station thermale de Neris

Les thermes de Néris-les-Bains sont fermés depuis le 11 juillet suite à une pollution bactérienne mineure. Les tests effectués par l’agence régional de la santé ont en effet révélé la présence de bactéries pathogènes (pseudomonas aeruginosa et legionella pneumophila) dans le réseau d’eau  et à certains postes de soins.

En fermant temporairement la station thermale de Néris les bains, l’Etat a préféré appliquer le principe de précaution. Les bactéries retrouvées sur place peuvent en effet provoquer chez les patients fragiles des surinfections de plaies cutanées(pseudomonas) ou des problèmes pulmonaires  (legionella).

Comme le souligne Jean Schweyer, délégué territorial de l’Allier pour l’Agence Régionale de Santé, « la fermeture va permettre de prendre toutes les mesures nécessaires pour rétablir la situation ».

Les mesures ont été prises pour détecter le problème, le traiter et réaliser de nouveaux contrôles. La réouverture des thermes sera en effet conditionnée par deux contrôles réalisés avec 5 jours d’intervalles.

Avec ce problème qui survient en pleine saison touristique, la station thermale doit gérer le départ de 800 curistes. Elle s’est d’ailleurs engagée à rembourser les 800 curistes en cours de séjour et tous les séjours condamnés à venir. L’indemnisation concerne l’hébergement des curistes présents sur le site, mais aussi les arrhes de réservation versées à la station et qui ne pourront finalement pas réaliser leur cure thermale.

Coup dur pour les finances de la station thermale

A la suite d’une première fermeture pour cause de bactéries retrouvées dans l’eau de la station en 2012, les thermes avaient investi 150 000 € de travaux pour régler le problème. En ajoutant le remboursement des curistes, les frais d’étude et d’analyse, la facture s’était hissée à 450 000€.

La nouvelle facture risque d’être plus difficile à supporter.

 


Tags de l'article : Auvergne Néris-les-Bains


Article publié par Charles

Message du site