Chaine thermale du soleil maladie parkinson Lamalou les bains

Source photo : La chaîne thermale du soleil : Thermes de Lamalou les bains

 La maladie de Parkinson touche plus de 200 000 personnes en France. C’est une maladie neuro-dégénérative affectant les neurones contrôlant la motricité et les mouvements. Elle se traduit par des tremblements au niveau des membres, elle impacte également de façon importante les mouvements.

Cette dégénérescence se traduit par une lenteur dans les mouvements, des tremblements ainsi qu’une certaine raideur des membres. Cela entraine d’importantes difficultés dans la marche et les mouvements mais également des troubles de la parole et de l’écriture.

Aucune thérapie n’existe afin de stopper cette maladie.Le thermalisme est un traitement complémentaire permettant de soulager les douleurs entraînées par les symptômes.

La cure thermale « Parkinson » est prescrite soit par le médecin traitant, soit par un neurologue. Elle a pour objectif d’améliorer la mobilité et de diminuer considérablement les douleurs. Le thermalisme ne pourra pas guérir le patient mais permettra d’atténuer les douleurs liées aux différents symptômes.

Les soins de la cure thermale sont adaptés à chaque patient. Ils permettent de stimuler la mobilité tout en réduisant les douleurs. De plus, l’éloignement du contexte quotidien permet au patient de se recentrer sur lui et de se relaxer. En plus des soins, des ateliers d’éducation thérapeutique sont mis en place afin de permettre aux patients d’apprendre à connaitre et à vivre avec leur maladie.

La cure thermale a des effets bénéfiques sur le patient qui ont été prouvés et reconnus par la santé publique.

 

Les établissements thermaux spécialisés :

Thermes de Néris-les-Bains

Thermes de Ussat-les-Bains

Thermes de Lamalou-les-Bains (A savoir, l’établissement thermal de Lamalou Les Bains ne propose pas une cure à part entière pour la maladie de Parkinson, mais un module à rajouter à la cure thermale « neurologie »)


Tags de l'article : Pathologie d'origine centrale : syndrome Parkinsonien, hémiplégie


Article publié par Laura Dupuy

Message du site