 2018
  • 30 juillet au 4 août 2018
  • 12 au 17 novembre 2018

Les conditions pour participer à l’étude :

  • Etre majeur
  • Souffrir d’un stress très élevé vis-à-vis de son travail

Si vous vous sentez concerné, merci de contacter le : 06 84 91 14 39, pour plus d’informations vous pouvez vous rendrez sur le site internet : http://www.thermes-neris.com/etude-thermstress-burn-out/

Le Salon « Thalasso et Cure Thermale » 2018 – 4 villes – 4 dates

Source : communiqué de presse – Janvier 2018 – Salon des Thalassos et Cures thermales

Le salon « Thalasso et Cure thermale » revient pour une nouvelle édition.

Toulouse-et-Bordeaux-salon-SPA-Thalasso-et-Cures-Thermales-300x173

Les bienfaits des eaux sur l’organisme sont prouvés, une multitude de séjours et de formules existent pour profiter des vertus de celles-ci. Des conférences, des ateliers, des animations et des stands seront présents dans 4 villes du Grand Ouest.

L’objectif est de présenter aux français ce secteur en pleine croissance et les innovations associées. Durant ces rencontres, les visiteurs pourront découvrir, au travers des exposants, des séjours aux bienfaits thérapeutiques, des week-ends cocooning pour décompresser, ou encore des prestations soins et beauté en France et à l’étranger.  Ils pourront également échanger avec les professionnels de ce secteur concernant leurs différentes interrogations (Comment préparer sa cure thermale ? Thermalisme ou Thalassothérapie ? Cure thermale ou court séjour ?).

Le rendez-vous est donné :

A Nantes le 2 et 3 Février 2018 // Centre de Congrès La Fleuriaye (Carquefou)

A Lille le 9 et 10 Février 2018 // Salle de Gymnase, place Sébastopol.

A Toulouse le 16 et 17 Février 2018 // Centre de Congrès Pierre baudis

A Bordeaux le 23 et 24 Février 2018 // Hangar 14

 

Pour bénéficier d’une invitation gratuite, rendez vous sur  www.salon-soins.com

« J’équilibre mon diabète » Le nouveau programme d’Education Thérapeutique du Patient à Brides Les Bains

Source : communiqué de presse des Thermes De Brides Les Bains

En avril, le centre thermal de Brides Les Bains lance un nouveau programme d’éducation thérapeutique du patient (ETP) baptisé : « J’équilibre mon diabète de type 2 ». L’objectif est d’aider les patients atteints de diabète dans la gestion quotidienne de leur pathologie chronique.

19642894-23439294

Source photo : www.senioractu.com // article : Salons des Thermalies 2018 : les cures « spécial diabète »

Ce programme d’ETP a été validé par l’Agence régionale de santé Auvergne Rhône-Alpes. Il sera associé à une cure thermale conventionnée « rhumatologie ».

Ce nouveau programme pluridisciplinaire est unique en France, il regroupe une équipe composée de :

  • diététiciens,
  • éducateurs sportifs,
  • infirmiers,
  • médecins thermaux.

7 sessions sont proposées pour l’année 2018 :

2 avril – 7 mai – 4 juin – 2 juillet – 6 août – 3 septembre – 1er octobre

Durant ce séjour, les patients seront suivis au travers de différents rendez-vous et ateliers. L’objectif de cette cure thermale est d’apprendre au patient à comprendre sa pathologie et les risques associés, d’apprendre les gestes quotidiens pour mieux la vivre, apprendre à mieux manger et à faire une activité sportive adaptée.

Un suivi est également prévu dans les 6 mois post-cure.

Pour avoir plus de détails c’est ici 

Les rencontres européennes du thermalisme, un secteur en pleine évolution

cure-eau-thermale-soins_600

Source : Communiqué de Presse de La Médecine Thermale

Du 15 au 17 novembre 2017 se sont déroulées à Aix les Bains « Les rencontres européennes du Thermalisme ». Durant ces quelques jours, les principaux acteurs de ce secteur se sont réunis autour de plusieurs thématiques.

logo médecine thermale

Actuellement, la filière thermale française connait une consolidation et une évolution de sa fréquentation. En effet, depuis 2006 la nombre d’assurés sociaux ayant réalisés une cure thermale est en nette progression (Exemple selon la Médicine Thermale : +3.6% entre 2015 et 2016).

 

Plusieurs thèmes ont été abordés durant ces rencontres :

La Médecine Thermale et la recherche

Le thermalisme prend en charge un certain nombre d’affection, dans les 110 établissements que compte notre pays, pour les 587 000 curistes qui souhaitent en bénéficier chaque année.

La cure thermale est une prise en charge naturelle et globale de la maladie. Elle a une fonction éducative sur le patient et participe au maintien de son lien social. Des sujets tels que l’activité physique et l’alimentation ont également été abordés, en raison de leurs actions déterminantes sur le maintien de la santé des patients et sur l’efficacité de la cure thermale.

Aujourd’hui, le thermalisme explore des nouveaux champs de compétence, des nouveaux formats de cure, une approche concernant la prévention et la participation à la production de données de santé publique.

Thermalisme, investissement et tourisme

Depuis plusieurs années, les stations thermales réalisent des investissements répondant aux objectifs de santé publique et à la demande en constante évolution.

Les stations thermales élargissent leurs offres en mettant en avant le côté préventif et bien-être de l’eau thermale.

Dans un même temps, elles élargissent leurs offres touristiques afin de fidéliser les curistes actuels mais également pour en séduire de nouveaux. En effet, comme l’a précisé Christophe Marchais, directeur des Offices de tourisme de France, lors de la séance plénière ‘État des lieux de l’organisation locale du tourisme après la loi NOTRe’, « tourisme et thermalisme vont de pair : les touristes d’aujourd’hui sont peut-être les curistes de demain, et vice versa ».

- ACTU – 20 millions d’euros investis par la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour faire d’elle la première région thermale Française

Actuellement 3ème région Thermale de France, accueillant plus de 123 000 curistes chaque année, la région Auvergne-Rhône-Alpes se donne 10 ans pour se positionner à la 1ere place. Pour cela, la région vient d’annoncer le lancement d’un « Grand Plan Thermal : 2016-2020 », avec à sa tête Laurent Wauquiez, président de la Région.

Source photo : Thermes de Néris les Bains

Ce plan thermal vise l’accompagnement et le soutien des projets concernant 15 des 24 stations thermales que compte la région. Ces projets visent à rénover et à moderniser les structures vieillissantes afin d’en faire des stations nouvelles générations.

Ce plan thermal a plusieurs objectifs à court et long terme :

- Faire évoluer la fréquentation de la région

- Augmenter les retombées directes et indirectes liées au thermalisme

- Développer les emplois directs et indirects

- Agir comme un levier économique pour la région

- Améliorer l’accueil et les soins des curistes

Pour ce faire la région Auvergne-Rhône-Alpes a investi 20 millions d’euros dans ce « Grand Plan Thermal ». Dans le détail, 17 millions d’Euros seront consacrés à la rénovation et à l’équipement des stations thermales. Les 3 millions restants seront utilisés pour la promotion et la formation du thermalisme.

Parmi les 24 stations thermales de la région, 19 ont déposé un dossier suite à un appel à projets lancé le 2 janvier 2017 par la région. Les stations ayant candidatées, mais n’étant pas éligibles, seront accompagnées dans la mise en place de projets d’amélioration de leurs structures.

Une fédération thermale pour la région Occitanie

Louis Ferré, président de la fédération thermale de la région Occitanie

Louis Ferré, président de la fédération thermale de la région Occitanie

Conscient du fort potentiel thermal de la nouvelle région Occitanie, Jean-François Béraud, président de la Fédération Thermale et Climatique Française (FTCF), est à l’initiative de la création de la Fédération Thermale de l’Occitanie (FTO) afin de faire évoluer et consolider cette richesse. 

La nouvelle région Occitanie est devenue la première région thermale de France. Elle réunit maintenant les 28 stations thermales de Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon, accueillant plus de 180 000 curistes chaque année.

A l’origine de cette initiative, Jean-François Béraud, président de la Fédération Thermale et Climatique Française (FTCF), est conscient du potentiel thermal de cette nouvelle région. C’est pourquoi, il a voulu réunir l’ensemble des acteurs principaux, à savoir les maires et les directeurs de station thermale. Le 15 septembre dernier, l’annonce officielle du lancement de la Fédération Thermale d’Occitanie (FTO) a été communiquée, avec à sa tête Louis Ferré, actuel maire de la ville de Bagnères-de-Luchon.

L’objectif de cette fédération est d’allier l’ensemble des stations thermales des deux anciennes régions, en réalisant des projets autour de différents axes de travail (état des lieux de marché, investissement, communication sur l’identité thermale et innovation). Actuellement, cette fédération ne regroupe que des stations thermales, néanmoins un élargissement, aux centres de bien être utilisant les eaux de sources minérales, devrait être envisagé dans les prochaines années.

Le conseil d’administration de la FTO est composé de 18 personnes, au sein duquel un bureau de 8 membres a été constitué afin de mener à bien les différents projets.  La région a également annoncé qu’elle aurait une place dans les différentes démarches.

La naissance de cette fédération va permettre une évolution du secteur thermal dans la région Occitanie, tant au niveau de son fonctionnement que de l’attractivité de son image.

 

Source photo : Ladepeche.fr