La piscine est un soin thermal par excellence, elle est prescrite dans de nombreuses orientations thérapeutiques (rhumatologie, affections digestives et maladies métaboliques, trouble du développement chez l’enfant, etc). Afin de s’adapter à la prise en charge d’un plus grand nombre d’affections chroniques, la piscine d’eau thermale se décline en plusieurs soins :

Source photo : https://www.thermes-neris.com/
Source photo : https://www.thermes-neris.com/

La piscine de mobilisation

Proposé dans la majorité des établissements thermaux, le soin de mobilisation en piscine est indiqué dans de nombreuses orientations thérapeutiques.
Les curistes réalisent des gestes et des mouvements précis sous la direction d’un kinésithérapeute se trouvant sur le bord du bassin.
La particularité de ce soin réside dans le fait que le curiste est immergé dans l’eau. Les articulations se relâchent alors grâce à la poussée d’Archimède qui permet au corps de flotter.
Le résultat est immédiat : les gestes sont plus libres, sans douleur et fluides.

> Les bienfaits de la mobilisation en piscine

Outre les bienfaits procurés par la sensation de flottaison, induite par la poussée d’Archimède, la mobilisation en piscine permet :

  • de se relaxer profondément,
  • de calmer les douleurs articulaires,
  • de réduire les tensions.

La douche sous immersion en piscine (ou hydrojets)

Des buses fixées sur les parois du bassin permettent un auto massage des zones ciblées tout en immergeant le corps du curiste dans l’eau thermale. Le jet de forte pression est dirigé par le patient sous la surveillance continue d’un agent thermal.
Le curiste, debout ou assis, bénéficie d’un massage profond au niveau des dorsales, cervicales ou lombaires.
La pression et la localisation des jets sont indiquées par la prescription médicale.

> Les bienfaits de la douche sous immersion en piscine

Outre les bienfaits procurés par la sensation de flottaison, la douche sous immersion entraine des effets :

  • décontractants,
  • décontracturants,
  • relaxants,
  • apaisants.

Chaque établissement thermal, en fonction de la teneur en minéraux, en oligo-éléments et la température d’émergence de son eau minérale, sera indiqué dans la prise en charge de pathologies spécifiques.

 

 

L’ensemble des soins thermaux

 

L’ensemble des soins dispensés durant la cure thermale conventionnée sont prescrits par le médecin thermal, en fonction des besoins du patient. 

Prise en charge et remboursement d’une cure thermale en double orientation

La réalisation d’une cure thermale est encadrée par des décrets.

Ainsi, pour être prise en charge, une cure thermale doit :

  • Être prescrite par un médecin (traitant ou spécialiste),
  • Avoir reçu l’accord de prise en charge par la sécurité sociale,
  • Se dérouler dans l’un des 110 établissements thermaux français,
  • Etre l’unique cure thermale réalisée durant l’année civile,
  • Durer 21 jours, soit 18 jours de soins. L’ensemble des soins doit être réalisé. Toute absence non justifiée par un motif recevable peut entrainer le non-remboursement de la cure thermale.

Si l’ensemble des conditions est réuni, la cure thermale sera prise en charge par la sécurité sociale à hauteur de 70% du forfait de surveillance médicale et à 65% du forfait thermal. En fonction des contrats établis, la part restante (nommée ticket modérateur) pourra être prise en charge par la mutuelle du curiste. Les conditions sont identiques pour la réalisation d’une cure thermale en double orientation.

Tout savoir sur la prise en charge et le remboursement d’un séjour thermal


Article publié par Laura Dupuy

5134
Message du site