Afin de vous informer au mieux sur les étapes importantes à ne pas manquer lors de l’organisation de votre séjour thermal, LesCuristes.fr vous propose ce dossier d’aide à la préparation d’un séjour thermal.

Première étape : La prescription

La prescription d’une cure thermale

Afin d’être remboursée par l’Assurance Maladie, la cure thermale doit permettre de guérir une pathologie ou affection figurant sur la liste des orientations de la sécurité sociale. Si la pathologie y figure, la cure doit obligatoirement, comme tout autre traitement, être prescrite par le médecin traitant du patient ou par un spécialiste dans la pathologie concernée, par exemple un rhumatologue pour des problèmes d’arthrose…

En France, seules les affections ou pathologies suivantes peuvent motiver une cure thermale conventionnée prise en charge par l’Assurance Maladie :

La première étape consiste donc à consulter votre médecin plusieurs mois (4 à 6 mois sont conseillés) avant votre date souhaitée de départ en cure.

Le rôle du médecin est important dans la prescription d’une cure, il existe en effet des contre-indications. Les affections de longue durée, lorsqu’elles sont en période évolutive, sont par exemple des contre-indications aux soins thermaux.

A l’occasion de cette consultation médicale, votre médecin complétera le questionnaire de prise en charge en indiquant l’orientation thérapeutique, simple ou double, pour laquelle la cure est demandée en fonction de l’affection dont vous souffrez et vous le remettra pour l’envoyer à votre centre de Sécurité Sociale.

 

La cure thermale pour 2 orientations thérapeutiques différentes

Il est possible pour un patient de traiter deux pathologies différentes lors d’une seule cure thermale. Votre médecin doit alors vous prescrire une cure traitant les deux orientations thérapeutiques. Pour trouver la station thermale qui traite vos différentes pathologies, rendez vous sur la liste des stations thermales.

 

Conditions particulières à respecter :

De plus, un certain nombre de conditions liées aux soins et à l’établissement thermal doivent être respectées pour que la cure soit prise en charge.

En effet, la Sécurité Sociale ne rembourse qu’une seule cure thermale par année civile et par affection. La prise en charge d’une cure thermale par l’Assurance Maladie n’est valable que pour l’année civile en cours. Si celle-ci est accordée en fin d’année, il est cependant possible pour le curiste d’effectuer la cure en début de l’année suivante.

La durée d’une cure thermale est de 18 jours de traitement. Le fait d’interrompre une cure ne donne par le droit au remboursement des soins par la Sécurité Sociale. Il existe cependant des cas de force majeure ou des raisons médicales qui donnent le droit au curiste d’arrêter sa cure.

Si l’Assurance Maladie ne couvre pas 100% des frais de cure, vous pouvez toujours demander à votre mutuelle santé de compléter le remboursement.

 

 

Retrouvez le dossier pour tout savoir sur l’organisation d’un séjour thermal :


Tags de l'article : Prise en charge sécurité sociale/mutuelle/CMU


Article publié par Charles

Message du site