Retrouvez dans cet article toutes les explications et les modalités de remboursement pour bien comprendre son fonctionnement.

Les frais liés à votre cure thermale peuvent être pris en charge par l’Assurance- maladie sous certaines conditions. On distingue les frais médicaux et les frais de transport et d’hébergement. Il est également possible, sous conditions de ressources, de percevoir des indémnités journalières durant votre cure.

Les frais médicaux

Ces frais comprennent le forfait de surveillance médicale ainsi que le forfait thermal.

Le forfait de surveillance médicale correspond aux actes médicaux accomplis par le médecin thermal pendant la durée de votre cure. Ces frais vous seront remboursés à hauteur de 70% sur la base d’un tarif conventionnel fixé à :

  • 80€ pour un médecin conventionné
  • 6,86€ pour un médecin non conventionné

Peuvent s’ajouter à cela certains actes spécifiques, appelés pratiques médicales et complémentaires, remboursés à 70% sur la base des tarifs conventionnels.

Pour être remboursé, il faut adresser le volet 1 «Honoraires médicaux», dûment rempli par le médecin thermal, à votre caisse d’Assurance-maladie.

Le forfait thermal correspond aux soins réalisés pendant votre cure thermale. Celui-ci sera remboursé à hauteur de 65% sur la base du tarif forfaitaireconventionnelvariableselon l’orientation thérapeutique de votre cure.

En début de cure, remettez le volet 2 «Forfait thermal» à l’établissement thermal afin de bénéficier de la dispense d’avance de frais. Vous n’aurez ainsi que le ticket modérateur à régler à l’issue de votre cure.

Un complément tarifaire variable peut être facturé par les établissements thermaux en plus du forfait thermal, celui-ci est encadré conventionnellement.

Le remboursement complémentaire

La part restante (le ticket modérateur) peut parfois être prise en charge par votre mutuelle. Renseignez-vous auprès de celle-ci afin de connaître les conditions exactes et les modalités des remboursements.

La prise en charge est plus ou moins importante selon les garanties proposées par votre mutuelle.

LesCuristes.fr vous propose de comparer facilement des mutuelles afin de vous offrir le remboursement le plus adapté à vos besoins. Utilisez l’outil de comparaison mis à votre disposition pour obtenir des informations.

Les frais de transport et d’hébergement

Le remboursement des frais de transport et d’hébergement est pratiqué sous conditions.

Pour bénéficier de ce remboursement, vous devez adresser à votre caisse d’Assurance-maladie le volet 3 du formulaire de prise en charge, ainsi que les justificatifs de transport.

Les ressources 2017 de votre foyer ne doivent pas dépasser un plafond fixé à 14 664,38€ pour une cure en 2018.

Ce plafond est majoré de 50% pour votre conjoint et pour chaque ayant droit à votre charge.

Concernant le remboursement des frais d’hébergement, ceux-ci sont remboursés à 65% sur la base d’un forfait fixé à 150,01€, soit une prise en charge à hauteur de 97,5€.

Si une personne vous accompagne, seuls les frais de transport de celle-ci peuvent être pris en charge, sous deux conditions :

  • Vous ne pouvez vous déplacer seul en raison de votre âge ou de votre état de santé.
  • Vos propres frais de transport sont pris en charge par l’Assurance Maladie Si ces conditions sont remplies, la prise en charge s’effectue au même taux que le curiste.

Concernant le remboursement des frais de transport, quel que soit le mode de transport utilisé, vous serez remboursé à 65% du tarif du billet SNCF aller/retour en 2ème classe, dans

la limite des dépenses réellement engagées.
Veillez à bien conserver vos justificatifs de transport, ceux-ci seront demandés par votre caisse d’assurance maladie.

Les indémnités journalières

Il est possible, sous certaines conditions, de percevoir des indémnités journalières pendant la durée de votre cure thermale.

Pour percevoir celles-ci :

  • Vos ressources ne doivent pas dépasser le montant du plafond annuel de la sécurité sociale applicable à la date de prescription de la cure.
  • Vous devez remplir les conditions d’ouverture de droits aux indemnités journalières.

Nous vous invitons à contacter votre caisse d’Assurance-maladie afin d’avoir de plus amples informations à ce sujet.

Les cas particuliers

Si vous êtes atteint d’une affection de longue durée (ALD), ou si vous avez été victime d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle, certains frais liés à votre cure peuvent être pris en charge à 100 %.

Il existe également des modalités de remboursement différentes s’il s’agit d’une cure avec hospitalisation ou d’une cure pour un enfant placé en maison d’enfants à caractère sanitaire (MECS). Dans ces situations précises, votre prise en charge variera selon les frais engagés.


Article publié par JeanAdmin

Message du site