La gynécologie est l’une des 12 orientations thérapeutiques thermales reconnues par la sécurité sociale.

Les affections gynécologiques sont nombreuses (infections récidivantes, douleurs vaginales, troubles de la ménopause, endométriose, règles douloureuses…) et peuvent affecter fortement la vie intime des patientes. De nombreuses solutions médicales existent, cependant, face aux récidives, les traitements médicaux finissent par perdre en efficacité. La cure thermale est alors une alternative naturelle et efficace dans la prise en charge de nombreuses pathologies gynécologiques.

La cure thermale en gynécologie

Les soins à l’eau thermale, grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes permettent d’améliorer la qualité de la peau et des muqueuses. Les cataplasmes de boues permettent de réduire les douleurs.

De plus la cure thermale en gynécologie permet aux patients d’échanger entre elles sur la maladie et de trouver des solutions dans la gestion du quotidien. Les patientes trouvent alors un certain réconfort et sortent de leur isolement.

La prise en charge d’une cure thermale

Le thermalisme est une démarche médicale thérapeutique, qui doit faire l’objet d’une prescription médicale par un médecin traitant ou spécialiste. La cure thermale conventionnée doit durée 18 jours afin d’être prise en charge, en partie par l’assurance-maladie. Durant le séjour en cure thermale, la patiente recevra des soins thermaux quotidiens.

En France, 12 établissements thermaux proposent cette orientation.


Article publié par JeanAdmin

Message du site