Vous souffrez d’affection(s) du cuir chevelu ? Pourquoi de pas vous renseigner sur un séjour en cure thermale ?

Psoriasis, dermatite séborrhéique, lichen plan ou lupus érythémateux font partis de votre quotidien ? Ces affections apportent souvent de nombreuses démangeaisons, une perte de cheveux ainsi que des lésions disgracieuses.

Il existe différents types de pathologies chroniques pouvant toucher le cuir chevelu. Douloureuses, gênantes et sources de complexes, il est parfois difficile de s’en débarrasser sur le long terme.Vous avez essayé toutes les méthodes médicales qui vous ont été proposées ? Malheureusement, vous n’arrivez pas à trouver une solution afin de limiter cette infection sur le long terme en diminuant/espaçant les récidives ? Pourquoi ne pas essayer, en parallèle de vos traitements, une méthode plus naturelle et sans effet secondaire ?  La cure thermale est en effet une alternative naturelle, curative et globale permettant de réduire ces infections dans le temps.

Bon à savoir : si cette cure thermale est prescrite par votre médecin traitement, une partie sera prise en charge par la sécurité sociale et un complément peut être pris en charge par votre mutuelle.

 

Cependant, il reste primordial de vous rendre chez un spécialiste afin qu’il puisse effectuer un diagnostic de votre affection afin de la traiter en conséquence.

Plusieurs stations thermales de France sont dédiées au traitement des différentes pathologies affectant la peau, dont le cuir chevelu. Les eaux et les boues thermales utilisées au travers des différents soins sont reconnues pour leurs vertus anti-inflammatoires, régénérantes, apaisantes et cicatrisantes. L’objectif de ces soins est d’améliorer l’état du cuir chevelu et de réduire la prise de traitements médicaux pouvant avoir différents effets secondaires sur l’organisme.

Les soins qui vous seront dispensés :

  • Bains
  • Douches sous-marines et filiformes,
  • Fauteuil capillaire,
  • Piscine
  • Cure de boisson

La cure thermale est également une prise en charge globale.  En effet, en plus des soins dispensés, le cadre de la cure thermale permet aux curistes de se relaxer et de rencontrer d’autres personnes afin d’échanger sur leurs pathologies. Un accompagnement psychologique ainsi que des ateliers de relaxation sont également au programme du séjour en eau thermale.

Les stations thermales ayant l’orientation en dermatologie :

Station thermale de La Roche Posay

Station thermale de la Bourboule

Station thermale de Avène Les Bains

Station thermale de Neyrac Les Bains

Station thermale de Molitg-Les-Bains

Station thermale de Uriage Les Bains

Station thermale de Fumades Les Bains

Station thermale de Saint Gervais Les Bains

Station thermale de Rochefort

 

Le thermalisme pour en finir avec les jambes lourdes

Sensation de jambes lourdes, douleurs, crampes, fourmillements ? Vous souffrez probablement d’insuffisance veineuse, comme une très large partie de la population.  Le thermalisme est fait pour vous.  Une méthode naturelle, douce et sans effet secondaire pour réduire les douleurs et la gêne quotidienne.

Source photo : www.thermes-lalechere.com

Source photo : www.thermes-lalechere.com

Les jambes lourdes touchent toute la population, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes. Elles sont dues à un dysfonctionnement des valves veineuses en bas des jambes. Cela signifie que les veines, moins performantes, ne permettent pas un renvoi suffisant de sang vers le cœur. Le sang stagne au niveau des jambes… Cela entraîne l’apparition de symptômes douloureux et gênants (douleurs, sensation désagréable de picotements, de fourmillements, d’engourdissement). Les conditions de travail représentent un véritable facteur aggravant des troubles veineux. Le fait de rester debout ou assis de manière prolongée accroît le problème.

Il est important d’en informer son médecin. Il effectuera un contrôle afin d’éviter toutes complications  (varices, œdème, thrombose, infections sous cutanée, phlébite). La prise en charge des jambes lourdes repose principalement sur des règles d’hygiène de vie (sport adapté, alimentation, douches froides…) ainsi que sur le port de bas de contentions.

La cure thermale est une alternative naturelle, douce et sans effet secondaire sur l’organisme. L’action mécanique des soins, ajoutée aux vertus des eaux thermales, permet de stimuler la circulation sanguine et d’améliorer le retour veineux par une double action de vasoconstriction et de vasodilatation.

Le thermalisme est une prise en charge globale des jambes lourdes et de l’insuffisance veineuse. Elle associe un volet « éducatif » à la partie soins. En effet, la cure thermale permet la mise en place d’activités physiques régulières adaptées combinées à une nouvelle hygiène de vie. L’objectif est de limiter l’évolution et les complications possibles.

13 stations thermales françaises ont l’orientation en phlébologie. Durant une cure conventionnée (prescrite par un médecin) les bains, pédiluves, douche Kneipp, couloir de marche, douches à jets, bains et/ou cataplasmes de boues seront au cœur du programme de soins du séjour du curiste. Rendez-vous dans les thermes de Balaruc-Les-Bains, de Saubusse-Les-Bains,de Rochefort, de La Léchère-Les-Bains, de Aix-Les-Bains, de Bagnoles-de-l’Orne, de Argelès-Gazost ainsi que l’ensemble des établissements de la station thermale de Dax et de Saint Paul Les Dax.

Pour les personnes ayant moins de temps, ou dans le cas de pathologie plus légère, on opte de courts séjours de santé. Des établissements ont mis en place ce type de séjour, d’une durée de 3 à 12 jours, qui vous permettra de bénéficier de l’ensemble des vertus de l’eau thermale et des mêmes soins que lors d’une cure conventionnée. Ce type de séjour de confort reste toutefois à la charge du patient. La mini-cure thermale permet d’améliorer le retour veineux, de diminuer les œdèmes et de retarder l’affaiblissement des vaisseaux sanguins.

Rendez-vous dans les établissements de Luxeuil-Les-Bains, de Barbotan-Les-Thermes, de Amélie-Les-Bains ou encore de Jonzac et de Evaux-Les-Bains.

Le point sur votre arrêt de la cigarette à l’occasion du Moi(s) sans tabac.

Novembre ou « le Moi(s) sans Tabac », un défi national pour arrêter de fumer pendant 30 jours touche à sa fin.  Afin d’aider l’ancien fumeur dans sa volonté de continuer son sevrage, une solution naturelle existe : un séjour en eaux thermales. Pourquoi ne pas l’essayer ?  La cure thermale, par son environnement relaxant, est un cadre propice à l’arrêt du tabac. Le patient se retrouve loin de sa vie quotidienne et de toutes formes de stress. L’accompagnement et la rencontre avec d’autres personnes dans la même démarche, rendent le sevrage moins difficile et permettent de conserver la détermination.

le mois sans tabac

Les cures thermales ou les courts séjours de santé sur le thème du « sevrage tabagique »  proposent une multitude de soins. Ils ont pour objectif de diminuer le besoin en nicotine tout en favorisant le bien-être mental et physique de la personne.

A savoir, il n’existe pas une cure thermale dédiée en totalité au sevrage tabagique. Les cures spécifiques sont donc adossées aux orientations primaires des stations et sur leurs savoir-faire (maladies cardio-artériellestroubles respiratoires…).

La station thermale du Boulou, spécialisée dans les maladies cardio-vasculaires, propose un module supplémentaire à cure thermale conventionnée. Les soins dispensés se focaliseront autour du cœur et des artères avec des soins d’eaux tels que : douche à jet, couloir de marche,  bains ou encore cures de boissons afin de favoriser la circulation sanguine. Toutefois, ce module n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

D’autres stations thermales telles que Challes-Les-Eaux, Bagnères-de-Luchon, Cambo-Les-Bains, Castera Verduzan, La Bourboule sont spécialisées dans le traitement des troubles des voies respiratoires grâce à des eaux soufrées. Elles présentent des courts séjours de santé (d’une durée de 6 à 12 jours) avec des soins tels que les irrigations nasales, les gargarismes ou encore les aérosols dédiés au sevrage tabagique afin de ré-équilibrer et assainir les muqueuses respiratoires.

 

 

 

Unique en France, la livraison d’eau thermale au pied du lit pour les curistes de Capvern les Bains


La station thermale de Capvern-Les-Bains, située dans un petit vallon verdoyant au pied des Pyrénées, est connue depuis l’antiquité pour les vertus thérapeutiques de ses eaux riches en magnésium.  Les eaux thermales de Capvern-Les-Bains sont destinées au traitement des affections de l’appareil urinaire et digestif, aux maladies métaboliques mais également à la prise en charge de traitement lié à la rhumatologie. En plus de ces spécificités, cette petite station thermale française a quelque chose d’unique en France.

capvern

A l’aube, alors que tous les curistes dorment encore, une fourgonnette chargée de bouteilles d’eau arpente les rues de la ville afin de ravitailler les curistes en eau fraîchement embouteillée.

En effet, depuis de nombreuses années, lorsqu’un patient vient en cure thermale il peut se voir prescrire une cure de boisson à domicile par le médecin thermal, avant que débute sa journée de soins.

Pour optimiser les bénéfices de l’eau thermale, cette dernière est embouteillée au petit matin et directement livrée au lieu de résidence du curiste (hôtels, locations). Cette eau peut alors être bue par le curiste, encore allongé, en respectant une prescription médicale très précise. Certaines règles doivent être respectées afin de bénéficier de tous les effets vertueux de l’eau :

  • Espacement des prises,
  • Quantité d’eau prédéfinie,
  • Boire en position allongée,
  • Prise à jeun ou encore espacée des repas.

Ce service est destiné aux personnes souffrant de calculs rénaux, d’affections digestives, de surpoids ou d’obésité.

Les bienfaits de cette cure de boisson au pied du lit sont nombreux. En effet, cela augmente le volume de diurèse, permet l’évacuation des déchets de stimuler le drainage dans les pathologies liées aux affections digestives. Cependant, l’eau thermale de Capvern-Les-Bains a également des effets prouvés sur le métabolisme, au niveau de l’uricémie, du cholestérol et des triglycérides.

Chaque année, la station thermale de Capvern-Les-Bains livre plus de 1000 bouteilles, et reste la seule station thermale en France à proposer ce service.

Les autres stations thermales ayant l’orientation en affection des maladies urinaires et système métabolique

Movember, le symbole annuel d’une lutte contre le cancer chez l’homme.

Après le mois d’octobre « Rose » dédié au cancer du sein chez la Femme, le mois de « Movember » sera dédié aux cancers de l’Homme.

movember

Au mois de novembre, les hommes sont invités à se faire pousser la moustache pour la bonne cause : sensibiliser le grand public aux cancers masculins.

Chaque année en France, plus de 70 000 hommes sont touchés par le cancer de la prostate et 2 000 par le cancer des testicules. Un dépistage précoce permet la mise en place d’un traitement ayant une forte probabilité de réussite.

La réalisation d’une cure thermale accompagne le patient dans sa convalescence. Un séjour en eau thermale doit être réalisé sur avis et prescription médicale.Durant un séjour en cure thermale, le patient recevra différents soins. L’objectif sera de réduire les douleurs et les effets secondaires laissés par les lourds traitements (cicatrices, sécheresses des muqueuses, anxiété, lymphœdèmes).

Des stations thermales comme Luz-Saint-Sauveur, Argelès-Gazost, La Léchère-Les-Bains ou encore AixLes-Bains se sont spécialisées dans les traitements du lymphœdème post cancer. D’autres stations thermales comme Saint-Gervais, Uriage-Les-Bains, Avène-Les-Bains, La Bourboule se sont quant à elles spécialisées dans les cures thermales post-cancers.

Grâce aux vertus des eaux utilisées, la peau du patient retrouve un meilleur aspect, ses muqueuses sont réhydratées, la pousse des ongles et des cheveux peut être stimulée.

Une cure est un traitement de confort, qui ne doit en aucun cas se substituer à une prise en charge médicale. Un cancer en évolution est une contre-indication dans la réalisation d’une cure.

Evénement : Rendez-vous le 23 Novembre 2018 pour « Les journées Médicales Du Grand Dax »

La première édition des Journées Médicales du Grand Dax se déroulera le 23 Novembre 2018. Ce rendez-vous est organisé par le cluster Aqui O Thermes, l’Institut du Thermalisme de Dax, le Collège Santé de l’Université de Bordeaux, le Grand Dax, le conseil régional et l’ARS.

dax

La gonarthrose (l’arthrose du genou) sera au cœur de cette journée de conférence dédiée aux professionnels concernés par cette pathologie et souhaitant améliorer leurs pratiques et leurs connaissances. Cette pathologie touche de plus en plus de personnes en France.

Les bénéfices d’une cure thermale sur l’arthrose du genou sont nombreux :

  • action sédative de la douleur et des contractures musculaires,
  • action stimulante destinée à lutter contre l’ankylose,
  • récupération des amplitudes articulaires,
  • diminution de la prise de médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires.

Au programme du vendredi 23 novembre 2018, des conférences et des ateliers autour de la gonarthrose.

Pour plus d’informations :

Les inscriptions : ICI

Ou par téléphone : Azucena LEDOUX 05 47 55 80 21 – aledoux@grand-dax.fr

Actualité – Enghien Les Bains, nouvelle station du groupe Valvital.

Station thermale Enghien Les Bains

A compter du 1er novembre 2018, les thermes d’Enghien-les-Bains (Val d’Oise) seront exploités par le groupe Valvital.

L’objectif du groupe est de doubler la fréquentation de cette station thermale d’ici 4 ans. En effet, pour le groupe Valvital, l’établissement possède un fort potentiel de développement grâce à sa situation géographique, au cœur d’un bassin de population très important (15 km de Paris, 15 min depuis la Gare du Nord). Son attractivité est également liée à l’exploitation par le groupe Barrière du seul casino d’Ile-de-France, de deux hôtels 4 étoiles et du spa Diane Barrière ainsi qu’un complexe de 3500 m² consacré au bien-être.

La station thermale d’Enghien Les Bains, unique dans la région Ile-de-France, est spécialisée dans le traitement des voies respiratoires de l’adulte.

Le 27 octobre, journée européenne contre la dépression, le thermalisme peut vous venir en aide.

En Europe, la journée du 27 octobre est consacrée à la lutte contre la dépression qui touche chaque année de nombreuses personnes. La cure thermale est une alternative naturelle, douce, relaxante et sans effet secondaire sur l’organisme. Les vertus des eaux thermales sont reconnues pour leurs effets bénéfiques indéniables sur les affections psychosomatiques.

Source photo : www.thermes-saujon.fr

Source photo : www.thermes-saujon.fr

La dépression se traduit par un ensemble de symptômes (perte progressive de motivation, sentiment de tristesse, d’échec) s’accompagnant d’un repli sur soi-même. La dépression a un important impact sur la qualité de vie (personnelle et professionnelle) des patients ainsi que sur leur entourage. En fonction de chaque patient et de chaque cas, un médecin peut prescrire une cure thermale « affections psychosomatiques ».

La cure thermale est un traitement global accompagnant le patient dans sa guérison. L’association des nombreuses vertus des eaux utilisées et le cadre relaxant sont reconnus pour leurs bienfaits. Toutefois, elle ne traite pas les dépressions les plus sévères qui nécessitent une hospitalisation.

Les vertus d’une cure thermale ne s’arrêtent pas là. En effet, l’eau thermale est également une aide pour l’après dépression, dans le sevrage médicamenteux, notamment dans le cas d’un traitement aux benzodiazépines.

Les benzodiazépines (ou plus communément appelées les anxiolytiques ou hypnotiques) sont des médicaments entre autres prescrits afin de soigner la dépression. Ce type de médicaments n’est délivré que sur ordonnance en raison des risques majeurs liés à leur surconsommation.

De nombreuses études ont cependant démontré que, pour une grande partie des patients, la durée de ces traitements est supérieure à la durée recommandée. Le mauvais usage de ce médicament entraine une dépendance. L’arrêt du traitement est alors compliqué et une aide extérieure est nécessaire.

Les études STOP TAG en 2006 et SPECTh en 2015 ont démontré l’efficacité de la cure thermale dans le sevrage aux benzodiazépines. La cure thermale est basée sur une prise en charge globale. Elle repose sur des soins de balnéothérapie et sur un environnement permettant aux patients de se sentir en sécurité dans un environnement médicalisé, lui permettant ainsi d’évacuer son stress et son anxiété en s’éloignant de son cadre de vie parfois anxiogène.

Les stations thermales proposant une cure thermale pour ce type de sevrage :

Station thermale de Bagnères de Bigorre

Station thermale de Néris-les-Bains

Station thermale de Saujon

Station thermale d’Ussat les bains

 

 

La journée mondiale contre l’ostéoporose.

L’ostéoporose entraine chaque année en France plus de 400 000 fractures osseuses. Outre les fractures, cette maladie affecte profondément la qualité de vie des personnes atteintes en raison des fortes douleurs qui y sont liées. Le 20 octobre 2018, la journée mondiale contre l’ostéoporose est l’occasion de sensibiliser le grand public aux effets de cette maladie, pour laquelle, le thermalisme peut-être une aide inattendue et efficace.

Source photo : monosteoporose.fr

L’ostéoporose est une maladie affectant l’ensemble du squelette humain. Liée au vieillissement, elle concerne principalement les femmes d’un certain âge et ménopausées. Cette pathologie entraîne une diminution et une fragilisation de la masse osseuse, augmentant de surcroît le risque de fracture. Au quotidien, elle engendre diverses douleurs, rendant le moindre mouvement très douloureux. En effet, les os affaiblis ne peuvent plus soutenir le poids du corps, dans les cas les plus avancés de fragilité, les os peuvent casser. Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement médical permettant de soigner définitivement l’ostéoporose.

La cure thermale est une alternative naturelle, douce et sans effet secondaire sur l’organisme. Elle permet de soulager le patient de ses symptômes. Une cure thermale doit être réalisée en parallèle d’un suivi médical.

Les soins réalisés durant un séjour thermal sont prescrits en amont par un médecin de cure, afin que ceux-ci s’adaptent parfaitement aux besoins et à l’état de santé du patient.
Durant une cure thermale « ostéoporose », une journée type sera composée de soins individuels en baignoire, de cataplasmes de boues et/ou d’eau thermale, de soins avec un agent thermal, de douches ainsi que des soins collectifs de mobilisation en piscine.

A la suite de ces soins, le patient retrouvera un certain confort dans sa mobilité et une diminution de ses douleurs pouvant s’étendre jusqu’à plusieurs mois après la fin du séjour.

A savoir : une cure thermale peut être réalisée à la suite de fractures liées à cette pathologie, elle permettra de résorber les douleurs, d’assouplir les articulations et de retrouver une meilleure mobilité.

Une cure thermale « Ostéoporose » sera réalisée dans l’un des nombreux établissements français ayant l’agrément en Rhumatologie, comme par exemple :

Station thermale de Balaruc-Les-Bains

Station thermale de Châteauneuf-les-Bains

Station thermale de Chaudes-Aigues

Station thermale de Cransac

Station thermale de Gréoux-Les-Bains

Station thermale de Lamalou-Les-Bains

Station thermale de Néris-les-Bains

Station thermale de Préchacq-Les-Bains

Station thermale de Royat-Chamalières

Des établissements thermaux proposent, en plus de la cure thermale, un module (non pris en charge par la sécurité sociale) d’éducation à la santé dédié à l’ostéoporose, ainsi que des ateliers pour aider les patients à comprendre et à mieux vivre avec leur maladie.

Station thermale de Bourbonne-les-Bains

 

 

Station  thermale de Dax

 

 

 

 

Octobre Rose, le symbole annuel de la lutte contre le cancer du sein.

Comme chaque année, et cela depuis maintenant 25 ans, le mois d’Octobre est consacré à l’information et à la sensibilisation pour le dépistage précoce du cancer du sein.

Source image : https://www.ligue-cancer.net

Source image : https://www.ligue-cancer.net

Vous ne pourrez pas passer à côté des campagnes de mobilisations, des événements sportifs ou encore des rencontres qui sont organisés durant le mois d’Octobre Rose partout en France (et dans le monde).

L’objectif est de favoriser la prise de conscience sur cette maladie, l’importance de la recherche, l’importance d’accroître le soutien et d’inciter les femmes à porter une attention particulière à la santé de leurs seins.

Il faut savoir que le taux de guérison est plus élevé lorsque le dépistage est précoce.

Et le thermalisme dans tout ça ?

Le traitement d’un cancer est lourd et invasif. Il comporte de nombreux effets secondaires, tant sur le plan physique que psychologique, pouvant persister même après une guérison. Dans cette optique, des établissements thermaux français se sont spécialisés dans le traitement « post-cancer du sein ».

La cure thermale viendra accompagner la femme durant sa convalescence. Une cure thermale n’est pas un traitement contre la maladie, mais une approche globale des séquelles laissées par le cancer du sein.

Les vertus des eaux thermales atténuent les douleurs laissées par la chimiothérapie et les cicatrices encore douloureuses. Une cure améliore l’aspect des muqueuses et de la peau, permet de réduire les douleurs articulaires, mais également d’atténuer l’anxiété et le stress engendrés par la maladie.

Pour l’occasion, de nombreuses stations thermales telles que les thermes de Bagnoles de l’Orne, les thermes de Luz Saint Sauveur, les thermes de La Roche Posay, les thermes de Barbotan Les Thermes… organisent des événements pour soutenir le mouvement.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les événements proches de chez vous.

 

Les cures conventionnées « Post Cancer du Sein » :

Thermes Saint Gervais Mont Blanc

Station thermale de la Bourboule

Station thermale de La Roche Posay

Station thermale de Luz Saint-Sauveur

Station thermale d’Argelès-Gazost

Station thermale de Brides-les-Bains

Vichy Thermes Callou

Station thermale Avène-les-Bains

Station thermale de Luchon

D’autres établissements proposent des modules complémentaires en plus de la cure thermale pour le cancer du sein.

Les mini-séjours « Post cancer du sein » :

Station thermale de Gréoux-les-Bains

Station thermale de Cambo-les-Bains

Station thermale de Challes-les-Eaux

Station thermale Le Mont Dore

Station thermale Châtel-Guyon

Station thermale La Léchère

 

Chaque année en France, plus de 12 000 femmes décèdent de ce cancer, c’est trop.

Faites-vous dépister.

 

Source photo : https://www.liguecancer44.fr

Source photo : https://www.liguecancer44.fr