La journée mondiale de l’Endométriose, pensez à la cure thermale.

Le samedi 28 mars 2020 se tiendra la journée mondiale de l’Endométriose. Maladie exclusivement féminine et encore peu connue, elle fait malheureusement partie du quotidien douloureux de nombreuses femmes. Cette pathologie n’a actuellement aucun traitement permettant de la guérir.  La cure thermale représente une alternative naturelle permettant de diminuer les douleurs tout en accompagnant la patiente dans son combat.

 

articleSource photo : top santé

L’endométriose est une maladie gynécologique provoquant des douleurs anormalement violentes lors des règles et/ou des rapports sexuels. Cette maladie affecte le tissu des parois recouvrant l’utérus (l’endomètre) qui s’épaissit au cours du cycle menstruel, et qui, lors de l’absence de fécondation se désagrège en saignant lors des règles.

Dans le cas d’une endométriose, un tissu similaire à celui de l’endomètre va se développer hors de l’utérus et va atteindre d’autres parties du système génital et digestif (trompes, ovaires, vessie…). Malgré le fait que ce tissu soit développé hors de l’utérus, il va continuer à fonctionner de façon similaire en s’épaississant puis en se désagrégeant au moment des règles. À la différence des cellules qui tapissent la paroi de l’utérus, au moment des règles, le sang et les tissus qui se répandent dans l’abdomen ne trouvent pas d’issue pour quitter l’organisme. Ce phénomène va alors entrainer des douleurs permanentes (durant les règles, en période d’ovulation, pendant les rapports sexuels ou encore lors du passage aux toilettes) et engendrer une possible infertilité.

Le diagnostic de l’endométriose est souvent long car encore mal connu par certains praticiens et difficile à diagnostiquer. Il existe toutefois différents traitements permettant de soulager les douleurs. Ceux-ci s’adaptent à chaque patiente, aux futurs projets ainsi qu’à l’état de santé général de la patiente(soulager la douleur, limiter le risque d’infertilité, accompagner un désir de grossesse…).

Un suivi régulier chez un gynécologue est indispensable afin de prendre en charge au mieux cette pathologie et éviter certaines complications.

>> Les bienfaits de la cure thermale appliqués à l’endométriose.

La cure thermale est une prise en charge globale de la maladie permettant d’accompagner la patiente tant sur le plan physique que moral.

La cure thermale est reconnue pour la qualité des eaux utilisées, riches en minéraux et oligo-éléments. Les soins adaptés à chaque patiente permettent de bénéficier de l’ensemble des vertus stimulantes, cicatrisantes, antispasmodiques, anti-inflammatoires, décongestionnantes et reminéralisantes.

L’objectif étant d’améliorer la santé de la peau et des muqueuses.

>> Les soins de la cure thermale en gynécologie.

Sur place, avant le début de la cure, un médecin thermal prescrira à la patiente les soins thermaux adaptés à sa pathologie. Il réalisera également des suivis réguliers durant la totalité du séjour afin de contrôler l’état de santé général de la curiste.

Durant les 3 semaines d’une cure thermale conventionnée, la patiente recevra au moins 4 soins thermaux quotidiens.

On retrouvera principalement :

  • l’irrigation vaginale.
  • la douche au jet.
  • la piscine de mobilisation.
  • la compresse décongestionnante.
  • la columnisation.

Ces soins peuvent être complétés par des ateliers complémentaires, propres à chaque station thermale, tels que :

  • des groupes de parole,
  • des ateliers de sophrologie,
  • des rencontres avec des spécialistes (sage-femme, nutritionniste…),
  • des ateliers de nutrition,
  • des cours de sport adaptés.

 Le séjour en cure thermale est l’occasion de mettre en place les bases d’une nouvelle hygiène de vie (alimentation saine, pratique sportive, arrêt du tabac).

>> Quelles sont les démarches pour partir en cure thermale ?

Ce type de séjour doit être prescrit par un médecin traitant ou gynécologue. Cette prescription permettra une prise en charge partielle, par la sécurité sociale, du forfait de soins ainsi que du forfait de surveillance médicale.

N’hésitez pas à consulter notre dossier « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » pour connaître toutes les démarches et modalités de prise en charge.

>> Les établissements français proposant une cure thermale « Endométriose » ou un module spécifique :

Les thermes de Challes-les-Eaux

Les thermes de Salies-de-Béarn

Les Thermes de Luz-Saint-Sauveur

>> Les établissements français ayant l’orientation en gynécologie :

Station thermale de La-Léchère-les-Bains

Station thermale de Salies-du-Salat

Station thermale de Bagnoles-de-l’Orne

Station thermale d’Ussat-les-Bains

Station thermale d’Evaux-les-Bains

Station thermale de Bourbon-l’Archambault

Station thermale de Salins-les-Bains

Station thermale de Luxeuil-les-Bains

Il n’est pas rare de noter une augmentation de la douleur durant la première semaine de cure thermale, cela est tout à fait normal. Une diminution de la douleur est souvent observée après la 2ème semaine de soins. Si des résultats sur le long terme veulent être observés, la cure thermale doit être réalisée durant plusieurs années consécutives.

 

 

La cure thermale dans la prise en charge de l’infertilité féminine

Véritable problème de santé publique, l’infertilité concerne  aujourd’hui environ 14% des couples. Dans certains cas, cette infertilité reste inexpliquée et les échecs aux traitements se multiplient. La cure thermale se présente alors comme une solution naturelle et sans effet secondaire pour la patiente.

Cure thermale infertilité

La fécondité ou fertilité est définie comme l’aptitude à obtenir une grossesse, on parle d’infertilité dans le cas contraire. Elle peut être féminine et/ou masculine, mais reste toutefois inexpliquée dans certains cas. Chez la femme, un certain nombre de causes peut être à l’origine d’une infertilité, parmi lesquelles les troubles de l’ovulation, les anomalies des trompes, les causes cervicales ou encore l’endométriose. Par ailleurs, il faut savoir que certains facteurs influencent fortement la fertilité, en premier lieu l’âge, dont l’augmentation progressive est associée à une baisse de la fertilité et à un risque accru de fausse couche. De plus, les déséquilibres alimentaires (obésité, maigreur), le tabac et l’alcool influent sur la qualité de l’ovulation, et ainsi sur la fécondité, laquelle peut également être altérée par des facteurs relatifs à l’environnement et au mode de vie (exposition à des substances toxiques, pesticides, etc.).

>> Cures thermales et fertilité, ça peut marcher ?

S’il n’y a pas aujourd’hui de consensus scientifique sur les bienfaits des eaux thermales sur la fertilité, il faut toutefois connaître l’existence de cures thermales à orientation gynécologique, spécialisées dans le traitement de l’infertilité féminine. Elles peuvent constituer une alternative thérapeutique en cas de problème de fertilité inexpliqué,  d’inefficacité des traitements médicaux ou en complément à l’assistance médicale à la procréation, dans l’attente de la fécondation in vitro.

Ces cures thermales proposent ainsi des soins gynécologiques à visée locale et générale, destinés à restaurer la fertilité.

A cette fin, différents moyens thérapeutiques sont proposés :

  • Les irrigations vaginales durant le bain
  • Les compresses d’eau mère tiède en application localisée
  • Les douches d’eau thermale au jet à pression modulable
  • Les douches au jet
  • Les bains
  • Des pulvérisations sur le col utérin

Outre les bienfaits des soins qui sont proposés, la cure thermale permet également de mettre en place un accompagnement personnalisé et adapté à chaque patiente.

De plus, le cadre relaxant de la cure aide à réduire le stress et les tensions générées. Les rencontres avec d’autres femmes dans des situations similaires donnent lieu à de nombreux échanges et aident la patiente dans son cheminement.

>> Quelles sont les démarches pour bénéficier d’une cure thermale en gynécologie ?

L’orientation thermale en gynécologie fait partie des 12 orientations thermales thérapeutiques reconnues et prises en charge par la Sécurité sociale.

Sur prescription d’un médecin traitant ou spécialiste (gynécologue), le forfait thermal (soins thermaux) ainsi que le forfait de surveillance médicale (rendez-vous avec le médecin de cure), peuvent faire l’objet d’une prise en charge partielle par l’Assurance maladie.

Le ticket modérateur (la part restante à la charge du curiste) peut être pris en charge par une mutuelle, en fonction du type de contrat souscrit.

N’hésitez pas à consulter notre dossier « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » afin de prendre connaissance de toutes les informations nécessaires.

>> En pratique : où s’adresser ?

En France, 11 stations thermales bénéficient de l’orientation en gynécologie (Gy), en raison de la qualité de leurs eaux thermales, naturellement très salées.

Les thermes d’Evaux-les-Bains

Les thermes de Salies-de-Béarn 

Les thermes de Bourbon-l’Archambault

Les thermes de  Luz-Saint-Sauveur

Les thermes de  Luxeuil-les-Bains 

Les thermes de  Salies-du-Salat

Les thermes de  Challes-les-Eaux

Les thermes de La Léchère-les-bains

Les thermes d’Ussat-les-Bains

Les thermes de Bagnoles-de-l’Orne

Les thermes d’Évaux-les-Bains

Les thermes de Salins-les-Bains

 

Quels sont les soins thermaux dédiés à la gynécologie ?

La douche vaginale, l’irrigation vaginale ou encore la columnisation sont des soins thermaux qui sont pratiqués uniquement dans le cadre de l’orientation thermale en « gynécologie ».

Cure thermale gynécologie

 

La médecine thermale est une alternative naturelle permettant de soulager de nombreuses affections chroniques. La composition de l’eau, riche en oligo-éléments et minéraux, lui confère une multitude de vertus indiquées dans la prise en charge de pathologies chroniques. 

La mise en contact direct de la peau et des muqueuses avec l’eau thermale permet au corps de bénéficier de l’ensemble des vertus de l’eau.

La gynécologie est l’une des 12 orientations thermales reconnues et prises en charge par la Sécurité sociale.

>> Des soins thermaux spécifiques à la gynécologie, pour des effets visibles

Les soins dédiés à cette orientation permettent de soulager de nombreuses gênes intimes. L’ensemble des soins thermaux est réalisé par des professionnels formés à des protocoles précis selon des normes d’hygiène strictes.

  • L’irrigation vaginale consiste à introduire, grâce à une canule, de l’eau thermale dans le vagin. La durée de ce soin varie durant la cure de 5 à 20 minutes.
  • La columnisation est un tamponnement vaginal, réalisé avec mèche de gaz imbibée d’eau thermale qui est laissée quelques heures, alors que la curiste est allongée sur le ventre.
  • Pulvérisation d’eau sur le col utérin nécessite que la curiste soit installée en position gynécologique afin d’installer un spéculum. Un aérosol est alors posé directement au niveau de la muqueuse afin que  l’eau thermale soit pulvérisée sur le col de l’utérus. Le temps de pulvérisation peut varier durant la cure thermale.

>> Les bienfaits des soins thermaux en gynécologie

Mise directement aux contacts des muqueuses affectées, l’eau minérale thermale a de nombreux effets bénéfiques pour l’organisme :

  • antalgique
  • décongestionnant
  • apaisant
  • anti-inflammatoire
  • anti-démangeaison
  • cicatrisant

>> Les établissements thermaux ayant l’orientation en gynécologie

En France, 12 établissements thermaux ont reçu l’agrément en gynécologie :

Les thermes de La Léchère-les-Bains

Les thermes de Luz-Saint-Sauveur

Les thermes d’Ussat-les-Bains

Les thermes de Bagnoles-de-l’Orne

Les thermes de Salies-du-Salat

Les thermes de Salies-de-Béarn

Les thermes d’Évaux-les-Bains

Les thermes de Bourbon-l’Archambault

Les thermes de Challes-les-Eaux

Les thermes de Luxeuil-les-Bains

Les thermes de Salins-les-Bains

Vous souhaitez bénéficier d’une cure thermale conventionnée, prise en charge par la sécurité sociale, n’hésitez pas à consulter notre article « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » .

Journée Mondiale du Sommeil – Le thermalisme, une aide incontestable

La journée mondiale du sommeil, dédiée à la sensibilisation,  se déroule ce vendredi 13 mars 2020. En effet, nombreuses sont les personnes à souffrir de troubles du sommeil chroniques, se répercutant sur la qualité de la vie quotidienne. De nombreuses solutions existent, toutefois la réalisation d’une cure thermale est une solution naturelle, douce et sans effet secondaire aidant les patients à retrouver les bras de Morphée.

Sommeil

Le sommeil est primordial pour le bon fonctionnement de l’organisme, pour le bien-être mental et physique. Un mauvais sommeil et/ou des insomnies chroniques sont à l’origine de nombreuses répercussions : stress, fatigue, trouble de l’humeur, envie excessive de manger, conséquences professionnelles…

Les causes de ce trouble sont nombreuses et des états tels que le stress et l’anxiété sont des facteurs aggravants. Il est important d’identifier l’origine de ce trouble afin de le soulager à sa source et ainsi éviter la mise en place d’un cercle vicieux (j’ai de l’anxiété, je stresse, je dors mal donc je vais ressentir une plus grande anxiété, puis un plus grand stress…).

>> Une cure thermale peut s’envisager :

  • lorsque les traitements médicamenteux ne font plus effet,
  • lorsque le patient souhaite trouver une alternative plus naturelle.

La médecine thermale a l’avantage de n’engendrer aucun effet secondaire sur l’organisme et de ne pas créer de dépendance, contrairement aux traitements médicaux classiques.

Prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste), la cure thermale est une approche pluridisciplinaire qui permet de soulager cette pathologie dans sa globalité (tant sur le plan physique que psychologique).

La cure thermale est une solution douce et naturelle dont les effets ne sont plus à démontrer. La composition des eaux thermales riches en minéraux et oligo-éléments est réputée pour ses bienfaits dans la lutte contre les troubles du sommeil. Associée à un cadre relaxant, la cure thermale permet aux patients de retrouver calme, sérénité et d’évacuer toute l’anxiété accumulée en se coupant des habitudes quotidiennes.

 >> Lors d’un séjour en cure thermale, on retrouvera :

  • Un suivi médical régulier avec le médecin de cure,
  • Une prise en charge thermale quotidienne (douche, piscine, cure de boisson…) favorisant la détente, la relaxation et le bien-être,
  • Une prise en charge psychologique au travers de différents ateliers mis en place au sein de la cure thermale (entretiens individuels ou en groupes, ateliers de relaxation et de détente).
  • Une incitation à la pratique sportive.

L’objectif de cette prise en charge de 3 semaines est d’identifier l’origine des insomnies tout en réduisant le stress généré.  A la suite d’un séjour en eau thermale, le patient retrouvera calme et sérénité.

Afin de prolonger les effets bénéfiques de l’eau thermale dans le temps et de réduire sa prise de médicament (voire de l’arrêter sur avis médical), il est conseillé de renouveler la cure thermale sur plusieurs années.

En France, 3 stations proposent des cures thermales dédiées au sommeil :

> L’établissement de Saujon, situé en Charente-Maritime, est spécialisé dans le traitement des troubles psychologiques et de l’anxiété depuis 1860. Vous bénéficiez de soins thermaux adaptés à cette pathologie et d’un suivi médical personnalisé. De plus, depuis 2017, l’Ecole thermale du stress propose un stage  « Retrouver un sommeil naturel  » avec des ateliers psycho-éducatifs spécifiques et des séances de relaxation. L’objectif du stage est de mieux comprendre son sommeil, d’identifier les causes de son dysfonctionnement et d’acquérir des outils permettant de retrouver un sommeil naturel.

> L’établissement de Néris-Les-Bains, situé en Auvergne, utilise une eau hyperthermale oligométallique, bicarbonatée et sulfatée sodique faible, idéale dans le traitement des troubles du sommeil. La cure thermale pour les troubles du sommeil de Néris-Les-Bains est recommandée aux insomniaques. Son objectif est de déterminer les origines des troubles afin d’apprendre à les gérer. En complément, l’établissement de Néris-Les-Bains a mis en place le séjour GE-NERIS, disponible uniquement à certains dates, destiné aux personnes stressées, souffrant d’anxiété et/ou de troubles du sommeil. Combinant soins thermaux et activités complémentaires, ce séjour vise à apporter un traitement doux pour permettre aux personnes de redevenir pleinement actrices de leur santé.

> L’établissement thermal de Bagnères-de-Bigorre, situé dans les Hautes-Pyrénées propose une cure thermale en affections psychosomatiques. Cette cure thermale peut agir efficacement et en douceur sur les troubles du sommeil. Elle a pour intérêt principal de réduire l’anxiété ; permettant ainsi de dénouer les tensions créées par le stress, souvent cause d’insomnie. Elle crée un changement salutaire permettant au curiste de changer d’univers pendant 3 semaines, de rompre avec ses habitudes et de mettre de côté ses soucis quotidiens.
Profiter des effets sédatifs et myorelaxants de la thermalité, se laisser « cocooner » par des soignants expérimentés,  bénéficier d’une écoute, d’un confort et d’un mieux-être, sont autant d’éléments propices à une meilleure qualité de sommeil.

Pensez à la mini-cure thermale « sommeil »

D’un format plus court, la mini-cure thermale s’adapte plus facilement à l’emploi du temps des personnes actives. D’une durée de 3, 6 ou 12 jours, des établissements thermaux proposent une mini-cure thermale dédiée au sommeil :

> Les Thermes de Molitg-les-Bains

> Les Thermes de Bourbon-l’Archambault 

 

 

La journée mondiale du rein

 Le 12 mars 2020 aura lieu la journée mondiale du rein. L’occasion de mettre en avant les vertus de la médecine thermale dans la prise en charge des affections urinaires et rénales.

La preste Les Bains Cure thermale affection urianire

En France, plus de 3 millions de personnes sont touchées par une maladie rénale, et nombreuses sont celles qui l’ignorent. Pourtant, les reins sont des organes essentiels  au bon fonctionnement de l’organisme. Au nombre de 2, les reins appartiennent au système urinaire. Ils permettent d’éliminer les déchets du sang, en le purifiant, avant son retour dans le reste de l’organisme
Cependant, les reins ont de nombreuses fonctions, moins connue, comme la régulation de la quantité d’eau, de minéraux ainsi que la production de certaines hormones nécessaires à l’organisme.
Les reins sont indispensables au corps humain, mais ils sont malheureusement sujets à de nombreuses affections pouvant, à terme, affecter fortement la qualité de vie du patient.

Quelles sont les maladies rénales prises en charge par la médecine thermale ?

Le thermalisme est une médecine naturelle qui base ses bienfaits sur l’utilisation des eaux thermales et de ses dérivés à des fins thérapeutiques.  De nombreuses affections sont prises en charge par la médecine thermale, cependant, il est important de continuer les traitements médicaux et de mettre en place une hygiène de vie adaptée.

Les principales maladies :

  • L’infection urinaire (également appelée cystite) est une inflammation de la muqueuse de la vessie, aux symptômes bien distincts (des maux en bas du ventre, une envie d’uriner très fréquente pour un petit volume d’urine, des brûlures ainsi que des urines troubles et malodorantes).
  • La lithiase rénale (ou calculs rénaux) se caractérise par des cristaux durs qui se forment dans les reins et pouvant entraîner de vives douleurs.
  • La glomérulonéphrite est une affection des glomérules. Ces dernières sont une structure indispensable pour le fonctionnement rénal, permettant la filtration du sang et la production d’une urine primaire.
  • L’insuffisance rénale qui est une dégradation et une détérioration de la fonction rénale.
  • La prostatite est une inflammation de la prostate qui survient fréquemment chez les hommes dont la prostate est augmentée de volume. Les symptômes sont ceux d’une infection, c’est à dire de la fièvre, une fatigue générale, des douleurs musculaires et des maux de tête ainsi que des brûlures lors de la miction.

Certaines affections peuvent devenir chroniques (infection urinaire ou lithiase rénale). Leur prise en charge est importante afin de ne pas altérer le fonctionnement des reins au fil du temps.
La réalisation d’une cure thermale ou d’un court séjour de santé dans une station thermale spécialisée permettra de soulager les pathologies rénales.

Quels soins thermaux lors d’une cure conventionnée en affections urinaires et maladies métaboliques ?

La cure thermale est une démarche médicale. Prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste), la cure thermale conventionnée est d’une durée de 21 jours.

Durant son séjour dans l’un des 9 l’établissement thermaux français ayant l’indication en affections urinaires et maladies métaboliques, le curiste recevra des soins thermaux quotidiens tels que :

  • La cure de boisson
  • La douche au jet
  • La douche locale
  • Les bains

Les eaux thermales, utilisées au travers de ces soins spécifiques ont différentes vertus : drainante, apaisante, anti inflammatoire et anti spasmodique.

Les soins peuvent varier en fonction de la station thermale et de la prescription du médecin de cure.

Les établissements thermaux spécialisés dans les affections urinaires :

Les thermes de Châtel-Guyon

Les thermes d’Eugénie-les-Bains

Les thermes de Capvern-les-Bains

Les thermes d’Aulus-les-Bains

Les thermes de Vittel

Les thermes de Thonon-les-Bains

Les thermes d’Evian-les-Bains

Les thermes de La Preste, Prats De Mollo

Les thermes de Contrexéville

La maladie rénale est dite « silencieuse » car elle ne se manifeste par aucun symptôme perceptible. C’est généralement à un stade très avancé de la maladie que l’on se rend compte de l’affection.

Aujourd’hui en France, plus d’un tiers des personnes entrent en urgence en traitement de suppléance, greffe ou dialyse. Alors, profitez de cette journée mondiale pour vous faire dépister.

En cas d’anomalie, ce dépistage peut permettre une prise en charge précoce.

 

Destination la Normandie, pour votre prochaine cure thermale

La  Normandie est une région française bordant la Manche. Cette destination est connue pour ses paysages littoraux rocheux et son passé, qui a marqué l’histoire de la France. Mais la Normandie est également une destination thermale, qui accueille chaque année de nombreux curistes.

Source photo : https://www.seine-maritime-tourisme.com/

Source photo : https://www.seine-maritime-tourisme.com/

Faire une cure thermale en Normandie

En fonction des pathologies et des besoins, un médecin (traitant ou spécialiste) pourra conseiller à son patient de suivre une cure thermale au sein de l’établissement thermal de Bagnoles-de-l’Orne, l’unique centre thermal que compte la région.

La richesse des sols de cette station permet à l’eau qui s’y infiltre de se charger en une multitude de minéraux et d’oligo-éléments indiqués dans la prise en charge de pathologies chroniques.

 

Les orientations thérapeutiques de la région Normandie

Le thermalisme est une médecine naturelle qui se base sur l’utilisation de l’eau thermale et de ses dérivés, au travers de différents soins spécifiques. D’une durée de 3 semaines consécutives, la cure thermale est une véritable prise en charge globale du patient, tant sur le plan physique que psychologique.

L’établissement thermal de Bagnoles-de-l’Orne prend en charge 3 des 12 orientations thermales reconnues par l’Assurance maladie :

 

Où faire une cure thermale en Normandie ?

Cette région accueillera les curistes dans son établissement situé à Bagnoles-de-l’Orne, le BO Resort thermal, appartenant au groupe France Thermes.

 

Départ en cure thermale et Coronavirus

Actuellement, nous évoluons dans un contexte délicat face à la propagation du Coronavirus.
Toutefois, les établissements thermaux ouverts, ou s’apprêtant à ouvrir, ont pris des mesures de prévention et de précaution afin que votre séjour se déroule dans les meilleures conditions.

Cure thermale et Coronavirus

Du côté des établissements thermaux :

  1. Aucune cure ne pourra démarrer sans consultation médicale initiale,
  2. Les médecins thermaux n’autoriseront pas l’accès à l’établissement thermal en cas de situation suspecte,
  3. Les personnels et curistes sont sensibilisés aux mesures d’hygiène essentielles à la non-dissémination du virus et disposent des équipements nécessaires,
  4. Les agents de soins sont formés aux procédures de désinfection des lieux de soins et des parties communes,
  5. Le personnel paramédical de l’établissement a été sensibilisé à la détection de cas possiblement porteurs du virus et à la conduite à tenir, le cas échéant.

Du côté des curistes :

  1. Si vous présentez des symptômes évocateurs d’une atteinte par Coronavirus (fièvre, maux de tête, fatigue anormale, problèmes respiratoires), contactez le 15 et de suivez ses instructions.
  2.  Si vous avez été en contact étroit avec une personne atteinte du coronavirus, contacter votre médecin traitant et informez-le de votre départ en cure thermale.
  3. Si vous êtes un sujet fragile, contactez votre médecin afin de l’informer de votre départ en cure  afin de juger de la pertinence d’en différer le début.

Le respect des règles d’hygiène est essentiel : se laver les mains, tousser ou éternuer dans le coude, utiliser un mouchoir à usage unique, porter un masque jetable si on est malade.

(Source : La Médecine Thermale)

Bien choisir son logement de cure thermale

Le choix de l’hébergement lors d’une cure thermale est une étape très importante. De nombreuses possibilités s’offriront à vous lors de vos recherches. Il est important de connaître les différentes options afin que ce choix soit conforme à vos attentes.

Bien choisir son hébergement de cure thermale

La cure thermale est une démarche médicale entrainant une importante fatigue lors du séjour. L’hébergement doit vous offrir un certain confort, un sommeil de qualité et la possibilité de vous reposer afin de ne pas aller à l’encontre des bienfaits de la médecine thermale.

Les différents types de locations qui s’offrent à vous :

Lors de vos recherches, plusieurs choix d’hébergements vous seront proposés :

  • Les meublés de tourisme sont fortement représentés dans le parc de location thermal. Il vous sera possible de louer un studio, un T2 voire une maison. Ce type d’hébergement offre un certain confort procurant le sentiment « d’être à la maison ».
  • Les résidences hôtelières proposent différentes prestations (chambre, studio ou appartement)  avec ou sans pension.
  • Les campings sont également présents dans de nombreuses stations thermales. Ils proposent des forfaits curistes en mobil-home ou pour l’emplacement des camping-cars.
  • Les résidences intégrées proposent un hébergement intégré à l’établissement thermal. Dans une majeure partie des cas, ces résidences offrent un accès direct aux soins.

>> Lors de votre choix, vous devez prendre en compte différents critères afin de trouver l’hébergement qui vous convient : le budget, les équipements, les classifications (épi, étoile), la taille, la situation géographique…

La signature du contrat de location

Dès lors que vous aurez choisi votre location, que vous aurez contacté le propriétaire et que les dates seront fixées, un contrat devra-être établi.
Avant la signature de celui-ci, assurez-vous d’avoir poser l’ensemble des questions concernant votre location (équipements, accessibilité, présence d’escalier, taxe de séjour, navette, parking…).

>> Quelques termes concernant votre contrat que vous devez connaître

  • Le versement d’arrhes n’engage pas définitivement le propriétaire et le locataire, qui peuvent changer d’avis. Toutefois, si le curiste renonce à la location, il abandonne la somme versée. Si le propriétaire revient sur sa position, il doit payer le double des arrhes réglées.
  • L’acompte engage le propriétaire et le curiste à honorer le contrat. Si le propriétaire se rétracte, il doit rembourser l’acompte et peut être condamné à des dommages et intérêts. Si le curiste annule sa réservation, il se verra dans l’obligation de payer la totalité du séjour au propriétaire.
  • La caution est un dépôt de garantie versée par le curiste au propriétaire lors de son entrée dans le logement. Le montant de la caution ainsi que les modalités de sa restitution doivent être précisés dans le contrat de location. Il est très important d’établir un état des lieux à l’entrée et à la sortie du logement.

Quand réserver son hébergement de cure ?

En fonction des stations thermales, il est possible que la réservation de l’hébergement se réalise :

  • avant la validation des dates de séjour au sein de l’établissement de cure.
  • après la réservation des dates de séjour au sein de l’établissement de cure.

N’hésitez pas à vous renseigner lors des démarches avec votre centre thermal.

Trouver sa location de cure thermale sur le site LesCuristes.fr

Sur le site LesCuristes.fr, vous trouverez un large choix de locations pour l’ensemble des stations thermales françaises.

Pour trouver votre location >> ICI <<

>> Les locations thermales des stations les plus recherchées :

Balaruc-les-Bains
Amélie-les-Bains
Le Grand-Dax
Rochefort
Gréoux-les-Bains
Jonzac

L’orientation thermale en gynécologie

Les affections gynécologiques sont nombreuses et invalidantes. Elles affectent fortement la vie intime des patientes, notamment lorsqu’elles s’installent dans le temps. La cure thermale est une alternative naturelle et efficace dans la prise en charge de nombreuses pathologies gynécologiques.

source photo : https://www.chainethermale.fr/

source photo : https://www.chainethermale.fr/

 

Des solutions médicales existent, mais, face aux récidives les traitements médicaux finissent par perdre en efficacité.

La cure thermale en gynécologie est une prise en charge globale de la patiente, naturelle, douce et sans effet secondaire.
Les eaux thermales utilisées lors des soins sont composées d’une multitude de minéraux et d’oligo-éléments leurs conférant différentes vertus :

  • Apaisante
  • Antalgique
  • Calmante
  • Cicatrisante
  • Régénérante
  • Anti-inflammatoire
  • Anti-spasmodique

Les différents soins thermaux :

Durant les 3 semaines de la cure thermale conventionnée, les patientes recevront des soins d’hydrothérapies quotidiens.
Ces soins seront prescrits en amont par le médecin de cure afin de s’adapter aux besoins de la patiente.

On retrouvera majoritairement des :

  • pulvérisations d’eau sur le col utérin,
  • irrigations vaginales,
  • poses internes de compresses d’eau thermale,
  • columnisations,
  • bains,
  • compresses externes d’eau thermale,
  • douches au jet.

Les différentes pathologies prises en charges

La cure thermale est idéale dans la prise en charge de différentes affections.
Les plus connues sont l’endométriose, la dysménorrhée mais également l’infertilité.

> Voir la liste de l’ensemble des maladies traitées lors d’une dure thermale ayant l’orientation en gynécologie <

Démarches et prise en charge pour une cure thermale en gynécologie

En Franceil existe 110 établissements thermaux, dont 12 sont indiqués dans la prise en charge de pathologies gynécologiques. En fonction de vos besoins, votre médecin (traitant ou spécialiste) vous indiquera les stations les plus adaptées.

Une cure thermale conventionnée doit faire l’objet d’une prescription médicale. D’une durée de 3 semaines, la cure thermale est partiellement prise en charge par la sécurité sociale.

Pour tout savoir sur les démarches et la prise en charge, nous vous invitons à consulter notre dossier : ICI

La cure thermale en double orientation : une prise en charge optimale

Il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques, notamment lorsque l’une des pathologies favorise le développement d’une autre. La cure thermale en double orientation est alors une solution adaptée qui permettra de soulager plusieurs pathologies lors d’un seul séjour.

En fonction de vos besoins, il vous sera donc possible de réaliser une cure thermale en gynécologie + rhumatologie ou gynécologie + phlébologie.

Les stations thermales ayant l’agrément en gynécologie

La station thermale de La Léchère-les-Bains

La station thermale de Luz-Saint-Sauveur

La station thermale d’Ussat-les-Bains

La station thermale de Bagnoles-de-l’Orne

La station thermale de Salies-du-Salat

La station thermale de Salies-de-Béarn

La station thermale d’Évaux-les-Bains

La station thermale de Bourbon-l’Archambault

La station thermale de Challes-les-Eaux

La station thermale de Luxeuil-les-Bains

La station thermale de Salins-les-Bains