Bourdonnements, sifflements, chuintements dans les oreilles, vous souffrez probablement d’acouphènes, comme près de 16 millions de français. Les acouphènes sont souvent bénins mais peuvent avoir des conséquences néfastes sur la qualité de vie, surtout qu’il n’existe pas de traitement à l’heure actuelle. La cure thermale viendra comme un traitement de confort afin d’améliorer la qualité de vie du patient.

Source : Freepik – photo créée par Karlyukav

Les acouphènes induisent une gêne sonore perçue au quotidien par les personnes concernées. Ces bruits parasitaires ont diverses origines (expositions répétées au bruit, otites, vieillissement, diverses maladies, choc émotionnel, trouble hormonal). S’ils ne sont pas traités, ils peuvent entraîner divers troubles tels que des insomnies ou bien des vertiges.

Que les acouphènes soient occasionnels, intermittents ou continus, vous devez consulter un ORL afin de limiter les gênes et les effets secondaires (insomnies, vertiges, stress, dépression…). Dans certains cas, les acouphènes entraînent une telle dégradation de la qualité de vie que le patient tombe en dépression. Il reste donc primordial de traiter les troubles associés (hypertension, troubles hormonaux…), puisqu’à l’heure actuelle, aucun traitement n’a pu démontrer son efficacité dans le traitement de ce trouble.

Cure thermale et acouphène

La réalisation d’une cure thermale viendra comme un traitement de confort. En effet, un séjour en eaux thermales vous permettra de ne plus vous focaliser sur ces bruits sourds. Vous apprendrez à les passer au second plan de votre vie afin de retrouver un environnement de sérénité et un quotidien plus agréable en diminuant le stress et l’anxiété.

La médecine thermale est une prise en charge globale. Elle prend en compte tant le coté psychologique que physique afin d’appréhender la pathologie dans sa totalité.

Une cure thermale comprend des soins d’hydrothérapie à base d’eau thermale riche d’une multitude de minéraux et d’oligo-éléments ainsi que des séances de relaxations (sophrologie, gymnastique douce, atelier de groupe, atelier de parole, rendez-vous avec un psychologue, Qi Gong, hypnose…) De plus, durant votre séjour vous pourrez rencontrer d’autres patients dans la même situation et échanger librement sur vos ressentis et votre vie quotidienne.

Démarches, prise en charge et remboursement d’une cure thermale

En France, il existe 110 établissements thermaux indiqués dans la prise en charge de pathologies spécifiques. En fonction de vos besoins, votre médecin (traitant ou spécialiste) vous indiquera les stations les plus adaptées à une prise en charge optimale.
En effet, en fonction de la composition des sols, les eaux thermales qui y cheminent n’auront pas la même composition et par conséquent les mêmes vertus.

Une cure thermale conventionnée doit faire l’objet d’une prescription médicale. D’une durée de 3 semaines, la cure thermale est partiellement prise en charge par la sécurité sociale. Un complément peut également être apporté par une mutuelle concernant la prise en charge du ticket modérateur.

Sous conditions de ressources et en fonction de certains critères, une prise en charge des frais de logement et de transport peut être accordée par la caisse d’assurance maladie.
Pour tout savoir sur les démarches et sur la prise en charge, n’hésitez pas à consulter notre dossier « Quelles sont les étapes pour réaliser une cure thermale ? » afin de prendre connaissance de toutes les informations nécessaires.

Les établissements thermaux spécialisés

Rendez-vous aux thermes de Cambo-les-Bains, de Bagnères-de-Luchon ou de Saint-Gervais-les-Bains. Ces trois stations thermales se sont spécialisées dans le traitement de cette pathologie.

À savoir : Une cure thermale pour les acouphènes est un module complémentaire qui doit être réalisé en parallèle d’une cure thermale conventionnée de 18 jours en voies respiratoires. Ces modules ne sont pas pris en charge pas la sécurité sociale.


Tags de l'article : Acouphène


Article publié par Laura Dupuy

Message du site