L’Etude Thermarthrose démontre l’efficacité de la cure thermale dans le traitement de l’arthrose du genou.

De nombreux patients suivant une cure thermale en « rhumatologie » viennent soulager leur l’arthrose, plus particulièrement celle affectant les cartilages du genou. Mais quels sont les véritables bienfaits scientifiques de la cure thermale sur le traitement de ce type d’affection ? Les résultats sont-ils réellement au rendez-vous ? C’est ce que l’étude scientifique Thermarthrose a voulu démontrer.

Source : Communiqué de presse – Résultat de l’essai clinique Afreth.

Etude Thermarthrose

Dans la continuité de notre article présentant l’étude MAATHERMES, nous allons voir au travers de l’étude Thermarthrose comment le thermalisme vient en aide aux patients atteints d’arthrose du genou (ou gonarthrose).

La gonarthrose est une des principales affections articulaires des membres inférieurs de nature mécanique. Elle est due à une usure progressive du cartilage protégeant l’articulation du genou. La gonarthrose se manifeste par des douleurs articulaires au moment de la marche, dans les escaliers ou après une position assise prolongée. Ces douleurs, au fur et à mesure du temps, limitent les mouvements et par conséquent la qualité de vie et le confort du patient.

Le traitement thermal dédié à cette pathologie repose principalement sur des pratiques de crénothérapie (soins à base d’eau thermale), d’applications de boues et vapeurs thermales et des soins de kinésithérapie. L’Afreth (Association Française des établissements thermaux) a réalisé en 2009 une étude visant l’évaluation de la cure thermale dans le traitement de l’arthrose.

L’étude

L’étude Thermarthrose a évalué l’ASMR (Amélioration du Service Médical Rendu) de la cure thermale dans le traitement de la gonarthrose. Cette étude a pour objectif d’apporter une preuve scientifique solide de l’efficacité de la prise en charge thermale dans cette pathologie. À ce jour, il s’agit du plus important essai contrôlé réalisé en médecine thermale.

Méthodologie

Cette étude a été effectuée sur 462 patients, répartis de façon aléatoire en 2 groupes, dans trois centres thermaux (Les thermes de Aix les Bains, Les thermes de Balaruc-Les-Bains, Les établissements thermaux de Dax).

  • Le groupe témoin : il a suivi le traitement habituel prescrit afin de soulager cette pathologie. Ce traitement a été complété par un programme d’auto-exercices validé et recommandé à effectuer 3 fois par jour.
  • Le groupe expérimental : Ce groupe a reçu le traitement habituel et le programme d’auto-exercices validé et recommandé à effectuer 3 fois par jour. En complément, des soins thermaux durant 18 jours ont été prescrits.

Résultats et conclusion

L’analyse de l’efficacité de la cure thermale a été observée à différents stades, après 3 mois, 6 mois et 9 mois par des médecins indépendants. Ces médecins ont noté, entre autres, une amélioration significative des douleurs et des capacités fonctionnelles chez les patients ayant reçu un traitement à base d’eau thermale, par rapport au traitement non chirurgical habituel. De plus, cette amélioration se maintient stable au 9e mois chez 50% des curistes.

L’étude Thermarthrose a donc su démontrer l’effet thérapeutique de la prise en charge en cure thermale et cela, de façon statistique et officielle.

Afin de bénéficier de l’ensemble des bienfaits de l’eau thermale sur le long terme, il est conseillé de réaliser une cure thermale plusieurs années de suite.

Pour consulter l’ensemble de cette étude, cliquez ICI.

 

 

MAATHERMES, une étude qui démontre l’efficacité de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en milieu thermal

L’eau thermale est connue pour ses bienfaits dans le traitement des rhumatismes, dans la prise en charge des affections ORL et des problèmes de peau… Néanmoins, les bienfaits ne s’arrêtent pas là. Le thermalisme est également conseillé dans la prise en charge du surpoids et de l’obésité. Comme toutes les médecines du 20ème siècle, le thermalisme a dû prouver scientifiquement l’efficacité de ses soins concernant le traitement de nombreuses pathologies. Mais qu’en est-il des bienfaits de ce type de traitement sur l’obésité ? L’étude Maâthermes a répondu scientifiquement à cette question. 

* source : communiqué de presse Maâthermes – Janvier 2011

 

L'étude Maâthermes

Il existe de nombreuses études ayant vu le jour concernant l’efficacité d’une cure thermale dans la prise en charge des 12 orientations reconnues par la sécurité sociale. A travers l’étude Maâthermes, cet article mettra en lumière comment le thermalisme peut être une aide supplémentaire pour les patients dans leur lutte contre le surpoids et l’obésité.

 

L’étude

Publiée en 2011, Maâthermes est une étude clinique d’évaluation de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en milieu thermal. Elle a été réalisée par le Docteur Patrick Serog et le Docteur Thierry HANH sur 257 patients (obèses ou en surpoids) en bonne santé.  Cette étude consiste en une approche de la cure thermale ajoutée :

  • à une prise en charge diététique,
  • à la pratique d’activités physiques,
  • à la mise en place d’actions de types comportementales.

Le but est de modifier le style de vie des patients sur le long terme.

Maâthermes vise à démontrer qu’une prise en charge globale en cure thermale, associée à une hygiène de vie adaptée, permet d’obtenir de meilleurs résultats sur le long terme vis-à-vis d’un régime « classique » basé uniquement sur une amélioration de l’hygiène de vie.

 

Méthodologie

Les patients ont été divisées en 2 groupes :

  • Un premier groupe « cure » composé de 120 personnes.  Ce groupe a été reçu dans cinq stations thermales participantes : Brides‐les‐Bains, Capvern‐les‐ Bains, Vals‐les‐Bains, Vichy et Vittel. Durant les 3 semaines de cure, ils ont suivi le traitement thermal spécifique pour l’obésité (cure de boisson, bain bouillonnant d’eau thermale, enveloppement de boue thermale, massage sous affusion, exercices en piscine, conseils diététiques) ainsi que la remise du livret « Programme National de Nutrition Santé ». Les curistes se sont également vu proposer des activités physiques non obligatoires, et pouvaient bénéficier, s’ils le souhaitaient, d’un régime diététique durant toute la durée du séjour thermal.
  • Un second groupe « témoin » composé de 137 personnes. Chaque patient a été suivi par son médecin généraliste qui lui a prodigué des conseils diététiques avec remise du livret « Programme National de Nutrition Santé ».

 

 

Résultats et Conclusion

L’évaluation et la comparaison entre les deux traitements ont été effectuées au 14ème mois après la prise en charge. Celle-ci a notamment permis de constater une perte de poids moyenne et une réduction d’IMC deux fois plus importante dans le groupe « cure thermale » que dans le « groupe témoin ».

Cette étude a démontré l’efficacité d’une prise en charge globale du patient durant une cure thermale dans l’indication métabolique avec surpoids et/ou obésité. Il est vrai que la cure thermale permet au patient de s’éloigner de son quotidien, de modifier son alimentation et de reprendre une activité physique. En complément, les soins à base d’eau thermale accompagnés d’une cure de boisson aident le patient dans sa volonté de retrouver un poids santé. L’efficacité de la cure thermale repose sur une prise en charge optimisée durant les 3 semaines de soins. Ces derniers aident le patient à acquérir de bons réflexes.

Source :  Vichy

Source : Thermes de Vichy

Vous retrouvez des cures thermales ou des courts séjours de santé spécialisés dans les établissements ayant reçu l’agrément pour les AFFECTIONS URINAIRES (AU)  et / ou AFFECTIONS DIGESTIVES (AD).

Pour plus d’informations sur le déroulement de cette étude et les résultats  ICI

 

 

Le Salon « Thalasso et Cure Thermale » 2019 – 6 villes – 6 dates

Le salon « Thalasso et Cure thermale » revient pour une nouvelle édition, dans 6 villes françaises.

 

Salon, SPA, Thalasso et cures thermales

Plus de 70 établissements seront présents dans chacune des villes où de nombreuses conférences, des ateliers, des animations et des stands animeront ce salon.

L’objectif est de présenter aux français ce secteur en pleine croissance et les innovations associées. Durant ses rencontres, les visiteurs pourront découvrir des offres de :

  •  séjours aux bienfaits thérapeutiques,
  • courts séjour de santé,
  • week-ends cocooning pour décompresser.

Les conférences leurs permettront d’en apprendre plus sur les bienfaits et les vertus des eaux de santé.  Ces salons seront le moment idéal pour échanger avec les professionnels de ce secteur et poser les bonnes questions : comment préparer sa cure thermale ? Thermalisme ou Thalassothérapie ? Cure thermale ou court séjour ?

Le rendez-vous est donné :

A Toulouse les 1 et 2 Février 2019 // Centre de Congrès Pierre Baudis

A Pau les 8 et 9 Février 2019 // Parc des expositions

A Bordeaux les 14 et 15 Février 2019 // Hangar 14

A Strasbourg les 22 et 23 Février 2019 // Hôtel Hilton

A Nantes les 22 et 23 Février 2019 // Centre des Congrès La Fleuriaye

A Lille les 1er et 2 Mars 2019 // Salle Du Gymnase

 

Pour bénéficier d’une invitation gratuite c’est ICI

La journée type d’un curiste

Tout est réservé, les valises sont bouclées : le départ pour une première cure thermale est arrivé !

Thermes de Néris

Pour un nouveau curiste, la première journée de soin s’apparente à celle d’une première rentrée… elle peut donc s’accompagner de stress. Il ne faut pas s’inquiéter, les équipes thermales sont habituées et vous serez très bien accompagné tout au long de votre séjour, n’hésitez donc pas à poser toutes les questions qui vous préoccupent. N’ayez aucune crainte, l’ensemble du personnel thermal mettra tout en œuvre afin que votre cure soit un véritable séjour de détente, de soin et de bien-être.

Une matinée dédiée aux soins.

Dans la majeure partie des établissements, les soins de la cure thermale se déroulent en matinée, du lundi au samedi (jours fériés inclus) entre 7h et 12h. Suivant l’orientation, les soins durent entre 2 à 3 heures en fonction du planning de chacun et de l’affluence du centre du cure. Le planning de soin est préalablement établi en fonction de la prescription du médecin de cure, rencontré avant le début de celle-ci.

La matinée se déroule autour de soins individuels, de cure de boisson et de soins collectifs. Durant les moments d’attente, des espaces de repos sont mis à disposition afin que le curiste soit le plus serein possible. Ces temps « morts » sont des moments privilégiés permettant aux patients d’échanger ensemble.

L’après-midi, un temps dédié pour soi.

La cure thermale ne se déroulant que les matinées**, l’après-midi est un temps libre pour le patient. Ces moments sont l’occasion pour le curiste de prendre du temps pour lui.

Au programme :

  • Se reposer, l’une des activités essentielles dans la prise en charge d’une pathologie en cure thermale.
  • Profiter du SPA de l’établissement thermal pour s’offrir un soin et se relaxer.
  • Retrouver les autres curistes au cours d’autres activités pouvant être organisées par le centre de cure.
  • Découvrir la région et les sites touristiques proches de la ville thermale
  • Faire du sport, se balader.

** Durant la haute saison thermale, certains établissements proposent de réaliser la cure thermale durant l’après-midi.

Vous partez en cure thermale, n’hésitez pas à consulter notre article afin de préparer au mieux votre séjour : « Les étapes de réalisation d’une cure thermale et la demande de prise en charge ».

Le thermalisme pour lutter efficacement contre l’évolution du syndrome métabolique.

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie à proprement parlé mais un état de santé global prédisposant le patient à diverses maladies. Seule solution pour l’éviter : réduire l’installation de ce symptôme en luttant contre les différents facteurs. La cure thermale permet de ralentir l’évolution de cette pathologie et de prévenir les maladies liées grâce aux nombreuses vertus des eaux thermales associée à la prise en charge globale de la pathologie.

Source photo : santémagzine

Source photo : santémagzine

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie mais un ensemble de signes augmentant le risque de prédisposition :

  • au diabète de type 2,
  • aux maladies cardiaques,
  • aux accidents vasculaires cérébraux.

Le syndrome métabolique est diagnostiqué chez une personne lorsqu’on retrouve plusieurs facteurs :

  • Un tour de taille supérieur à 80 cm pour les femmes et à 94 cm pour les hommes,
  • Un taux de triglycéride et un taux de glycémie élevés,
  • La présence d’un diabète,
  • Une hypertension,
  • Un faible taux de bon cholestérol.

Les origines du syndrome métabolique sont diverses, on retrouvera comme symptômes principaux :

  • l’hérédité familiale,
  • une mauvaise hygiène de vie,
  • une alimentation trop riche en gras et en sucre,
  • une forte sédentarité,
  • une absence d’activité sportive.

Le diagnostic du syndrome métabolique doit être pris au sérieux afin d’éviter toutes complications pouvant altérer très fortement la qualité de vie de la personne et pouvant, dans les cas les plus graves, conduire au décès.

Le syndrome métabolique n’est pas irréversible s’il est pris en charge. Cependant, il n’existe pas de traitement miracle, mais un ensemble de règles d’hygiène de vie qui doivent être appliquées. La réalisation d’une cure thermale doit être envisagée afin d’aider le patient à retrouver un certain équilibre dans son rythme de vie. En effet, les vertus thérapeutiques des eaux, associées aux différents ateliers thématiques, permettent aux curistes d’amorcer une nouvelle démarche dans leur hygiène de vie.

Une cure thermale permettra :

  • De réduire le cholestérol grâce aux vertus drainantes de la cure de boisson.
  • De réduire l’hypertension. Il n’est pas possible de guérir totalement de l’hypertension. Malgré tout, la tension artérielle peut être normalisée par la prise d’un traitement médical associé à une cure thermale améliorant la circulation sanguine.
  • De réduire le diabète. En effet, la réalisation d’une cure thermale est souvent prescrite aux diabétiques en complément des traitements médicamenteux habituels. Les soins d’eaux thermales permettront de stimuler le pancréas afin d’augmenter naturellement la production d’insuline, de stimuler le système veineux et de réguler les pathologies métaboliques liées.
  • (Ré)apprendre les bons gestes d’hygiène de vie en se (re)familiarisant à la pratique d’une activité physique et en retrouvant une alimentation saine.

Un séjour en eau thermale, associé à une meilleure hygiène de vie, permet de réduire progressivement l’installation de ce syndrome et des pathologies qui lui sont liées.  Les stations thermales d’Aulus les Bains  et de La Preste Les Bains proposent une cure thermale spécialisée dans le syndrome métabolique.

Il est également possible de réaliser une cure thermale afin de réduire l’un des facteurs. Par exemple, les stations thermales de Brides-les-Bains, de Montrond-les-Bains ou Vals-les-Bains permettent de réduire le cholestérol. Les stations thermales de Bains-les-Bains et Le Boulou, entre autres, aident à réduire la tension artérielle. Les stations thermales de Brides Les Bains, de Capvern les Bains ou de Vichy permettent de réduire la surcharge pondérale.  Plus généralement, les stations thermales ayant l’orientation en affections digestives et métaboliques ou en affections urinaires et métaboliques sont recommandées.

Et vous, avez-vous votre invitation au salon des Thermalies ?

Le salon annuel des Thermalies est l’unique salon dédié au bien-être et à la santé par l’eau en France. Durant ces quelques jours, venez rencontrer plus de 300 exposants et professionnels du thermalisme, de la thalassothérapie, de la balnéothérapie et du SPA.

Durant le salon, il vous sera possible d’assister à des conférences thématiques et des débats animés par les experts du thermalisme, de la thalassothérapie et des spas, sur les sujets qui vous intéressent (stress, anxiété, cure post-cancer, fibromyalgie, cure future maman…).

Le salon des Thermalies 2019

Le rendez vous est donné du 24 au 27 Janvier 2019 à Paris, et du 6 au 10 février 2019 à Lyon.

Retrouvez plus d’informations sur cet événement dans notre précédent article.

Bonne nouvelle, l’entrée à ce salon est gratuite si vous en faites la demande dès maintenant. Rien de plus simple, il vous suffit de cliquer ICI  pour retirer votre invitation pour le salon de Paris et , pour le salon de Lyon.

 

 

Rendez-vous en 2020 dans les nouveaux thermes de Lons-Le-Saunier.

L’établissement thermal de la ville de Lons-Le-Saunier, située dans le Jura, a fermé ses portes pour 15 mois de travaux. La réouverture de cet établissement faisant partie du groupe Valvital est prévue courant 2020. Nous ne manquerons pas de vous en tenir informé.

Thermes de Lons le Saunier

A sa réouverture, l’établissement vous accueillera dans un tout nouveau cadre. En effet, le budget alloué de 1 925 000€ permettra l’aménagement d’un bassin de phlébologie, la réhabilitation de l’ancien bâtiment ainsi que la réfection totalement des systèmes de ventilation, de chauffage, de climatisation, de plomberie et des sanitaires.

Les eaux de Lons-le-Saunier sont chlorurées sodiques, magnésiennes, minéralisées et riche en oligo-éléments. Elles proviennent du captage Lédonia et sortent à une température de 17°C. Elles contribuent à renforcer la construction osseuse, possèdent une action décapante, bactéricide et antiallergique et ont un effet sécrétoire gastrique et biliaire. Cette station est aussi destinée aux traitements en Rhumatologie et dans les Troubles du Développement chez l’enfant.

Une cure thermale pour apaiser le syndrome du côlon irritable.

Le syndrome du côlon irritable (colopathie fonctionnelle ou troubles fonctionnels intestinaux) est un trouble digestif douloureux et contraignant touchant de nombreuses personnes. Les traitements médicamenteux actuels ont malheureusement un effet limité. La réalisation d’une cure thermale permet d’atténuer les symptômes et d’améliorer l’état du patient en espaçant les crises et les gênes quotidiennes.

Source photo : femme actuelle

Source photo : femme actuelle

Les troubles fonctionnels intestinaux traduisent une affection du système digestif, plus particulièrement de l’intestin grêle et du côlon. Cette affection est fréquente puisqu’elle concerne environ 15 à 20% de la population. Ce type de pathologie se traduit par une digestion difficile des aliments. En effet, ceux-ci se déplacent soit trop rapidement ou trop lentement dans l’appareil digestif. Cela entraîne de nombreuses gênes et douleurs quotidiennes oscillant entre diarrhée, ballonnement ou constipations. Véritable gêne, la colopathie fonctionnelle s’accompagne généralement de fatigue, de nausées et souvent de maux de tête.

Les causes de ce trouble ne sont malheureusement pas totalement identifiées. Il semblerait que de très nombreux facteurs rentrent en compte dans l’apparition et l’évolution de ce trouble : stress, hormones, alimentation ou à la suite d’une infection intestinale.  A l’heure actuelle, il n’existe pas de traitements permettant de guérir définitivement de cette pathologie mais uniquement des méthodes afin de soulager les symptômes. Dans certains cas, les traitements médicaux voient leurs efficacités réduire dans le temps et la qualité de vie du patient est profondément affectée.

La cure thermale se positionne comme l’une des solutions disponibles, à la fois naturelle, sans effet secondaire et efficace dans le temps. En effet, l’eau thermale a su démontrer son efficacité dans la prise en charge globale des troubles fonctionnels intestinaux. La cure thermale, par le cadre relaxant de la structure et par la qualité des eaux utilisés durant les soins, permet de réguler le transit, d’atténuer l’inflammation, de réduire le stress. A la suite d’un séjour en eau thermale, le patient voit considérablement diminuer ses douleurs et l’espacement de la survenue de ses crises.

Au programme d’une cure thermale pour Affections digestives aux thermes de Plombière Les BainsLe Boulou ou Vittel par exemple, vous retrouverez : cure de boisson, cataplasme d’eau et de boue thermale, bains et douches locales. La station thermale de Châtel Guyon, quant a elle, propose des soins spécialisés dans la colopathie.

 

 

Objectif : prendre du temps pour soi et partir en mini cure thermale pour cette nouvelle année.

Qui dit nouvelle année dit nouvelle résolution.  Le rythme de vie de la société actuelle laisse parfois peu de temps pour soi. Entre vie personnelle, professionnelle, obligations ou enfants, il est parfois compliqué de trouver du temps pour prendre soin de sa santé, malgré le besoin qui se fait ressentir.  Ajouter à cela l’euphorie des fêtes de fin d’année qui retombe, vous vous sentirez peut-être ballonné ou avec quelques kilos superflus… Un séjour pour vous remettre en forme ne serait-il pas le moment idéal et la résolution parfaite pour démarrer la nouvelle l’année en pleine forme ?

Thermes de Néris

Les mini-cures thermales ont été mises en place dans de nombreux établissements afin de permettre à chacun de bénéficier, sur un temps imparti, des bienfaits de l’eau thermale. Se déroulant de 2 à 12 jours, la mini cure thermale est comparable à une cure thermale conventionnée, la seule différence réside dans le fait que ce séjour est à la charge du patient. En effet, il ne s’inscrit pas dans la démarche d’une cure thermale conventionnée, prescrite par un médecin.

Les mini cures thermales sont adaptées aux maux actuels de la société (stress, jambes lourdes, maux de dos, insomnies, surpoids) et sont disponibles dans de nombreux centres français. Les courts séjours de santé peuvent être réalisés de façon préventive ou afin de soulager des pathologies chroniques. Véritablement moment de détente, de bien-être et de prévention, chaque séjour s’adapte aux besoins et aux envies du curiste.

Un séjour pour réduire le stress

Les mini-cures « anti-stress » se déroule dans des lieux paisibles et calmes loin de la pression de la vie quotidienne. Ce cadre aide ainsi le curiste à se relaxer et à lutter contre son stress afin de prendre soin de lui. Au programme, divers soins comme la balnéothérapie, l’hydromassage ainsi que des bains à visée apaisante et relaxante grâce aux vertus de l’eau thermale.
Rendez-vous dans les thermes de Bourbon Lancy pour le séjour « Anti-stress » ou à Néris Les Bains pour le programme « Halt’o Stress ».

Une mini cure afin de réduire la fatigue et de retrouver un sommeil réparateur

Les stations thermales de Dax et de Saint Paul les Dax (les Thermes des Arènes, Les Thermes du Grand Hôtel, les Thermes Régina, Les Thermes Christus, Les Thermes Sourcéo ou les Thermes les Chênes) proposent une mini cure Santé Tonique de 6 jours permettant de retrouver le tonus et la vitalité tout en diminuant la fatigue accumulée. Ce programme vous propose des soins thermaux, ainsi que des activités sportives (la marche nordique ou le Stretching par exemple).

Le centre thermal de Molitg-les-Bains propose un Programme « Sommeil ». Ce séjour s’adresse à tous ceux qui souffrent d’insomnie chronique. Ce programme aidera les insomniaques à mieux comprendre leurs pathologies et à surpasser leurs troubles du sommeil. Le cadre relaxant de la cure, ajouté aux vertus des eaux thermales sont de véritables alliés dans le traitement de ce trouble.

Senior couple in spa hotel relaxing in long chairs

L’eau thermale pour réduire les douleurs et soulager les articulations

Une mini cure thermale, par les vertus des eaux et les soins prodigués, permet de soulager les douleurs, d’améliorer la mobilité et de réduire la consommation de médicaments. Un séjour en eau thermale permet de soulager l’arthrose, les tendinites chroniques, cervicalgie ou encore les séquelles de traumatismes dans les établissements de Vittel, Saubusse Les Bains  ou encore à Bagnères de Luchon. Des établissements comme Royat La Chamalière ou Uriage Les Bains se sont spécialisés dans les rhumatismes des mains, les thermes de Cransac Les Thermes sont quant à eux spécialisés dans l’arthrose cervicale.

Pour purifier et détoxiquer le corps afin de faciliter une perte de poids

Des stations thermales vous accueillent dans leur établissement afin de profiter des effets antalgiques, drainants et dépuratifs de l’eau sur l’organisme. La différence entre un « régime » basé uniquement sur l’alimentation et un séjour en eaux thermales se situe au niveau de l’encadrement pluridisciplinaire proposé par les stations. En parallèle, des soins d’eaux et des activités complémentaires sont proposés (activités sportives,  groupes de discussion, rendez-vous avec un diététicien).

La station thermale de Brides-les-Bains (spécialisée dans le traitement du surpoids) vous propose une cure Tonus de 6 jours. Au programme, une alternance entre cure de boisson, soins d’eaux thermales, activités physiques extérieures et soins de relaxations. Ce séjour permet d’éliminer les toxines accumulées au cours de l’année et de retrouver énergie et sérénité.

Les Thermes des Dômes à Vichy vous accueillent dans leur établissement spécialisé dans le traitement de la surcharge pondérale pour des courts séjours de santé. L’objectif  des soins qui vous seront prodigués est une perte de poids durable. Des soins d’eaux et des rencontres avec des professionnels aideront le curiste à remettre en place une bonne hygiène de vie.

La station thermale pyrénéenne de Capvern Les Bains offre une cure thermale luttant contre l’obésité dédiée aux enfants. A savoir que cet établissement a reçu en janvier 2017 une certification venant de la Haute Autorité de Santé pour la qualité et la sécurité de ses soins.

 

Mini cure thermale et récupération sportive

La station thermale de La Léchère Les Bains vient de mettre en place, pour la nouvelle saison 2019, une mini-cure récupération spécialement adaptée aux maux des cyclistes. Au programme, des soins à base d’eau et de boue thermale qui permettront de soulager les douleurs dans la nuque, les cervicales, les mains, les poignets, les lombaires, les hanches ou encore les rotules. En effet, durant cette pratique sportive, certaines zones musculaires et articulations sont fortement sollicitées.

Centre thermal de La Léchère Les Bains

N’hésitez pas à vous renseigner en fonction de vos besoins et de vos envies dans les centres thermaux qui vous intéressent.

 

Concilier vie active et soins thermaux, c’est maintenant possible à Dax.

La station thermale de Dax, 1ere station thermale de France, est spécialisée dans le traitement des pathologies en rhumatologie et en phlébologie grâce à son eau thermale et à son péloïde unique au monde. Il n’est cependant pas aisé pour tous de dégager trois semaines de son temps afin de soulager ses maux. La cure du soir a donc été spécifiquement mise en place afin de s’adapter au rythme de vie de tous.

Source photo : https://thermes-sarrailh.fr

Source photo : https://thermes-sarrailh.fr

Les obligations personnelles et professionnelles permettent difficilement de dégager du temps pour suivre une cure thermale. Dans certains cas, il n’est pas possible de la faire sur un arrêt de travail ou au cours de ses vacances. En effet, une cure thermale demande d’être disponible durant 3 semaines consécutives afin de recevoir quotidiennement des soins.

Pourtant, certaines activités professionnelles augmentent les risques de problèmes de rhumatismes, de jambes lourdes, de maux de dos ou encore d’insuffisance veineuse.  Les stations thermales de Dax et de Saint Paul Les Dax ont donc mis en place, au sein de leurs établissements, une véritable cure thermale conventionnée se déroulant entre 17h et 20h.

A la fin de leur journée de travail, les personnes résidant non loin de cette station se rendent directement dans l’un des nombreux établissements proposant une cure du soir. Le reste de la cure se déroule comme toutes autres cures thermales conventionnées et les démarches pour en bénéficier sont identiques.

Les établissements proposant cette cure thermale :

-          Thermes Régina
-          Thermes des Chênes
-          Thermes des Arènes
-          Thermes  Sarrailh
-          Les Thermes

Les cures du soir ne sont disponibles qu’à certaines dates, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’établissement dans lequel vous souhaitez réaliser votre cure.