Le péloïde Dacquois, une boue thermale unique aux nombreuses vertus

La station de Dax, située dans le département des Landes, est l’une des premières destinations thermales de France.  Elle compte une quinzaine d’établissements utilisant quotidiennement les vertus du péloïde local, plus communément appelée « boue thermale ».

dax

La station thermale de Dax et ses nombreux établissements ont l’agrémentation « rhumatologie et Phlébologie ». Au cours d’une cure thermale, le curiste Dacquois venant en cure rhumatologie se voit prescrire des soins en pélothérapie.

Cette boue thermale est un mélange unique provenant du limon de l’Adour, de l’eau minérale de Dax et d’algues thermales très particulières (cyanobactéries). Le péloïde dacquois est unique au monde et sa composition particulière lui donne de nombreuses vertus :

  • Disparition des douleurs, par l’action anti-inflammatoire et antalgique.
  • Amélioration de la mobilité
  • Un effet décontractant et relaxant des muscles à son contact
  • Une diminution de la prise de médicament

Durant une cure thermale, c’est 44 kg de Péloïde qui seront utilisés pour les 3 semaines de soins d’un curiste. L’application de cette boue chaude est réalisée par un agent thermal en fonction des besoins du patient et de leurs prescriptions médicales.

 

Source : Thermes de Dax

Source : Thermes de Dax

 

Le Péloïde de Dax est un produit très ancien, qui a été repris afin d’être produit dans des conditions d’hygiène et de sécurité sanitaire. Le péloïde est fabriqué par la Régie Municipale de boue de Dax au sein même de la ville, afin de fournir l’ensemble des établissements. En effet, ce péloïde n’est utilisé que dans cette station.

 

La légende du Péloide de Dax (source : www.grand-dax.fr)

« La légende dit qu’un légionnaire, accompagnant Julia, fille de l’Empereur romain Auguste, possédait un chien vieillissant et sujet aux rhumatismes. Pour mettre un terme à ses souffrances, le soldat jeta l’animal dans l’Adour. Quelques mois après, il retrouva son chien, visiblement en pleine forme. Ce dernier avait dérivé le long de la rivière jusqu’à des poches de boue, s’y baignant et y retrouvant une nouvelle jeunesse… »

Recevoir gratuitement une documentation

 J'accepte de recevoir des informations de la part du site LesCuristes.fr
 J'accepte de recevoir des informations de partenaires du site LesCuristes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>