Un point sur les travaux de vos stations thermales

Il y a quelque temps, de nombreuses stations thermales de l’hexagone ont annoncé le lancement d’importants chantiers de rénovation, modernisation et création, dans le but de satisfaire leurs curistes en proposant des espaces de soins modernes et adaptés.

Source photo : freepik

Source photo : freepik

 

>> L’Aïga Resort de Châtel-Guyon

En 2017, la ville de Châtel-Guyon lançait le chantier de construction de son nouveau Resort Thermal, pour lequel plus de 35 millions d’euros ont été investis.
Après plusieurs années de travaux, le Resort Thermal Aïga ouvrira ses portes le 3 août 2020. Les curistes pourront découvrir un centre à la pointe de la technologie, spécialisé dans le traitement du microbiote intestinal, au travers de son orientation en affections digestives et maladies métaboliques.

>> Les thermes de Vals-les-Bains

Après un important chantier de modernisation et d’agrandissement, estimé à plus de 12 millions d’Euros, les thermes de Vals-les-Bains ont souhaité monter en gamme le bâtiment thermal afin de dissocier les espaces bien-être et cure thermale. La partie cure médicale sera située au rez-de-chaussée. Le centre de bien-être, avec vue sur le parc de l’Intermittente, occupera l’étage supérieur.

Les curistes pourront découvrir une partie des aménagements lors de la réouverture de l’établissement dès juillet.

Source photo : www.thermesdevals.com

Source photo : www.thermesdevals.com

>> Les thermes de Santenay

Santenay est une « ancienne » ville thermale qui a toujours eu à cœur de relancer cette économie depuis la fermeture de l’établissement thermal en 1993.
En 2012, la commune a signé un contrat de concession de vingt-cinq ans portant sur la conception, le financement, la construction et l’exploitation d’un nouvel établissement thermal avec le groupe Valvital.
Dès le 5 avril 2021, les curistes pourront profiter de ce nouvel établissement qui sera indiqué dans la prise en charge des affections digestives et maladies métaboliques ainsi qu’en rhumatologie.

thermes santenay

———–

Les années à venir seront également marquées par l’ouverture d’un établissement thermal  à Saint-Jean-d’Angély, la rénovation des thermes Connétable de La Roche-Posay ainsi que la création d’un Resort Thermal à Salies-de-Béarn.

Thermes Adour, un groupe Landais qui joue à l’extérieur

Découvrez le groupe thermal Thermes Adour aux côtés de Michel Baqué.

ITW Michel Baquet - Thermes Adour

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis le Président du groupe thermal Thermes Adour. Originaire du Sud-Ouest, je suis passé par l’école du rugby, ce qui m’a inculqué certaines valeurs et le travail en équipe. C’est pour cela que nous travaillons en équipe au sein de Thermes Adour.

Pouvez-vous décrire les activités du groupe Thermes Adour à nos lecteurs ?

Le groupe Thermes Adour a été fondé à Dax dans les années 60, par Roger Junca qui a créé un plusieurs établissements. Aujourd’hui, nos activités s’opèrent sur les 2 stations thermales du Grand Dax : Dax et Saint-Paul-lès-Dax.

Sur ces 2 stations, nous gérons 3 établissements thermaux à Dax (Les Thermes des Arènes, les Thermes du Grand Hôtel, Les thermes Régina ) ainsi que 3 établissements thermaux à Saint-Paul-lès-Dax (Les Thermes Sourcéo, les Thermes des Chênes, les Thermes Christus).

Nous proposons des solutions d’hébergement intégrées sur la totalité de nos centres thermaux. Cela nous permet d’accueillir plus de 26 000 curistes par an auxquels nous offrons une gamme complète d’hébergements. En effet, nous disposons de résidences, d’hôtels et d’un camping.

Ces activités de thermalisme et d’hébergement sont complétées par notre centre d’aqualudisme de 4000 m2 à Saint-Paul-lès-Dax : Sourcéo, qui est l’un des rares centres aquatiques à fonctionner avec de l’eau minérale naturelle.

 Quelles pathologies traitez-vous et comment les prenez vous en charge ?

 Nous avons 2 orientations thérapeutiques qui sont la rhumatologie et la phlébologie.

Nous avons la chance, sur le bassin dacquois, d’utiliser pour notre médecine naturelle trois matières premières antidouleurs produites à proximité :

  • L’eau thermale
  • Le péloïde qui est une boue récoltée dans des barthes de l’Adour, puis maturée, traitée et conditionnée sous contrôle hygiénique et sanitaire. Elle est certifiée par le label Aquacert.
  • Le Dax Therpin qui est un extrait de térébenthine, il est utilisé lors des douches térébenthinées.

Ces 3 éléments naturels sont au service d’une médecine naturelle.

Quels sont vos points forts ?

Les équipes de Thermes Adour jouent un rôle essentiel. Elles représentent un personnel qualifié, formé régulièrement et qui sait parfaitement prendre en charge nos patients.
Nous travaillons avec eux au travers d’améliorations continues afin que les curistes se sentent bien dans nos établissements.
Lorsqu’on vient dans un établissement du groupe Thermes Adour, on est dans des établissements à taille humaine où les curistes se sentent privilégiés.

Nous investissons chaque année dans nos centres afin de maintenir, rénover et adapter les différents équipements mis à disposition.
Afin de proposer une prise en charge globale et complète du patient, nous travaillons sur la prévention et l’éducation à la santé ainsi qu’un large panel d’ateliers tels que le Qi Gong, la sophrologie, l’hypnose, l’ergothérapie mais également des activités sportives adaptées comme la marche nordique.
Nous avons la chance de bénéficier d’un environnement privilégié, que ce soit au cœur des forêts landaises ou le long des berges de l’Adour, il faut en profiter.

L’ensemble de nos ateliers est animé par des intervenants qui sont formés « ETP 40 heures », car nous souhaitons rester dans ce cadre de médecine thermale.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres établissements thermaux ?

D’abord, nos établissements thermaux sont de taille modérée, ce qui nous permet d’avoir un visage humain pour nos curistes. Nous bénéficions aussi de la force d’un groupe, ce qui nous permet de travailler sur différents programmes avec des médecins.

Nous avons également une double certification avec le label Aquacert HACCP ainsi qu’une certification ISO 9001 version 2015, qui est tournée vers la satisfaction du client (mais qui inclut également l’environnement et la sécurité).

Nous proposons une prise en charge à 360° grâce à l’implication d’experts médicaux. Nous cherchons toujours à enrichir notre prise en charge en développant de nouveaux programmes avec des médecins. Nous bénéficions d’ailleurs de l’appui de coachs certifiés « ETP 40 heures »
Nous collaborons également avec le Docteur Patrick Sichère qui est rhumatologue, spécialiste de la douleur et de la fibromyalgie.
Tout cela nous permet d’offrir un panel complet pour le curiste tout en respectant ses besoins. La cure doit être un moment privilégié, cela signifie qu’il faut avoir du temps libre afin de profiter de notre belle région et prendre du temps pour soi.

En quoi consiste votre spécialisation dans la fibromyalgie ?

Dans le cadre de l’orientation en rhumatologie, nous travaillons plus particulièrement la fibromyalgie où nous sommes l’une des premières destinations pour les fibromyalgiques.
Nous nous ajustons à la problématique de cette affection pour adapter nos soins. Ce sont des personnes en souffrance, c’est à nous de travailler avec eux et de nous adapter, tant au niveau des soins et de la technique que de la disponibilité du personnel. La cure thermale doit être une réussite en terme de réduction du degré de douleur.

Dans nos établissements, nous avons un programme d’ETP dédié à la fibromyalgie (Fibre’Eaux) et validé par l’ARS.
Ce programme est réalisé  sur des périodes précises afin de pouvoir regrouper plusieurs personnes. En effet, lors de ces programmes nous avons des groupes de parole, cela permet aux curistes de partager certaines problématiques communes. Tout cela est guidé et encadré par des infirmières formées à ce type de pathologies.

Quelles sont vos nouveautés pour la saison thermale 2020 ?

Pour les personnes atteintes de fibromyalgie, souvent insomniaques, nous proposons une cure se déroulant l’après-midi.
Cette cure permettra à ces personnes, qui ont souvent du mal à se lever le matin, de ne pas avoir la pression de se lever vite pour être à l’heure aux soins.
Nous souhaitons nous mettre à leur disposition et nous adapter à leurs besoins.

Pourquoi avoir repris la concession de l’établissement thermal d’Alès-les-Fumades dans les Cévennes ?

Nous avons travaillé afin de constituer une base solide de soins de qualité, d’activités adaptées ainsi que de programmes de certifications. A partir de ce socle, nous pouvons commencer à envisager de croître hors de nos bases, dans une volonté de grandir de manière maîtrisée.
Nous avons saisi cette opportunité avec Alès-les-Fumades qui nous correspondait. Le pays cévenol est une destination nature authentique. C’est également un établissement thermal à taille humaine, avec des projets qui peuvent se développer dans le temps. Nous souhaitons bien faire les choses, c’est pour ça que nous travaillons dans la durée.
Cette nouvelle activité permet de nous déployer progressivement tout en combinant nos savoir-faire. Cela nous permet également d’inclure de nouvelles orientations thérapeutiques au sein du groupe Thermes Adour. La station d’Alès-les Fumades a, outre la rhumatologie, l’orientation en dermatologie, en voies respiratoires ainsi qu’en affections des muqueuses bucco-linguales.
Tout cela nous a intéressé.

C’est un travail de longue haleine, nourri par le dialogue avec les collectivités locales, afin de dégager un projet pérenne.
Nous sommes au tout début, nous avons d’une part un programme d’investissement avec une partie concernant la rénovation et la restructuration des installations existantes. D’autre part, nous avons un programme concernant l’agrandissement des thermes, la construction d’une résidence, d’un centre aquatique et d’un SPA.
Pourquoi ? Parce que nous restons sur ce que nous savons faire, c’est notre leitmotiv. Nous continuons sur nos fondamentaux.

L’établissement thermal restera-t-il ouvert durant les travaux ?

C’est un des points essentiels du programme. Nous avons souhaité que l’établissement reste ouvert durant les travaux.

Cela nous a amené à trouver avec les architectes un système permettant de faire des travaux tout en maintenant l’exploitation.
Quelque part, c’est positif, le curiste verra en  temps réel l’évolution et l’agrandissement de ses thermes qu’il connaît.

Projetez-vous de racheter d’autres centres thermaux dans les prochaines années ?

Aujourd’hui, nous commençons à sortir de nos bases, cela nous a permis de développer notre savoir-faire sur la reprise du centre thermal d’Alès-les Fumades.

Nous allons continuer dans cette démarche, à notre rythme, dans les prochaines années en dehors de notre périmètre landais.

Pourquoi les casinos sont-ils situés dans les stations thermales ?

Aviez-vous fait le rapprochement entre la présence d’un casino et la pratique thermale de la ville ? Cela ne doit rien au hasard, il s’agit héritage historique français.

Source photo : https://cdn5.1001salles.com

Source photo : https://cdn5.1001salles.com

Pour bien comprendre cette pratique, un retour sur les grandes lignes historiques du thermalisme est nécessaire.

L’histoire du thermalisme en France

Le thermalisme est une médecine naturelle qui base ses bienfaits sur l’utilisation des eaux de sources minérales, riches en une multitude d’oligo-éléments et de sels minéraux. On doit cette pratique aux grecs, puis aux romains qui affectionnaient les bains collectifs, dont la pratique était cependant différente de celle connue aujourd’hui.

Après une longue période d’oubli durant le Moyen-Âge, le thermalisme refait son apparition au 16ème siècle.
Puis, en 1604 sous l’impulsion d’Henri IV, la première Charte des eaux minérales est inaugurée.
Par la suite, durant la seconde moitié du 19ème siècle, Napoléon III et sa famille perpétuent l’amplifient cette tradition. Dès lors, les anciennes stations s’agrandissent, d’autres apparaissent, et toute la noblesse va « prendre les eaux ».
Les stations thermales deviennent alors de véritables lieux de villégiature.
Les villes d’eaux commencent à développer différents aménagements afin de satisfaire et de divertir leur clientèle.

La présence des Casinos dans les villes d’eaux : un héritage historique

En 1804, Napoléon crée un établissement officiel pour lutter contre la clandestinité liée aux jeux d’argent. S’en suivra, en 1806, une loi autorisant l’ouverture des casinos uniquement au sein des villes thermales et balnéaires.
C’est donc à partir de cette date que les premiers casinos légaux voient le jour en France, au cœur des stations thermales. Cela offrira à ces dernières un nouvel attrait aux yeux des populations aisées.
À cette époque, le casino n’est plus seulement un lieu dédié uniquement au jeu mais il représente un lieu de vie et de distraction. Alors réservé aux classes aisées, c’est le lieu où il se doit d’être vu.

De nos jours, la réglementation a évolué. Après l’accord du Ministre de l’Intérieur, les casinos sont maintenant autorisés dans « les villes ou stations classées stations balnéaires, thermales ou climatiques ». « Dans les communes classées stations de tourisme et constituant la ville principale d’une agglomération de plus de 500 000 habitants et participant pour plus de 40 %, le cas échéant avec d’autres collectivités territoriales, au fonctionnement d’un centre dramatique national, d’un orchestre national, d’un théâtre et d’un opéra présentant en saison une activité régulière d’au moins vingt représentations lyriques ». (Source :lefigrance.gouv.fr)

L’aménagement spécifique et caractéristique des villes thermales

Afin de faire face à la concurrence naissante entre les différentes stations, les villes d’eaux rivalisent d’imagination afin de créer des édifices aux architectures grandioses dans le but de séduire le plus grand nombre de personnes.

Afin de divertir leurs curistes, les villes thermales mettent en place différentes infrastructures, que l’on retrouve dans la quasi-totalité des stations thermales :

  • La promenade
  • Les hôtels particuliers, à l’architecture particulière et éclectique
  • Le parc thermal
  • Le casino
  • La gare

Le thermalisme a eu une forte influence sur le développement de l’urbanisme des villes d’eaux et de certains territoires reculés.

A l’heure actuelle, ce patrimoine est toujours visible et fréquenté par les curistes.

 

Source photo : https://www.casinosavenue.com/fr/blog/les-12-plus-beaux-casinos-francais/211 // https://www.jardinez.com/Parcs-Parc-Thermal_Argeles-Gazost_Hautes-Pyrenees_Occitanie-France_fr_15709.html // https://www.grand-hotel-uriage.com/fr/#galerie-photos-thermes.php

Photos : https://www.casinosavenue.com / https://www.jardinez.com / https://www.grand-hotel-uriage.com

Les stations thermales françaises disposant d’un casino : 

La station thermale de Bourbon-l’Archambault
La station thermale de Vichy
La station thermale de Néris-les-Bains
La station thermale de Gréoux-les-Bains
La station thermale de Vals-les-Bains
La station thermale d’Ax-les-Thermes
La station thermale de Niederbronn-les-Bains
La station thermale de Chaudes-Aigues
La station thermale de Jonzac
La station thermale d’Évaux-les-Bains
La station thermale d’Allègre-les-Fumades
La station thermale de Barbotan
La station thermale de Castéra-Verduzan
La station thermale de Lamalou-les-Bains
La station thermale de Balaruc-les-Bains
La station thermale de Salies-du-Salat
La station thermale de Luchon
La station thermale de Luxeuil-les-Bains
La station thermale de Saint-Gervais-les-Bains
La station thermale d’Évian-les-Bains
La station thermale de Bagnères-de-Bigorre
La station thermale de Capvern-les-Bains
La station thermale d’Uriage-les-Bains
La station thermale d’Allevard
La station thermale de Salins-les-Bains
La station thermale de Lons-le-Saunier
La station thermale du Grand Dax
La station thermale de Montrond-les-Bains
La station thermale d’Amnéville
La station thermale de Saint-Honoré-les-Bains
La station thermale de Saint-Amand-les-Eaux
La station thermale de Bagnoles-de-l’Orne
La station thermale du Mont-Dore
La station thermale de Châtel-Guyon
La station thermale de Royat-Chamalières
La station thermale de Salies-de-Béarn
La cure thermale de Divonne-les-Bains
La station thermale du Boulou
La station thermale d’Amélie-les-Bains
La station thermale de Bourbon-Lancy
La station thermale d’Aix-les-Bains
La station thermale de Challes-les-Eaux
La station thermale de Brides-les-Bains
La station thermale d’Enghien-les-Bains
La station thermale de la Roche-Posay
La station thermale de Contrexéville
La station thermale de Plombières-les-Bains
La station thermale de Vittel

Interview du mois – Les Thermes de Bourbon-Lancy, une réouverture attendue

Découvrez l’établissement thermal de Bourbon-Lancy avec son direct adjoint : Loïc Machillot.
Après une année de fermeture forcée à la suite d’un dramatique incendie, l’établissement thermal se prépare activement pour rouvrir ses portes au mois de mars.

LOIC MACHILLOT  THERMES BOURBON LANCY (1)

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Loic Machillot, directeur adjoint des Thermes de Bourbon-Lancy.
Je suis dans l’entreprise depuis 10 ans et je prendrai la direction des Thermes au 1er janvier 2021.

Pouvez-vous présenter à nos lecteurs votre établissement thermal ?

L’établissement thermal de Bourbon-Lancy accueille 4 500 curistes en moyenne chaque année, sur une période allant de mi-mars à mi-novembre. Notre centre thermal est indiqué dans la prise en charge d’affections chroniques pour 2 orientations thérapeutiques : les maladies cardio-artérielles et la rhumatologie.

Nous sommes une station de petite taille mais nous avons un très fort intérêt pour la prise en charge de nos patients. C’est une entreprise familiale et nous essayons d’avoir cette notion de famille auprès de nos curistes, afin qu’ils se sentent chez eux.
Nous sommes proches d’eux et nous tenons à ce que notre personnel puisse appeler les curistes par leur nom ainsi que leur prénom.
C’est vraiment une particularité de Bourbon-Lancy. La taille de notre structure nous le permet.

Depuis quelques années, nous proposons un séjour spécifique sur la fibromyalgie, qui n’est pas une orientation a proprement dite. Nous sommes toutefois la 1ère station thermale à avoir reçu une autorisation de la part de l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour notre programme d’ETP (Éducation Thérapeutique du Patient) dédié à la fibromyalgie : Fibr’Eaux.
Ce programme a lieu durant les 3 semaines d’une cure thermale conventionnée. Les personnes suivant ce programme ont des activités supplémentaires qui leurs permettent d’acquérir des outils lorsqu’elles rentrent chez elles, afin de mieux gérer leur pathologie. La fibromyalgie étant une affection difficilement prise en charge dans la médecine traditionnelle, la cure thermale nous permet d’apporter une solution nouvelle à nos patients qui souffrent.
Nous sommes très fiers de pouvoir proposer ce séjour au sein de notre station à visage humain.

En avril 2019, les Thermes de Bourbon-Lancy ont dû faire face à l’incendie de la toiture de l’établissement l’obligeant à annuler la saison thermale 2019.
Quels ont été les dégâts ? Où en sont les travaux ?

Malheureusement, nous avons connu un incendie le 16 avril 2019, qui a ravagé la moitié de la toiture. Cet incendie a pris au niveau du grenier entrainant la destruction de la toiture et d’une partie des planchers. Grâce à l’intervention des pompiers, l’incendie a été maitrisé. Néanmoins, suite à cela, un important dégât des eaux a été engendré, avec l’effondrement de certains planchers au niveau des services de soins.
Au final, la moitié de la toiture et plus d’1/4 des installations ont donc été touchées.
Après d’importants travaux, nous avons récupéré un toit en novembre.
Nous sommes actuellement dans la phase de remise en neuf des services.

Tout sera prêt pour la réouverture à la date prévue : le 18 mars 2020.

Quelles seront les nouveautés pour cette nouvelle saison thermale 2020 ?

Nous préparons de belles surprises pour le retour de nos curistes.

Certains locaux ont été entièrement refaits avec des matériaux d’aujourd’hui, qui s’adaptent au nombre de curistes accueillis chaque jour.

Nous allons également proposer des nouveautés au niveau de la prise en charge, notamment dans la façon d’accueillir nos curistes.
Pour 2020, nous sommes entrain de créer un véritable pôle médical thermal. Nous travaillons sur le salariat des médecins  en recrutant surement 3 médecins salariés. Au sein de ce pôle médical, les médecins assureront les consultations des curistes et seront présents dans l’accompagnement des soins et dans la prévention santé.

Nous sommes une station thermale tournée sur la prévention santé, nous allons donc inclure tout un pôle médical qui nous épaulera dans cette tâche.
Cette grande nouveauté 2020 nous différenciera des autres destinations thermales. Nous souhaitons repenser le rôle du médecin au sein de la cure.

Bourbon-Lancy est une station de pleine santé. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce concept ?

Une station de pleine santé signifie la prise en charge et l’accompagnement du curiste de A à Z  dans sa démarche et son parcours de santé.

Le curiste sera accueilli à Bourbon-Lancy à la fois en tant que patient au sein des thermes et en tant que touriste de cette ville thermale. Il pourra profiter des installations, des animations ainsi que du programme de prévention santé. Durant ses 3 semaines de cure thermale, chaque curiste a plus de 45 activités de santé. C’est ça le contexte de ville de pleine santé.
Nous travaillons avec les élus locaux afin d’avoir une unité dans la prise en charge du curiste. L’objectif est de réussir à ce que les curistes sentent qu’ils sont dans une ville de pleine santé.

Le curiste est là pour sa santé et nous devons l’accompagner dans cette démarche. Le pôle médical thermal viendra s’ajouter à la qualité de cette prise en charge déjà existante.

Ce qui est intéressant dans ce concept, c’est son ouverture à tous : aux accompagnants, aux curistes et aux locaux.

Les thermes de Bourbon-Lancy ont par le passé lancé des études thermales, comme par exemple ThermOs sur l’ostéoporose. D’autres études sont-elles envisagées ?

Nous avons effectivement travaillé sur plusieurs études.
Nous sommes encore sur l’étude ThermOs, puisqu’elle n’est pas terminée.
Nous sommes toujours ouverts afin de faire avancer le thermalisme et ainsi montrer l’importance de son rôle dans la santé publique.
Aujourd’hui, les thermes travaillent sur l’idée de créer 2 nouveaux programmes d’ETP, comme nous l’avions fait sur la fibromyalgie.
Nous souhaitons travailler sur le post-cancer et sur l’ensemble des problèmes liés aux maladies cardio-artérielles.
Ces 2 programmes sont entrain de se monter afin de voir le jour en 2021.

Quels sont vos projets pour les prochaines années ?

Nous souhaitons continuer dans l’amélioration de la qualité de notre prise en charge, c’est indéniable, c’est notre leitmotiv. Cela passera très certainement par l’aménagement de notre plateau technique. Par exemple en rénovant et en améliorant certains soins pour continuer à être à la pointe sur la prévention santé, toujours en s’adaptant aux besoins de nos curistes.
Nous souhaitons renforcer cette image de thermalisme actif, qui bouge, qui est de plus en plus proche de nos curistes.

>> Le mot de la fin 

Nous attendons nos futurs curistes dès le 18 mars 2020, nous sommes très impatients, car cela fait plus d’un an que nous ne les avons pas vus.

[PUBLI-REDACTIONNEL] – Cœur Thermal : Une saga familiale

En 1974, Jean-Louis Bérot, international de rugby et kinésithérapeute, et son cousin Roland Bérot ouvrent ensemble les THERMES BÉROT, au coeur de la station thermale de Dax.
45 ans plus tard, l’histoire de famille continue et s’est étendue à d’autres établissements. Virginie, la fille de Jean-Louis, est à la tête des THERMES BÉROT et de THERMOTEL (97 appartements en lien direct avec l’établissement thermal).
Sa cousine Nathalie, la fille de Roland, dirige l’Espace Thermal***. Le beau-frère de Nathalie, Sébastien Carpentier, est quant à lui à la tête des THERMES, un établissement thermal et ses 90 studios*** rachetés en 2015 et rénovés en 2017.

Une saga familiale qui se poursuit début 2020, 45 ans après son lancement, en réunissant ces emblématiques établissements sous la bannière Coeur Thermal.

Coeur Thermal

Les + de cet établissement :

Coeur thermal Dax

> > La qualité des hébergements intégrés

Les établissements de Cœur Thermal proposent des hébergements en résidence classés 3*.
Réaliser une cure thermale en optant pour un hébergement intégré vous permet d’avoir chaque jour un accès direct au centre de soins.
Les studios et appartements offrent un équipement complet, confortable et d’une grande qualité. Ils réunissent l’ensemble des conditions vous permettant de profiter des vertus de l‘eau thermale afin que votre séjour soit des plus bénéfiques.

Coeur thermal Dax

> > La cure thermale en double orientation

Est indiquée dans la prise en charge des affections liées à la phlébologie (jambes lourdes, séquelles de phlébite, ulcère…) ainsi qu’à la rhumatologie (arthrose, maux de dos, arthrite…).
Cependant, il n’est pas rare de devoir faire face à plusieurs pathologies chroniques de façon simultanée.
La cure thermale en double orientation est alors une solution adaptée pour soulager plusieurs pathologies lors d’un seul et même séjour thermal.

Cœur Thermal propose ainsi une cure thermale en double orientation :

Rhumatologie + Phlébologie

ou

Phlébologie + Rhumatologie

Le déroulement d’une cure thermale en double orientation se différencie uniquement par le nombre de soins.
Le curiste suivant une cure thermale en double orientation aura la totalité des 4 soins liés à son orientation principale, puis 2 soins supplémentaires concernant l‘orientation secondaire.

 

Nouveauté 2020, lancement de la marque « Cœur thermal »

L’année 2020 marque le lancement de la marque « Cœur thermal ».
Dans le centre-ville de Dax, la nouvelle marque Cœur Thermal propose aux curistes une expérience complète pour des séjours sur-mesure. Les établissements des Thermes Bérot, Les Thermes et 4 solutions d’hébergement s’unissent sous cette même bannière pour mettre en commun, dès début 2020, leur savoir-faire et ainsi proposer l’offre thermale la plus variée et complète de la station.

En réunissant 2 établissements spécialisés dans la prise en charge de patients en rhumatologie et phlébologie, Cœur Thermal s’impose comme une référence dans le traitement et le soulagement de ces pathologies à Dax.
Les propriétés exceptionnelles de l’eau thermale de la ville et son célèbre « Péloïde» ont fait la réputation de la station dans la prise en charge de plusieurs pathologies chroniques.

Logo Coeur Thermal DAX

 

Coordonnées :

05 58 90 40 40

contact@coeurthermal.com

www.coeurthermal.com

 

 

Destination Franche-Comté pour votre prochaine cure thermale

La région Franche-Comté est connue pour son patrimoine et sa gastronomie. Située dans l’Est de la France, au pied du massif du Jura et en bordure de la Suisse. Cette région est également riche d’un patrimoine thermal lui permettant de soulager de nombreuses pathologies chroniques, tant chez l’enfant que chez l’adulte. En effet, la composition de ses sols permet à l’eau de source qui y chemine de se charger en une multitude de sels minéraux et d’oligo-éléments, lui conférant de nombreuses vertus.

Source photo : https://www.tourisme.fr/

Source photo : https://www.tourisme.fr/

Faire une cure thermale en Franche-Comté

La Franche-Comté compte trois stations thermales.

Elles sont regroupées dans les départements du Jura et en Haute-Saône.  Les vertus des eaux chaudes de cette région sont idéales dans la prise en charge de 4 des 12 orientations thérapeutiques thermales reconnues par la sécurité sociale :

Vous souhaitez réaliser une cure thermale conventionnée dans cette région ?
En fonction de vos pathologies et de vos besoins, votre médecin (traitant ou spécialiste) pourra vous la prescrire. Cette prescription permettra une prise en charge partielle par l’Assurance maladie.

Cependant, il est possible que votre état de santé nécessite un double traitement thermal. Votre médecin, lors de la prescription, indiquera donc dans le formulaire de prise en charge les 2 orientations nécessaires.
Ainsi, vous bénéficierez d’une cure rhumatologie + phlébologie ou gynécologie + rhumatologie.

Pour connaître toutes les informations concernant les cures thermales en double orientation, n’hésitez pas à consulter notre article « Qu’est-ce qu’une cure thermale en double orientation ? « .

En parallèle des cures thermales conventionnées, les établissements proposent des courts séjours de santé (ou cure libre) d’une durée de 2 à 12 jours. Ces quelques jours en eaux thermales seront le moment idéal pour prendre soin de vous et vous familiariser avec la médecine thermale.

 Les courts séjours et les mini-cures thermales ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale.

Les stations thermales de la région Franche-Comté 

Les thermes de Lons-le-Saunier

Les thermes de Luxeuil-les-Bains

Les thermes de Salins-les-Bains

Cure thermale en France Comté

Durant votre séjour, n’hésitez pas à profiter des attraits touristiques de la région. Le cadre relaxant des établissements thermaux, les activités en dehors de la cure et les temps de repos sont des facteurs permettant de réduire le stress. L’environnement de la cure est important, iI permet de s’éloigner des soucis quotidiens et de ce fait, de bénéficier au maximum des bienfaits de la médecine thermale.

[PUBLI-REDACTIONNEL] Destination La Léchère-les-Bains

Située à 440 m d’altitude, la station thermale de la Léchère-les-Bains jouit d’un environnement naturel exceptionnel. La richesse de ses eaux souterraines, hyperthermales et fortement minéralisées ont un effet antalgique, sédatif et décontracturant sur de nombreuses affections chroniques.

Source photo : https://lalecherelesbains.valmorel.com/la-lechere-les-bains-images/

Source photo : https://lalecherelesbains.valmorel.com/la-lechere-les-bains-images/

Une prise en charge globale des pathologies

Le savoir-faire thermal de cette station est reconnu depuis plus de 120 ans dans la prise en charge des pathologies relevant de la phlébologie (insuffisance veineuse, lymphœdème), de la rhumatologie (arthrose, séquelles de traumatismes ostéo-articulaires) ainsi que de la gynécologie (douleurs pelviennes).

Soins La Léchere les Bains

Afin de prendre en charge les pathologies dans leur globalité, l’établissement thermal propose des programmes d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP), notamment pour le lymphœdème et l’insuffisance veineuse. Ces programmes ont pour objectif d’aider les patients à mieux vivre au quotidien avec leur pathologie, en adoptant des gestes et un comportement adaptés.

Des mini-cures thermales, de 2 à 6 jours, sont également proposées.
En 2020, 3 nouvelles viendront s’ajouter à celles existantes :

  • La mini-cure thermale pour les aidants familiaux
  • La mini-cure thermale pour le lymphœdème
  • La mini-cure thermale pour les cyclistes

Avec plus de 6000 curistes par an, la Léchère-les-Bains n’a cessé d’investir et de se développer ces 10 dernières années. Elle est la 1ère station thermale indépendante de Savoie.

Un espace dédié au bien-être : le SPA Õ des Lauzes

À La Léchère-les-Bains se trouve le plus grand Spa alimenté exclusivement eaux thermales de Savoie. Se développant sur 1500 m², il comprend 23 cabines de soins, plusieurs bassins de traitement par l’eau, 2 saunas, 2 hammams, 1 jacuzzi extérieur et une salle de remise en forme équipée des dernières nouveautés en termes de matériel.
Le SPA thermal propose depuis 2018 des sessions d’ostéopathie aquatique en eau thermale.

Spa Thermal La Léchère les Bains

Des eaux contrôlées au quotidien et certifiées

La qualité de l’eau thermale utilisée quotidiennement, au travers des nombreux soins thermaux,  est soumise à d’importants contrôles afin de garantir une sécurité sanitaire optimale. La station thermale de La Léchère-les-Bains s’inscrit depuis plus de 5 ans dans la démarche de certification AQUACERT HACCP Thermalisme. Elle est la seule station thermale de Savoie à l’avoir obtenue.

Quelles seront les nouveautés de la saison thermale 2020 ?

  • L’atelier Rhumathermes
  • Une nouvelle activité randonnée & SPA
  • Séances de sylvothérapie
  • Des ateliers « nutrition » avec une diététicienne diplômée
  • Le carbonateur  (soins carbogazeux)
  • La réservation en ligne directement sur notre site internet

Informations pratiques :

Téléphone : 04 79 22 60 30

Courriel : thermes@lalecherelesbains.com

Site internet : http://www.lalecherelesbains.com

Période d’ouverture : du 30 mars au 24 octobre 2020

Interview du mois – Le Cluster Aqui O Thermes, moteur de l’économie thermale en Nouvelle-Aquitaine

Découvrez le fonctionnement du Cluster Aqui O Thermes, aux côtés de Monsieur Arnaud Laborde qui en est le Président.

Monsieur Arnaud Laborde

Pouvez-vous vous présenter et présenter le Cluster Aqui O Thermes ?

Je suis Arnaud Laborde, le Directeur des thermes de Saubusse. Je suis également le Président du Syndicat des Établissements des Landes ainsi que le Président du Cluster thermal Aqui O Thermes.
Le Cluster Aqui O Thermes, créé en 2009, est une association qui réunit l’ensemble des acteurs de la filière thermale (les entreprises, les établissements thermaux, les bureaux d’études, les collectivités thermales, la région et la chambre de commerce) ainsi que des organismes de recherche et de formation comme l’Université de Bordeaux et l’Institut du Thermalisme de Dax.

Pouvez-vous nous expliquer les différents objectifs et les missions du cluster ? 

La principale mission du cluster consiste à fédérer les entreprises afin qu’elles puissent travailler ensemble.
Le cluster permet également de faire connaître le thermalisme. Il porte le développement de la filière thermale de la Nouvelle-Aquitaine notamment avec l’élaboration et la mise en place du Plan Thermal Aquitain.
De plus, il participe à l’amélioration de l’accueil et de la qualité de vie des patients durant leur séjour. Par exemple, sur Dax, le Cluster a mis au point un appartement témoin. Cette étude a sollicité la participation de curistes afin de créer des appartements adaptés à leurs besoins durant leurs séjours thermaux.
C’est quelque chose qui sera peut-être étendu aux autres villes thermales.

En quoi cela consiste-t-il exactement ?

Ce sont des appartements adaptés pour les personnes ayant des difficultés pour se déplacer. L’idée est que ces personnes, arrivant dans cet appartement, aient l’ensemble des facilités pour y séjourner agréablement.

Où en est le plan de développement thermal 2018-2022 de la région Nouvelle-Aquitaine ? Quelles sont les actions mises en place et déjà visibles ?

Cette année, 1.6 millions d’euros ont été attribués pour les travaux de modernisation de plusieurs stations thermales de la région.
De nombreux travaux ont été entrepris au sein des établissements thermaux qui ont renouvelé leur espace boue ou modernisé leur espace bain.
Les travaux sont propres à chaque établissement et ont pour objectif, suivant la possibilité financière, de les soutenir afin qu’ils évoluent de façon favorable.

Quels sont vos domaines de recherche actuels ?

De nombreux programmes d’Éducation à la santé ainsi que des programmes d’Education Thérapeutique du Patient (ETP) concernant la fibromyalgie et l’arthrose sont à l’étude. À Jonzac, le programme « Marchez, Sentez, Cuisinez » est en train d’être élaboré et mis en place.

Le plan thermal aide également les stations à se rendre au salon des Thermalies, en prenant en charge la moitié des frais. Cela permet à presque toutes les stations d’êtres présentes sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine.
Concernant les innovations, sur le salon des Thermalies de l’année dernière, le cluster a mis en place un casque de réalité virtuelle. Les gens qui arrivaient sur notre stand en été équipés. Ils pouvaient donc s’imaginer l’établissement thermal ainsi que les cabines de soins.

Quelle est la place du Cluster thermal Aqui O Thermes dans la formation du personnel et dans le développement des compétences thermales ?

L’objectif est que toutes les personnes que l’on embauche comme agents thermaux connaissent les soins. Ces gens sont donc formés sur les mêmes bases ce qui permet à tout le monde de savoir ce qu’est une application de boue ou un bain carbo-gazeux.  Par la suite, les établissements thermaux finalisent la formation selon leurs propres techniques.

Nous avons également mis en place le prix étudiant de l’innovation thermale.
Ce sont plusieurs écoles de la région qui proposent aux étudiants de mettre au point un projet pouvant s’appliquer dans les stations thermales.
Par exemple, le programme « Marchez, Sentez, Cuisinez » de Jonzac, qui permet aux curistes de se promener dans la forêt,  d’être en contact avec la nature, de marcher et ensuite de profiter des soins thermaux est un programme qui a été retenu à la suite de ce concours.
Cette année, ce prix a été lancé début octobre et sera remis à Jonzac, lors des Journées Nationales du Thermalisme.

Pour finir, petit mot concernant la saison thermale 2019 ?

Je pense qu’au niveau de la Nouvelle-Aquitaine, ce sera similaire avec le niveau national. Pour le moment, nous ne connaissons pas les chiffres mais si nous arrivons à avoir un équilibre, ce serait convenable.
Cependant, il ne faut pas s’attendre à une importante évolution. En effet, il y a eu quelques problèmes, par exemple des manques de médecins, qui pénalisent les personnes dès l’arrivée dans la station. Cette pénurie de médecin est un problème que nous sommes entrain d’essayer de résoudre, notamment en proposant aux médecins du salariat et non plus du travail autonome.

En 2020, l’Oréal lancera la réfection des thermes de La Roche-Posay

Il y a un an,  le groupe l’Oréal annonçait avoir racheté les thermes de La Roche-Posay, dont il exploite la marque depuis 1989.  Cet établissement est la première station thermale européenne spécialisée en dermatologie et plus précisément dans le traitement de certaines maladies de peau (eczéma, psoriasis, brûlure). En  reprenant les deux établissements thermaux que compte la ville, le groupe industriel souhaite amplifier le rayonnement international de la marque.
Pour cela, il souhaite étendre l’activité de bien-être de la station afin d’accueillir un plus grand nombre de curistes étrangers.

source photo : www.larocheposay-tourisme.com

source photo : www.larocheposay-tourisme.com

Un chantier ambitieux démarrera au début de l’année 2020 afin de moderniser des équipements de distribution des eaux, de rénover et d’agrandir l’établissement thermal du Connétable.  Durant les travaux, cet établissement fermera ses portes aux curistes qui pourront toutefois réaliser leur cure au sein du second établissement de la ville : les Thermes Saint-Roch.
Par la suite, l’espace Spa-Source fermera ses portes durant quelques mois au début de l’année 2021 afin de bénéficier de travaux de modernisation.

[PUBLI-REDACTIONNEL] L’eau de Saint-Gervais-les-Bains, une eau thermale aux propriétés thérapeutiques exceptionnelles.

Située aux portes du Mont-Blanc, Saint-Gervais-les-Bains est une destination thermale de la région Rhône-Alpes. Depuis plus de deux siècles, la qualité de l’eau thermale de Saint-Gervais-les-Bains est reconnue dans le traitement des affections dermatologiques, des muqueuses bucco linguales et des voies respiratoires.

Les thermes, situés au cœur d’un parc arboré, accueillent chaque année de nombreux curistes venant soulager leurs maux dans un cadre verdoyant propice à l’apaisement, à la détente et au bien-être.

Une eau thermale unique

L’eau thermale de Saint-Gervais-les-Bains prend sa source au creux des plus hauts sommets d’Europe. Lors son parcours de plus de 6 500 ans dans les profondeurs de la terre, l’eau thermale s’enrichit d’une multitude d’oligo-éléments et de minéraux qui la rendent si particulière et unique.

Afin de garantir une qualité sanitaire irréprochable aux curistes, l’eau thermale de Saint-Gervais-les-Bains est minutieusement contrôlée, chaque jour, de son point de forage à son lieu de distribution. Cette qualité est depuis 2013 reconnue par le label Aquacert.
La qualité globale des différents services et équipements est au centre des préoccupations de l’équipe thermale qui veille chaque jour à leur bon fonctionnement

Cure thermale Saint Gervais

Pourquoi venir soulager ses maux lors d’une cure thermale à Saint-Gervais-les-Bains ?

La qualité des eaux minérales, le climat montagnard ainsi que l’expertise de l’équipe pluridisciplinaire des Thermes permettent de soulager durablement de nombreuses pathologies chroniques.
Précurseurs dans le traitement des grands brûlés, les Thermes de Saint-Gervais ont développé des techniques et des gestes adaptés.

L’eau thermale de cette station riche en soufre, bore, silicium, manganèse, strontium et lithium est 30 fois plus minéralisée qu’une eau de table classique.
Cela lui permet de prendre en charge 3 des 12 orientations thérapeutiques thermales reconnues par la sécurité sociale :

  •  La dermatologie :
    Techniques thermales, savoir-faire des personnels et propriétés anti-inflammatoires et cicatrisante de l’eau thermale de Saint-Gervais redonnent vie aux peaux meurtries par les pathologies de type eczéma, psoriasis ainsi que les cicatrices ou les brûlures.
  • Les voies respiratoires :
    Respirer… quand cet acte instinctif devient souffrance, les techniques de soins associées aux propriétés de l’eau thermale de Saint-Gervais rétablissent cette fonction vitale.L’eau soufrée apaise, décongestionne et favorise le renouvellement des muqueuses permettant un soulagement réel des voies respiratoires.
  • Les affections des muqueuses bucco-linguales : Douloureuse et provoquant un réel inconfort, l’inflammation de la muqueuse buccale a un impact négatif sur la qualité de vie. L’eau thermale de Saint-Gervais va entraîner un processus de cicatrisation des muqueuses et assainir les gencives.

Cure thermale Saint Gervais les Bains

Les Thermes de Saint-Gervais ont développé d’autres programmes et se sont spécialisés dans le traitement de pathologies comme les brûlures, les cicatrices et bien encore le programme pour les acouphènes.

  • Le traitement des brûlures et cicatrices : Dans les années 50-60, le Docteur Colson réalise les premières greffes sur des grands brulés. Il trouve auprès du docteur Pierre Hardy, installé à Saint-Gervais-les-Bains, un établissement thermal et une équipe pluridisciplinaire pour les soins de suite. Cette prise en charge particulière va booster l’innovation. Elle porte tant sur le matériel que sur les techniques de massage.
  • La cure acouphènes : Ces bruits que l’on est seul à entendre sans qu’ils existent réellement. Des sifflements, des bourdonnements ou des cliquetis qui prennent la tête et finissent par isoler socialement. Les Thermes de Saint-Gervais-les-Bains ne prétendent pas enrayer ces symptômes. En revanche ils réunissent plusieurs spécialités pour les mettre à distance. Cette cure courte de dépistage de solutions personnelles de 6 jours alterne soins thermaux, ateliers et activités. Autant de pistes pour retrouver calme, sommeil et capacité d’attention.
  • Le programme Post Cancer : L’équipe thérapeutique des Thermes de Saint-Gervais-les-Bains ont Blanc a mis au point le programme Viva Post Cancer destiné aux femmes et aux hommes. Il réunit des experts dans plusieurs disciplines pour une récupération physique et psychologique après les traitements anti-cancéreux.

Pour réserver une cure thermale :

www.thermes-saint-gervais.com

355 allée du docteur Lépinay – Le Fayet
74170 Saint-Gervais-les-Bains
LE PARC THERMAL

04.50.47.54.54

Cure thermale Saint Gervais les Bains

Prendre du temps pour soi au SPA thermal

Saint-Gervais-les-Bains est également une destination de bien-être et de détente.
Les Bains du Mont-Blanc, l’espace bien-être des Thermes, est un lieu unique mettant en avant la fabuleuse histoire du trajet de l’eau, depuis les sommets jusqu’aux thermes.
Des bassins intérieurs et extérieurs, des saunas et des bains de vapeur vous feront vivre des expériences sensorielles uniques et poétiques pour un véritable moment de détente.