Depuis quelques années, de nombreuses cures proposent des soins visant à soulager les curistes atteints de polyarthrite rhumatoïde. Outre la prise en charge par la médecine traditionnelle de cette maladie inflammatoire, les patients peuvent en parallèle profiter des bienfaits naturels de la médecine thermale.

Source photo : https://www.doctissimo.fr/
Source photo : https://www.doctissimo.fr/

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune touchant les articulations et s’accompagnant d’une inflammation de la membrane synoviale (membrane entourant l’articulation).
Ce rhumatisme inflammatoire chronique entraine d’importantes douleurs nocturnes, une raideur, un gonflement ainsi que des difficultés à mobiliser l’articulation concernée. De nombreuses articulations peuvent être touchées, comme celles des mains, des pieds, des genoux, des coudes et des épaules. Toutefois, il n’y a jamais d’atteinte de la colonne vertébrale, excepté au niveau cervical. Tous ces signes peuvent être accompagnés d’une grande fatigue, de fièvre et d’une perte de poids.
La polyarthrite rhumatoïde touche de 0,5 à 1 % de la population occidentale, et plus souvent les femmes que les hommes. Il s’agit du rhumatisme inflammatoire chronique le plus fréquent. Cette maladie peut apparaître à n’importe quel âge mais les premiers symptômes surviennent en général vers 40 ans à 60 ans.

>> L’intérêt des cures thermales dans la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde
La cure thermale contribue à améliorer la douleur articulaire et plus globalement l’état général du patient.
L’ensemble des soins est prescrit par le médecin de cure avant le début de celle-ci. Après examen du patient, le médecin établira une prescription de soin adaptée visant à diminuer l’inflammation grâce aux nombreuses vertus de l’eau. En parallèle, la pratique ou la reprise d’une activité physique adaptée est conseillée afin de maintenir le capital musculaire.
Les cours de posture visant à soulager les articulations sont également préconisés.

>> L’importante de la diététique dans la gestion quotidienne de la polyarthrite rhumatoïde
Une alimentation équilibrée est une aide pour le traitement même si aucune étude ne prouve l’existence de « régime spécial Polyarthrite ».
En effet, la qualité de l’alimentation, base de la médecine, aidera à lutter contre l’inflammation. On privilégiera des graisses insaturées, riches en omégas  3 (poissons gras, huile de colza, de noix et huile de poisson) car ils ont un effet anti-inflammatoire, au détriment de ceux riches en Oméga 6 (huile de tournesol). On conseillera également une alimentation riche en antioxydants.
Souvent, les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde sont traités par corticothérapie. La corticothérapie nécessite une supplémentation en calcium et en vitamine D afin de lutter contre l’ostéoporose.

Les stations thermales indiquées dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde :

Les stations prenant en charge cette pathologie doivent détenir l’agrément en rhumatologie.
En France, cette orientation est présente dans un très grand nombre de stations thermales réparties sur l’ensemble du territoire français :

VOIR LA LISTE DES ETABLISSEMENTS THERMAUX AYANT L’ORIENTATION EN RHUMATOLOGIE  

 


Article publié par Claire

Message du site