Le thermalisme, une aide dans votre volonté de dire STOP au tabac.

 Cette journée a pour objectif de sensibiliser aux effets nocifs et mortels de l’exposition au tabagisme. Elle vise également à décourager la consommation du tabac, sous toutes ses formes.

journée mondiale sans tabac

Malgré les risques connus, l’arrêt du tabac peut être un véritable parcours du combattant.  Bien qu’il existe de nombreuses alternatives (naturelles ou de substitutions) aidant au sevrage du tabac, l’échec reste possible.

Pourquoi ne pas opter pour une technique de sevrage tabagique plus naturelle, plus profonde et plus bénéfique pour votre organisme ?

La médecine thermale est une prise en charge unique dans cette démarche.

Il existe des cures thermales et des courts séjours sur le thème du « sevrage tabagique ». Ils proposent une multitude de soins visant à diminuer le besoin en nicotine en favorisant le bien-être mental et physique.

Ces soins visent principalement les parties du corps exposées au tabac :

La cure thermale, par son environnement relaxant,  est un cadre propice à l’arrêt du tabac. En effet, le patient se retrouve loin de sa vie quotidienne et de toutes formes de stress.  Le stress et l’anxiété sont des facteurs stimulant le besoin en nicotine.

 

Source photo : www.chainethermale.fr

Source photo : www.chainethermale.fr

Comment bénéficier d’une cure thermale pour un sevrage tabagique ?<

La station thermale du Boulou propose un module complémentaire « Sevrage tabagique » en complément d’une cure thermale en Affections Digestives et Maladies Métaboliques ou Maladies Cardio-artérielles.

La station thermale de Cambo-les-Bains propose un module complémentaire « Sevrage Tabagique » en complément d’une cure thermale en Voies Respiratoires.

La station thermale de Castera-Verduzan propose des minis cures thermale pour aider au sevrage tabagique, d’une durée de 6 à 12 jours.

La station thermale d’Aix-Les-Bains offre la possibilité d’un court séjour anti tabac, d’au minimum 6 jours.

La station thermale de Challes-les-Eaux dispense une mini cure « Sevrage tabagique » de 6 jours.

La station thermale de Luchon offre quant à elle un séjour « Sevrage tabagique » de 6 jours.

Les eaux thermales d’Amélie-les-Bains, de Saint-Amand-les-Eaux , de Préchacq-les-Bains permettent d’amorcer un sevrage tabagique.

 

A savoir : La cure thermale de 21 jours est prise en charge partiellement par la sécurité sociale. Un module complémentaire en sevrage tabagique reste à la charge du curiste.

 

Le point sur votre arrêt de la cigarette à l’occasion du Moi(s) sans tabac.

Novembre ou « le Moi(s) sans Tabac », un défi national pour arrêter de fumer pendant 30 jours touche à sa fin.  Afin d’aider l’ancien fumeur dans sa volonté de continuer son sevrage, une solution naturelle existe : un séjour en eaux thermales. Pourquoi ne pas l’essayer ?  La cure thermale, par son environnement relaxant, est un cadre propice à l’arrêt du tabac. Le patient se retrouve loin de sa vie quotidienne et de toutes formes de stress. L’accompagnement et la rencontre avec d’autres personnes dans la même démarche, rendent le sevrage moins difficile et permettent de conserver la détermination.

le mois sans tabac

Les cures thermales ou les courts séjours de santé sur le thème du « sevrage tabagique »  proposent une multitude de soins. Ils ont pour objectif de diminuer le besoin en nicotine tout en favorisant le bien-être mental et physique de la personne.

A savoir, il n’existe pas une cure thermale dédiée en totalité au sevrage tabagique. Les cures spécifiques sont donc adossées aux orientations primaires des stations et sur leurs savoir-faire (maladies cardio-artériellestroubles respiratoires…).

La station thermale du Boulou, spécialisée dans les maladies cardio-vasculaires, propose un module supplémentaire à cure thermale conventionnée. Les soins dispensés se focaliseront autour du cœur et des artères avec des soins d’eaux tels que : douche à jet, couloir de marche,  bains ou encore cures de boissons afin de favoriser la circulation sanguine. Toutefois, ce module n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

D’autres stations thermales telles que Challes-Les-Eaux, Bagnères-de-Luchon, Cambo-Les-Bains, Castera Verduzan, La Bourboule sont spécialisées dans le traitement des troubles des voies respiratoires grâce à des eaux soufrées. Elles présentent des courts séjours de santé (d’une durée de 6 à 12 jours) avec des soins tels que les irrigations nasales, les gargarismes ou encore les aérosols dédiés au sevrage tabagique afin de ré-équilibrer et assainir les muqueuses respiratoires.

 

 

 

« Le moi(s) sans tabac ? » La cure thermale pour arrêter de fumer, fallait y penser.

 

Le mois sans tabac

Source : http://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr

Novembre ou « le moi(s) sans Tabac », un défi national pour arrêter de fumer pendant 30 jours.Vous avez déjà essayé d’arrêter de fumer en utilisant différents moyens (Patchs, cigarette électronique, hypnose, chewing-gum) ? Tous ont échoué ? Pourquoi ne pas choisir un séjour en cure thermale ? En effet, celle-ci peut vous aider dans l’arrêt de la cigarette.

La combinaison de différents soins, prenant en compte les voies respiratoires, les artères, l’alimentation et le stress, a pour objectif d’aider le fumeur à réduire sa consommation et à adopter un meilleur comportement vis-à-vis de cette addiction. Pour faire face à une majorité́ de personnes (60% selon tabac info service) souhaitant arrêter de fumer, des stations thermales ont mis en place des séjours de « sevrage tabagique » d’une semaine afin de les aider tout au long de leur processus d’abstinence.

L’addiction au tabac 

Le tabac agit comme une drogue sur l’organisme du fait de la présence de nicotine. Cela entraîne une rapide dépendance chez le fumeur, qui sera difficile à inhiber.

Cette addiction se traduit par plusieurs symptômes :

  • des sensations de manques
  • un besoin de tabac lors d’une situation de stress
  • un réflexe créé par un mécanisme d’habitude
  • un coupe faim

Cependant, il est prouvé que des situations de stress ou de forte sensibilité entraînent une envie de sortir une cigarette afin d’apaiser ses angoisses.Le tabac n’est pas composé uniquement de nicotine. En effet, lors d’une bouffée, de très nombreuses substances sont inhalées et ont des effets négatifs sur l’organisme. La cigarette qu’elle soit industrielle ou roulée est l’un des premiers facteurs de cancers. Les effets du tabac sont sournois, c’est-à-dire qu’ils mettent de très nombreuses années à apparaitre chez le fumeur ou chez son entourage. Il n’existe pas de « petit » ou « grand » fumeur, le contact avec les différentes substances inhalées entraine de graves soucis au niveau de différents organes (Les poumons, le cœur, la langue, la gorge mais également la vessie ou la peau).

Les séjours en cure de « sevrage tabagique », une multitude de soin pour le bien-être et la détente

Face aux effets néfastes du tabac sur l’organisme, des stations thermales ont mis en place des mini-cures dédiées au sevrage tabagique. Ces cures sont adossées aux orientations primaires des stations, en se basant sur leur savoir-faire ainsi qu’aux caractéristiques de leurs eaux.

La mini-cure thermale n’est pas conventionnée donc ne peut pas être remboursée par la sécurité sociale contrairement à une cure conventionnée de 21 jours de soins consécutifs. Néanmoins, une cure non conventionnée n’a aucun impact sur la qualité des soins et sur l’encadrement médical prodigué. Ce type de séjour se veut « holistique ». Il vise à favoriser autant le bien-être mental que physique dans le but de diminuer le « besoin » de nicotine.

Plusieurs stations thermales en France proposent des cures dédiées aux personnes souhaitant arrêter le tabac. Ces séjours commencent par un rendez-vous chez un tabacologue afin d’évaluer la situation de départ de chaque fumeur.

La station thermale du Boulou, spécialisée dans les maladies cardio-vasculaires, propose un module supplémentaire pendant la cure thermale conventionnée. Toutefois ce module n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Les soins dispensés se focaliseront autour du cœur et des artères, avec des soins d’eaux tels que : douche à jet, couloir de marche, des bains ou encore des cures de boissons afin de favoriser la circulation sanguine.

D’autres stations thermales telles que Challes les Eaux, Luchon, La Bourboule sont spécialisées dans le traitement des troubles des voies respiratoires, grâces à des eaux soufrées. Elles présentent des courts séjours de santé (d’une durée de 6 jours) avec des soins tels que : irrigation nasale, gargarisme, aérosols…

L’ensemble de ces établissements proposent des soins d’eaux thermales ayant pour objectif un mieux-être des parties du corps exposées aux substances de la cigarette. En plus des soins d’eaux, ces mini-cures thermales ont inclus, dans leur programme, des activités plus sportives telles que la marche nordique, l’aquagym, le fitness, complétées par des cours de sophrologie et des rendez-vous avec des diététiciens…

Ces rendez-vous, ainsi que la mise en place de programme alimentaire, sont très fréquents. En effet, arrêter de fumer entraîne une augmentation de l’appétit impactant sur une possible prise de poids. Ce facteur peut constituer un des freins dans l’arrêt de la cigarette.

Un séjour en établissement thermal constitue un environnement propice à l’arrêt du tabac. Il est vrai que le patient se retrouve loin de sa vie quotidienne, donc de toutes sources de stress. Contrairement à d’autres méthodes médicamenteuses pour aider la personne dans sa démarche de sevrage, un séjour en eaux thermales est naturel et bénéfique en toute circonstance pour l’organisme.