Un amendement adopté début novembre à l’Assemblée Nationale garantit pendant au moins cinq ans le remboursement à 65 % des cures thermales par la sécurité sociale. Pour motiver le vote de l’amendement, la profession s’est défendue sur le front de l’emploi en justifiant les nombreux postes présents dans la filière du thermalisme. En effet, le département des Landes emploie plus de 10.000 personnes dans ce secteur. Mais ce qui a été déterminant, selon Jean-Pierre Dufau, député et coprésident du groupe d’études climatisme et thermalisme, ce sont les études prouvant le caractère médical des cures thermales.

L’institut du thermalisme de Dax n’est pas étranger à ce succès. C’est ici en effet que quinze ans auparavant, les élus et les professionnels du secteur ont décidé de promouvoir les études scientifiques sur les vertus des cures thermales.

Parmi les autres avancées permises par l’amendement, on note aussi la fixation d’un tarif qui va servir de référence pour le remboursement par la sécurité sociale. Les dérives tarifaires devraient ainsi être évitées pour les clients, tout en intégrant une certaine flexibilité pour les entreprises puisque l’inflation et le coût de l’énergie sont pris en compte dans ce tarif de base.

Enfin, il reste la question de la différence entre le prix de la cure et la part de la sécurité sociale. Celle ci est prise en charge par les mutuelles ; il a donc fallu travailler de concert avec leurs responsables. Une entente générale qui devrait à coup sûr redonner un peu de visibilité aux cures de Dax.


Tags de l'article : Prise en charge sécurité sociale/mutuelle/CMU


Article publié par Charles

Message du site