[Thermalies 2015] Découverte de la 33ème édition des Thermalies à Paris

Affiche du salon les Thermalies 2015

Pour sa 33ème édition, le salon de l’eau et du bien-être Les Thermalies aura lieu au Carrousel du Louvre du 22 au 25 janvier 2015. Les Thermalies est le rendez-vous des professionnels du thermalisme, de la thalassothérapie, du spa, de balnéothérapie et des soins de beauté et bien-être. Le salon rassemble plus de 300 exposants et accueille généralement 35 000 visiteurs (chiffres 2014).

Les Thermalies s’articule autour de 8 pavillons thématiques différents :

- Les Sources Thermales : Pavillon dédié aux eaux thermales et à ses bienfaits. Il regroupe la plupart des stations thermales de France et offre un panorama complet des cures thermales pour le visiteur.

- Thalasso France : Pavillon dédié à l’univers marin et des soins offerts en thalasso

- Day-Spas : Découverte des meilleurs spa de Paris et alentours

- Evasion Spa : Pavillon consacré à la santé par l’eau

- L’univers des Soins : Découverte de différents soins, du visage, du corps, des massages…

- Thermes et Thalasso d’ailleurs : Pavillon dédié aux destinations internationales

- Balnéothérapie Design : Découverte des équipements et aménagements en balnéothérapie

- Beauty care : Showroom de présentation de produits cosmétiques bio et nutritionnels

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site des Thermalies 2015.

Cérémonie de remise de la note LesCuristes 2014 à Vittel

Remise de la note LesCuristes 2014 à VIttel

C’est avec grand plaisir que nous étions hier, jeudi 4 décembre 2014, à Vittel, dans les Vosges, pour remettre la première note LesCuristes 2014. Avec une note de 4,5 sur 5, la station thermale de Vittel arrive en effet en tête des 103 établissements référencés sur le site.

Basée sur 41 avis certifiés LesCuristes.fr récoltés au cours de l’année 2014, la note générale de 4,5 sur 5 témoigne de la qualité des soins, du professionnalisme du personnel qui les applique et de la qualité des infrastructures de la station thermale de Vittel.

 

Les nombreuses rénovations engagées par la Mairie au niveau de la station thermale ont eu un impact très positif et laissent présager un avenir florissant pour la station thermale et la ville de Vittel. Monsieur Gaultier, Maire de la commune, ainsi que Monsieur Brunet, directeur de l’établissement, ont insisté sur l’importance des rénovation effectuées au niveau de l’infrastructure, et surtout sur l’importance du personnel de la station qui fait de cette station une cure familiale où le curiste se sent comme chez lui.

 

Une visite des locaux, accompagnée de Sandrine De Gouveia, nous a permis de découvrir les nombreuses prestations proposées par la station thermale et le Spa.

Remise Note LesCuristes 2014 Vittel

Le dynamisme de l’équipe dirigeante se fait ressentir sur le terrain avec encore de nombreux projets en cours, et toujours pour le même objectif, améliorer la qualité des soins et le bien-être des curistes.

 

La station thermale de Vittel est spécialisée pour les orientations rhumatologie, affections digestives et affections urinaires. Pour plus d’informations sur la station thermale de Vittel, vous pouvez vous rendre sur la fiche dédiée à la station ici.

Remise note LesCuristes 2014 Vittel

Remise Note LesCuristes 2014 Vittel Remise note LesCuristes 2014 Vittel IMG_3751Remise de la note LesCuristes 2014

 

 

Découvrez la station thermale de Néris les Bains

Cure thermale Néris les Bains

(Publi-communiqué) Située en plein coeur de l’Auvergne, aux frontières de l’Allier, du Puy-de-Dôme et de la Creuse, la station thermale de Néris-les-Bains vous plongera au cœur d’un écrin de nature verdoyante, de légendes historiques et de traditions.

L’authenticité et les nombreux atouts de la ville de Néris-les-Bains sauront vous charmer et vous faire apprécier votre séjour. Les amoureux de nature et de découverte seront éblouis par la force et le caractère majestueux des reliefs des Combrailles.

Au-delà de l’authenticité et de l’attractivité de cette région, c’est sans nul doute les caractéristiques des eaux thermales, puisant leur force et leurs caractéristiques dans la puissance des volcans, qui vous séduiront. Particulièrement riches en oligo-éléments et en minéraux, elles ont hautement prouvé leur efficacité dans le traitement de pathologies spécifiques. C’est justement la spécificité de cette station thermale qui offre des cures thermales médicalisées avec une triple orientation thérapeutique : les affections psychosomatiques (PSY), neurologiques (NEU) et rhumatologiques (RH). Ces eaux thermales sont en effet reconnues pour leurs vertus sédatives et antalgiques, équilibrantes et relaxantes.

Seuls les thermes de Néris-les-Bains ont l’avantage de vous proposer ces trois orientations et vous permettent d’associer deux orientations thérapeutiques pour une seule et même cure thermale. C’est la possibilité de traiter simultanément deux pathologies pendant votre cure.

La prochaine saison thermale, qui aura lieu du 26 mars au 7 novembre 2015, verra apparaître un nouveau module complémentaire, dédié à la Fibromyalgie, qui viendra s’ajouter aux deux autres modules complémentaires existants : le module Névralgie pudendale et le module Parkinson.

A Néris-les-Bains, vous pourrez aussi bien rester au calme ou vous divertir entre vos séances de soin et pendant votre temps libre. Au programme des réjouissances, Casino, théâtre et culture vous attendent. Alors n’hésitez plus et venez découvrir Néris-les-Bains.

>> La fiche de la station thermale de Néris les Bains <<

Thermes de Néris

Les affections digestives traitées lors d’une cure thermale

Affections digestives et thermalisme

Les affections digestives sont des maux de plus en plus fréquents dans nos sociétés et touchent de plus en plus de personnes. C’est pourquoi, la quasi totalité des établissements thermaux actuels proposent des soins visant à soulager les affections digestives ; il faut savoir que ces affections ont été les premières pathologies traitées par le thermalisme.

Définition

Le terme « affection digestive  » regroupe toutes les pathologies liées au système digestif (estomac + intestins) comme par exemple : les brûlures d’estomac, les reflux gastriques, les ballonnements intestinaux, les constipations, les colopathies, les colites….

Souvent associées aux maladies métaboliques (diabète, obésité, dyslipidémies…), les cures thermales à orientation affection digestive ont pour objectif de réguler le fonctionnement de l’appareil digestif.

Comment ?

Les soins les plus souvent prodigués pour solutionner ces troubles digestifs sont nombreux :

  • La cure de boisson : chaque cure possède une eau aux propriétés bien définies. Le traitement consistera principalement à consommer régulièrement de l’eau thermale, dont la composition particulière (richesse en Magnésium et/ou en Calcium)  aura un effet bénéfique pour la cicatrisation et un apaisement immédiat de l’appareil digestif. La cure dure en général 18 jours, pendant lesquels le curiste ré-apprendra à boire de l’eau.
  • Les eaux magnésiennes ont une action sur l’équilibre et la flore intestinale.
  • Le goutte à goutte ou entéroclyse est une instillation par voie rectale d’eau thermale, qui, en contact avec la muqueuse intestinale réalise un pansement intestinal ayant une action calmante et anti-inflammatoire.
  • Le cataplasme abdominal : Fabriqué avec une argile imbibée d’eau thermale, le cataplasme abdominal est placé sur l’abdomen (souvent pendant le goutte-à-goutte) et a pour but d’entraîner un effet anti-spasmodique, antalgique et  relaxant.

Les curistes constatent une stabilité retrouvée grâce à ces soins, au niveau de leur état général, les troubles digestifs sont atténués, de même que les douleurs et le transit.

Retrouvez toutes les stations qui traitent les affections digestives et les maladies métaboliques sur notre page dédiée ici.

Cures thermales et infertilité féminine

Infertilité et cure thermale

La fécondité ou fertilité est définie comme l’aptitude à obtenir une grossesse, on parle d’infertilité dans le cas contraire. Véritable problème de santé publique, l’infertilité concerne  aujourd’hui environ 14% des couples. Elle peut être féminine et/ou masculine, mais reste toutefois inexpliquée dans certains cas. Chez la femme, un certain nombre de causes peut être à l’origine d’une infertilité, parmi lesquelles les troubles de l’ovulation, les anomalies des trompes, les causes cervicales ou encore l’endométriose. Par ailleurs, il faut savoir que certains facteurs influencent fortement la fertilité, en premier lieu l’âge, dont l’augmentation progressive est associée à une baisse de la fertilité et à un risque accru de fausse couche. De plus, les déséquilibres alimentaires (obésité, maigreur), le tabac et l’alcool influent sur la qualité de l’ovulation, et ainsi sur la fécondité, laquelle peut également être altérée par des facteurs relatifs à l’environnement et au mode de vie (exposition à des substances toxiques, pesticides, etc.).

Cures thermales et fertilité, ça peut marcher ?

S’il n’y a pas encore aujourd’hui de consensus scientifique sur les bienfaits des eaux thermales sur la fertilité, il faut toutefois connaître l’existence de cures thermales à orientation gynécologique, spécialisées dans le traitement de l’infertilité féminine, qui peuvent constituer une alternative thérapeutique en cas de problème de fertilité inexpliqué,  d’inefficacité des traitements médicaux ou en complément à l’assistance médicale à la procréation, dans l’attente de la fécondation in vitro.

Ces cures thermales proposent ainsi des soins gynécologiques à visée locale et générale, destinés à restaurer la fertilité, par l’action antalgique et décongestionnante de l’eau thermale sur les muqueuses génitales, ainsi que sur la sécrétion d’hormones féminines.

A cette fin, différents moyens thérapeutiques sont proposés :

  • Les irrigations vaginales pendant le bain
  • Les compresses d’eau mère tiède en application localisée
  • Les douches d’eau thermale au jet à pression modulable

Outre les bienfaits des soins qui y sont proposés, la cure thermale permet également de mettre en place un accompagnement personnalisé, de favoriser les échanges avec les professionnels de santé, la détente et le bien-être des patientes, éléments essentiels à inscrire dans leur parcours de soins souvent déjà bien long.

En pratique : où s’adresser ?

Différentes stations ont axé leurs soins sur le traitement de la stérilité féminine

Les cures à orientation gynécologique, d’une durée de 21 jours (dont 18 de soins), sont prises en charge par la Sécurité sociale. Elles sont prescrites par un médecin généraliste ou spécialiste sur un formulaire distribué 
par l’assurance-maladie.

 

Certification des avis; votre avis n’est pas en ligne ?

Avis LesCuristes.fr

Depuis le début de la saison 2014, vous avez la possibilité de partager votre expérience suite à votre cure thermale en remplissant des flyer mis à votre disposition dans les stations thermales partenaires. Le document vous permet de laisser un avis en nous le retournant dument rempli par la Poste, ou en passant directement par le site en utilisant cette page (ici).

Tout d’abord, nous tenons à vous remercier pour les nombreux retours reçus, non seulement ceux directement mis en ligne sur notre site mais aussi pour les nombreux flyer que nous recevons toutes les semaines dans notre boite aux lettres. Votre avis compte et vous permet ainsi de partager votre expérience au sein de votre communauté des curistes !

Certains d’entre vous ne retrouvent peut-être pas leur avis sur la page de la station thermale concernée. Comme nous l’expliquons dans un article précédemment publié, nous avons mis en place une charte de certification précise que nous nous efforçons de suivre à la lettre. Un élément important de celle-ci nous oblige à pouvoir contacter l’auteur d’un avis, que ce soit par email ou par téléphone, afin de valider la véracité du commentaire. Les informations restent bien sur privées et ne sont pas divulguées sur le site ou à des partenaires.

De nombreux avis ne comportent malheureusement ni l’email de l’auteur, ni son numéro de téléphone, ces avis sont alors archivés et ne peuvent pas être mis en ligne.

Nous vous invitons donc à nous laisser un élément de contact (l’email par exemple) lorsque vous remplissez un flyer. Cela nous permet de le valider et aide ainsi la communauté à s’enrichir grâce à vos retours d’expérience et vos témoignages. Vous pouvez de plus utiliser la page de dépôt d’un avis en cliquant ici. 

Toute l’équipe du site LesCuristes.fr vous souhaite une bonne fin de saison thermale.

L’anorexie et les cures thermales

L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire (TCA) qui malheureusement fait de plus en plus de victimes, et toucherait principalement les filles pré et post pubaires.

Ce qui résume la conduite anorexique est le fait de refuser l’alimentation et de refuser toute prise de poids.

Qu’est ce que l’anorexie mentale, quel lien entre cure thermale et anorexie, et quelles sont les cures conseillées ?

1) A comme Anorexie – Amaigrissement – Aménorrhée

En médecine, l’anorexie ou perte d’appétit, est l’un des 3 symptômes de l’altération de l’état général, dont les causes peuvent être extrêmement variées : infections bactériennes ou virales,  troubles du métabolismes, causes psychologiques : dépression, anxiété, thématique de certaines psychoses et névroses, choc émotionnel…

En psychiatrie, l’anorexie mentale est l’hyper contrôle pondéral et alimentaire, et se diagnostique par des critères cliniques précis : façon de s’alimenter (restriction, éviction de certains aliments, refus de s’alimenter, phases boulimiques), pratiques (vomissements provoqués, prise de laxatifs), au poids (IMC = Indice de Masse Corporel :  inférieur à 17kg/m²), mais aussi à la perception de soi (refus de reconnaître sa maigreur, perception déformée de son corps), à l’estime de soi (sentiment d’avoir le contrôle sur son corps, hantise de grossir), à l’absence de règles depuis au moins 3 mois (aménorrhée).

Le ralentissement de la croissance chez une jeune adolescente peut également être évocateur. D’autres symptômes peuvent être associés de manière variable: obsessions alimentaires, hyperactivité, surinvestissement intellectuel, tri des aliments…… 

2) C comme cure thermale

Partir en cure thermale peut aider le curiste atteint de cette maladie ; en effet, il  sera encadré par une équipe pluridisciplinaire (médecins, diététiciens, psychologues, kinésithérapeutes…) et  il pourra également rencontrer d’autres patients anorexiques afin de partager ses expériences et ses craintes.

Les cures pour le traitement de l’anorexique sont les cures de Salies du Salat, Salin les bains, Ussat-les-Bains et Vichy.

Dans l’anorexie, la relation avec son corps est rompue. Lors d’une cure thermale, on proposera au patient anorexique de participer à divers ateliers et soins afin de se réconcilier avec son corps. Promotion de l’activité physique visant à augmenter la masse musculaire, relaxation grâce aux bains, ces ateliers permettent au curiste de quitter l’espace d’un instant, son quotidien, et de s’éloigner des crises.

Le curiste sera toujours suivi médicalement et diététiquement afin de corriger la dénutrition et les carences (fer, magnésium, potassium) liées aux restrictions alimentaires.

3) D comme Diététique

Les diététiciennes des cures thermales auront pour rôle, associées aux médecins, d’aider le patient à retrouver un comportement alimentaire équilibré, ainsi qu’un poids harmonieux.

Les patients participeront à des ateliers diététiques et cuisine afin qu’ils renouent avec le plaisir de la table et de l’alimentation.

Une fois la cure thermale terminée, ils seront suivis soit à domicile ou en relais avec des unités de soins spécifiques.

Une nouvelle tarification pour les cures thermales

Depuis le 1er mars dernier, les tarifs thermaux sont soumis à une nouvelle tarification. Au terme d’une loi votée dans le cadre du financement de la sécurité sociale, les professionnels du thermalisme et l’assurance maladie sont parvenus à maintenir le remboursement des cures thermales à hauteur de 65%. Ce qui était loin d’être gagné… ! En contrepartie, plusieurs mesures ont été prises afin de contenir les dépenses de santé tout en permettant aux stations thermales de faire face à l’augmentation des coûts d’exploitation : hausse du prix de l’énergie, frais de personnel…

Désormais, le remboursement des cures thermales s’effectue donc sur la base de tarifs forfaitaires de base («tarifs forfaitaires de responsabilité») qui resteront inchangés pendant cinq ans. D’après une note mise en ligne sur le site du Cneth, ceux-ci correspondent  aux prix en vigueur depuis 2013. En contrepartie, les établissements sont autorisés à mettre en place un système de franchise, sous couvert de l’établissement de «prix limites de facturation» par grande orientation thérapeutique. La différence ? Elle est à la charge des curistes – et des complémentaires de santé, selon le contrat souscrit. «L’introduction d’une franchise coûtera en moyenne 18 € aux curistes en simple orientation pour une cure de 18 jours, et 27 € en double orientation», chiffre Pascal Boisroux, directeur des Thermes de Cambo-les-Bains, spécialisés en rhumatologie et voies respiratoires. Ce qui, somme toute, reste relativement modeste. A noter que seul le tarif forfaitaire de base peut être réclamé aux bénéficiaires de la CMU-C et de l’ACS (Aide à l’acquisition d’une Complémentaire Santé).

remboursement cure

Les effets positifs de la cure thermale sur la MVC

La maladie veineuse chronique (MVC) touche en France trois millions de personnes et occasionne chaque année 800 000 journées d’hospitalisation. Douleurs, gêne fonctionnelle, lésions cutanées pouvant évoluer en ulcères : une étude récente baptisée Therm&Veines et financée par l’AFRETh (Association Française pour la Recherche Thermale) montre qu’une cure thermale a des effets très positifs sur cette pathologie. Les travaux ont été conduits par le Professeur Patrick Carpentier, chef du service de médecine vasculaire du CHU de Grenoble, dans 12 stations thermales françaises proposant l’orientation phlébologie (*). Pas moins de 425 patients porteurs de formes sévères de MVC ont été enrôlés dans le cadre d’un protocole rigoureux. Tous étaient sous traitements, et tous ont effectué une cure de 18 jours consécutifs : le «groupe thermal» dans les semaines qui ont suivi le lancement de l’étude, et le «groupe témoin» à l’issue d’une période d’observation de 12 mois.

Les résultats sont particulièrement probants. L’évaluation, effectuée en aveugle au terme de ces 12 mois, révèle que la cure thermale améliore de façon significative, à un an, la qualité de vie, les symptômes douloureux et le degré de sévérité de la maladie veineuse(score de Rutherford). En revanche, aucun effet de prévention n’a pu être démontré sur la survenue d’ulcères cutanés. L’étude Therm&Veines a été menée dans la cadre de l’évaluation du service médical rendu (SMR), démarche poursuivie par l’AFRETh afin de mesurer l’efficacité des soins thermaux. Elle a été publiée dans le Journal of Vascular Surgery qui fait référence dans le secteur(source : Cneth).

(*) On en dénombre 13 en France : Argelès-Gazost, Bagnoles-de-l’Orne, Barbotan-les-Thermes, Ballaric-les-Bains, Dax, Evaux-les-Bains, Jonzac, La Léchère-les-Bains, Luxeuil-les-Bains, Luz-Saint-Sauveur, Rochefort-sur-Mer, Saint-Paul-lès-Dax et Saubusse-les-Bains.

Une enquête nationale sur la fibromyalgie

La 21ème journée mondiale de la fibromyalgie a eu lieu le 12 mai dernier. A cette occasion, une première grande enquête nationale a été lancée à l’initiative de l’Association Nationale FibromyalgieSOS sous le parrainage de l’AFLAR (Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale). Objectif poursuivi : faire la lumière sur les conséquences de cette maladie difficile à diagnostiquer, qui touche deux à trois millions de personnes en France, parfois de façon très invalidante (source : FibromyalgieSOS). Ses initiateurs entendent également optimiser la prise en charge des patients et venir en aide à la recherche.

Cette enquête se déroulera du 12 mai au 15 septembre 2014 auprès de malades souffrant de fibromyalgie déclarée ou de douleurs chroniques. Les résultats seront publiés le samedi 25 avril 2015 à Paris, dans le cadre de la célébration des dix ans de l’Association FibromyalgieSOS et de la 22ème journée mondiale de la fibromyalgie. Une décision attendue : aujourd’hui, on dénombre 14 millions de fibromyalgiques en Europe, principalement des femmes (75 %). Les symptômes apparaissent généralement vers 40 ou 45 ans, mais les jeunes adultes et les enfants ne sont pas épargnés. En France, une quarantaine d’établissements thermaux présentant une orientation rhumatologie ou neurologie proposent des soins spécifiques pour traiter cette maladie reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) depuis 1992.